La pénurie de croissant pur beurre guette en France

Publié le 18 Juin 2017

Le fait d'actualité:

Dans l'actualité de ce dimanche nous avons le 2e tour de l'élection législative, et la commémoration du 77e anniversaire de l'appel du Général De Gaulle du 18 juin de 1940 à Londres.

Alors que les yeux du monde sont tournés vers notre pays,  comme tout un symbole le magazine Terrafemina a décidé aujourd'hui de faire sa une sur les croissants l'un des fleurons de la gastronomie française à l'étranger.

Selon les sources de ce site ce produit phare des tables françaises endimanchées, qui fait la joie des petits comme des grands, mais aussi la fierté et la renommée de notre pays dans le monde entier viendrait à manquer dans les prochaines années.

La raison principale  la pénurie du beurre. Vous avez bien lu mes chers amis la pénurie du beurre!!!! pour un pays comme la France réputé être la 1 ère puissance agricole du continent. Vous allez me dire de qui se moque t-on? Comment est-ce possible?

Eh bien oui comme vous le savez les croissants sont si savoureux car ils contiennent 25% de beurre dans sa recette. Or selon l'article le prix de cette denrée a plus que doublée en 2 ans passant de 1800 euros la tonne en 2015 à 5 400 euros la tonne en 2017. Mécaniquement le prix va augmenter et seront répercutés du côté de nos amis les boulangers.

Ce produit va comme bien d'autres comme le chocolat par exemple devenir du luxe. En cause la forte demande des marchés asiatiques.

Mais pas seulement, une de nos lectrices Anna a publié dans la partie commentaire un article très instructif sur " Les spéculateurs de la faim". Comment 3 hommes seulement sont responsables de la dérégulation du marché des matières premières. Et comment depuis 1999 sous le cycle Uranus (planète des libéraux et des capitalistes) tout puissant en Verseau les produits alimentaires et agricoles sont devenus l'objet de toutes les convoitises et les spéculations financières. (lire l'article)

Avec l'un de nos plus fidèles lecteurs nous avions tenté d'expliquer cette tendance  qui pourrait en réalité se généraliser à bien d'autres denrées de base sous l'égide des prochains grands mouvements cosmographiques.

En effet dans notre publication du 18 février 2017, nous avions tiré "La pénurie alimentaire nous guette elle?

A l'œuvre dans le ciel le retour du cycle Uranus en Taureau (signe de la nature, et de l'alimentation, de la gourmandise), autour du 16 mai 2018. Uranus a un cycle d'environ 7 ans et donc une révolution zodiacale de 84 ans. La dernière fois qu'il était dans le 2e signe du zodiaque c'était à partir du 7 juin 1934. A cette époque la France a connu la pénurie et les tickets de rationnement.

Autre mouvement planétaire de taille qui va nous faire basculer vers la rareté dans l'hexagone pour ne pas dire plus dans d'autres contrées du monde, c'est le transit de Saturne. Planète de la restriction, et de l'austérité mais aussi du dur labeur pour gagner son pain avant de récolter.

L'astre va entamer un long séjour dans son domicile dans le signe du Capricorne pour prendre toute sa puissance.

Déjà à l'œuvre en Sagittaire il a accru la pauvreté en France (voir publication précédente du 6 mai 2016 sur la Grande pauvreté en France et le cycle de Saturne de 30 ans), et la famine dans certains endroits du monde comme au Sahel ou dans la Corne de l'Afrique.

Le fatal Saturne aux côtés du funeste Pluton va prendre une force plus importante encore. Neptune planète d'espérance est en Poisson pour provoquer une prise de conscience populaire de tous ces enjeux.

Le peuple va t-il s'élever contre ces cruelles injustices et lutter contre ces 1% de la planète tout puissant et malfaisant pour arrêter d'affamer l'humanité?

Va t-on assister dans une version modernisée et mondialisée (sous le prochain transit de Pluton en Verseau qui occupera la même position dans le zodiaque que pendant la révolution française, et sous le régime de la terreur de 1793), de la réplique de l'épisode où le peuple affamé de Paris marchait sur Versailles en criant " Nous n'avons pas de pain, nous n'avons pas de pain" tant ils étaient miséreux et la Reine Marie-Antoinette qui ignorait ce que c'était que la faim avait dit en secouant la tête avec étonnement: "Ils n'ont pas de pain qu'ils mangent de la brioche!"

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Ecologie Economie & Astrologie

Repost 0
Commenter cet article