Pénurie de blé dur et hausse des prix des pâtes alimentaires d'où vient le fond du problème?

Publié le 30 Août 2021

Le fait d'actualité:

Depuis plusieurs jours de nombreux sites d'information dont vous avez les références en fin de publications mettent le focus sur le risque de pénuries à venir notamment concernant le blé et les pâtes alimentaires.

Les raisons principales invoquées: des mauvaises récoltes dues au dérèglement climatique avec des  inondations en Europe, de la sécheresse au Sud qui entraine une baisse de 23% de la production par rapport  aux besoins réels avec des stock aux plus bas. 

La détérioration des cultures au Canada aurait fait chuter la production de 32%.

Selon la loi de l'offre et de la demande croissante, cette pénurie entraine la hausse des cours mondiaux de 30% et à terme la montée des prix qui se répercuteront dans les caddies de supermarché selon le site l'indépendant.

Interviewé par BFM dans l'émission matinale Good Morning Business, le PDG de Panzani François Rouilly abonde dans ce sens le responsable c'est le dérèglement climatique.

Même son de cloche du côté de chez Ouest France, le responsable c'est encore le dérèglement du climat  Vers une pénurie de pâtes à cause du dérèglement climatique ? (ouest-france.fr) d'autres fabricants de pâtes alimentaires réunis autour du Sifpaf (syndicat des industriels fabricants de pâtes alimentaires) et le CFSI (Comité français de la semoulerie industrielle), alertent dans un communiqué conjoint diffusé lundi soir.  sur une pénurie à l'avenir de blé dur

Chez LCI les prix abordables des pâtes que consomment pour 8kg par an les français pourraient bien augmenter à cause d'une météo mauvaise, de l'aveu de Bertrand Le Bris céréalier dans la Beauce, le grenier hexagonal. 

Dans d'autres secteurs cette fois vestimentaire comme les baskets c'est le variant Delta qui est pointé du doigt comme responsable de pénurie. L'épidémie aurait causé la fermeture de nombreuses usines de fabrication implantée au Vietnam, Bangladesh.

Dans notre économie mondialisée où les centres de production sont délocalisés, ces pays  sont des acteurs clefs de l'habillement.

Il y a bien d'autres secteurs d'activité notamment le BTP, le secteur pétrolier etc qui sont touchés de plein fouet.

Si on ne peut exclure que des problèmes de météo ou encore la crise politico-sanitaire peuvent être responsables d'une situation conjoncturelle, ces raisons ne suffisent pas à elles seules à expliquer une pénurie beaucoup structurelle et pérenne dans le temps.

Les vraies raisons de la pénurie sont à chercher du côté géopolitique et le Great Reset !

Les véritables raisons sont à chercher du côté  de la sphère géopolitique et géostratégique. Toutes ces pénuries naissantes ont un lien étroit avec le projet de grande réinitialisation (Great Reset) programmée par les "maîtres du monde".

Toute cette affaire  se joue sur toile de fond de guerre commerciale entre les USA et la République Populaire de Chine, qui n'est que l'interface d'une véritable guerre menée contre les peuples.

Les Etats-Unis comme tous les pays de l'occident sont désignés par les globalistes pour être en déclin et pillés de leur richesse.

Klaus Schwab fondateur du forum economic mondial est très lié avec les dirigeants du Parti Communiste Chinois. Il a clairement prédit dans son ouvrage que les Etats-Unis ne seront plus dans le futur la nation dominante.

Autrement dit l'heure est venue pour l'empire du milieu et son modèle hybride mi communiste en matière des décisions étatiques et mi- libérale de régner sur le monde et d'imposer son modèle de société sur l'occident. Même si historiquement et culturellement cela n'a jamais été le rôle de la Chine d'être aussi hégémonique, car elle a souvent eu d'importants problèmes intérieurs à régler. 

Mais après avoir été utilisé  comme atelier du monde, puis laboratoire à ciel ouvert pour tester le crédit social, ce géant décrit autrefois au pied d'argile est désormais un cheval de Troie, pour permettre aux globalistes et puissances financières d'imposer cette révolution. 

Nous avons déjà vu dans d'autres publications et prise de parole que l'importation d'un "virus" made in China qui constitue un problème d'envergure planétaire a été  livré avec sa batterie de solutions clef en main également inspiré du modèle communiste chinois, qui vont du confinement, aux couvres feux, en passant, par le traçage, pistage (pass sanitaire), la reconnaissance faciale, au crédit social.

La tension qui est en train de s'installer sur les denrées alimentaires et les circuits d'approvisionnement sont une façon pour les mondialistes d'imposer sournoisement leur diktat aux populations. 

L'alimentation et la nourriture en temps de guerre, contre un méchant virus ou pas sont stratégiques !

Nul besoin d'être Major de l'armée pour le comprendre que l'une des façons pour l'adversaire de vous terrasser est de vous couper les vivres.

Cette guerre commerciale entre les USA et la Chine, avec ce projet de nouvelle route de la soie qui vise pour l'empire du milieu à accroître sa connectivité avec l'Afrique mais aussi l'Europe afin de générer une forte croissance durable et de renforcer sa force en terme de politique intérieure,  maximiser son profit est fondamental.

 Pour les agents économiques qui opèrent sur le sol européen, s'accaparer les biens essentiels pour faire monter les prix, et les revendre aux plus offrants sur d'autres comptoirs du marché mondial est une façon d'y parvenir. Nous avons vu comment bien avant l'épisode Covid19, la Chine a carte blanche pour se servir en bois et acheter des terres dans l'UE sans réciprocité contractuelle.

Satisfaire la forte demande de son marché intérieur en vendant des denrées de base comme du blé ou du beurre en Chine ou en Inde qui comptent à eux deux un marché de plus de 3 milliards d'habitants avec une classe moyenne et bourgeoisie montante, est beaucoup plus rentable pour les industriels et distributeurs occidentaux que de continuer à vendre 3 francs 6 sous en Europe de la Farine, du Beurre etc..  Se retrancher derrière ces prétextes du dérèglement climatique ou de la Covid19 pour faire mécaniquement monter les prix aussi en occident, et tirer un maximum de bénéfice est de bonne guerre. C'est une façon de faire culpabiliser la population de leur irrespect de l'environnement. Un comble quand on sait que ce sont les mêmes mondialistes qui ont tout mis en oeuvre pendant des décennies pour créer un système énergivore et ultra consumériste.

On voit déjà comment les fenêtres d'opportunité de rentabilité augmentée se sont profilées pour les GAFAM ou les Laboratoires, pendant que l'économie traditionnelle des classes moyennes et de la petite bourgeoisie occidentale elle s'effondre.

Pourquoi donc la grande distribution et les grands industriels de l'agro-alimentaire ne croqueraient ils pas aussi une bonne partie du gâteau?

Provoquer des pénuries est nous le disions un excellent moyen de soumettre les populations par le biais d'un rationnement qui pourrait par exemple être contrôlé en cas de chao social par des militaires.

Ou par le pass sanitaire une fois l'effet du plus fort de la crise passée. Le pass sanitaire connecté avec les nouveaux outils de la 4e révolution industrielle, permettra non seulement de contrôler vos actes d'achat et de consommation tout en se faisant un max de blé c'est le cas de le dire !

D'une part par l'achat de nouveaux équipements automatisés et robotisés jugés plus productifs que des être humains. D'autre part seul les grands groupes ont la surface financière pour investir, dans ces nouveaux outils ultra coûteux qui nécessitent une maintenance et mise à jour régulière.

Le coin des passionnés de l'astrologie: 

Pour la partie astrologique voir toutes nos publications et vidéos produites depuis 2017 sur la pénurie le rationnement. Notamment l'impact d'Uranus en Taureau.

 

 

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Emploi & Astrologie, #Astrologie Mondiale & Transits, #Covid19, #Covid21,, #Forme & Bien-être

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article