Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carré de Saturne-Neptune cycle des forces de la gauche radicale a porté Syriza au pouvoir- la Grèce va t-elle sortir de l'Euro?

Publié le par Yanis voyance

 Carré de Saturne-Neptune cycle des forces de la gauche radicale a porté Syriza au pouvoir- la Grèce va t-elle sortir de l'Euro?

Le fait d'actualité:

C'est un tournant historique auquel nous assistons en ce moment, le parti de la gauche, de la gauche en Grèce Syriza est au pouvoir, avec un résultat sans appel qui ne fait pas l'ombre d'un pli. C'est une belle claque et même un grand coup de balai au gouvernement d’Antonis Samaras et à la terrible troïka avec sa politique d'austérité que la Banque et la commission européenne, ainsi que le FMI ont imposé au peuple Grec. Le 2 novembre 2011 j'avais publié sur ce même blog, un article intitulé "Crise de l'Europe ou crise de civilisation" dans lequel j'indiquai clairement que tant que notre ciel sera dominé par le carré Uranus (planète des bouleversements)/Pluton (destruction) Bélier-Capricorne le frère jumeau de la grande crise des années 30 tous les plans de sauvetage proposés pour sauver l'Euro, et sortir la Grèce de la crise seraient caducs. Cette figure astrale a déjà fait la démonstration de sa toute puissance sur de nombreux évènements marquants qui ont lieu ces dernières années, et pas seulement sur le plan économique, social, institutionnel ou politique. Ce sont des transformations en profondeur qui sont en train de se jouer en ce moment, avec une redéfinition de nos logiciels de pensées, nos structures, nos valeurs, les enjeux et d'une certaine façon une redistribution des cartes dans le monde. Toutes tentatives de s'accrocher aux vieilles recettes, aux systèmes frappés d'obsolescence ou aux organisations bancales, injustes voir malhonnêtes sont en train d'être remis en cause.

De nombreuses voix s'étaient élevées contre les mesures draconiennes imposées par la Troïka

De nombreuses voix venant d'horizons divers et variés s'étaient à cette même époque exprimées dans ce sens avançant même des propositions et solutions alternatives plus souples pour amortir la situation. Il aurait été judicieux de relancer la machine Europe par des aménagements salutaires comme la réorientation de la politique économique commune, avec le rachat des crédits via l'émission des Eurobonds, des investissements massifs des fonds communs de la BCE vers des pôles porteurs pour notre futur, la baisse du taux de change de la monnaie commune jugée trop haut surtout pour les pays du sud de l'Europe, c'était le levier à actionner pour relancer la croissance. Mais pour les dirigeants européens aux commandes des principaux états moteur dans l'union européenne comme l'Allemagne et bien sûr la France, impossible d'infléchir cette position. Encore aujourd'hui c'est la rigueur sinon rien et l'austérité à coup sûr pour les états qui ne respecteraient pas à la lettre des dogmes fixés en fin de compte par un petit groupe de personnes non élues, qui défendent les intérêts de certains au détriment de la majorité. Alors que la croissance repart progressivement dans d'autre pays, dans la zone euro c'est la panne sèche, la recession.

Un scenario de sortie de la Grèce de l'Euro d'improbable et pas souhaitable est devenu finalement plausible

Ce scenario de sortie de la Grèce de la zone Euro considéré jusqu'alors comme impossible, ou plutôt devrais je dire tout simplement pas souhaitable parce que ce serait d' une part une catastrophe pour la construction européenne et d'autre part un désaveu cinglant de leur politique. Désormais nous y sommes, ce qui semblait il y a quelque mois encore comme improbable, commence aujourd'hui à être envisagé. Même les observateurs les plus orthodoxes commencent à reconnaître cette possibilité aujourd'hui. Le premier d'entre eux, la chancelière allemande Angela Merkel a elle même prévenu qu'elle laisserait cette fois filer la Grèce si ses nouveaux dirigeants ne respectaient pas les modalités de remboursement de la dette contractée. Tout en sommant dans le même temps les nouveaux dirigeants de payer. On n'est décidément plus à une contradiction prêt.

Comment le nouveau parti Grec au pouvoir très à gauche pourrait il respecter ce que les conservateurs n'ont pas su faire?

Comment les nouveaux gouvernants pourraient ils honorer ces traites faramineuses? Même avec des étalements plus long des dettes dans le temps cela paraît difficile d'y parvenir sans trahir les promesses de campagne qui les ont fait arriver en tête des suffrages dans leur pays. Quand on voit que depuis 6 ans et 4 ans passé dans l'oeil du cyclone crise, la Grèce a subi 9 plans de redressement où se sont succédé pas moins 240 milliard d'aide de la part du FMI, avec 100 milliard d'effacement de la moitié de la dette depuis 2012, une aide conséquente de l'union européenne 2007 à 2013, accompagné de toute une batterie de mesure d' austérité sans précédent qui ont tant fait tant souffrir ce peuple avec baisse des salaires, des fonctionnaires, des retraites, on se demande si les leaders de l'Union pratiquent la méthode coué ou son complètement dépassés par les évènements au point de ne pas voir la sortie de la Grèce de la zone euros imminente. Comment penser un seul instant que les gouvernements précédents qui pourtant étaient des libéraux, néo-conservateurs, converti socio-démocrate convertis à l'ultra-libéralismes tous adhérents bon grés, malgré aux principes d'austérité préconisés par la Troïka n'ont pu en dépit des mesures draconiennes appliquées redresser la situation. Alors vous pensez bien que le nouveau parti Syriza hostile à tous ces plans et qui propose une politique de relance a encore moins de chance de rembourser. Si nous avons souvent vu de nombreux dirigeants politiques ne pas tenir leurs engagements sitôt les élections finies, je ne vois pas comment cette fois vu la situation dramatique qui a porté aux pouvoirs Alexis Tsipras le nouveau leader grec, il pourrait en être autrement.

Une pression va s'exercer de la part de l'Europe pour que le nouveau gouvernement Grec obtempère.

Bien entendu les marchés, les différents acteurs économiques et politiques qui ont un intérêt à ce que la Grèce paye sa dette vont tout faire pour récupérer leur créance, quitte à mettre la pression en mettant en exergue l'interdépendance, la solidarité des peuples entre eux, et que s'ils font défaut ce sont les autres, autrement dit les contribuables Français, les Allemands, les Belges et les populations des autres états membres qui vont passer à la caisse. Encore un chantage de plus, qui vise à tenter encore une fois de diviser les peuples des pays pour mieux régner. Drôle de conception d'une Europe sensée rapprochée les peuples! C'est pourquoi certains s'accrochent encore à l'idée que la Grèce n'a pas d'autre choix que de respecter les traités, honorer sa dette, pour rester dans la zone Euro, et ainsi faire les réformes voulus par les commissaires Bruxellois.

Le nouveau cycle carré Saturne-Neptune (Sagittaire-Poisson) de 2015 plus puissants que Saturne-Neptune (Lion-Verseau) de 2005.

Je sais qu'en Europe on passe son temps à fouler au pied les décisions des peuples souverrains comme cela fût le cas en 2005 lorsque la France avait dit non par voie référendaire au traité c'était sous le cycle du carré de Saturne-Neptune (Lion-Verseau). Cette fois le virage démocratique que la Grèce a pris devrait difficilement être contenu. Car si le cycle que nous sommes en train de vivre et qui est entré en vigueur dans notre ciel mondial pas plus tard qu'au 24 décembre 2014 ressemble beaucoup à celui de 2005 avec la présence de ces deux planètes en dissonance, cette fois Neptune représentation du peuple, de la solidarité, de la prise de conscience d'une condition sociale identique par delà les lois, les frontières, les limitations de Saturne est dans son domicile en Poisson, et dispose de toute sa puissance. Ce n'était pas le cas dans le cycle précédent même s'il avait déjà des accents révolutionnaire car positionné en Verseau. Souvenez vous du soulèvement des banlieues en novembre 2005 et des milliers français qui ont battu le pavé pour dire "non" au CPE du gouvernement Dominique De Villepin. Si on adjoint à ce cycle Saturne/Neptune le carré Uranus/Pluton (figure de la grande crise), le séisme économique et social risque d'être plus important partout dans le monde, en France et particulièrement dans la zone Euro.

Résonance du cycle avec celui du traité de Maastricht

Pour faire le lien avec le thème de l'Union Européenne, Neptune venait en 2005 encore appuyer le thème du traité de Maastricht du 7 février 1992 (thème Verseau) qui est le socle fondateur de tous les traités travestissant même l'idée d'union originelle sous couvert de donner plus de liberté. Le carré du Soleil à Pluton au moment de la ratification du traité, est typique des manipulations d' un pouvoir financier omnipotent souterrain plus importants . Aujourd'hui avec le carré Uranus/Pluton qui frappe de plein fouet la forte dominante Capricorne du thème, signe qui se rapporte de prêt à ses institutions et à organes non élu comme sa tête de pont, la commission vacille et va continuer à subir de plein fouet cette dissonance encore pendant au moins 4 ans. La sortie de la Grèce de la zone Euro, et certainement d'autres pays Espagne, Portugal, et peut être même l'Italie n'est qu'une question de temps, je l'ai encore réaffirmé dans les prédictions mondiales pour 2015. Puisqu'on évoque cette notion de temps, et que nous sommes ici à pied d'œuvre pour tenter de faire des prévisions, des pronostics sur le cours des évènements, la planète qui représente le mieux le temps, comme l'austérité c'est justement Saturne. Nous venons d'en dire deux mots en évoquant ce cycle carré de Saturne/Neptune.

Carré Saturne/Neptune cycle des radicaux de gauche

Pour approfondir et expliquer pourquoi les radicaux de gauche ont gagné en Grèce alors que cette thèse paraissait complètement impossible voir impensable par nos bonnes têtes bien pensantes il y a quelques mois, il faudrait se référer à ce que j'expliquai il y a quelques jours à propos du carré de Saturne/Neptune, c'est le cycle qui représente le plus les courants de la gauche de la gauche qui vont des courants communistes, trotskystes en passant par l'aile gauche des partis socialistes. C'est sous ce cycle qu'on eu lieu la révolution Bolchevik de 1917, le Front Populaire en 1936 par exemple. La particularité de ce cycle version 2015 c'est qu'il est comme je viens de le dire encore plus puissant car Neptune est dans son domicile en Poisson comme pendant les grands mouvements populaire de 1848 qui ont lieu en France. (cf mon article sur le cycle Neptune-Saturne et Neptune). Avec ce cycle qui va durer jusqu'à la fin 2017, les radicaux de Gauche qui ont jusqu'à présent marché en ordre dispersé vont se réorganiser et reprendre de la vigueur. Alexis Tsipras le leader de ce courant est du signe du Lion ascendant Gémeaux né le 28 juillet 1974 à 1h30 à Athènes. Il est d'une part cette année portée par la puissance du cycle Jupiter/Uranus favorable au signe de feu notamment le Lion puisque Jupiter astre du succès séjourne dans ce signe en ce moment. Son Soleil est bien relié à Neptune qui accroît la générosité et l'humanité du Lion, avec une Jupiter natale en Poisson. Il est d'ailleurs porteur dans son thème du cycle du radicalisme de gauche dont nous venons de parler à l'instant Saturne-Neptune (Cancer-Sagittaire par le quinconce. Son ascendant nous le verrons plus bas est en corrélation avec le signe du thème de la Grèce. Les champions du monde de l'austérité aveugle en Europe qui ne font rien pour réorienter les politiques économiques dans le sens du bien être des peuples n'ont qu'à bien se tenir, même si comme je l'ai dit jusqu'à l'été 2015 l'alliance du cycle Jupiter/Uranus leur donne encore la main. Mais après le 12 août un nouveau cycle vient lui succéder, il s'agit de Jupiter/Neptune par l'opposition Vierge-Poisson. En se formant cette fois, c'est carrément les groupes les plus modérés de gauche l'équivalent du parti socialiste en France sans doute les frondeurs et d'autres groupes en Europe qui vont rejoindre le camp des radicaux sous l'effet conjoint de ces deux cycles qui vont se chevauchés et même un 3e Jupiter-Pluton qui va décupler leur puissance: 1) Carré Saturne-Neptune (Sagittaire-Poisson) 2) Opposition Jupiter-Neptune (Vierge-Poisson) 3) Trigone Jupiter-Pluton (Vierge-Capricorne) .

Quel avenir pour l'Europe?

Les décideurs de toutes ces organisations seraient donc bien avisé d'abandonner l'idée de prêter les prochains 10 milliards qui sont déjà programmés pour aider la Grèce à s'en sortir ( 7 milliards par le FMI, et 3,6 milliards par les Européens).Ce serait encore une fois comme ci on arrosait le sable. On voit bien que les politiques budgétaires que la troïka a imposées à ses membres, à commencer par les plus fragiles d'entre eux comme la Grèce, se sont révélées extrêmement inadaptées. Les seuls effets produits ce sont de longues récessions dans plusieurs pays et de multiples souffrances inutiles. L'Allemagne elle même qui surnageait jusqu'à présent, n'est plus épargné. Ces politiques n'ont même pas permis de diminuer les dettes publiques. La France aurait pu avec l'arrivée d'un socialiste au pouvoir déconstruire cette logique d'austérité forcenée. François Hollande dans l'une de ses promesses de campagne s'était clairement engagé à réorienter cette politique suicidaire et renégocier les principes du pacte budgétaire. Malheureusement ce n'est pas dans son ADN ni politique, ni astrologique j'avais alerté sur mon blog avant l'élection de 2012. Certains disent qu'il a mangé son chapeau et qu'il a fait une extraordinaire volte face en proposant en France une économie de l'offre qui s'est révélée clairement sociale libérale avec des mesures allant dans le sens d'une austérité qui ne disait pas son nom (connivence avec le MEDEF, augmentation des impôts, pacte de responsabilité...). Aujourd'hui il ne pourra se targué d'avoir impulsé les nouvelles mesures qui ont été prise par la présidence de la Banque centrale européenne en faisant fonctionner la planche à billet et prendre des mesures pour faire baisser les taux d'intérêts. Il a donc bénéficié d'un concours de circonstance favorable. Il vient d'ailleurs d'indiquer pour le moment inflexible que le nouveau gouvernement grec doit respecter son engagement. Il n'a pas encore senti le vent tourner. Et pourtant le cycle Saturne/Neptune a bel et bien propulsé Syriza dans une victoire historique. Si en terme économique le poids de la Grèce est faible par rapport aux mastodontes que sont l'Allemagne ou la France, le message adressé par ce scrutin est immense. De plus même si les autres partis socialistes européens n'étaient pas franchement favorable à ce que Syriza gagne, ils seront obligés avec l'avènement du cycle Jupiter opposé à Neptune d'abonder dans ce sens et rejoindre bon gré malgré cette coalition sous peine de perdre leur crédibilité. François Hollande devra y venir aussi. D'ici là la négociation sera âpre et le défi historique important pour la Grèce et l'Europe.

Quel avenir pour la Grèce?

Le parti d'Alexis Tsipras exige en effet une révision des politiques d'austérité et de réforme imposées par la troïka de ses créanciers (FMI, Banque centrale et Commission européennes) et propose à l'inverse une politique de relance pour l'économie grecque (créations d'emplois publics, rétablissement du salaire. Comme l'Europe ne cédera pas, ou du moins tentera au départ de négocier l'étalement de la dette pour donner le changer et ne pas perdre la face, mais que la Grèce n'arrivera pas à payer, ce sera clairement le divorce. Uranus planète de liberté, arrive progressivement proche du 18e degrés du Bélier où séjourne le Jupiter natal du thème de la Grèce (voir thème astral de la Grèce sur ce blog), le carré de Pluton va entériner cette sortie, et la Grèce va reprendre sa monnaie pour moi dans un horizon de 2ans à 3ans, peut être plus rapidement. Si les traités européens ne prévoient pas en théorie la possibilité pour un Etat de quitter la zone Euro comme l'a rappelé la Commission Européenne comme pour dissuader, je reste intimement convaincu que la sortie de la Grèce de l'Euro est proche. Si à court terme la sortie et la reprise de leur monnaie serait dramatique à moyens terme la Grèce pourrait se ressaisir et se sauver comme l'Argentine.

Carte du ciel de la constitution Grecque du 11 juin 1975

Carte du ciel de la constitution Grecque du 11 juin 1975

Carte du ciel du thème astral du traité de Maastricht 7 février 1992

Carte du ciel du thème astral du traité de Maastricht 7 février 1992

carte du ciel du thème astral d'Alexis Tsipras né le 28 juillet 1974 à 1h30 à Athènes Lion asc Gémeaux

carte du ciel du thème astral d'Alexis Tsipras né le 28 juillet 1974 à 1h30 à Athènes Lion asc Gémeaux

Commenter cet article