Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Est-ce que l‘astrologie aurait pu détecter à travers le thème astral de James Holmes le potentiel tueur qui sommeillait en lui?

Publié le par Yanis voyance

photo-Jocker.png

Le fait d'actualité:

Dans la nuit de jeudi à Vendredi 20 juillet dernier, une centaine d'Américains d’une petite ville de la banlieue de Denver dans l’état du Colorado étaient venus dans une ambiance festive assister à l’avant première du dernier volet de la trilogie de Batman « The Dark Knight Rises ». Une demie heure après le début du film aux alentours d‘une heure du matin heure locale, un homme déguisé comme beaucoup de monde ce soir là pénètre dans ce grand multiplexe cinématographique de seize salles que compte le quartier d‘Aurora, et ouvre le feu sur les spectateurs. Il tue une douzaine de personnes et en blesse une quarantaine d’autres. Cette histoire n’est pas le pitch d’un film d’horreur ou la chronique ensanglantée d’un serial Killer, mais la cruelle réalité qui a plongé depuis quelques jours une dizaine de familles de victimes et l’Amérique toute entière dans un cauchemar. Le forcené sera interpellé quelques instants plus tard par la police, et comparait depuis avant hier devant la justice pour ces actes d’une sauvagerie qui en rappel beaucoup d’autres ces dernières années que ce soit aux Etats Unis ou en Europe.

 Le dernier en date l’année dernière quasiment jour pour jour le 22 juillet 2011,Anders Behring Breivik était l'auteur de l'attentat d'Oslo par une terrible fusillade qui fit 77 morts.

Déjà le 8 janvier 2011 Jared Loughner, 22 ans tire sur une foule lors d’un rassemblement politique sur le parking d'un supermarché, à Tucson, dans l'Arizona. Il fera 6 morts. Un peu plus loin dans le temps en France à Nanterre dans le département des Hauts de Seine, en pleine campagne présidentielle, le 27 mars 2002, Richard Durn, 33 ans, qui assistait à une séance publique du conseil municipal à l’hôtel de ville se met soudainement à tirer à bout portant sur 8 élus, qui y laisseront la vie, et blesse 19 autres personnes dont 14 très grièvement.

Cette fois le tueur se prénomme James Eagan Holmes il est né le 13 décembre 1987 à San Diego dans l’état de Californie à 21h04 (Sagittaire ascendant Lion). Cet étudiant de 25 ans de réputation plutôt tranquille et sans antécédents judiciaires venait de finir son cursus universitaire en neuroscience. Selon les témoignages d’étudiants qui l’auraient côtoyé plutôt d‘assez loin, c‘était quelqu‘un de très discret et sans histoire. Il n'était pas très sociable et reste à ce jour une énigme. Pour le moment les enquêteurs ne disposeraient que très peu d’éléments sur les mobiles qui ont poussé l’auteur à commettre ces crimes abominables. La seule déclaration qu’il a faite aux officiers de police, c’est qu’il avait stocké dans son appartement une quantité importante d’explosif.

Mardi il est arrivé au tribunal les cheveux encore colorés de rouge en référence au personnage de Jocker l’opposant de Batman, le déguisement qu’il portait le soir de la fusillade. L’inculpé a semblé comme hagard et pas du tout concerné par le procès. Mon réflexe d’astrologue et voyant m’a conduit sitôt sa date de naissance connue à jeter un coup d’œil à son thème pour essayer de comprendre ce qui a pu se passer dans la tête de ce jeune homme pour commettre un acte criminel de cet ampleur.

Est-ce que la pulsion meurtrière était inscrite dans le thème de cette personne? Ou est-ce le produit d’une société qui va mal? On est  en droit de se poser la question dans la mesure où l’énumération de ces assassinats car ces dernières années on a l’impression d’assister à une montée en puissance de ces meurtres collectifs. La particularité c’est qu’il surviennent très souvent dans des moments, et des endroits inattendus, mais surtout par des individus qui n’ont très souvent pas d’antécédents judiciaires ou qui ne font pas l’objet au demeurant de détection de troubles neuropsychiatriques antérieurement aux agressions perpétrées . Y en avait même un qui était lui-même psychiatre de l’armée, un certain Nidal Hassan 39 ans qui avait abattu le 5 novembre 2009, 13 personnes et fait 30 blessés, sur la base militaire de Fort-Hood, dans le Texas, lors d'une cérémonie de remise de diplôme. Je n’ai pas les dates de naissance de tous ses meurtriers mais il serait intéressant si le temps me le permets un jour de dresser un panorama de leurs similitudes sur le plan astrologique pour voir si l'on retrouve des facteurs astrologiques pré-déterminants dans leur thème. Il existe d'ailleurs une branche de l’astrologie dédiée à la criminologie qui officie dans certaines écoles.

Le thème de James Holmes est aussi sombre que le personnage Jocker dans Batman

Pour revenir au cas de James Holmes, plusieurs choses se corroborent avec les premiers témoignages. Le premier porte sur son caractère très introverti, et discret. On retrouve bel et bien dans sa carte du ciel à plusieurs titres des aspects qui vont dans ce sens. Pour le côté énigmatique du personnage, nous avons justement la planète Mars (manière d’agir) qui est dans le signe très secret du Scorpion. Alors que le signe du Lion par exemple a l’habitude d’agir au grand jour, cette position de Mars (pouvoir d'action) dans le 8e signe du zodiaque prédispose au contraire à tirer les ficelles en coulisses, et à agir dans le plus grand secret à l’abris des regards. Cette influence est renforcée par la présence de la Lune (émotion) dans le signe très pudique et plutôt introverti de la Vierge. Cette même Lune est dissonante à 3 planètes Soleil (problème d’identité), Saturne (Sang froid et détermination) et Uranus (agressivité et méchanceté latente quand on le combine de la sorte avec Saturne). Si vous combinez le tout avec une conjonction très puissante de Mars (agressivité), avec Pluton l’astre de la mort dans le signe du Scorpion, cela  accroît de manière exponentielle le caractère belliqueux que l’on attribue communément au signe du Scorpion notamment lorsqu’il est affligé. Vous disposez d’un cocktail plutôt dangereux. Pour les néophytes, parmi les 12 signes du zodiaque le Scorpion est en effet celui qui incarne le mieux les pulsions meurtrières et le rapport à la mort. Bien entendu tous les natifs de cette période qui possèdent les mêmes caractéristiques ne sont bien évidement et fort heureusement pas sujet au même accès de violence. Ceci pour rassurer mes lecteurs qui seraient natifs du Scorpion, la mauvaise réputation que l’on attribue à ce signe n’est pas toujours justifiée. De nombreux Scorpions sont charmants comme tout, et s’insère même plutôt très bien dans la société, ils possèdent une vie trépidantes et vont vers la construction. De manière générale il n’y a pas de bons ou de mauvais signes. Il y a un langage symbolique qui est rattaché à chacun d’entre eux, et qui selon les configurations met l’accent sur certains traits plutôt que d’autres, voir amplifie une qualité ou un défaut. Il se trouve que chez notre suspect du jour la combinaison de plusieurs positions délicates ont pu amplifier  ces zones d’ombres pour atteindre à un moment Tsous l'influence d'un transit planétaire son paroxysme.

Combinons la voyance et l'astrologie pour connaître les raisons de ces meurtres.

Vu le caractère de l'individu je pense que les enquêteurs auront beaucoup de mal à obtenir des aveux ou en tout cas des éléments probants sur les raisons qui l'ont poussé à commettre de tels actes. Donc pour essayé d' en savoir plus et compléter mon analyse astrologique, j’ai également regardé dans mes oracles. J’ai pu déceler qu’il avait pu avoir une enfance difficile avec un grand manque de considération de ses proches, voir peut être même une déception ou trahison sur le plan affectif. Son ascendant (personnalité Lion lui donne un fort besoin de reconnaissance, qu'il n'a pas forcément dû aller chercher à cause de la fierté de ce signe décuplé par le penchant Scorpion autre signe fixe qui n'aime pas au contraire évoluer à la lumière des projecteurs. Cette première formule ambivalente peut déjà être de nature à générer des tensions intérieures.

Ensuite Le Sagittaire est un signe généralement plutôt jovial et bout en train qui aspire en tout cas à l’être. Il est possible que James Holmes ait souhaité secrètement être ce jeune homme là, plutôt populaire à l’école dans les cours de récréation, jouer un rôle important comme délégué de classe par exemple et avoir une bonne côte de popularité auprès des femmes (l'archétype du cheerleader mis en valeur dans les séries américaines). Cette thèse est confirmé par le duo Mars (affirmation de soi) et Pluton (pouvoir) qui trônait en Scorpion une position qui démultiplie ce désir de pouvoir, de puissance du Sagittaire. Sur le plan sexuel cette position dénote aussi des pulsions très certainement inassouvies à cause de sa nature introvertie, et le cruel manque de confiance en lui symbolisé par la présence de la Lune en Vierge. Les aspects délicats de Saturne dont un en particulier que nous n'avons pas évoqué encore mais qui pourrait expliquer le côté pessimiste voir sombre de sa personnalité (Soleil conjonction à Saturne). Cette conjonction donne à son Soleil pourtant dans le signe du Sagittaire une coloration plutôt Capricorne. On retrouve d'ailleurs les qualités qui sont propres à ce signe comme la minutie, et la patience dont il a dû faire preuve pour orchestrer, et mettre en scène ce scenario macabre. Cette influence expliquerait aussi pourquoi il a été jusqu'à présent aussi peu prolixe à expliquer les mobiles de sa folie meurtrière. Si jamais il lâchait quelques éléments ce ne serait certainement pas sous la pression que lui mettront les enquêteurs, car j'ai relevé un côté très têtu, et contradictoire. (Lune carré Uranus). Il pourrait donner de fausses pistes toujours sous l'égide du duo Mars/Pluton en Scorpion qui le dote d'une capacité à manipuler les autres, et à garder la possession de ses moyens sans craquer. Saturne renforce cette volonté de maîtrise de lui même de ses émotions.Nous avons vu que cet astre impliqué négativement  dans un thème possède un côté dévastateur et jusque boutiste. Ce n’est pas pour rien que les anciens appelait cet astre le « grand maléfique ». Certaines déceptions, ou rancœur ont dû être intériorisées pendant de nombreuses années.

Il y a un vieil adage qui dit qu’il faut souvent se méfier de l’eau qui dort.

J’ai parmi mes consultantes une maman qui m'avait consulté car elle fut il y a quelques temps désarçonnée par le comportement de sa fille. Pourtant  pendant de nombreuses années, elle vivait une vie plutôt tranquille. Son enfant avait la réputation à l'unanimité d'être très sage, plutôt timide et introvertie. Ma cliente me disait toujours qu’elle n’avait jamais eu de problèmes avec elle au niveau de la discipline. D’ailleurs même très jeune elle pouvait la laisser seule dans une pièce et vaquer sans crainte à ses occupations. Elle était sûr de la retrouver presque dans la même posture quelques heures plus tard. L’expression sage comme une image n’avait jamais aussi bien collé à sa personnalité. Il était d’ailleurs très difficile de la faire parler d'elle même, elle était très introvertie. Qui pouvait savoir ce qui se passait la jolie tête de cette native du Scorpion. A mon avis intérieurement cela devait bouillonner et la révolution intérieure fomentait. D'ailleurs cela n'a pas loupé, à l’adolescence elle a implosé, elle s’est mise à ne plus manger, et faire de l’anorexie. Par la suite elle a enfin exprimé son mal être mais de manière très violente. Ses paroles étaient d’une rare violence. Elle parvenait enfin à extérioriser ce magma de tristesse, de frustrations et de déception en une seule fois. Cela ne pouvait être perçu que comme un réel choc pour son entourage. Il y avait beaucoup de colère et d’amertume contre eux. La psychothérapeute qui les avaient suivis, avait attribué cette crise extrême au fait que son père chef d’entreprise très pris par son activité professionnelle n’était pas assez présent, et ne lui avait pas prodigué assez d’affection pendant son enfance. Ce qui a engendré des distorsions à l’âge délicat de l’adolescence. Dans sa classe, elle a nourri par ce fait un complexe d'infériorité et accentué certains éléments de son thème déjà assez problématique. A peu de choses près les mêmes que le tueur de la région de Denver. Elle n’était pas la plus populaire parmi les élèves. On a su plus tard grâce à la thérapeute qu’elle aurait aimé par exemple être aussi jolie que sa sœur, et aussi apprécié que certaines de ses camarades de classe. Dieu merci elle n'a pas voulu montré qu'elle existait en prenant  un fusil et des explosifs pour tirer sur tout ce qui bouge. En revanche à son niveau elle a retourné contre elle cette violence latente qui sommeillait en elle.  La jeune fille a grandit et s'est construite en  se nourrissant de ce manque d'affection et de reconnaissance.Il y a un autre adage qui dit que l'indifférence est la plus grande des violences. Ce qui s'est passé pour cette jeune personne qui a mis en danger sa santé et inquiété sa famille n'est autre que l'expression d'un mal être et d'un desarroi très profond.Aujourd'hui après des moments difficiles, elle semble s'en sortir et a trouvé notamment une vocation professionnelle qui la valorise, et lui permet de se mettre au service des autres. L'aide de ses proches et l'affection retrouvée ont aidé son côté Scorpionne a se révéler dans sa polarité plus positive et à renaître de ses cendres tel le phoenix.Tout le monde n'a pas une seconde chance. Lorsqu'on commet l'irreparable comme James Holmes c'est foutu pour la vie et pour les défuntes personnes et leurs dizaines de famille a qui il fait vivre à l'heure où j'écris l'enfer.

Existe t-il une analogie entre ces 2 cas ? 

L’hypothèse que je formule concernant notre présumé assassin c’est qu’il se pourrait qu'il y ait eu toute proportion gardée des similitudes avec la jeune personne dont je viens de relater brièvement l’histoire. Biensûr le passif peut être beaucoup plus lourd encore sur le plan psycho affectif et familial.L'environnement sans doute plus propice pour commettre de tels actes y a contribué. Aux Etats-Unis la prolifération des armes est un réel problème dont les 2 candidats à la Maison Blanche n'osent pas s'attaquer. Et pour cause puisque la liberté de port d'arme et de se défendre sont inscrites dans la constitution américaine. Même si malheureusement les Etats-Unis n'est pas le seul théâtre de ces évènements tragiques, c'est dans cette partie du monde où l'on retrouve le plus de "pétage de plomb" similaire à celui de James Holmes. On parle depuis toujours des Etats-Unis comme de la société qui incarne le plus les paradoxes et les extrêmes pour des tas de raisons que je ne vais pas développer ici. Par contre on retrouve en Europe de plus en plus de personne qui commettent des crimes aussi spectaculaires que meurtrier.

Conclusion:

 C’est donc bien le signe d’une société en perte de repères où certaines familles trop occupés à se battre pour gagner leur vie et se faire une place dans la société néglige l’essentiel: donner de l’amour et de l’affection à leur proche et surtout à leurs enfants lorsqu’ils sont en bas âge. On ne peut pas les blâmer d’être obnubilé par l’aspect économique surtout dans une période de crise. C'est aussi à mon sens à la société et au pouvoir public de mieux organiser les choses pour qu'il y ait un meilleur équilibre dans nos vies.Permettre aux familles de plus se retrouver, et aux parents d'avoir le temps de s'occuper de leurs enfants, et de leur donner une éducation. Il me paraît primordial  de disposer de temps pour transmettre à ses enfants en plus de l’affection, des valeurs, des repères solides pour les aider à grandir. Pour certains c’est la rue qui font l’éducation, pour d’autres on les gave de biens matériels qui sont sensés compenser l’absence des parents. Il ne s'agit pas de mettre tout sur le dos de la société et se rejetter des responsabilités individelles sur la collectivité. Chacun à son niveau a une responsabilité. Je mets le doigt dans un sujet très vastes, et très complexe qui ne peut se résumer qu'à des facteurs environnementaux terrestre. L’autre facteur déclencheur n'est autre que la correspondance de ce qui se passe dans le ciel et sur terre, ce sont  . Ces 3 dernières années nous avons eu des mouvement importants de transaturniennes, astres qui régissent nos destins collectifs.

  Nous avons d'un côtéle terrible duo Uranus/Pluton. En position délicate de 2011 à 2017 ce tandem planétaire est déjà et sera sous aucun doute la cause de l'accélération d'une profonde mutation de notre société sur fond de crise économique, morale, sociétale. 

Ensuite la nébuleuse Neptune qui symbolise l'inspiration, la compassion, la religion et l'humanité. Ce mastodonte symbolise aussi dès évènements collectifs. Son entrée l'année dernière dans le signe du Poisson c'est à dire dans son domicile en accroît sa puissance énergétique et sa portée symbolique. .Au positif on devrait voir se mettre en place plus de solidarité et d'humanité entre les gens et les peuples pour dire stop à la barbarie. Mais au négatif voir se radicaliser des actes d'une extrême cruauté sur des groupes entiers.  Cette recrudescence d'assassinats collectifs n'est vous l'avez bien compris pas un hasard puisqu'il s'inscrit dans la dynamique d'un cycle destructeur.

Chez notre meurtrier, on remarque que Neptune est en opposition avec sa Lune natale, et au carré de son Soleil  en Sagittaire. Même si les degrés sont encore assez éloigné. La résonance existe pas déjà. Neptune est en effet source d’émotion exacerbée, et de dépression profonde lorsqu'il est affligé de la sorte. J’ai par exemple plusieurs consultants qui ont cette position dans leur thème de la Lune en Vierge et qui ont été fortement impacté dans leur vie par des tensions émotionnelles terribles. L’un concernant une rupture affective avec le sentiment d’abandon, et l’autre un chagrin et un mal-être profond dû à la disparition d’un être cher. Pour faire un parallèle cette fois avec d’autres meurtriers collectifs on remarque dans le thème d’Anders Breivik né le 13 février 1979 que sa Lune était également au moment de sa naissance en Vierge. Dans son cas à lui on remarque que sa part de violence réside comme dans le thème de Mohamed Merah dans une  Mars (agressivité) était dissonant à Uranus(brutalité et soudaineté). L'implication d'Uranus qui symbolise aussi l'idéologie et la politique n'est encore une fois pas le fruit d'une coincidence, puisque ces 2 odieux personnnages ont  justifié leurs actes abobinables au nom d'une idéologie pour l'un le nazisme et pour l'autre le Djihadisme.

Enfin pour les adeptes de la numérologie, on retrouve tant chez Ander Breivik que chez James Holmes une date de naissance commençant par le 13 un chiffre en analogie avec la 13e lame du tarot de Marseille : L’arcane sans nom ou la mort.No comment!!!  

Carte du ciel James Holmes né le 13 décembre 1987 à 21h04 San Diego USA

Carte du ciel James Holmes né le 13 décembre 1987 à 21h04 San Diego USA

Commenter cet article