Vaccination obligatoire au 15 septembre pour les professionnels accueillant du public en question

Publié le 15 Septembre 2021

Le fait d'actualité:

Hier 15 septembre 2021 restera un date historique dans la progression vers un régime totalitaire et le crédit social inspiré de la république populaire de Chine.

La loi de l'obligation vaccinale était sensée entrer en vigueur pour 2,7 millions de personne nous précisait France Info dans son édition du 14 septembre dernier.

Sont concernés par le dispositif: 

Le personnel soignant et toutes les professions de santé travaillant aux côtés de personnes vulnérables, des secteurs publics ou privés doivent présenter une preuve qu'elles ont au moins reçue une de ces injections expérimentales.

  • Les Personnels (y compris administratifs) des établissements de santé, des établissements médico-sociaux (EHPAD, USLD, résidences autonomie, structures handicap avec ou sans hébergement et y compris non médicalisées), des établissements sociaux rattachés à un établissement de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CEGGID)
  • Les Aides à domicile intervenant auprès des personnes touchant l’APA ou la PCH, dans le cadre de services à domicile ou en tant que salariés des particuliers employeurs
  • Le personnel des entreprises de transport sanitaire Ambulancier (y compris taxis conventionnés)
  • Toutes professions corollaires au secteur santé, des secrétaires médicales, assistants dentaires)
  • Tous les étudiants en santé (futur médecin et infirmier etc..)
  • Les Pompiers (professionnels et volontaires)
  • les personnels des services de santé au travail
  • Les gendarmes affectés sur le terrain en contact du public.
  • Les militaires.
  • (Les policiers ne sont, quant à eux, pas pour le moment soumis à cette obligation ).
  • Toujours d'après ce même site d'information 12% de cette population soit 300 000 personnes n'auraient pas encore commencé son parcours vaccinal.
  • Nous pouvons retrouver dans la presse officielle ou sur les réseaux sociaux les témoignages  de personnes qui sont prêtes à renoncer à leur métier pour ne pas se faire injecter.
  • Je vous invite à lire et regarder le témoignage de quelqu'un d'entre eux épinglés en lien ci-dessous.
  • Vous trouverez aussi comme on pouvait s'y attendre des publications à charge violente de la presse et des médias contre le personnel soignant qui prend la liberté de démissionner pour ne pas subir cette injection.
  • Une décision qui pourtant leur en coûte pas seulement en terme de chute de revenu, car c'est un Crèvecœur pour beaucoup de renoncer à une vocation qui est née pour certain il y a de nombreuses années.
  • Tout cet investissement, ce temps et cette énergie, pour apprendre le métier, monter son cabinet, acheter du matériel nouer des relations privilégiés avec sa patientèle etc...tout cela jeté aux orties pour sauver sa peau.
  • Ces personnes doivent être encore plus meurtris de voir que la plupart des communicants et les membres du gouvernement qui faisaient applaudir le personnel soignant pendant la première vague, rejettent désormais toute la responsabilité des futurs dysfonctionnements à venir.
  • L'article de Ouest France qui titre : Covid-19. À cause de personnels non-vaccinés, l’hôpital de Montélimar doit déprogrammer des opérations est un exemple parmi d'autres.
  • Encore cette "stratégie du bouc émissaire" qui permet non seulement de diviser, mais aussi de détourner et rejeter la responsabilité du chao sanitaire futur exclusivement sur les blouses blanches plutôt que sur ce gouvernement et les co-responsables antérieurs.
  • Concernant le caractère légal de ces dispositifs d'obligation "vaccinale" sur des produits encore en phase expérimentale avec une AMM conditionnelle il y a plus qu'un doute sur la validité.   
  • D'autant que depuis plusieurs mois, de  nombreux avocats comme Maître Carlo Brusa ou Virginie Arujo Recchia, et bien d'autres comme Maître Reiner Fullmich ont pu dresser un nombre impressionnant d'infractions à toutes les lois fondamentales qui protègent nos libertés publiques et individuelles, ainsi que notre droit à disposer de notre corps en matière médicale (Loi Kouchner, code de Nuremberg, Convention Oviedo, Arrêt Salveti etc...).
  • L'instauration de ce pass sanitaire ne fait pas exception à la règle.
  • Mais vous connaissez la formule consacrée Nul n'est sensé ignorer la loi, l'avocate Flora Hebrige rappelle "qu'un droit non utilisé est un droit perdu".

  • Et justement dans le département des Yvelines un recours avait été déposé dimanche 22 août par deux avocats du barreau de Versailles maîtres Yoann Sibille et Maître Tarek Koraitem. C'est ainsi que le tribunal administratif de Versailles avait suspendu le pass sanitaire dans les 14 plus grands centres commerciaux du département.

  • Le juge avait estimé que ce dispositif portait une atteinte à la liberté d'aller et venir, ainsi que l'accès aux biens de premières nécessité puisqu'aucune modalité ou aménagement n'avait été prévu par le gouvernement pour pallier à cet effet.

  • Yvelines : la justice suspend l’arrêté du préfet sur le pass sanitaire dans les centres commerciaux - Le Parisien

  • L'obligation du pass sanitaire dans les grands centres commerciaux sur la sellette (francetvinfo.fr)

  • Cette suspension du pass sanitaire semble avoir fait jurisprudence puisque vous avez pu constater qu'à partir du 8 septembre dernier tous les centres commerciaux de plus de 20 000 m2 concernés par le pass sanitaire ont dû cesser de le demander. La mesure était entrée en vigueur le 9 août, elle n'a tenue qu'un mois.

  • Levée du pass sanitaire dans certains centres commerciaux | economie.gouv.fr

  • Cet exemple montre que les citoyens disposent encore de quelques menues marges de manœuvre par le biais de leurs avocats. Encore faut il se mobiliser, les saisir et agir  de façon systématique sur toutes ces mesures liberticides qui s'empilent depuis le premier confinement de la mi mars 2020.

  • Levée du pass sanitaire dans certains centres commerciaux | economie.gouv.fr

  • Concernant cette mesure de l'obligation vaccinale, des "lanceurs d'alerte" ont fait remarquer  qu'à l'heure où nous rédigeons ce papier le Sénat n'aurait pas encore enregistré le décret d'application de la loi.
  • Voici le premier lien:
  • OBLIGATION VACCINALE, le Sénat confirme que le décret d’application n’est pas paru. - FRANCE MEDIAS NUMERIQUE
  • Ainsi qu'une vignette qui va dans ce sens.
  •  

  • Nul doute que le gouvernement ne se gênera pas pour publier dans les meilleurs délais ce décret, à moins que sa stratégie est de pousser le bouchon plus loin du jeu du poker menteur juridique pour intimider l'opinion publique afin qu'elle accoure  se faire injecter, tout en s'exonérant de responsabilité avec une gestion optimum de son  risque pénal.
  • Il fort possible que le gouvernement ait parié depuis le début que la grande majorité de nos compatriotes ne seront pas enclin à saisir la justice pour  défendre leur droit et céderont aux seules injonctions du fait du prince pour se faire au moins piquer une fois.

    Cette stratégie du grand bluff s'appuyant uniquement sur des arguments d'autorité politique, assorti d'une caution scientifique en conflit d'intérêt avec l'industrie, les multinationales, le tout relayé par des organes de presse et média aux ordres,  a semble t-il suffit pour que l'objectif de la "campagne d'injection" soit atteint.

    Près de 3/4 des français aurait à ce jour reçu sa première dose.

    La 2e phase du "vrai " grand chao sanitaire va donc pouvoir commencer à cause des effets secondaires graves et des victimes déjà omniprésents qui  vont malheureusement aller croissant dans le futur du fait de toute cette antériorité et cet empilement de mesures dont le remède est pire que le mal (un virus à la base bénin).

  • Cet arsenal disproportionné pour gérer cette crise covid vous sont désormais familiers (confinement, port du masque, distanciation sociale, vaccination de masse générant des "variants" résistants à la réponse immunitaire naturelle, déprogrammation, fermetures des hôpitaux...).

  • Toute cette problématique sera  amplifiée par d'autres épreuves comme une future épidémie, des catastrophes sociaux, économiques, climatiques, alimentaires pénurie, pauvreté, dépression, etc.. ! 

  • Nous avions évoqué dès le début de l'épidémie que la question climatique serait étroitement liée à celle du covid19. L'article des écho du 6 septembre dernier qui titrait Le climat est plus urgent que le Covid, alertent des journaux médicaux | Les Echos vient confirmer nos propos.

  • Maintenant que 3/4 des gens sont vaccinés et que les autorités de santé publique admettent à mot plus ou moins couvert que le "vaccin " n'est pas la solution miracle surtout face aux variants multiples, il est l'heure de passer au "problème de fond" l'urgence climatique générateur selon leur thèse des futures pandémies. 

  • Le coin des passionnés de l'astrologie:

    Le soleil fini progressivement sa course en vierge signe lié au personnel de santé qui se voit sacrifié avec sa patientèle sous l'effet de l'opposition de Neptune en Poisson. En effet ce sont autant les praticiens récalcitrants à l'injection que leur patients qui sont impactés. Cette opposition du Soleil à Neptune vient mettre l'accent sur la question "climatique". Et le retour futur de Jupiter en Poisson à la fin de l'année 2021 et pour une bonne partie de l'année 2022, va mettre le focus sur cette thématique déjà traitée sur nos chaines depuis les années antérieures.

    En attendant, Mercure premier maître en Balance nous donne  un avant goût du volet judiciaire covid-obligation vaccinale et pass sanitaire, qui va se jouer sous la période d'un soleil en Balance à partir du 23 septembre prochain. 

  •  

    Nombreux sont les professionnels de santé résistants qui tentent séparément ou en groupe de se défaire juridiquement de cette obligation.

    Certains font appelle à des avocats d'autres se rapprochent d'association de défense comme action 19.

    Pendant que certaines personnes se débrouillent par leur propre moyen pour renverser la pression de la responsabilité sur leur supérieur hiérarchique en adressant des courriers circonstanciés demandant une attestation de preuves d'innocuité de ces injections, ou invoquent leur droit de retrait.

    En fin d'année 2020 dans notre chronique numérologique nous faisions remarquer que l'année 2021 imprégnée des vibrations 5 et Verseau avec le cycle Jupiter/Saturne dans ce signe, qu' il faudrait faire preuve d'esprit d'initiative, être mobile, autodidacte et même avoir le sens de la débrouille un peu comme dans la série Mac Gyver dont l'acteur est natif du Verseau.

    Nous y sommes au cœur de cette période charnière, où il ne faut vraiment pas avoir les deux pieds dans le même sabot et faire preuve d'inventivité pour se sortir des traquenards ces mesures liberticides, et zigzaguer entre les pass sanitaires et obligations vaccinales.

    Que ce soit pour continuer à travailler, voir un membre de sa famille à l'hôpital, se  soigner etc..

     

    Pour les citoyens lambdas qui ont eu l'audace de saisir la justice cette position de Mercure en Balance puis après le 23 septembre du Soleil bien relié à Jupiter/Saturne en Verseau va permettre à certains d'obtenir gain de cause.

    Pendant que d'autres qui auront saisi des juridictions dans d'autres départements ou région se verront débouter.

  • La position de Vénus (maître de la Balance) en ce moment en Scorpion peut accroître le deux poids deux mesures.

  • Le 1er gouverneur de la Balance active cette dissonance Jupitéro-Saturnienne à Uranus ce qui donne des jugements et situations très inégales sur le territoire national.

  • Cet effet est recherché par les globalistes qui coachent leurs marionnettes du gouvernement qui prennent ces décisions à la hussarde au mépris du droit pour provoquer la déchirure et la fragmentation du pays.

  •  Le chao sanitaire est nécessaire en vue de cette grande réinitialisation (great Reset) économique, social, civilisationnel, institutionnel et judiciaire.

    Si aujourd'hui de nombreuses lois fondamentales font encore partie de l'arsenal juridique pour protéger les humains, une situation sanitaire fortement dégradée dans le futur permettra de prolonger l'état d'urgence et d'instaurer d'autres mesures liberticides qui vont progressivement toiletter ce bloc constitutionnel. 

  • Cet état d'urgence n'est pas prêt d'être levé tant que Saturne transitera le Verseau et que le cycle Saturne/Uranus (Verseau-Taureau) sera en vigueur. Le 11 octobre prochain nous assisterons à la fin de la rétrogradation de Saturne, donc attention à des renforcements des restrictions. 

    Mars transit la Balance jusqu'au 30 octobre prochain et peut provoquer des batailles judicaires sur ce plan là, mais aussi des esclandres en tout genre dans la société comme des rixes, des incendies, des accidents, des attentats, des explosions etc...

    Ces positions célestes dans ce signe du Verseau plein de relief et très contrasté, ces perpétuels changements de pieds, reculer pour mieux sauter (Stop & Go) sont légions. Il  est très difficile d'anticiper sur toutes les manœuvres du gouvernement sur un court terme. En revanche sur un moyen long terme les intentions sont claires comme de l'eau de roche.

  •  

    Cette stratégie du stop & go  se retrouve jusque dans la formulation des articles de loi qui revêt un caractère très relatif et changeant. Des qualités que l'ont retrouve chez le "versatile Verseau mis en valeur par Jupiter/Saturne trônant dans ce signe.

     

    Voici un extrait  de l'article 5.I.C qui stipule qu'il existe une possibilité de lever l'obligation vaccinale. 

    Loi n°2021-1040 relative à la gestion de la crise sanitaire (senat.fr)

    Le III du présent article prévoit une suspension possible par décret de l'obligation vaccinale légalement prescrite par le I. Cette décision est prise compte tenu de la situation épidémique et des connaissances médicales et scientifiques. Cette suspension peut concerner tout ou partie des personnes concernées par le I.

    Cela veut dire que le gouvernement se donne la souplesse une fois l'objectif atteint de "vaccinés"  de donner le change  en levant un temps les mesures, pour mieux revenir plus tard par d'autres moyens. 

  • Concernant le pass sanitaire il aura d'autres usages que le simple fait de montrer son état sérologique ou vaccinal. Il y aura une application "climatique" et gestion de pénuries alimentaires futures, traçage, etc...

     

    Puisque nous évoquons le volet judiciaire, notons que  Madame Agnès Buzyn ancienne Ministre de la Santé a été mise en examen (ou plutôt témoin assisté) ces jours derniers sous une Lune en Scorpion son signe zodiacal avec un ascendant Vierge. Thème astral et carte du ciel d'Agnès Buzyn, née le 01/11/1962 (astrotheme.fr)

    Ecran de fumée? Sera t-elle vraiment condamnée par la justice ?  Ou protégée? Nous aurons certainement l'occasion de revenir ultérieurement sur ce sujet.

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Covid19, #Covid21,, #Emploi & Astrologie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article