Du "vaccin providentiel" au "vaccin mirage" il n'y a qu'un pas !

Publié le 10 Septembre 2021

Le fait d'actualité:

Le 30 août dernier Olivier Véran était l'invité de l'émission C à Vous sur France 5, avant son interview, le journaliste Patrick Cohen ouvrait le bal de son édito en dressant un rapide bilan de la campagne vaccinale gouvernementale qu'il qualifie de décevante.

Je cite le présentateur :" Ce n'est pas ce vaccin qui va nous débarrasser de ce virus. L'immunité collective, qui était censée éteindre l'épidémie avec une population vaccinée à 75 ou 80% était un mirage, une illusion, la plupart des spécialistes en conviennent aujourd'hui, ce concept ne marche pas, il ne peut pas marcher, hélas avec ce coronavirus" 

Toute cette rhétorique semble avoir laissé pantois le Ministre de la Santé. Son attitude et son regard médusé ont été très commenté sur la toile et notamment sur tweeter.

Encore fallait il avoir  la chance de voir cette séquence, car  le visionnage de cette intervention qui mérite son coup d'œil, a fait l'objet d'une censure, non pas de la plateforme YouTube, comme elle en a désormais l'habitude mais par les responsables de l'émission de C à Vous de France 5 eux-mêmes.

Une chaine du service publique qui s' auto-censure ? Là on sait qu'on est dans le nouveau monde !

Le coin des passionnés de l'astrologie :

Ce sont forcément les mots de "Mirage, déception, illusion" prononcé par le journaliste de France TV info qui retiennent notre attention.

Ce champ lexical appartient à l'univers  possidéen, mis en valeur par la traversée dans le zodiaque du Soleil en Vierge signe opposé et complémentaire au Poisson où trône Neptune. (En ce mois de septembre nous fêtons en effet l'anniversaire des natifs de la Vierge).

La Vierge est d'ailleurs le signe astrologique et l'ascendant du journaliste Patrick Cohen  né le 7 septembre 1962 à 6h30 à Paris  Thème astral et carte du ciel de Patrick Cohen, né le 07/09/1962 (astrotheme.fr)).

Le jour de l'émission le 30 août, la lune stationnait en Gémeaux, un autre signe mercurien dédié à la circulation de l'information, la presse, et le journalisme.

Le satellite de la terre bien relié  à Mercure maître à la fois de la vierge et du gémeaux qui venait tout juste de rejoindre Vénus en Balance (signe d'équilibre et de justice) à pu permettre l'espace d'un instant ce rééquilibrage dans le débat public.

L'ensemble bien soutenu par  Jupiter/Saturne en Verseau pour aider à faire éclater  à la télévision et furtivement sur la toile cette parcelle de vérité. 

Les 'influences conjuguées d'Uranus (planète des médias et des éclairs)  en Taureau en position harmonique au Soleil en Vierge et Pluton (régénération) en Capricorne deux autres signes de terre réalistes sont aussi venus appuyer cette tendance.

Toutefois  la confrontation des deux luminaires en Vierge et Gémeaux en dysharmonie avec le Poisson et Neptune ont généré d'autres omissions  par dessus le fragment de vérités délivrés. (voir plus bas quelles sont ces dissimulations) 

Le Poisson et Neptune dans leur caractère dévoyé dans le cas d'une posture dysharmonique  sont souvent associés aux prestidigitateurs et aux illusionnistes.

Le moins que l'on puisse dire c'est que depuis le début de cette crise politico-sanitaire de la Covid19 on est particulièrement gâté de ce côté là.

Le summum semble avoir été atteint avec cette campagne vaccinale rocambolesque débutée depuis la fin de l'année 2020, avec ces injections présentées tout d'abord au grand public à grand renfort de publicité, voir plus si affinité comme providentiel et même miraculeux. 

Les communicants reprenaient les power point des laboratoires qui se targuaient de présenter des vaccins avec des taux d'efficacité de plus de 90%. Le tout réalisé en un temps record, en moins d'un an, alors qu'il faut entre 10 et 50 ans pour réaliser un vaccin en bon et due forme.

 Ces produits étaient sensés permettre à la population fraichement sortie du confinement, non seulement de se protéger, de protéger autrui, d'arrêter la circulation du virus et d'atteindre l'immunité collective pour permettre le retour à la vie normale avec la liberté au bout.

Cette fable a été racontée sous l'égide de la toute puissance du pouvoir hypnotique de Neptune planète collectiviste dans son domicile en Poisson, qui a vu sa dimension se décupler sous l'égide de la puissance de son 2e maître planétaire Jupiter, stationné d'abord:

  • en Verseau  (signe de la liberté, du modernisme et des nouvelles technologique de la fin décembre à la mi mai pour appuyer  la dysharmonie  de Saturne (principe de la réalité scientifique et du bon sens) à Uranus (inversion, paradoxe, médias), afin imprimer encore plus que durant l'année 2020 l'inversion  de toutes les réalités scientifiques, ainsi que les perversions lois humaines et naturelles, représentées par Uranus en chute en Taureau qui fait perdre tout bon sens commun et même son latin.
  • en Poisson de la mi-mai à fin juillet 2021 pour décupler le miroir aux alouettes et accroître l'excès d'optimisme concernant le retour à la vie d'avant.

En ce début de 4e trimestre 2021 c'est pour beaucoup de "primo-vaccinés" la douche Ecossaise et même la gueule de bois de voir que non seulement le retour à la vie d'avant n'est pas vraiment au rendez-vous, mais qu'en plus il faut continuer à se faire injecter la 2e, 3e puis bientôt 4e dose pour maintenir un pass sanitaire valide afin de pouvoir continuer à travailler, se rendre dans certains lieux publics, sa salle de sport, restaurants, se déplacer, voyager, aller à l'hôpital etc...

Sans oublier le retour prochain à des couvres feux et confinements clairement annoncés par le journaliste qui dans ses révélations ne fait finalement que dire haut et fort dans une émission grand public ce que de nombreux professionnels de santé émérite disaient avant même le début de la campagne vaccinale.

Cette version a été révélée, dans un article de La Dépêche du 5 août 2021, qui reprenait les dernières données israéliennes et britanniques.

Ces deux pays ont commencé leur campagne de vaccination massive quelques mois avant la France, et cet article indiquait  que « Les vaccins restent extrêmement efficaces contre les formes graves de Covid mais n'offrent qu'une protection partielle contre une infection par le variant Delta, désormais dominant dans le monde. » « En Israël, confronté plus tardivement à ce variant, des données officielles publiées le 22 juillet montrent une efficacité de seulement 39% du vaccin Pfizer/BioNTech contre la contamination, et de 40,5% contre un Covid symptomatique ».

Toutes ces données sont confirmées et amplifiées par David Pujadas sur LCI. (voir la vidéo).

Pour avoir toute la vérité officielle sur le taux d'efficacité du vaccin, il faut remonter au 30 mars 2021 où sur Europe 1, le Ministre de la santé Olivier Véran en personne avouait: "Les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d'inefficacité du vaccin ou de réinfection post vaccinale"

 Il faisait cette déclaration surprenante en réponse à la saisine du conseil d'état par un octogénaire qui après s'être fait "vacciné" demandait par le biais de son avocat s'il avait droit de sortir et ne plus porter le masque.

Enfin au mois de mai dernier Le spécialiste des vaccins de l'institut Pasteur Frédéric TANGY reconnaissait en mai 2021 que vacciner de plus en plus de monde va faire naître d'autres variants résistants à la réponse immunitaire (voir la séquence en vidéo ci-dessous).

En résumé cette sortie médiatique du journaliste de France 5 ne changera pas grand chose, pas seulement parce que la vidéo a été censurée, mais aussi parce qu'il était prévu dès le début de piquer un maximum de monde, pour une fois l'objectif atteint rétropédaler en déplaçant le curseur sur d'autres motifs qui expliquent les résultats mitigés de l'efficacité du vaccin. (voir notre vidéo sur la stratégie du stop & go)

  • Les variants vont continuer à se multiplier on parle maintenant du variant Mu !
  • La baisse de l'immunité naturelle des personnes déjà injectées continuent d'où la nécessité d'avoir une 3e puis une 4e dose.

Le responsable de la lutte contre le coronavirus en Israël a appelé samedi 4 septembre à se préparer à l'administration d'une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19. «Le virus est là et continuera d'être là, nous devons également nous préparer à une quatrième injection», a alerté le professeur Salman Zarka à la radio publique Kan. Le professeur va même plus loin : «En pensant à cela et au déclin des vaccins et des anticorps, il semble que tous les quelques mois - cela pourrait être une fois par an, tous les cinq ou six mois - nous aurons besoin d'une nouvelle injection», rapporte le Times of Israël . «Cela va être notre vie à partir de maintenant», a-t-il prévenu, sans préciser quand pourrait être lancée cette quatrième injection. (sources Figaro 5 septembre 2021 )

 

  • Nous avons entendu ce discours c'est de la faute de la portion des non vaccinés, le virus continue de circuler car il trouve toujours des hôtes à contaminer. Ce discours est moins présent en ce moment mais risque de revenir. 
  • Retour aux gestes barrières et confinements
  • S'attaquer au réchauffement climatique qui selon les adeptes de ces théories seraient responsable de la survenue de nouvelles épidémies.

Tout cet ensemble permet de faire croire que ce virus à la peau dur, et qu'il est finalement plus méchant que prévu quand bien même  les chiffres de santé publique France de 2020  sont sans appel avec un taux 99,965% des français qui ont survécu à cette terrible pandémie.

La vérité c'est que la vraie pandémie cette fois vaccinale ne fait que commencer !

Le Professeur Jean Michel Claverie patron de la société française de virologie lui même sonne l'alerte pour les enfants.

 

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Covid19, #Covid21,

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article