Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Prédictions sur les primaires du PS, qui sera au second tour?

Publié le par yanis-voyance

primaires.jpg

Ils sont 6, et le 16 octobre il n'en restera plus qu'un. Ce n'est pas la saison XI de Koh Lanta, mais les élections des primaires citoyennes. Ce dispositif électoral est une innovation dans l'histoire des élections des Présidentielles. C'est en effet la première fois qu'un parti donne la possibilité à tout les citoyens français de désigner son candidat à la présidentielle. L'enjeu principal est de taille, c'est la désignation d'un seul et unique candidat, qui représentera les forces progressives de gauche aux prochaines élections présidentielles. Après avoir voté un programme commun à l'unanimité le 28 mai dernier, qui fait office de socle et de valeurs communes. Les candidats en lice, par ordre alphabétique Martine Aubry, Jean Michel Baylet (Parti Radical de Gauche qui n'a pas voté ce projet), François Hollande, Arnaud Montebourg, Ségolène Royal et Manuel Valls, font des propositions, opposent des priorités ou des divergences dans la manière de mettre en œuvre ce programme voir de le dépasser.

Avant cette ultime échéance électorale dont le premier acte doit se passer ce dimanche 9 octobre, il reste un débat ce soir mercredi 5 octobre pour convaincre les indécis. Les 2 premiers débats ont été un franc succès tant sur le plan qualitatif des échanges, qu' en terme d'audience. Les sondages même s'il faut les prendre avec beaucoup de précautions parlent d'une possible très forte mobilisation électorale les 9 et 16 octobre prochain. Avec des millions d'électeurs pour départager ces 6 candidats. Selon une enquête LH2 publié dans le Nouvel Obs du 15 au 20 septembre 2011, 18% des Français se disent sûr d'aller voter, et 15% probablement.

Dans d'autres articles consacrés aux candidats (excepté sur le candidat Radical de Gauche Jean Michel Baylet), l'invité surprise de dernière minute, je me suis déjà longuement exprimé sur les potentialités, la personnalité, et les atouts de ces derniers. J'espère qu'ils auront permis à la plupart de mes lecteurs d'en savoir un peu plus sur eux sous un autre angle que celui habituellement proposé. Si jamais vous ne les aviez pas encore lu, je vous invite à en prendre connaissance dans la même rubrique intitulée astro-Elysée 2012. Pour l'heure j'ai de nouveau voulu me prêter au jeu des pronostics, cette fois sous l'angle de la voyance et de la cartomancie. J'ai posé une question simple pour chacun des candidats avant de tirer les cartes: Est-ce qu'il ou elle (nom du candidat et candidate sera qualifié (e) au second de tour de la primaire citoyenne? J'ai utilisé pour cela mon oracle de beline, et j'ai essayé de faire complètement abstraction des sondages. Comme dans toutes prédictions il y a une "prise" de risque, celle de se tromper littéralement, et de passer pour un incompétent. Mais comme je l'ai dit en préambule de mon article introductif sur les candidats à la présidentielle et l'astrologie, je ne pourrai pas faire pire que certains sondages qui ce sont littéralement trompés dans le passé (Pour Balladur en 1995, Jospin en 2002...), alors que cette démarche se fonde sur des critères rationnels. Pour ma part, si j'essaye pour le coup d'adopter la démarche d'utiliser mes oracles et mon intuition à des fins de prédictions. Cela ne m'empêchera nullement de rattacher ses résultats à des critères d'analyse politique plus objectifs. Peut-être qu’en confrontant les 2, intuition et raison,  pourra t-on se rapprocher d'une certaine vérité. Alors commençons le processus ne serait-ce qu'à titre expérimentale.

Débutons par l'archi favoris des sondages, le candidat François Hollande. J'ai demandé s'il serait qualifié au second tour des primaires socialistes. Vous allez certainement être surpris mais les Oracles ont répondu par la négative avec 3 cartes très négatives qui sont sans équivoques: En premier lieu la Ruine qui signifie clairement le coup d'arrêt dans les projets, l'écroulement pour un poste ou une carrière. Cet oracle est en plus suivi de 2 cartes négatives, le Procès, et la Trahison. Cela signifie qu'il pourrait y avoir une surprise très désagréable, avec une issue de scrutin qui n'aura pas tenu toutes ces promesses. J'ai imaginé en faisant ce tirage que je pouvais me tromper car en effet depuis l'éviction de DSK, on donne François Hollande très largement vainqueur aux primaires. Et même après chaque débat les commentateurs et analystes politiques, ne tarissent pas d'éloge à son sujet alors qu'objectivement et sans parti pris, il n'a pas mouillé la chemise, tant dans les idées, les propositions et la prise de risque dans les débats. Et en même temps, il joue sa stratégie de favori, et surtout sa posture présidentielle qu'il s'est crée. Les électeurs avertis ne seront certainement pas dupes. Même si certain se laisseront volontiers influencer par les sondages, en se disant qu’il vaudrait mieux voter pour le mieux placer pour battre la droite. D’autres peut-être la majorité, pourraient vraiment voter par conviction pour le meilleur candidat possible capable de porter un vrai projet, bien construit. Le moins que l’on puisse dire, c’est que François Hollande, cela ne vous a pas échappé a un projet qui n’est pas vraiment aboutit. Lors du dernier débat, il s’est contenté de compter les points, de faire la synthèse, le « hasard » du tirage au sort dans l’ordre de ses interventions a fait qu’il était souvent à la conclusion des idées des uns et des autres. Mais ou était vraiment son programme ? J’ai été fort étonné de voir les commentaires d’après débat complètement hors de propos, avec un parti pris suspect pour François Hollande. Pour moi l’actuel Président du Conseil Général de Corrèze, est plus le favoris des journalistes et même peut-être même de la droite. Mais est-il vraiment le candidat préféré des sympathisants de gauche? Vont-ils se mobiliser au point qu’il fasse un raz de marrée. Pour les oracles c’est non. C’est la désillusion, même si ce n'est pas au 1er tour ce sera pour moi au second voir plus tard dans la campagne de 2012. Encore une fois je peux me tromper sur cette prédiction. Mais il est vrai que contrairement à beaucoup de gens qui seront surpris par ce résultat s'il devait s'avérer exacte, de mon côté cela ne m'étonne pas. Je dois dire même qu'il serait en fin de compte plus logique vu ce que je viens d’écrire. De même, si j'en juge par certains journalistes qui portent un autre regard sur le candidat "normal". Voici le lien du nouvel obs dans lequel vous trouverez un article très intéressant d'un journaliste certes pro Aubry mais qui a le mérite d'apporter un éclairage intéressant sur la candidature de François Hollande.

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/195113;reveillez-vous-ou-le-risque-d-un-choix-hollande-aux-primaires.html

 Pour en revenir aux vibrations des oracles même si la question que j'ai posée est très précise, et fermée, par expérience, je sais que les cartes peuvent répondre de manière différé, en détournant légèrement la question posée. Le message pourrait aller au delà de la qualification au 2e tour des primaires. Pourtant compte tenu du tirage, j'ai l'intime conviction que François Hollande a été surcoté par les sondages. Les 2 cartes Procès et Trahison sont problématiques, elles évoquent apparemment un litige juridique si jamais il était le candidat des primaires. Souvenons nous qu'il a été entendu dans l'affaire DSK-TRISTANE BANON; Il a demandé avant le début des primaires à être entendu à ce sujet, pour éviter que cette affaire viennent polluer sa campagne des primaires. Pour le moment on semble le laisser tranquille. Et si la "bombe" était a retardement, et réglé pour exploser non pas pendant la primaire, mais juste après sa désignation comme candidat officielle de la gauche ? Hier il y a eu une information troublante concernant l'espionnage éventuelle de sa compagne journaliste. Encore une autre affaire? Bref pour moi même si Hollande devait finir premier de cette primaire comme l'indique les sondages. Il serait ensuite en difficulté pour gagner la présidentielle. L'avenir me dira si j'avais eu raison ou tord.

 

Poursuivons maintenant avec la candidate Martine Aubry, j'ai posé la même question. Le tirage semblait plus clément avec trois carte plutôt positive, avec le Départ, une lame particulièrement favorable pour un projet collectif, cela indique une nouvelle orientation, en tout cas un nouveau départ. La seconde carte vient compléter la première vibration positive de la première. Il s'agit de la Découverte. Il se pourrait que la Maire de Lille enclenche une nouvelle dynamique. Alors qu'on l'a taxé d'être une candidate par défaut ou de substitution. Elle pourrait se révéler, très innovante pour la suite des opérations. Avec la carte du Présent, c'est comme un succès inattendu, comme si elle était récompensée de ses efforts alors qu'elle ne s'y attendait pas. Ce résultat dans les oracles ne m'a pas étonné, Martine Aubry est " un turbo diesel". Elle a mis du temps à se lancer dans la campagne. Mais une fois qu'elle y est, elle peut se révéler d'une efficacité redoutable. Contrairement aux idées reçues, elle n'est pas si dogmatique, rigide et austère que cela. Elle peut s'avérer même très inventive. Même si beaucoup disent qu'elle a piqué beaucoup d'idées à Ségolène, ce qui est assez vrai, lorsqu'on regarde ses propositions. On dira que Ségolène Royal a enrichi le projet socialiste, le fameux socle commun en imposant ses idées autrefois qui était lors de la précédente campagne présidentielle de 2006-2007 beaucoup critiqué. La stratégie de Martine Aubry c'est de garder justement en ligne de mire ce projet commun qu'elle a fait voter à l'époque où elle était première secrétaire du PS, et d'y apporter des compléments d'idées innovantes sur la base du socle commun. En effet Martine Aubry rappelle sans arrêt qu'elle sait elle aussi faire preuve de rigueur, ce qu'elle a déjà su faire lorsqu'elle était sous le gouvernement Jospin, en faisant passer pour la première fois le déficit publique sous la barre des 3% du PIB. Elle ne veut pas faire de surenchère de l'austérité, car elle sait que cela empêcherait toute reprise économique, et cela aurait pour conséquences d'aggraver encore les déséquilibres.

Elle veut s'attaquer autant au déficit publique, qu’au déficit d'emploi, de compétitivité, et décroissance.

 Qu'en est-il de Ségolène Royal? Cette année les sondages et de manière générale les journalistes la boudent. Le tirage fait apparaître 3 cartes qui sont assez contradictoires, la première carte, est l'Elévation qui laisse penser à progression, et une ascension vers les plus hauts sommets. Mon ressenti, est qu'elle est sous côté contrairement à son ex-compagnon. Si ces derniers temps les médias ne l’ont pas toujours montré à son avantage, et qu'on parle d'un effritement de sa côte de popularité dans les sondages. Il est fort possible que sur le terrain électoral, il en soit tout autrement. Cela étant dit la 2e carte les ennemis est assez problématique pour la suite. On le sait qu'elle n'a pas que des amis, et qu'elle est souvent victime d'attaque sournoises avec des personnes mal intentionnés qui peuvent cracher leur venin par derrière sous forme de calomnie. Effectivement elle est très souvent stigmatisée à cause de son tempérament frondeur, et ses idées iconoclastes. De même que pour son franc parlé, et sa manière d’exprimer les choses moins dense qu’une Martine Aubry par exemple. Encore que depuis cette campagne elle est en très net progrès.Et pourtant ses réalisations dans son fief du Poitou parlent pour elle. Ses idées comme la démocratie participative, l'ordre juste, la relance économique par les PME et la croissance verte sont reprises par ses concurrents. Notamment Hollande et Aubry 2 natifs du Lion qui ont la capacité à se réapproprier les idées des autres, et donner l'impression avec leur rayonnement et la façon de les incarner qu'elles sont de leur propre cru. La 3e carte l'Inconstance ne m'aide pas vraiment à trancher, cela peut signifié que le résultat peut changer. Je suis assez partagé dans mes ressentis et reste perplexe quand à son succès. Si on en juge par la dernière présidentielle,elle devrait avoir un meilleur résultat qu'on lui prédit c'est à dire plus qu' 11%. Mais il y a  certain sondage qui ne l'a placerait plus 3e mais 4e au profit d'Arnaud Montebourg. Rien n'est impossible d'autant que vous le verrez plus bas, le député de Saône et Loire a un tirage favorable.Je sens pourtant que c'est une personne qui est capable, d'endosser le costume de présidente, elle a tout, le charisme surtout lorsqu'elle parle des injustices. L'intégrité, sa capacité d'innovation, d'imagination de solutions nouvelles et aussi son attachement aux valeurs traditionnelles, qui peuvent toucher aussi les électeurs les plus conservateurs du pays, ainsi que les gens qui souffrent, le monde rural. Si les indignés et résignés ont entendu son message, on sait que parfois ces personnes là sont tellement désenchantés et désabusés qu'ils ne vont plus aux urnes depuis longtemps. Je parle vraiment des gens les plus pauvres d’entre nous. Car malheureusement je crois que dans la France d’aujourd’hui, les indignés et résignés se retrouvent aussi beaucoup dans les classes moyennes. Tout ces gens là, se déplaceront-ils cette fois? Sont-ils même inscris sur les listes électorales? Sa qualification au 2e tour tiendra à cela à mon avis. Sans oublier que parmi les 6 candidats, les idées qu'elle défend on les retrouve pas mal dans le programme d'Arnaud Montebourg qui a une vision moins pragmatique que Ségolène Royal et plus globaliste. Il n’empêche qu’ils ont de nombreux points d’accord, comme l'interdiction des licenciements boursiers, la mise au pas du système bancaire. On sait aussi qu'un certains nombre d'électeurs du Front de gauche de Jean Luc Mélenchon sont certain de venir voter pour l'un ou pour l'autre. Cet électorat représente à l'échelle d'une présidentielle environ 5%des votants soit environ 2 millions d'électeurs potentielles. A l'échelle d'une primaire si 1/4 se déplace et vote pour l'un ou pour l'autre cela peut changer beaucoup de choses.

Venons en à Arnaud Montebourg qui a fait fort impression, et qui s'est avéré pour les journalistes comme la révélation de ces débats. Pour ma part j'avais pris la peine en novembre 2010 à la suite de son passage dans l'émission "On n’est pas couché" de Laurent Ruquier d'acheter et lire son livre. A cette époque il m'avait fait très forte impression, dans sa manière de présenter les choses, avec cohérence, pertinence et clarté. Cela n'avait pas échappé aux 2 chroniqueurs à la réputation corrosive, qui l'avait une fois n'est pas coutume plutôt pas mal félicité pour son ouvrage "des idées et des rêves". Les 2 journalistes restaient cependant réservés quand à sa capacité à gagner son pari de mettre en place les primaires et d'y figurer. Eric Zemmour lui avait même dit à l'époque que les primaires était son jouet, qui ne verrait jamais le jour à cause de l'arrangement supposé du fameux pacte de Marrakech, entre DSK et Martine Aubry. On sait aujourd'hui ce qu'il en est advenu, et il participe bel et bien aux primaires citoyennes qu'il appelait de ses vœux depuis longtemps. C'est déjà une première belle victoire. A l'heure où nous écrivons il capitaliserait une remontée importante dans les sondages, a telle point qu'on parle de 3e homme, voir pourquoi pas de 2e. Lui même a récemment fait un appel aux électeurs pour qu'on le mette au 2e tour face à François Hollande, pour qu'il y ait un vrai débat d'orientation. C'est qu'il commence à y croire, et il a bien raison vu la dynamique qu’il a enclenché et les modalités de scrutin. Dans mon tirage sur la question de savoir s'il sera qualifié au second tour. Il ressort clairement 3 cartes plutôt positives si on les mets ensemble. Le Despote-le Traffic-Argent j'ai tiré une 4e et on a le Bonheur. Le Despote accompagné de carte négative signifie habituellement qu'il n'aurait aucune marge de manœuvre et que son succès serait vain, car ses pieds et ses mains seraient liés. Or accompagné des 2 autres cartes plutôt bénéfiques, comme le traffic qui fait penser que c'est lui qu'il tiend les autres. Il y a avec le traffic comme un deal et des des échanges d'idées qu'il fini par imposer.L'argent  peut symboliser ici non pas l'argent mais les électeurs. On peut raisonnablement penser à un succès. On le voit d'ailleurs au fil des débats, les candidats favoris orientent leurs idées plutôt vers son courant plus à gauche. Seul Manuel Valls et Jean Michel Baylet restent hermétique à la vague de proposition du député de Saone et Loire. Ce succès pourrait cependant n’être que relatif. Même s'il ne parvenait pas à se qualifier au second tour, il aura de toute façon fait avancé ses idées, et gagner en notoriété. Il parviendra en tout cas c’est certain à "monnayer chèrement " son soutien aux candidats qui passeraient eux au second tour. La carte du Bonheur annonce clairement la satisfaction que ses idées puissent faire des émules, et qu'il soit enfin entendu et que ses idées progresse dans son propre camp. N'oublions pas qu'il vient de loin. Il n'y a pas si longtemps, il était très marginalisé au sein du PS. Ses idées de VIe république et la lutte contre les paradis fiscaux que l'on considérait il y a 10 ou 15 ans comme loufoque par les dirigeants de l'époque, sont aujourd'hui en vogue. De même le concept de démondialisation dont j'entends beaucoup de journalistes caricaturer les propos, sont loin d'être insensé. Ce concept s'appui sur 2 idées clefs. La première, un protectionnisme sélectif sur certains secteurs d'activité menacé de péricliter à cause des délocalisations et les activités en devenir. La seconde qui est une loi de sécurisation de l'économie. Avec la prohibition de toute forme de spéculation par les établissements financiers avec l'argent de leur client sous peine de sanction sévère comme la perte de licence des établissements bancaires. La fermeture de leur filiale dans les paradis fiscaux. La séparation des activités de banques de dépôts et banque d'investissement. Mise sous tutelle des banques, création d'une taxe sur les transactions financières de 0,1% au plan national. Obligation demandée aux banques d'investir en France et en Europe dans l'économie réelle. Salaire maximum des traders. Démantèlement des agences de notation, création de nouvelles normes comptables européennes...Tout un programme, très clivant et très à gauche qui pourrait lui permettre d'atteindre ses objectifs.Lorsqu'on le taxe d'être utopiste ou trop dirigiste, il cite en exemple, le président Obama qui a en parti réussi à reglementé la finance à Wall Street. On peut penser en effet que cet homme neuf, certes jeune pour incarner la plus haute fonction de l'état se présente comme un incorruptible, et quelqu'un qui a un vraie vision de la France, et de ce que doit être l'Europe. Présenté comme ça en synthèse ses propositions peuvent très vite être dénaturées, et caricaturées. En réalité ses propositions sont très bien calibrées, ciblées et nuancées. Cela mérite plus qu'un coup d'oeil attentif à son programme. Il va réconcilier les électeurs traditionnels de gauche, comme les ouvriers et les catégories populaires qui votaient beaucoup FN.

Pour Manuel Valls, le projet socialiste n'est plus crédible, car il tenait compte de prévision optimiste de la croissance entre 2 et 2,5%. Au lieu de cela le prochain président qui reprendra en main le pays aura à faire face à la récession. François Hollande rejoins sur ce terrain le Maire d'Ivry sans faire forcément allusion au projet socialiste il défend la rigueur budgétaire, le désendettement, avec une ample réforme fiscale. L'esprit de son programme, c'est clairement encore la régulation du système. Son changement à lui c'est que la gauche ne doit plus figurer parmi les champions des partis les plus dépensiers. Il en appelle à la responsabilité, et la rigueur. Il veut briser ces réflexes de promesses qui ne seront pas tenues. Il s'oppose littéralement à Arnaud Montebourg en défendant une ligne politique antagoniste, le premier veut aménager et réguler le système, le second vont le réformer en profondeur et changer de système. On voit déjà préfiguré une bataille ces prochaines années entre ces 2 courants comme il y avait jadis la rivalité entre François Mitterrand et Michel Rocard. Pour celles et ceux qui veulent en savoir plus sur Manuel Valls vu sous l'angle de l'astrologie, vous avez un article qui lui était littéralement consacré. Pour l'heure j'ai procédé au même tirage que pour ses camarades. Il ressort avec l'infortune, la Clef et la Beauté. La première répond clairement à la question non. Manuel Valls ne sera pas au second tour. Vous me direz avait on besoin de tirer les cartes pour le savoir. Justement j'ai trouvé l'expérience intéressante, car autant pour Manuel Valls la réponse que les oracles me donnent est conforme à ce qu'on peut penser au regard des sondages, autant pour François Hollande, si ma prédiction s'avère exacte, cela va faire grand bruit. Manuel Valls pour lui aussi avec la carte de la Clef de la destinée et la beauté, s’ouvrir les portes de nouvelles responsabilité et d’un rayonnement et d’une expansion de ses idées, au sein du parti. Même si elles sont à la droite de la gauche.

Intéressons nous enfin au « petit poucet mais aussi au doyen de cette élection. Jean-Michel Baylet né le 17 novembre 1946. Là encore était-il nécessaire de faire un tirage pour savoir s’il serait ou non au second tour. Il est en effet crédité dans le meilleur des cas de 1% des suffrages par les sondages. Mais encore une fois comme pour Manuel Valls, j’ai retrouvé une cohérence  avec une réponse négative à cette question avec l’Infortune- Réussite-Maladie et fatalité. Inutile de commenter la première carte qui parle d’elle-même. Par contre la réussite est logique dans la mesure où il aura bénéficié d’une très forte médiatisation pendant cette campagne qui pourrait faire des jaloux dans son propre camp, ou dans d’autres partis politiques minoritaires qui doivent regretter de ne pas y être allé. Et c’est déjà un gage formidable de réussite pour lui. Sa priorité : la laïcité, l’école publique. Il veut endiguer la suppression des postes dans les écoles. Il veut revenir sur la façon dont la carte scolaire est définie. Il se veut également fédéraliste et européiste. C'est le seul candidat qui n'a pas que la politique comme métier, et qui est chef d'entreprise. Rendez-vous Dimanche 9 octobre à 0h pour avoir les vrais résultats. 

 

Commenter cet article