Prédiction de voyance sur la qualification des bleus pour le mondial 2014 au Brésil

Publié le par Yanis voyance

 

Le fait d’actualité :

L’équipe de France de football a fortement compromis ses chances de participer à la prochaine phase finale de football prévu au Brésil en Juin 2014. Les supporters qui ont suivi le match  en Ukraine, sont forcément  dépités au vu de la prestation plus que médiocre qu’ont livré les bleus vendredi dernier. Les adversaires du soir, des joueurs ukrainiens survoltés  ont su prendre le jeu à leur compte en proposant pendant la rencontre un véritable défi physique que les hommes de Didier Deschamps n’ont pas su relever, puisque le score s’est fini à 2-0 en leur défaveur . Même si les statistiques ne mettent pas l’équipe de France dans les meilleures dispositions pour gagner et se qualifier, il reste le match de l’ultime chance où il faudra tout donner. A ne pas refaire? s’en aller sur la pelouse du stade du stade de France Mardi 19 novembre prochain la fleur au fusil, et surtout ne pas gamberger sur le fait que les bleus doivent jouer pratiquement 20 ans jour pour jour après le naufrage de l’équipe de France contre la Bulgarie le 17 novembre 1993. Pour ceux qui s’en souviennent et qui ont assisté à ce match en directe à la télévision ou au stade, on avait cru ce soir-là à un véritable cauchemar. La France menée pourtant à l’époque de main de maître par des joueurs talentueux comme Jean-Pierre Papin, ou encore Eric Cantona n’avait qu’un malheureux petit point à prendre sur  deux matchs à la maison devant son public pour se qualifier au mondial. Le premier s’est soldé par un catastrophique 2-3 contre une belle équipe d’Israël au Parc des Princes, et le 2e match avec un nul 1-1 plutôt équilibré contre la Bulgarie, mais qui permettait tout de même aux bleus de l’époque d’empocher leur billet pour le mondial aux USA en 1994. Tout ceci c’était jusqu’à la dernière seconde du temps additionnel où le vieil adage gaulois de la bande dessinée Astérix et Obélix prenait tout à coup tout son sens, puisque c’est le ciel qui était à cette époque tombé ce soir-là sur la tête des joueurs, de l’entraineur, du stade et des millions de supporters français à travers l’hexagone ; Un certain Emil Khostadinov un nom qui hante encore aujourd’hui les mémoires du football français, surgit tel un bourreau pour crucifier les bleus d’une frappe surpuissante qui transperce les filets de la cage gardé à l’époque par Bernard Lama. C’est sur ce dernier coup d’éclat que la fin du match est sifflée sur le score de 1-2, et qu’il expédie du même coup l’équipe Bulgare en coupe du monde en même qu’il anéanti tous les rêves de disputer cette prestigieuse compétition.

L'ironie du sort  

 Ironie du sort Didier Deschamps était présent à l’époque dans l’effectif cette fois comme joueur. Après avoir vu le match de ce vendredi , on ne peut forcément s’empêcher de faire ce rapprochement funeste pour l’histoire du football français et se dire que c’est plié. Sur le terrain de jeu il a existé beaucoup de similitude.  Nous venons d’évoquer la présence de l’entraineur à l’époque sur le terrain comme joueur, qui est aujourd’hui le sélectionneur national. Ensuite bien sûr la date 17 novembre 1993 et 15 novembre 2013. Mais ce n’est pas tout si on regarde les adversaires ils se ressemblent beaucoup puisqu’ il s’agit d’un pays de l’Est, il y a 20 ans la Bulgarie et aujourd’hui l’Ukraine. L’autre point commun c’est que ces  deux équipes n’étaient pas favorites. Maintenant il existe aussi de nombreuses différences s’il y a 20 c’était les bulgares qui ont fait le hold up, cette année ce sont bel et bien les bleus qui sont condamnés à réaliser un exploit.Toute la France ou en tout cas les amoureux du ballon rond et de l’équipe nationale vont retenir leur souffle, et espérer que Didier Deschamps fasse les bons choix tactiques, et qu’il insuffle à son équipe la même impulsion qui avait donné la victoire à son équipe lorsqu’il jouait milieu de terrain et que l’équipe de France perdait en finale de l’Euro 2000 contre les italiens. C’est bien lui qui sur une ultime offensive fait une  montée héroïque pour délivrer une passe à Sylvain Wiltord qui marque pour revenir à 1 partout. Pour ensuite permettre à David Trezéguet de nous donner la victoire dans les prolongations. Comme entraineur aussi il a déjà réalisé cet exploit de renversement de situation, lorsqu’il était à la tête de l’équipe de l’AS Monaco et que ses joueurs avaient perdus en ligue des champions le match aller contre la magnifique équipe des Galactiques avec Zidane, Ronaldo, pour s’imposer finalement au match retour. C’est d’ailleurs pour tous ces faits d’armes que j’avais eu envie de publier un article sur ce même blog qui titrait « pourquoi Didier Deschamps est-il un gagnant ? » J’avais à cet occasion essayé de mettre en évidence ses qualités sportives et mentales mis en perspective avec son thème astrologique pour essayer de mieux cerner la façon de fonctionner du sélectionneur des bleus et comprendre aussi les raisons astrologiques de sa réussite insolente.

Alors que se passe-t-il donc en ce moment ?

Où est passé Didier Deschamps la gagne, la chance, le meneur d’homme capable de surmotiver ses troupes et de les mener à la victoire même dans des situations difficiles ? L’homme est en ce moment très critiqué, certains vont même jusqu’à remettre en cause son influence dans le groupe pas seulement à cause de ses résultats mitigés, mais aussi à cause de la sortie médiatique de Patrice Evra qu’il n’aurait pas sanctionné.

Je crois que l’homme n’a pas changé il possède toujours cette détestation de la défaite même si son côté digne de sa Lune en Lion (fierté) et son côté consensuel (Balance ascendant Poisson) nous donne cette impression extérieure au groupe qu’il serait plus lisse et qu’il aurait moins d’emprise sur son groupe et son destin sportif.

De même pour la baraka, il l’a toujours. D’ailleurs on a pu s’en rendre compte pas plus tard que  le 10 septembre dernier contre la Biélorussie. Alors que la partie était bien mal engagée avec des bleus apathiques qui prenaient le bouillon pendant une première mi-temps calamiteuse, on ne voyait vraiment pas comment son équipe pouvait refaire surface puisqu’il  perdait jusqu’à la 57e minute 2 à 1 pour remonter à 2-4, alors que franchement au vu de la première mi-temps, personnes n’auraient pu parier sur un score aussi flatteur en fin de partie.

On se dit après cela que rien ne peut arriver à l’équipe de France avec un Deschamps gagnant en plus d’être chanceux, j’avais mis en évidence dans sa carte du ciel cette relation Jupiter-Neptune qui lui assure des coups de chances providentielles. C’est la configuration typique des gagnants du loto, ou des jeux d’argent, qui appellent la réussite en la provocant certes aussi par la volonté et le travail, mais qui ont ce petit plus qui fait toute la différence entre ils ont bien joué et perdu sur le fil de la dernière ligne droite, et ils ont empilé les succès, les réussites, les récompenses et les titres.

Mais voilà comme tout sportif, même vainqueur, il a lui aussi connu des passages à vide.

Justement ce tragique soir du 17 novembre 1993, il semble que la lune du jour était en Capricorne, et activait une double dissonance la conjonction Uranus-Neptune en Capricorne sur son Soleil en Balance et la tête du dragon en Bélier (destin). Uranus aussi appelé par les Grecs le dieu du ciel Ouranos est souvent responsable des évènements imprévues et des déflagrations ou accidents de la vie qui surviennent alors qu’on ne les avait pas vu venir.

Si Didier Deschamps rencontre en ce moment des difficultés c’est à nouveau à cause Uranus  avec cette fois Pluton, et Jupiter qui sont à la manœuvre en dissonance avec ses planètes clefs. Cela pourrait expliquer cette instabilité dans les résultats de l’équipe de France. N’oublions pas Saturne (épreuves) depuis octobre 2012 en Scorpion au carré de sa Lune (indice de popularité) qui crée tous ces obstacles sur la route pour le mondial de l’entraineur et égratigne au passage son aura.

Plus spécifiquement, le soir du match ce  15 novembre 2013, c’est la conjonction Vénus (astre qui gouverne le signe de la Balance) avec Pluton qui vient attaquer une Uranus rétrograde sur sa tête du dragon. La Lune céleste du jour était en Taureau en aspects défavorable dès le coup d’envoi du match avec sa  Lune en Lion et opposée à Saturne-Mercure en Scorpion.

Reste-t-il une chance à Didier Deschamps de qualifier son équipe ?

La réponse est évidemment oui, même si cela tiendra du miracle compte tenu tout d’abord de la solidité défensive des Ukrainiens et de leurs 2 buts d’avance. Il faudra des bleus transfigurés pour refaire leur retard. Le sélectionneur devra se montrer plus inspiré aussi dans son coaching, à mon avis jouer avec 3 milieux récupérateurs serait bien meilleur pour gagner la bataille du milieu de terrain, et assurer les transmissions, et la construction du jeu vers l’avant.  Le trio Pokba-Matuidi-Cabaye me semble les plus combatifs. Ribéry devra vraiment alterner son jeu et ne pas systématique foncer tel le Bélier qu’il est vers l’avant le long de la ligne de touche en drible . Malgré son talent indéniable, son jeu est parfois trop stéréotypé donc trop prévisible pour les adversaires qui l’ont d’ailleurs bien muselé sur ce match. Un Mathieu Valbuena même en méforme me semble tout de même plus combatif que Samir Nasri. Olivier Giroud me paraît également plus motivé et appliqué que Benzema en tout cas pour débuter le match en titulaire.

Le 19 novembre est-ce que les astres seront favorables au coach des bleus et son équipe ?

La Lune sera ce soir-là en Gémeaux un signe en harmonie avec la Lune et le Soleil du sélectionneur. Ses joueurs devraient donc toute vraisemblance délivrer un match de bien meilleure facture.

Est-ce que ce sera suffisant pour se qualifier ?

D’après mon oracle de la Triade :

La corne d’abondance-omega-fusion-naissance-équité

24-Richesse.jpg  57-Omega.jpg55-fusion.jpg

33-Naissance.jpg41-equite.jpg

La réponse est affirmative ce sera l’union sacré, les bleus vont montrer un autre visage et vont vraiment jouer à leur réel niveau. Ils seront plus cohérents attaqueront et défendront ensemble. L’épreuve qu’ils vivent vont les soudés et les rendre plus mature. Les Ukrainiens vont être submergés d’offensive. Possible que nous finissions dans le temps règlementaire sur un score de parité et que la décision se fera en prolongation. On titrera après match qu’une équipe est née un peu comme contre l’Espagne lorsqu’ils ont fait 1 partout à Madrid.

Allez les bleus et tous derrière eux!

Pour me consulter contactez moi par e-mail: yanisvoyance@gmail.com réservez votre consultation ou votre horoscope annuel personnalisé par cb sécurisé sur www.astropsyconsulting.com pour suivre mon actualité rendez-vous sur Facebook: Yanisvoyance

Commenter cet article


Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog