Vaccination obligatoire contre le covid-19 : le texte est pour le moment rejeté en commission au Sénat

Publié le 6 Octobre 2021

Le fait d'actualité:

Réunie ce mercredi 6 octobre dans la matinée, la commission des affaires sociales du Sénat n’a finalement pas adopté la proposition de loi déposée par le groupe socialiste le 31 août sur l'obligation vaccinale en population générale.
 
Une majorité de sénateurs a considéré qu’il fallait continuer à convaincre les dernières personnes, plutôt que d’imposer une obligation.
 
Selon la présidente de la commission, Catherine Deroche (LR), cette obligation vaccinale doit être assortie d'un contrôle, sinon c'est caduque. D'autres sénateurs ont choisit de s'abstenir compte tenu de la complexité du sujet et des arguments autant en faveur qu'en défaveur de la "vaccination obligatoire".
 
Mais le rapporteur signataire de ce projet de loi Bernard Jomier continue comme on pouvait s'en douter à le défendre. Voici ses arguments avancés en faveur de la mise en œuvre de l'instauration d'une obligation vaccinale .
 
  • La vaccination serait selon lui le seul moyen d’atteindre une protection collective suffisante » et de « transformer l’épidémie en un phénomène à bas bruit avec d’éventuelles résurgences saisonnières, tout en conciliant l’impératif de protection de la santé publique et un traitement égalitaire de nos concitoyens ».
  •  
  • Le sénateur rappelle que le variant Delta, avec son plus haut degré de transmissibilité, a changé la donne et nécessite désormais un taux d’immunité de la population (vaccinale ou acquise après infection) compris entre 90 % et 95 %.
  •  
  • Le rapport pense que le pass sanitaire a mis un bon coup d'accélérateur à la campagne vaccinale mais très vite retombée finalement depuis le 31 juillet.
 
La couverture vaccinale serait tout de même au 1er octobre 2021, de 84,1 % de schémas vaccinaux complets pour les personnes éligibles + de 12 ans»
 
Il indique que ce pass a l'inconvénient de poser des problèmes pratiques de contrôle aux abords des Ehpad et Restaurants et que son impact sur la circulation du "virus" est discutable.
 
Il pointe les inégalités de traitement et la tendance des gens à se rabattre sur les lieux collectifs ne nécessitant pas de pass.
 
. Au 29 septembre 2021, le nombre de personnes éligibles non encore vaccinées serait estimé à 9,2 millions.
 
Voici les classes d'âge
 
12-17 ans: 1,8 million de personnes restent à vacciner),
 
30-39 ans (environ 1,75 million de personnes).
 
84 % des personnes de plus de 80 ans, seulement, seraient vaccinées. Un niveau bien inférieur à celui observé chez nos voisins européens.
 
Le médecin alerte aussi sur la couverture vaccinale des personnes atteintes de maladies chroniques (obésité, cancer, diabète ou hypertension) : 14,4 % d’entre elles n’ont pas encore de schéma vaccinal complet.
 
Le décret du 14 juillet 2021, ouvre la possibilité pour les médecins de recevoir la liste de leurs patients non vaccinés, et les efforts de l’Assurance maladie pour sensibiliser et aller vers les publics éloignés.
 
D'après la source Public Sénat cette loi aurait en l'état peu de chance d'aboutir le 13 octobre 2021.
 
Le coin des passionnés de l'astrologie:
 
Un fidèle lecteur du blog également passionné d'astrologie vient de me faire remarquer que le Dr Bernard Jomier est né le 9 octobre 1963.
 
Le rapport de la commission des affaires sociales au Sénat est donc natif de la Balance.
 
Le amas planétaire en transit en ce moment est justement composé du trio Soleil/Mars/Mercure en Balance. L'ensemble assortie de la nouvelle Lune du jour en Balance qui a "éclairé" son thème. Mars le conquérant est à l'offensive. Vous le constatez durant le compte rendu le membre de la commission sénatoriale ne désarme pas, et défend son projet d'obligation vaccinale bec et ongle.
 
D'autant qu'en natal Mars/Neptune séjournait dans le signe fin stratège et jusque boutiste du Scorpion avec Pluton qui trônait en 63 en Vierge signe liés aux affaires sanitaires et sociales aux côtés d'Uranus.
 
Le tandem Mars/Neptune au carré de Saturne en Verseau représente bien l'action par des mesures libérales voir liberticides pour éradiquer les maladies infectieuses.
 
Le Scorpion est le signe de la destruction et de la mort.
Dans le narratif officiel il souvent question d'éradiquer totalement le virus.
 
Le Scorpion ne se contente en effet jamais de la demie-mesure. Jupiter (symbole du projet juridico-politique) trône dans son thème en Bélier signe gouverné par Mars veut aller vite.
 
Pour le moment cette première mouture du projet n'est pas passée en première lecture. Nous verrons ce que cela donne le 13 octobre prochain dans l'hémicycle. A priori les chances sont pour le moment augmentées pour que cette loi ne soit pas votée avant la fin de l'année.
 
Mais comme nous l'exprimions dans nos précédents billets d'hier et du 9 juillet ce serait reculer pour mieux sauter. Remarquez que le rapporteur a Jupiter en Bélier, or Jupiter fera justement son retour dans ce signe au pourtour de l'élection présidentielle, à partir du 11 mai 2022.
 
Nous verrons bien d'ici là car de nombreuses subtilités juridiques existent qu'il serait bien long d'exposer ici. Mais nous avions relevé dans un précédent billet que la CEDH (Cour Européenne des Droits de l'Homme ) avait statué en faveur de la vaccination obligatoire le 8 avril 2021 sous une période Bélier. Et 2 jours après le gouvernement italien imposait la vaccination à son personnel soignant. Suivi quelques semaines plus tard de la France. Vous constatez la corrélation entre cet arrêté et l'action de nos gouvernements.
 
Il existe par ailleurs un décalage très subtile entre le narratif officiel propre à Uranus planète des médias et la réalité terrienne Taureau.
 
Uranus en ce moment en chute en Taureau et au quinconce du amas planétaire en Balance peut provoquer ce décalage entre les annonces des acteurs politiques et médiatiques relatés dans la presse quotidienne qui présentait ce matin même ce projet comme imminent, pour finalement constater un rétropédalage et une annonce complètement inversée quelques heures plus tard.
 
Ces ordres, contre ordre doublés de voltes face tout azimut sont typiques d'Uranus l'imprévisible en Taureau qui fait des siennes depuis le début de la crise sanitaire.
 
Ces déclarations d'intention non suivies des faits, ou à l'inverse les promesses non tenues finissent par dérouter l'opinion publique. Voir la citation d'Hannah Arendt.
 
Alors qu'en réalité le programme et la feuille de route sont bien planifiés et jalousement gardés par l'énigmatique Pluton dans le signe calculateur et programmatif du Capricorne.
 
Suite au prochain épisode !
 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Covid19, #Covid21,

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article