Novak Djokovic Spartacus du "Nouveau Monde" ou Bouc émissaire-Affaire de l'Open d'Australie !

Publié le 18 Janvier 2022

Retrouvez en vidéo en fin de publication tous les détails du "feuilleton Djokovic".

Après 10 jours de "psychodrame à propos de son statut vaccinal" pour savoir si Novac Djokovic participera ou pas au grand tournoi du grand chlem au pays des Kangourous, l'épilogue est arrivé hier.

"No-vaxx Djokovic" ne disputera pas l'open d'Australie !

Sur le plan symbolique il est intéressant de retenir que le Tennisman représente:

Pour les uns une icone de la résistance, de la lutte contre l'injection obligatoire, et le combat pour les libertés individuelles de son droit à disposer de son corps et d'arbitrer seul sur ce qui est bon pour sa santé.

Pour les autres influencés par le biopouvoir et la grosse caisse des médiasmeanstream, le tenant des 20 titres du grand chlem est un 'irresponsable de ne pas se plier au protocole sanitaire, et de ne pas se faire  injecter comme les autres. Il ferait courir un grand danger à la collectivité.

Nous avons aussi d'un côté son propre père qui par des déclarations fracassantes a érigé Novak au rang du "Spartacus" du Nouveau Monde et l'a même comparé à Jésus. 

Une sortie qui a fait les choux gras des journaux du monde entier, et alimenté encore davantage la polémique. 

Comme quoi on est pas toujours objectif quand il s'agit de son propre enfant, même s'il faut reconnaître la constance et la cohérence des convictions du champion.

Depuis le début de la crise covid19, le roi des cours de Tennis avait annoncé la couleur, et cela bien avant même que le sujet de la "vaccination" sature l'espace médiatico-politique. 

Djokovic s'était clairement positionné contre l'obligation. Il avait indiqué que s il fallait être vaccine pour pouvoir voyager, il serait prêt à renoncer à sa carrière  Nous avions d'ailleurs relayé dans nos colonnes et en vidéo ses déclarations d'intention.

Du côté des non vaccinés, dont beaucoup  se cherchent des portes voix  pour les représenter publiquement, cette position respectée avec constance et tranchée d'un aussi grand champion à la renommée mondiale c'est forcément une bonne nouvelle et un motif d'espoir. 

Voir quelqu'un qui est prêt à sacrifier sa carrière avec tous les avantages matériels pour respecter ses convictions et sa santé, c'est louable, là où tant d'autres sportifs de très haut niveau ou artistes ont mangé le plat de lentille. Certains font même la campagne vaccinale du gouvernement en insultant au passage une partie de leur fan parce qu'ils ont fait le choix de ne pas se faire piquer.

Cependant vu la date à laquelle a éclaté cette affaire au retentissement planétaire, il est sage de se garder de tout enthousiasme excessif et surtout d'idolâtrie.

Idolâtrer quelqu un, est un péché originel valable en toutes circonstances qui peut coûter très cher, et créer de profondes désillusions en cas de revirement de situation.

Surtout en cette période où le tandem Jupiter/Neptune trône en Poisson, avec de surcroît Mars qui séjourne encore en  Sagittaire,  en dissonance à Neptune.

C'est la figure céleste qui peut créer des ascenseurs émotionnels, des passions démesurées, de la confusion et de la déception, voir même de la trahison.

On peut respecter quelqu'un et même l'admirer pour ses prises de positions courageuses sans non plus tomber dans des comportements excessifs et le hisser au rang de sauveur ou carrément de prophète comme l'a fait son papa. Cela conduit au suivisme aveugle et tôt ou tard a la grande déception ! 

D'autant qu'on remarque que sur la couverture de The Economist 2019, celle du fameux pangolin et à l'effigie de Ghandi qui annonçait sous forme de message énigmatique la crise de la covid19 avec plus d'un an d'avance, ainsi que la désobéissance, on remarque que  l'homme de vitruve tenait d'une main une balle de tennis qui fait référence au monde sportif, et plus précisément au tennis, et de l'autre une feuille de cannabis. 

Dans un timing troublant avec l'affaire Djokovic joueur de tennis 🎾 par excellence, nous retrouvons de nombreux articles sur les bienfaits du cannabis pour traiter le virus de la covid19 qui sont parus il y a 4 jours.

Voici quelques titres de la presse du 14 janvier dernier:

https://www.lepoint.fr/sante/le-cannabis-un-outil-de-protection-inattendu-contre-le-covid-19--14-01-2022-2460424_40.php

Covid-19. Le cannabis, une nouvelle arme pour lutter contre le coronavirus ? (ouest-france.fr)

Le cannabis offrirait une protection contre le Covid-19 | CNEWS

Enfin nous retrouvons cette thématique récurrente du syndrôme du Bouc émissaire dont le sportif est victime. Le Bouc est le symbole du Capricorne.

Cette affaire Djokovic/Open d'Australie a éclaté ces derniers jours sous une conjonction Soleil/Vénus/Pluton en Capricorne.

Le champion de Tennis Novac Djokovic est natif du Gémeaux ascendant Capricorne

Thème astral et carte du ciel de Novak Djokovic, né le 22/05/1987 (astrotheme.fr)


Le thème de l'Australie où le sportif a connu ses déboires (detention camp de migrants, annulation de son visa et expulsion) est  Capricorne ascendant Cancer

Thème astrologique : Australie, le 1er janvier 1901 (astrotheme.fr)

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article