Les autorités de santé britannique avouent que les vaccinés meurent plus que les non vaccinés. Pass sanitaire prévu depuis 2018 par l'UE

Publié le 21 Juillet 2021

Le fait d 'actualité:

Le courrier du soir* titrait le 16 juillet dernier: "Covid: l'incroyable aveu de santé publique Angletterre: "Les personnes vaccinées meurent plus que les non-vaccinées. (*voir le lien en pièce jointe le courrier du soir est un titre historique de la presse française depuis 1847).

D’après le rapport cité par le média en question, sur les 257 personnes qui sont mortes du Covid entre le 1er février et le 21 juin, 163 avaient déjà reçu au moins une dose du vaccin, ce qui représente environ 63,4%. La même information a été relayée ce 15 juillet par le média TheConversation.com. (voir les sources plus bas)

Voici le détail des chiffres de Santé Publique Angleterre (#PHE) sur les #morts du Delta 118 morts sur 257: 2 doses du #vaccin. 162 si on compte ceux qui ont eu 1 dose. 92 morts non #vaccinés. Le narratif du vaccin qui empêche les décès ne tient plus;( Pour ceux qui souhaitent d'autres détails voir en fin de publication)

On comprend que Boris Johnson ait programmé la fin du confinement pour le 19 juillet 2021. Avec 88% de la population vaccinée, c'est mission accomplie ! Les anglais peuvent bien avoir le droit de prendre un bon bol d'air frais en liberté avant de passer de vie à trépas.

Les politiques qui se présentent officiellement contre cette dictature sanitaire, seraient bien inspirés, de ne pas prendre pour  exemple le gouvernement britannique pour fustiger les décisions liberticides d'Emmanuel Macron d'élargir l'imposition du  pass sanitaire à de nombreux actes de la vie quotidienne, et la vaccination obligatoire pour les soignants.

Pour mémoire le Royaume-Uni était confiné depuis le 5 janvier 2021. Cela fait partie de la stratégie du Stop and Go théorisée par Neil Ferguson de l'impérial collège de pratiquer des confinements et déconfinements à répétition. La France et le Royaume-Uni sont tout simplement en décalage dans les mesures prises déjà programmées à l'agenda.

Si dans la narration officielle on nous vend que tous les autres gouvernements sont hostiles aux mesures prises par le locataire de l'Elysée, et qu'Angela Merkel est allée jusqu'à tancer son cadet, comme une maman qui rappellerait à l'ordre son fiston polisson, dans la réalité tous ont reçu en amont le tableau de bord ci dessous qui atteste que le  pass sanitaire était déjà en préparation depuis 2018.

Ce document de l'UE est intitulé en petit caractère en haut à droite BOADMAP on Vaccination daté de 2018 avec une mise à jour au 3e trimestre 2019.

Et en gros caractère en rouge programme de vaccination-Passeport des européens 2018-2022. Etude de faisabilité pour le développement d'une carte de vaccination-passeport en commun.

Non, l'Union européenne ne préparait pas un "passeport vaccinal" bien avant l'épidémie de Covid-19 | Factuel (afp.com)

En voulant débunker les soit disant fake news  en jouant sur les mots , l'Afp factuel avoue bien malgré elle, qu'il y avait bien en préparation un carnet vaccinal pour les citoyens européens qu'ils ont tout de même intitulé " carte de vaccination passeport".

De quoi parle t-on en 2021 de passeport vaccinal oui ou non?

Les mots ont un sens, il paraît peu probable que les technocrates de Bruxelles aient employés  le mot passeport au hasard.

S'ils avaient voulu évoquer le projet d'un simple document de vaccination, ils auraient employé uniquement le mot carnet.

Quand on emploi le terme passeport c'est bien que ce document est sensé vous permettre ou pas de franchir des check point, des aéroports, ports, barrière douanière, frontière péage.

Regardez comme ce soit disant vérificateur prend leurs lecteurs pour des imbéciles: s'il est vrai que l'Europe a travaillé à partir de 2018 à une "carte de vaccination commune", l'objectif n'était pas la mise en place d'un document à caractère obligatoire sans lequel il serait impossible de circuler en Europe, mais de doter les citoyens européens d'une sorte de carnet vaccinal pour un meilleur suivi de leur dossier notamment en cas d'installation dans un autre pays,  selon des documents officiels et des responsables européens consultés par l'AFP

Ajoutons à cela l'affiche annonçant les pass sanitaires daté du 20 janvier 2020 alors même que la première vague épidémique n'était même pas encore survenue. L'instauration du pass sanitaire va seulement d'entrer en vigueur prochainement.

Pour le moment le pass porte l'appellation de "sanitaire", même si en réalité il n'a rien de sanitaire. 

Mais avec le déremboursement des tests PCR, on s'achemine progressivement vers un "passport vaccinal".

L'intervention  d' Elisa Bertholomey journaliste de BFM TV qui vend la mèche juste avant l'allocution d'Emmanuel Macron du 12 juillet dernier devrait parachever de vous convaincre. 

La chroniqueuse explique que les mesures qui seront prises par le chef de l'état seront probablement destinées à "rendre la vie impossible aux français afin pour rendre la vaccination obligatoire de façon détournée" .

Le coin des passionnés de l'astrologie: 

Le jour de la parution de l'article le 16 juillet nous avions une opposition exacte entre le Soleil en Cancer et Pluton symbole de la mort en Capricorne. Le Capricorne est le signe du thème fondateur du Royaume Uni 1er janvier 1801 à 0h01 à Londres. (Capricorne ascendant Balance). La Lune du jour maître du Cancer tombait justement dans le signe de la Balance. 

Intéressant de noter également que le confinement au Royaume-Uni avait débuté sous un Soleil en Capricorne le 5 janvier. Idem pour le fameux variant britannique c'est au solstice d'hiver au moment où le Soleil transit le Capricorne que ce variant a été identifié.

Ce terme de variant qui change et mute renvoi bien à la dialectique Verseau (signe par définition versatile, changeant et hétéroclite), qui était transité par Jupiter/Saturne les 17 et 19 décembre 2020. 

 

Taux de décès et d’hospitalisation plus élevés chez les personnes vaccinées : Données COVID-19 du Royaume-Uni :

« Le taux de mortalité des personnes entièrement vaccinées était de 0,636 %, soit 6,6 fois plus élevé que celui des personnes non vaccinées (0,0957 %) ».

« Le Royaume-Uni est l’un des pays les plus vaccinés au monde contre la maladie à coronavirus 2019 (COVID-19).

Sur les 68 millions d’habitants que compte le pays, plus de 45 millions ont reçu au moins une dose unique et plus de 33 millions ont été entièrement vaccinés.

Cependant, un nouveau rapport publié par Public Health England (PHS) a souligné le fait qu’au cours des derniers mois, davantage de personnes entièrement vaccinées sont décédées de la variante Delta par rapport aux personnes non vaccinées.

Le rapport, intitulé “SARS-CoV-2 variants of concern and variants under investigation in England, Technical briefing 16”, a examiné 60 624 infections par la variante Delta entre le 1er février et le 14 juin, dont 35 521 cas ont été observés chez des personnes non vaccinées et 4 087 cas chez des personnes entièrement vaccinées qui ont été infectées au moins 14 jours après leur deuxième dose.

Le taux de mortalité des personnes entièrement vaccinées était de 0,636 %, soit 6,6 fois plus élevé que celui des personnes non vaccinées (0,0957 %).

On a également constaté que les personnes entièrement vaccinées étaient plus susceptibles d’être hospitalisées que les personnes non vaccinées. Sur les 4 087 personnes entièrement vaccinées, 2,05 % (84 personnes) ont fini à l’hôpital.

Parmi les 35 521 personnes non vaccinées, seulement 1,48 % (527 personnes) ont été hospitalisées.

Dans une interview accordée à LifeSiteNews, Stephanie Seneff, chercheuse principale au Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (MIT CSAIL) du Massachusetts Institute of Technology, explique que cette situation rappelle un phénomène observé pour d’autres vaccins, appelé “antibody dependent enhancement” (ADE).

Selon une étude publiée en septembre 2020 dans la revue Nature Microbiology, “un obstacle potentiel pour les vaccins et les thérapeutiques à base d’anticorps est le risque d’exacerber la gravité du COVID-19 par le biais d’un renforcement dépendant des anticorps (ADE).

L’ADE peut augmenter la gravité de multiples infections virales, y compris d’autres virus respiratoires tels que le virus respiratoire syncytial (VRS) et la rougeole.”

Dans une autre étude publiée en 2012, des animaux de laboratoire auxquels on a injecté des vaccins expérimentaux contre le coronavirus ont développé des maladies pulmonaires renforcées. En conséquence, les chercheurs ont conclu : “Il faut faire preuve de prudence avant de procéder à l’application d’un vaccin contre le SRAS-CoV chez l’homme.” ». Steven Li, MD - July 4, 2021.

Source : VISION TIMES : « Higher Death, Hospitalization Rates Among Vaccinated Individuals: UK COVID-19 Data ».

Higher Death, Hospitalization Rates Among Vaccinated Individuals: UK COVID-19 Data - Vision Times

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Astrologie Mondiale & Transits, #Covid19, #Covid21,

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article