Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Regard d'un voyant sur l'émission envoyé spécial du 14 avril 2011:"Notre chère voyance"

Publié le par yanis-voyance

Le fait d'actualité:

Quelques jours après avoir écrit mon article sur les raisons qui m'ont poussées à privilégier la voyance par téléphone dans mon métier. Un membre de ma famille m'informe avoir vu une émission dédiée à la voyance. C'était le lendemain de la diffusion. J'ai aujourd'hui pris un moment pour la regarder entre 2 consultations en streaming sur internet. Je vous propose aussi de la regarder en cliquant, j'y ai ajouté mes impressions ci-après. Vous pouvez laisser vos commentaires.

Dès les premières images des souvenirs me reviennent, et je me souviens avoir déjà vu cette émission dans un passé pas si lointain. Cela ne m'a pas empêché de la regarder de nouveau  avec le même intérêt que la première fois. Il est toujours très instructif de voir quel regard les médias, et les journalistes portent sur son métier. Je dois avouer que le portrait qui est fait des professionnels de la voyance est plutôt sévère, et pas l'exact reflet de ce qui se passe sur le terrain ; Forcément les propos que je vais tenir pourront paraître assez partisans et  manquer d'objectivité puisque je baigne dans le milieu.
 
Une émission encore une fois à charge contre la voyance
Force est pourtant de constater, que c'est encore une fois une émission à charge contre la voyance. Les journalistes qui ont préparé ce reportage, ce sont très souvent contenté de nous présenter des clichés, des raccourcies et des effets de loupe à l'emporte pièce, en se focalisant sur les dérives plutôt que sur ce qui se fait généralement. Je trouve sain de pouvoir informer le téléspectateur qu'il existe des dérives, à partir du moment où on ne le présente pas  comme une pratique généralisée de la profession. On peut même noter un certain fatalisme, car on ne donne même pas de solution aux téléspectateurs pour se prémunir contre les éventuels abus. Le message sous jacent c'est « tous des charlatans, n'y aller pas ce sera mieux pour vous ». Si l'on prévoit dans la ligne éditoriale de parler des excès il ne me paraît pas illogique  d'équilibrer le contenu de l'information en mettant également en exergue les personnes compétentes, sérieuses, et qui ont une éthique.
S'il est admis que dans chaque  corps de métiers, les travers existent. (Garagistes, assureurs, vendeurs de cuisine...) Ce n'est pas une raison pour les présenter comme une généralité. Et c'est pourtant bien ce que nous ont encore servi ce soir là nos envoyés très spéciaux, de notre chère chaine du service public. On ne peut pas dire pour autant que ce soit parce que la voyance a un déficit de reconnaissance qu'on nous la présente de la sorte. Car j'ai déjà vu dans le passé des émissions aussi à charge sur des professions pourtant dites plus « traditionnelles ».
 
L'autre reproche que je peux émettre, c'est qu' on ait insisté lourdement  sur le facteur argent sensé être la seule source de motivation du voyant, une compétence basée sur une appréciation subjective des personnes qui consultent, sans oublier les abus. A aucun moment on fait du journalisme d'investigation pour essayer de comprendre et d'analyser les phénomènes paranormaux.
On se contente une fois de plus de stigmatiser la profession toute entière. Le seul grand savoir faire de ce reportage c'est d'avoir amené tout cela très subtilement, insidieusement avec un effet crescendo.  Le début de l'émission sonne comme un  message subliminal : "Si vous consultez un voyant vous allez forcément vous faire arnaquer". L'autre explication qu'on peut lire en filigrane est que la voyance c'est tout d'abord une affaire de gros sous, que les personnes qui officient sont pour la plupart des gens dépourvues de morales qui exploitent sans vergogne la détresse de l'être humain. Si certains voyants prétendent avoir un don, c'est une appréciation bien subjective, et il n'y a pour eux aucun fondement scientifique de toute façon. Et même lorsqu'il ya des éléments tangibles qui prouvent qu'il existe bel et bien des phénomènes qu'on ne peut expliquer autrement que par des preuves scientifiques, celles-ci sont très souvent minorées, voir dénigrées.
 
On aurait presque pu croire à un véritable magazine d'information métier.
 
Encore une fois je tiens à préciser que tout ce que j'ai écris dans le paragraphe précédent n'est pas dit textuellement, mais c'est très habilement suggéré au téléspectateur. C'est important d'apporter cette nuance, car en tout début d'émission, on aurait presque pu croire qu'il s'agissait d'un véritable magazine d'information métier sur la fonction d'un magnétiseur. Avec notamment son intérêt économique et social. L'interview de la gérante d'un salon de coiffure est pourtant sans détour. Selon elle, l'intervention du magnétiseur aurait permis à son établissement pourtant en perte de vitesse ces derniers temps, d'augmenter en quelques mois son chiffre d'affaire de 30%. Ce qui est considérable et cela rien qu'en débarrassant le lieu des « mauvaises ondes ».
 
Idem, lorsqu'on nous présente un brillant médium d'une célèbre émission qui serait passé  de l'anonymat de son cabinet, à une reconnaissance télévisuelle. Dans nos sociétés hyper médiatisées c'est toujours valorisant  d'être sous le feu des projecteurs, cela sonne forcément pour nous tous, comme un signe de reconnaissance sociale. Cela a aussi un côté in comme on dit dans le show biz.
Après tant d'année où la voyance a été décriée, et suscitée la réprobation des médias, cela aurait été un juste retour des choses de voir une aussi belle consécration de l'un des nôtres, si l'on s'en était tenu à ce portrait élogieux. Mais c'était sans compter sur l'habileté des préparateurs de l'émission, qui ont choisit de monter les extraits de manière à faire passer des messages bien moins valorisants que  les images diffusées le laissent penser. 
 
Pendant les interviews de l'émission de voyance sur une chaîne du cable, sa charmante présentatrice  évoque sa difficulté à s'habituer à la détresse des personnes qui appellent. Elle déclare qu'en même temps c'est une vraie réalité. Ce propos recueilli forcément coupé au montage et sorti de son contexte sous tend déjà que la chaine surf allègrement sur la vague de la crise, et fait de l'argent sur le désarroi et le marasme des gens. (Et hop en même temps un petit tacle au passage à l'une des innombrables chaines concurrentes du câble qui a mon avis n'a pas fait que du bien aux chaines historiques en terme d'audimat et de part de marché, mais passons).
 
Je n'ai jamais vu une émission sur les médecins  dans lequel on insinue qu'il surf sur la vague de la mauvaise santé des personnes, et que leur malheur fait leur bonheur en argent. Certes l'explication vient sans doute du fait que la fonction et l'utilité sociale du médecin est reconnue, et officielle auprès des institutions, alors que celle de voyant est sans doute à démontrer. C'est certain que ce n'est pas avec ce genre d'émission qu'on arrivera à avancer sur le sujet. 
  
A la fin de cette séquence, on termine en apothéose, en ne se contentant plus d'insinuer mais bien de le  déclarer ouvertement par une formule assez choc : « pour les professionnels de la voyance la crise est même une aubaine ». En fin d'émission on peut même s'apercevoir, que les commentaires du reporter ont épousé les champs sémantiques propre à la crise économique et sociale sans précédent que nous connaissons. Comme les mots « crise », « mondialisation », et « délocalisation ». Ces mots   sonnent dans nos têtes comme les responsables de tous leurs maux de nos sociétés actuelles. On va même encore plus loin, en citant à la fin de la séquence « Une société et ses délocalisations en Tunisie », « L'ère de la voyance industrielle est née » comme une forme de taylorisme des temps modernes, avec un seul mot d'ordre faire de l'argent à tout prix.
 
Quitte à parler d'arnaque,  il aurait été franchement  plus explicite d'intituler le titre de l'émission: "Les dérives de la voyance" plutôt que de l'appeler: "chère voyance". De même cela aurait été plus constructif de faire de la pédagogie et d'expliquer comment les éviter.Sans doute est-ce une pointe d'ironie de la part des concepteurs, de mettre un titre plutôt convivial, et de présenter tout le contraire pour impacter encore plus fortement les esprits. Une chose est certaine le journalisme dit « éducatif et informatif », autrement dit le vrai journalisme, ça ne fait pas recette. La mode est au sensationnel, ou au lynchage public. Ca au moins ça fait le buzzz comme on dit.
 Le pire reste à venir lorsqu'on voit ce pauvre salarié au visage flouté qui aurait connu une descente aux enfers en passant de directeur de société à chômeur, avec en prime un divorce. Alors qu'il essaye de s'en sortir en occupant un job cette fois ci en tant que salarié.  Encore tout fragilisé par son passé, il aurait utilisé le téléphone de la société, pour contacter de manière compulsive les services audiotel des cabinets de voyance. Au point d'entrainer dans ses difficultés personnelles l'équilibre même de la société toute entière avec une facture de téléphone de plus de 10 000€. Ce passage est édifiant et j'y reviendrai un peu plus tard, pour vous expliquer pourquoi j'ai de gros doutes quand à la véracité de cet extrait.
 
Pour le moment revenons sur le passage qui parle du cèlèbre voyant d'une chaîne de voyance. Pendant la séquence, la voix en off, nous indique qu'il est passé en l'espace de 2ans de la confidentialité de son cabinet aux feux des projecteurs, grâce à plusieurs chaines de télévision. Là encore on voit en « back ground » du tournage de l'émission de voyance, l'un des producteurs suivre l'émission avec beaucoup d'intérêt, et jubiler à chaque fois qu'ilmultiplie les coups d'éclat dans ses prédictions. On parle de l'audimat qui grimpe en laissant penser qu'encore une fois  c'est le Jack Pot pour la production,  toujours sur la misère des autres. Cet exemple illustre bien le fait  que même quand l'émission semble mettre en avant  quelques aspects positifs, elle le fait avec des arrières pensés.
 
Ce type de séquence permet de se dédouaner d'avoir tiré à boulet rouge sur la voyance
 
Ce type de séquence  permet de se dédouaner d'avoir tiré à boulet rouge sur la voyance, en disant: "mais non regardez! Nous avons aussi traité les aspects positifs" ;  En tendant un peu l'oreille, on peut s'apercevoir que les commentaires sont chaque fois plus sarcastiques les uns des autres. Cela devient même limite tendancieux quand l'extrait montrant le magnétiseur en plein action, on  parle de demandes inquisitrices que lui formuleraient les employeurs. Effectivement on le sait que ce sont des choses qui se font dans le métier. Quand les clients vous appellent ce n'est pas seulement pour connaitre leur avenir, mais c'est également pour connaître l'état d'esprit de leur conjoint, du partenaire de travail, du membre de la famille. Au moment du tournage, je pense que le magnétiseur ne s'est pas rendu compte de la portée de cette confidence. Je le vois plutôt comme une maladresse  d'avoir divulgué des informations aussi confidentielles, et encore une fois bravo à la chaîne  qui a allègrement su exploiter cette confidence pour alimenter encore d'avantage le fantasme du voyant sans scrupule, ni éthique pour gagner de l'argent. Je ne m'étendrai pas sur ce sujet, très brulant de la discrimination à l'embauche qui est une réalité bien malheureusement. Le voyant doit il contribuer à cela? Bien sûr que non, apparemment le médium dit bien qu'il répond à une certaine demande de son client qui souhaite un éclairage supplémentaire sur le savoir être, et le caractère des candidats potentiellement amenés à être embauché dans l'entreprise. On explique bien que la plupart des patrons s'en tiennent au profil psychologique du candidat, alors que d'autres sont bien plus inquisiteurs, avec des demandes qui vont parfois trop loin, sur les orientations religieuses, ou la tendance politique. Le magnétiseur précise bien qu' il prend le soin de  recadrer lorsque cela va trop loin. Le débat sur terrain là est très complexe. Jusqu'où peut-on aller en voyance pour satisfaire la demande d'un client? Quel éthique doit-on avoir? Cela fera peut être l'objet d'un autre article.
  
A aucun moment il y a un passage qui vient nuancer cette présentation plutôt caricaturale.
 
Pour l'heure, nul doute qu'à la fin d'un tel reportage de nombreux téléspectateurs devaient  être choqués, voir scandalisés par ces pratiques surtout dans une période de fort chômage. Ceux qui ont déjà consulté pourrait avoir le sentiment qu'à un moment ou un autre ils se sont surement fait arnaquer. Quand à ceux qui n'ont jamais consulté, je vous laisse imaginer ce qu'ils peuvent bien penser. 
J'ai noté qu'à aucun moment il y a un passage qui vient nuancer cette présentation plutôt caricaturale, ni même contrebalancer par des exemples de voyants qui exercent ce métier par  passion. Pour certains c'est même une véritable vocation d'apporter un éclairage dans la vie des consultants, et de l'aider à y voir plus clair dans leurs destins, et leurs permettre de prendre les meilleurs décisions possibles dans leur intérêt. Ce n'est certes pas une activité philanthropique, et certains gagnent même très bien leur vie. Mais cela se justifie par le fait qu'au-delà du talent pur et la capacité à percevoir les évènements, cela demande un véritable investissement personnel, une énergie, une organisation, c'est un métier à part entière avec ses principes, ses valeurs, ses codes.
 
La majeure partie des voyants, gagnent modestement leur vie.
 
Remarquons au passage que les procès d'intention que l'on fait généralement au sujet des voyants qui gagnent bien leur vie, n'est pas une exclusivité du marché de la  voyance. C'est la marque de fabrique de nombreuses émissions de télévision dans laquelle on montre sous un angle moralisateur et de manière souvent très péjoratives des gens qui gagnent de l'argent. C'est un syndrome typiquement « français ». On a toujours eu un malaise avec la valeur argent. Sans doute faut-il se pencher dans notre histoire, et dans les fondements sur lesquelles reposent notre société actuelle. Pourtant, tout le monde rêve d'en gagner de l'argent. D'ailleurs il suffit de voir l'engouement des français pour les jeux d'argent, que ce soit les jeux télévisés, ou les jeux de grattage et tirage. Mais c'est le paradoxe français,  pour ceux qui ont la chance d'en gagner beaucoup, on le dit pas trop haut et fort pour ne pas choquer l'opinion, et peut être aussi par culpabilité. Par contre si on choisit de jouer la carte de la transparence journalistico-médiatique, attendez vous à ce qu'on brosse de vous un portrait très peu flatteur. Les médias comme celui là (Je ne vais pas faire moi aussi d'un cas d'une généralité, même si c'est tout de même la tendance qui a dominé et qui domine encore ces dernières années...), n'hésiteront pas à attiser une forme de frustration, et de rancœur à l'égard de ceux qui n'ont pas cette chance. Je pense que ce n'est pas tant le fait de gagner de l'argent qui pose problème, c'est surtout la façon dont on le gagne. N'oublions pas que  la société française s'est bâtie sur la valeur travail et école. Mais cette corrélation entre le fait de décrocher un diplôme et celle de gagner de l'argent est beaucoup moins vraie aujourd'hui. Certains ont BAC+5 et pointe à Pôle emploi. On peut voir également des médecins qui ont fait pour certains plus de 10ans après le baccalauréat, et travaillent 70 heures par semaine, pour gagner 31 000 € par an. Alors qu'un excellent médium autodidacte, avec peu ou pas de diplôme gagne peut être le même revenu voir même plus. Donc forcément ça agace et on aura tendance à vous pointer plus facilement du doigt. En vous disant : «  ce n'est pas juste, il gagne beaucoup d'argent, en faisant quoi : tirer les cartes, ou taper dans un ballon. On retrouve également le même grief vis-à-vis du monde du football par exemple. A la différence près c'est que contrairement aux idées reçues la majeure partie des voyants sont loin d'être riche. Ils vivent même plutôt modestement. Et ils ne sont pas nombreux les voyants qui margent, comme le magnétiseur, radiesthésiste à faire un chiffre d'affaire mensuel de 8 à 12000 euros par mois ou comme le spécialiste des valeurs boursières un des médium présenté dans cette séquence  facturerait ses prestations à 2000€ sur une valeur. Autant le magnétiseur énonce lui-même face à la caméra son chiffre d'affaire ouvertement, autant les honoraires du second médium en relation avec le trader est à vérifier. Et même si effectivement il percevait de tels honoraires, son client n'est pas fou, c'est un spécialiste de la finance, qui sait que l'investissement de faire appel à un conseil dit irrationnel à côté de ses outils habituels est certainement rentable. Cela étant dit, on prend encore une fois un exemple et on en fait une généralité, toujours pour alimenter le fantasme du téléspectateur  à l'égard de la valeur argent.
 
Les dérives sont elles exclusives au secteur de la voyance?
 
S'il y a des dérives ou des abus dans les prix pratiqués parfois dans certain cabinet, elles méritent en effet d'être dénoncées, et combattues, car elles font du tord à toute la profession. Bien sûr le marché de la voyance représente des milliards d'euros chaque année, il est normal qu'elle attise les convoitises, et ce n'est pas tant le niveau des prix élevés des honoraires de certains voyants qui me choquent. Car après tout on est dans un pays libre, et chacun à le droit de proposer son tarif. (Encore que même si on est dans le pays de la liberté d'entreprendre, où ce sont  les lois du marché qui fixent leurs prix,  il est toujours plus sain de réguler ou d'encadrer certaines pratiques pour éviter les abus). D'ailleurs les meilleurs voyants ne sont pas toujours les plus réputés ou ceux qui communiquent le plus paradoxalement ne sont pas forcément les plus onéreux.  Et puis si en tant que consommateur on estime que le prix proposé est très loin de la qualité de la prestation on est libre de changer et de voir un confrère concurrent. Encore faut il effectivement pouvoir faire preuve de discernement, la plupart des consultants le sont, mais il faut c'est vrai protéger la faible minorité en situation délicate et qui dans ses cas là pourrait être une proie pour des gens sans scrupules. Ce type de personne vous le savez aussi bien que moi, il y en a dans tous les métiers, du garagiste, au maçon en passant par le vendeur de cuisine...et pas seulement dans les professions en lien avec les arts divinatoires. Dans le marché de la voyance, on assiste depuis quelques années à une forme d'oligarchisation du marché. Certaines sociétés puissantes ont senti le filon et ce sont emparées du marché. Dans un premier temps certainement pour regrouper les moyens financier pour pouvoir investir plus massivement dans la publicité qui représente un budget toujours très conséquent pour un indépendant ou un petit cabinet. Résultat des courses de nombreux voyants se retrouvent parfois à brader leur talent pour des sociétés d'audiotel qui facturent au client des tarifs exorbitants pour rétrocéder au voyant des rétributions modiques.  Cela aussi cela existe, mais enfin comme je l'expliquais précédemment dans mon article qui expliquent les raisons qui m'ont poussé à choisir la voyance par téléphone, on peut très bien utiliser le service audiotel a bon escient. Cela dépend de beaucoup de paramètres.
 
La séquence sur le salarié qui a abusé du service audiotel ne serait elle pas bidonnée?
 C'est pourquoi je me demande sincèrement si la séquence qui montre le salarié qui abuse des systèmes d'audiotel avec le téléphone professionnel de la société n'est pas bidonné. Je ne dis pas que cela n'existe pas, il m'est arrivé au cours de mon expérience, d'avoir eu des consultants qui s'arrangeaient toujours pour m'appeler pendant leurs heures de travail avec le téléphone de la société, pour ne pas supporter le coût, j'en ai même eu qui ce sont déjà fait pincé. J'en ai même déjà eu d'autres qui appelaient de leur domicile et se retrouvaient avec des factures exorbitantes, sur un mois donné cela représentait entre 1200 et 3000€, ce qui est déjà énorme me direz vous mais j'ai jamais entendu un tel chiffre de plus de 10 000€. En outre je trouve suspect le fait que le patron rappel le voyant directement sur le numéro audiotel, et lui demande des comptes. Pour avoir moi-même travaillé avec une société qui propose un service audiotel, le voyant n'a pas cette possibilité de s'expliquer personnellement sur le montant d'une facture, car il n'est la majeure partie du temps qu'un des acteurs du système, mais pas le pourvoyeur du concept. D'ailleurs pour en arriver à une telle facture en aussi peu de temps,  le salarié a dû appeler pas un mais plusieurs voyants dans plusieurs sociétés d'audiotel différents. On voit bien la supercherie, car le patron rappelle en s'énervant de voir que la conversation est interrompue au bout de quelques minutes, alors que si la séquence avait été authentique, le dirigeant de cette société, aurait appelé le patron de la boite audiotel par le biais d'un numéro fixe et non sur un numéro audiotel. Concernant la séquence qui traite de la délocalisation en Tunisie, je suis certain que cela existe, comme le font du reste certains fournisseurs d'accès internet ou certains fournisseurs d'accès pour profiter des coûts avantageux d'employés bons marchés et de la faiblesse du droit du travail dans ces pays là pour tirer le maximum de profit. Le chiffre d'affaire énoncé dans le reportage semble se rapprocher de la réalité, certaines sociétés d'audiotels les plus importantes, dans la fourchette haute doivent faire les chiffres qu'ils avancent de 5 à 15 millions d'euros. Tout dépendant de la taille. C'est vrai que la vision de cette « voyance industrielle » qui n'a d'autre que de voyance que le nom est effrayante. Surtout lorsque l'on montre les cabines, les salles de pause où les pseudos voyants se montrent un peu perdu avec l'interprétation de leur carte et où on apprend sur le tas à tirer les oracles pendant la pause cigarette. En définitif, je pense que ces sociétés sont des ersatz de call center qui font du marketing téléphonique. La voyance ce n'est pas ça. Mais encore une fois, l'émission prend un cas extrême et en fait une généralité. Pour en finir avec le système de l'audiotel, vous avez mon article au dessus pour vous dire ce que j'en pense, puisque j'ai travaillé 4ans dans l'un d'entre eux, et personnellement je ne me suis jamais senti contraint en quoi que ce soit, le gérant de la structure m'a toujours laissé libre de mes actes, avant d'être recruté j'ai été testé, écouté pendant quelques temps ensuite ce sont les clients qui font votre réputation. Apparemment toujours pour appuyer là où cela fait mal, le reportage nous apporte le témoignage d'une autre voyante qui s'était mis à l'audiotel depuis 4 ans,  elle reconnait bien volontiers être tombée dans une folie de l'argent, une machine à faire  du chiffre mais elle s'en accommode. Ils annoncent un chiffre d'affaire de 24 000 euros. Je ne pense pas que l'on puisse gagner ces sommes là en faisant uniquement de l'audiotel. En sachant que la communication est à 0,34€ la minute. Cela semble impossible. Après il parle d'un tarif de 7€ la minute, effectivement ce tarif dans sa fourchette haute  est couramment pratiquée par certaine société. Le tarif me parait personnellement excessif pour le consultant. Mais là on est plus dans un système audiotel, mais dans de la consultation privée par carte bleue, avec un tarif à la minute. Et effectivement à ce rythme là, on fait forcément un chiffre d'affaire et là la facture peut grimper très vite pour le client. Je sais de source sûr que certains voyants très demandés, car très brillant et qui travaillent de manière classique sans passer par des intermédiaires prennent la consultation entre 70 et 150€ de l'heure.  Je comprends que le président de l'INADqualifie les audiotels de pire ennemis, souhaitant faire un maximum de fric pour s'enrichir, en arborant  une pile de dossier d'arnaque, que son association défend. Je pense que certains clients peuvent être sujets à des addictions comme pour le jeu d'argent en ligne, ou le casino, ou même les crédits à la consommation, les fameux crédits revolving, appelé « crédit  revolver »... Ce n'est donc pas la voyance qui est à condamner, mais le système qu'il faut réguler. Le seul garde fou qui existe aujourd'hui dans la législation française pour pallier à des abus, c'est la loi qui demande de couper la communication au bout de 30mn. Pour le reste c'est un vide juridique. Donc l'issu du combat que mène cette association parait bien incertaine.
 
Les dons de voyances sont ils innés ou acquis?
 
Le reportage termine par une école d'initiation à la 'voyance pure' dans une école basée à Lyon et le formateur prétend que la voyance s'apprend et qu'elle n'est pas réservée à une élite. Je suis en grande partie d'accord avec lui, voir mon article précédent intitulé : « peut-on changer son destin par la voyance ». Même si certains ont des aptitudes supérieures, et que sans avoir appris ils ressentent et voient des choses que le commun des mortels ne voient pas. Et encore une fois on voit en contradicteur un « scientifique » dite d'un courant qui se défini comme septique aux phénomènes paranormaux, et qui a pour vocation l'étude rationnelle des phénomènes présentées comme paranormaux. Ces gens là pratique l'art du doute, et je doute que ces gens là soient tout le temps de bonnes foi. Les exemples que leur représentant prend pour définir la voyance plutôt comme de la déduction sont absurdes. Lorsqu'un voyant dit « Je vois votre mari dans un avion » Il ne dit pas si il est pilote, ou s'il voyage, mais c'est le consultant qui va donner un contexte. C'est le genre de personne qui cherche à donner de la précision scientifique à des phénomènes qui ne s'expliquent pas par des sciences. Comme j'aime à le dire, même des disciplines qui se rapprochent de la science avec des instruments de mesures rationnelles et de haute technologie comme les prévisions météo donnent des tendances. Alors il ne faut pas nous demander à nous voyant d'être précis comme une horloge. Si vous consultez un médium, qui au moment de la consultation vous donne sans qu'il vous pose de questions des éléments sur votre vie. C'est déjà pas mal. Souvenez vous un désormais célèbre médium, avait dans le milieu des années 90 fait une prédiction en directe sur un plateau TV d'un évènement qui concernait une prise d'otage en France, et dont le dénouement était plutôt heureux. Il avait parlé d'un aéroport parisien, alors que la prise d'otage avait finalement eu lieu à Marseille. Hormis le lieu, et la date qu'il n'a pas su définir avec précision, il a eu juste sur tout le reste. Le fait qu'il ait manqué de précision, cela en fait il un charlatan comme le laisse entendre un membre du groupement septique aux phénomènes PSI? Donc, contrairement à ce que ce scientifique avance les phénomènes paranormaux existent, certains ont des aptitudes supérieures à la moyenne. D'autres sont des « génies » de la voyance. Et comme la plupart des génies, ils sont rares. Les dons de voyance c'est comme une personne qui joue au foot, tout le monde sait ou peut apprendre à jouer, mais certains sont plus doués et sauront des virtuoses du ballon rond, sans apprendre quoique ce soit Zidane, Maradona , Pelé... Mais vont développer leurs dons, ou leur art en travaillant, et perfectionnant leur technique. Donc certain seront des virtuoses du ballon rond, comme il ya des crack de la voyance. Comment expliquer que Mozart savait jouer du piano à 5ans sans avoir jamais appris...
 
Conclusion sur l'émission
 
Pour conclure,  je dirai qu'il ya peu de progrès entre le regard qu'on pouvait porter il ya 2 décennies et celui que ce genre d'émission porte sur la voyance et les arts divinatoires aujourd'hui. On est franchement pas très loin des émissions du milieu des années 90, où on tournait carrément en dérision un voyant, en plus les casteurs de l'émission se gardaient bien à l'époque de choisir le plus compétent d'entre nous. On le mettait face à une horde de scientifique avec des convictions bien ancrées que les phénomènes PSI n'existent pas, ou face à un présentateur plutôt de divertissement, ou l'on voyait ce pauvre voyant ou astrologue se débattre et essayer de prouver sa bonne foi avec de timides arguments. J'ai le souvenir d'avoir vu l'ancienne  astrologue de François Mittérand (pour ne pas la citer), être très durement attaquée sur sa thèse écrite sur l'astrologie. J'ai senti qu'une Capricorne de sa trempe est plus habile à écrire, qu'à défendre des convictions à l'orale dans un environnement hostile. Tout le monde n'a pas la répartie et l'art de la réthorique d'un Bernard Tapis, ou de Nicolas Sarkozy 2 natifs du Verseau qui possèdent ces qualités innées et une aisance devant les caméras.Depuis la fin des années 2000, il y a eu fort heureusement, l'arrivée du câble et certaines chaines ont eu l'idée intéressante de réellement nous montrer le médium, le voyant, ou l'astrologue, sous un angle plus fidèle à ce qu'il est réellement.  En mettant en lumière ses compétences avant tout. Vous trouverez sur le net ou sur le cables des émissions sérieuses qui ont montré autrement le voyant que comme un joyeux saltimbanque dans le meilleur des cas, et comme un charlatan et un escroc de première dans le pire.
 
 
 

Commenter cet article

flo77150 04/02/2016 16:00

article très instructif ^^

Yanis Voyance Astrologue 07/02/2016 12:51

merci à vous!

Azz 27/05/2011 18:16


Et oui comme toujours et pour beaucoup de choses d'ailleurs, il ne faut pas s'arreter a une emission, un avis ou un seul conseil, pour se faire une idée. En général il faut prendre du temps
pour
bien évaluer les choses, malheureusement le temps nous manque souvent et naturellement nous nous arretons trop souvent à ce qu'on a vue, ou à ce qu'on nous dit ou raconte. En fait le mieux et de
se
faire sa propre idée des choses, de constater par soit meme afin d'eviter les clichés. C'est comme les idées recus sur des pays du monde que nous n'avons pas visité nous même. Si on s'arretait a
ce
qu'on entend parfois et bien on irai nul part! une pub récente pour le guide du routard est parfaite pour illustrer ce que je dis.


yanis-voyance 03/06/2011 00:50



Oui tout à fait d'accord avec votre analyse;-)



one-voyance 24/05/2011 09:18


Bonjour je suis content d’avoir visité votre blog un très excellent article toutefois je tiens à dire que il est toujours nécessaire de savoir au mieux notre conscience pour connaître nos
agissements et pour mieux réussir dans la vie.


yanis-voyance 26/05/2011 12:36



Bonjour, Merci pour votre commentaire.A bientôt