Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y a-t-il un profil astrologique type pour faire parti des hommes les plus rapides du monde?

Publié le par Yanis voyance

photo-Bolt.png

Préambule:

Nous venons d’assister cette après midi à l’entrée en lice plutôt tranquille de la fusée jamaïcaine Usain Bolt qui vient de finir 1er de sa série qualificative du 100 m la discipline reine des jeux olympiques avec un 10’09’’. On est encore loin de ses pleines capacités puisque son record au championnat du monde de 2009 était de 9’’58. Il nous réserve sans aucun doute son show pour demain soir lors de la demie finale qui aura lieu à partir de 19h50 et 22h30 pour décrocher en finale une nouvelle médaille d’or. Les français ne sont pas en reste puisqu’on retrouve un jeune espoir français Jimmy Vicault qui s’est brillamment qualifié pour la demie finale en finissant 2e avec un bon chrono 10’’11. Tout le monde espère qu’il nous régalera d’une belle surprise comme hier pour le frère de Laure Manaudou, Florent qui a décroché à la surprise générale une médaille d’or en natation dans le 50m nage libre. Ce ne serait pas étonnant que les athlètes français continuent la cueillette de médaille. En effet Jupiter astre de la chance entrée en Gémeaux depuis fin juin dernier poursuit sa course dans ce signe, et vient former un magnifique trigone avec Mars en ce moment en transit dans le signe de la Balance pile sur la tête du dragon (destin) du thème astral de la France (Ve République 22 septembre 1958 à 22h Paris). Il y a quelques semaines son influence n’était pas encore suffisamment conséquente pour permettre au bleu de Laurent Blanc de faire un meilleur parcours à l’Euro 2012 bien qu‘en conjonction sur le Mars du thème de l‘hexagone. Mais en ce moment le tandem Jupiter/Vénus (Réussite, chance et côte d‘amour) semble être le meilleur allié pour épauler nos sportifs symbolisé par Mars en Gémeaux. On peut s’attendre à d’autres belles surprises. On suivra un peu plus tard dans ces JO de Londres celui qu’on a surnommé « l’éclair blanc« , Christophe Le maître qui a choisit de ne pas tenter le doublé 100m-200m pour ne se consacrer qu’à sa spécialité sur 200m. Si dans d’autres dossiers consacrés à l’astrologie et le sport, nous avons pu mettre en évidence une relation étroite entre la performance sportive de très haut niveau et la position en bonne place de Mars ou d’une influence Bélier dans le thème des champions. La question que j’ai souhaité examiné dans ce dossier c’est de voir s’il y avait un profil astrologique type parmi les personnes qui excellent en sprint, et si ce potentiel pouvait être détecté très tôt dans la carte du ciel de naissance d’un jeune espoir ? Question très difficile à traiter car cela suppose qu’il y aurait un signe en particulier ou des configurations spécifiques qui prédisposeraient à la course de vitesse plutôt qu’à un autre sport. Cela nécessiterait d’étudier de nombreux thèmes pour élaborer des statistiques fiables qui auraient une valeur scientifique. Mais quand on voit que dans un tout autre registre, les scientifiques s’accordaient à dire que les limites de l’homme étaient atteintes en sprint et que l’être humain ne pourrait jamais descendre en dessous des 9’’70 au 100 mètres sous peine de provoquer de graves lésions et blessures aux articulations et aux tendons muscles. Force est de constater que la science n’a pas pu tout prévoir ou savoir puisque aux championnats du monde de Berlin en 2009, tout un symbole puisque c’est dans c’est dans cette enceinte que Jesse Owens s’était distingué quelques 73 ans plus tôt. Le jamaïcain Usain Bolt a affolé tous les compteurs en explosant littéralement tous les records et en franchissant les limites de l’infranchissables avec un 9’’58 soit une course moyenne de 37,58 km avec même au plus intense de son effort sur 50m une pointe à 44,72 km/h. Plusieurs théories ont été avancés pour expliquer cet exploit. L’astrologie n’a donc pas à avoir de complexe face aux sciences dîtes exactes pour essayer d’apporter ses explications en combinant notamment les éléments physiologiques avec les apports astropsychologiques.

Sur le plan physiologique il n’existe pas de profil type du champion du sprint

Lorsqu’on regarde le profil physique des plus grands sprinteurs de l’histoire, on s’aperçoit qu’ils sont tous de taille et de gabarit différents. En effet on pourrait croire que l’allonge est très importante, avec un Usain Bolt qui mesure 1,96m ou un Christophe Lemaître qui culmine à 1,90m. Il y a fort a parier que l’athlète du futur sera plutôt très grand et suivra la tendance qui voit la taille de l’homme adulte s’accroître sensiblement ces dernières années. Pourtant la taille du champion de sprint a dans le temps constamment varié. Jesse Owens le premier lauréat dans la discipline de ces olympiades modernes avec un 10’’2 ne mesurait qu’1,78m. Nous sommes allés en progressant en taille avec un autre américain Jim Hines qui avait réalisé la meilleure performance de l’année 1968 . Il mesurait en effet 1,83m puis en 1991 Carl Lewis qui mesurait 5 cm de plus soit 1,88m a battu ce record de 4 centièmes de moins avec un 9’’86. Cette logique de la taille devient complètement caduque avec Maurice Green encore un américain qui établit un nouveau record en 1999 un 9’’79, il ne mesure que 1,75m donc plus petit même de 3 cm que le premier grand sprinter de l’histoire.

Force est donc de constater que l’amplitude de gabarit ne semble pas avoir été si déterminante pour réussir dans les épreuves de course de vitesse. Même si on peut penser que dans les années futures cela aura peut être son importance. Selon plusieurs études menées aux Etats Unis et en Europe de l’Est l’essentiel ne réside pas dans la taille de l’athlète. Les performeurs en vitesse posséderaient 3 caractéristiques qui les distingueraient du commun des mortels.

En premier lieu ils posséderaient plus de fibres musculaires que la majeure partie d’entre nous, et cette qualité serait innée. Les capacités neuromusculaires de ces athlètes seraient de pouvoir enchainer les foulées de telle façon à limiter le plus possible les contacts avec le sol, et rester comme suspendu en plein air la majeure partie du temps que dure la course. Les appuis qui ont été mesuré sont en effet très courts de l’ordre de 80/1000e de seconde contre 150/1000e pour un coureur moyen.

Ensuite une foulée et une vélocitée plus rapide que la moyenne, qui donne la capacité à dévorer la distance en faisant le moins de pas possible. Pour un sprinteur de l’envergure d’ Usain Bolt il ne lui faudrait donc que 42 pas pour parcourir la mythique distance de 100 mètres avec des foulées avoisinant presque les 3m.

Enfin les coureurs de vitesse possèderaient souvent une proportion plus importante de jambe que de buste ce qui en fin de compte expliquerait aussi la capacité de parcourir autant de distance en aussi peu d’appui au sol.

Sur le plan Astropsychologique maintenant,

Au premier abord il n’y aurait pas de profil type qui se distinguerait plutôt qu’un autre. Si on prend le plus emblématique d’entre eux, nous avons des expansifs et même des séducteurs. Usain Bolt incarne à merveille cet archétype en bon natif du Lion. Né le 21 août 1986, Il aime qu’on le remarque et que ça brille que ce soit clinquant. Bon nombre de sprinteur arbore des tenus flashy, lunette de soleil design, superbe coupe de cheveux…On retrouve moins ce côté ostentatoire chez les athlètes des autres disciplines comme les courses de fond ou demi fond par exemple. D’ailleurs, chez notre recordman du sprint, on remarque que Vénus en Balance forme de nombreux aspects avec son Soleil/Mercure/Mars/Uranus .Il n’est en effet jamais le dernier à donner une interview et pas non plus le dernier à adresser un bon mot aux journalistes. On parle du show Usain Bolt avant pendant et après la course. Toujours très intéressant pour les chaines de tv au-delà d’une performance qui dure désormais moins de 10 secondes, le spectacle avec le bolide jaune vert noir dure plus longtemps, quitte à passer pour quelqu’un d’immodeste. Lune/Jupiter en Poisson laisse penser que ce goût du spectacle c’est une manière à lui d’évacuer la pression, car contrairement aux apparences,le jamaïcain est un émotif et un grand sensible. Côté performance il la doit à cet égo surdimensionné incarné par son Soleil qui lui donne beaucoup de confiance en lui. Sa Mars en Capricorne lui confère ténacité et méticulosité dans la préparation, tandis que sa magnifique conjonction à Neptune l'a fait à jamais entrée dans la légende pas seulement dans sa discipline du 100m, ou en athlétisme puisque cette personnalités est connue est admirée dans le monde entier.

Nous avons ensuite les timides et les introvertis. Je dirai plutôt les faux calmes. Christophe Lemaître en est l’illustre exemple. Le savoyard est né le 11 juin 1990 à 15h35 à Annecy dans le 74, c’est donc un Gémeaux ascendant Balance. Ce double signe d’air expliquerait son physique élancé et cette légèreté dans la façon de dérouler sa course. Ce calme apparent et ce tempérament lymphatique s’expliqueraient par la présence de 4 planètes en Capricorne dont la Lune (maîtrise des émotions). Cela lui donnerait la faculté à répéter les efforts et à être plus constant et sérieux qu’un Gémeaux classique qui n’est généralement pas à l’aise avec les contraintes et la persévérance que réclament le sport de très haut niveau. Encore que de son propre aveu il a déclaré que côté nutrition il n'était pas très rigoureux. Quoiqu'il en soit cette dominante Capricorne lui permet de mieux gérer son stress et ses émotions, et ne pas avoir les jambes qui flanchent avant la course. Il y a donc bien sous le capot et cette carlingue très légère, des suspensions très solides symbolisés par le signe de terre du Capricorne. Concernant le moteur, c’est un vrai turbo, avec un Mars dans le signe ultra rapide du Bélier qui lui donne cette explosivité pour décoller des starting blocs. On remarque que l’astre forme de nombreux aspects avec pas moins de 5 autres planètes dont Jupiter (expansion) et Uranus (vivacité et nervosité). Quelque soit les disciplines qui demandent de la vitesse on retrouve un Mars très souvent situé en Bélier et qui est connecté à de nombreux autres astres. Par exemple chez Cristiano Ronaldo un des hommes qui court le plus vite cette fois balle au pied, nous avons la même configuration. Un Mars en Bélier formants de nombreux aspects avec d’autres astres.

Pour revenir à nos sprinteurs si on prend le thème de Tyson Gay l’américain, le 2e meilleur performeur de l’histoire du 100m avec un 9’’69. On retrouve encore une fois un tempérament de faux calme. L’athlète est né le 9 août 1982, c’est également un Lion tout comme Bolt en revanche la présence de Mars (affirmation de soi) est en Scorpion, un signe beaucoup moins expansif qui expliquerait le côté plus réservé et moins exubérant. Par contre là encore il ne faut pas se fier aux apparences c’est un impulsif ce trait de caractère est matérialisé par une Lune en Bélier . Voilà donc pourquoi depuis son plus jeune âge il s’intéresse à la vitesse de manière générale. D’après ses proches il a toujours été fasciné par les motos et voitures de courses et s’amusaient étant enfant à deviner en écoutant simplement le bruit du véhicule la vitesse à laquelle il pouvait rouler.

Enfin nous finirons par le tout jeune espoir Français Jimmy Vicault qui est né quant à lui le 27 février 1992 à Bondy dans les Hauts de Seine. Natif du Poisson même si le grand public ne le connaît pas encore très bien, il y a fort à parier que ce n’est pas quelqu’un de très loquace, lorsqu’on voit le amas de planète qui trône en Capricorne (Lune/Uranus/Neptune). Par contre Mars était en Verseau conjoint à Saturne ce qui le dote d’une grande vivacité.   Le Verseau tout comme la Balance et le Gémeaux, fait parti de la classe des signes d'air, donc très léger, réactif  nerveux, avec ce petit plus cette capacité à se projeter très vite dans l'instant d'après. Le Verseau c'est le signe de l'avant garde et du futur. Cette position Mars conjoint à Saturne en Verseau est en fin de compte assez semblable à la relation Mars -Uranus (Maître du Verseau) que l’on retrouve dans les thèmes respectifs de Christophe Lemaître et Cristiano Ronaldo. Si on l’on ajoute à cela la constance et la précision dans les foulées que confère Saturne qui lui donne une coloration Capricorne comme dans le thème de Bolt. Vous avez chez ce jeune champion toutes les conditions pour qu’il devienne un jour un très grand du sprint mondial. Et pourquoi pas dès demain soir?

Conclusion:

 Nous dirons qu’il n’y a pas de portrait astral type pour exceller dans les disciplines demandant de la vélocité comme le sprint. Par contre on retrouve des fondamentaux comme la présence de planètes en Capricorne pour la constance, l’ambition et la recherche de précision dans le geste technique pendant les phases de préparations et d‘entrainement. Un mars en Bélier ou culminant dans le thème qui est la centrale énergétique qui donne aussi le goût pour le dépassement de soi et la compétition. A défaut on a une relation de Mars avec de nombreuses autres planètes notamment Jupiter et Uranus qui accroit l’énergie martienne et donne l’étincelle de nervosité nécessaire pour lancer la machine à pleine vitesse. Enfin la cerise sur le gâteau pour entrer dans la légende il faut un bon Neptune (astre qui symbolise le mythe) comme chez Usain Bolt ou une tête du dragon en bonne position voir bien aspecté. C’est le cas dans le thème astral de Jimmy Vicault qui a un bel aspect avec Jupiter, et est traversé en ce moment par Pluton (Pouvoir). Même s'il ne parvenait pas à accrocher de médaille pendant ces jeux car les places sont déjà prise, il y a de forte chance qu'on le retrouve 4ans plus tard avec plus d'expérience pour figurer sur le poduim. 

Commenter cet article