Pourquoi le téléphone s’aimante au bras à l’endroit de l’injection ? Nanoparticules magnétisées dans les « vaccins » anti-covid19, et contrôle du cerveau à distance !

Publié le 20 Juin 2021

Le fait d'actualité:

De nombreuses personnes vaccinées contre la Covid19 se sont filmées avec un téléphone portable qui s’aimante à leur bras à l’endroit même où a eu lieu l’injection. 

Beaucoup ont cru que c'était un tour de prestidigitation à la Garcimore ou Gérard Majax remis au goût du jour de notre annee 2021 !

Apparemment il s'agit de témoignages authentiques ! Même si en cette période troublée où se côtoie vraies infos et fausses nouvelles, il n'est pas impossible que dans le lot il y ait eu des faux.

J'ai sélectionné plusieurs vidéos sur Odyssée qui me paraissent authentiques.

Une provenant de Namur en Belgique. Et une autre d'un monsieur de 70 ans francophone (peut-être français!), originaire d'Afrique du Nord. 

Vous trouverez en complément d'autres témoignages en vidéo de personnes vaccinées du monde entier qui parviennent à aimanter sur plusieurs parties de leur corps : bras, tête, dos des objets métalliques, comme des clefs, des ustensiles de cuisines, des pièces de monnaie, des outils de bricolage etc...

En surfant sur les réseaux sociaux, j'ai vu que la vidéo de Namur postée sur YouTube avait été partagée sur facebook et était très commentée.

Parmi les commentateurs, un internaute s'est revendiqué comme ayant un doctorat en Sciences et que l'électromagnétisme faisait partie de ses branches de prédilection. Il semblait septique face aux images.

Nous avons échangé quelques mots, et je l'ai invité à regarder la vidéo du monsieur de 70 ans pour me donner son avis comme "spécialiste" de la question. Je n'ai  pas encore eu de retour de sa part.   

J'ai trouvé entre temps un  médecin Britannique dont vous trouverez la vidéo ci-dessous qui a avancé l’hypothèse suivante :

Les injections expérimentales ARN « covid19 » contiendraient des « nanoparticules » magnétisées attachées à l’ARNm qui traversent la barrière hématoencéphalique et sont ensuite attirés vers le cerveau.

Ce docteur vous donne plus de détails qui l’ont conduit vers cette hypothèse dans la vidéo jointe en fin de publication.

En faisant quelques recherches complémentaires dans les archives journalistiques, on trouve un article du Figaro daté du 4 avril 2016 qui signé Pierre Kaldy qui titrait :

La magnétogénétique permet de manipuler le cerveau à distance (lefigaro.fr) (voir référence en fin de publication)

Ce journaliste de l’époque parlait d’une véritable révolution à venir dans les neurosciences à travers une expérience déjà menée par des scientifiques américains de l’université de Virginie, sur des souris dont le comportement génétiquement modifié a été changé par un champ magnétique.

Ces chercheurs ont mis au point une protéine, baptisée magnéto capable d’activer les cellules nerveuses en présence d’un champ magnétique, puis l’ont introduite dans les neurones du circuit de la récompense chez les souris. Ces dernières ont alors montré une préférence pour l’endroit où régnait un champ magnétique élevé.

L’intérêt de l’expérience c’est que ces chercheurs avaient pu faire coup double en démontrant le rôle joué par ces neurones spécifiques, et la possibilité de les stimuler et activer à distance par un champ magnétique continu.

Cette information vient d’être reprise il y a quelques heures par le journaliste indépendant Richard Boutry dans sa minute Ricardo.

Pour les lecteurs qui désirent en savoir plus sur ces méthodes de génies génétiques « Optogénétiques » et « Chimiogénétiques « rendez-vous sur le site La protéine «magnéto» génétiquement modifiée contrôle à distance le cerveau et le comportement - rusty james news (canalblog.com)

Retrouvez en vidéo les explications d'une réalisatrice nord américaine qui explicite le travail du Professeur Mickael Persinger spécialiste en neurosciences cognitives.

 

Ou encore pour les anglophones un article de The Guardian daté du 24 mars 2016: Genetically engineered 'Magneto' protein remotely controls brain and behaviour | Science | The Guardian

Les "vaccins" délivreraient des nanotubes d'oxyde de graphène pour le contrôle mental via la 5G

Les vaccins délivrent des nanotubes d’oxyde de graphène pour le contrôle mental via la 5 G – La Voix de Dieu Magazine (wordpress.com)

Ce sont des chercheurs espagnols qui affirment que les nanoparticules d'oxyde de graphène présentes dans les vaccins anti-covid seraient compatibles avec les neurones et autres cellules du cerveau. Les nanotubes d'oxyde de graphène cherchent et s'attachent aux synapses. Ce composant serait également présent dans les masques, et les Test PCR. Vous trouverez comme souvent de nombreuses publications qui vantent au contraire les mérites du Graphène présent dans les vaccins vous le présentant comme une innovation majeure à large spectre pour combattre le Sars Cov. 

En voici un exemple:

Les vaccins délivrent-ils des nanoparticules d'oxyde de graphène pour le contrôle mental 5G ? (artloft.co)

Vous avez également sur un sujet corollaire un article de biologie moléculaire sur le site "Clinisciences" qui  a produit un article intitulé Sars-Cov2 Kits d'extraction d'ARN viral-Billes magnétiques.

L’autre question qui revient régulièrement c’est y a-t-il oui ou non des nanoparticules dans les « vaccins » développés contre le Covid-19 ?

La question a longtemps été reléguée par la presse et les médiasmeanstream à la thèse de la théorie du complot.

Pourtant, des sites d’information comme le monde et bien d’autres médias  ont fini par admettre que les nanoparticules lipidiques sont au cœur des technologies employées par les laboratoires comme Pfizer/BioNTech ou Moderna qui développent les « vaccins » anti-covid19.

Cette technique permettrait d’encapsuler et protéger de l’altération et destruction l’ARN une fois injectée dans l’organisme.

(Vous trouverez en vidéo sur Odyssée, deux extraits télévisés qui mentionnent que la nanoparticules est une technologie employée par les laboratoires dans l'élaboration du dit "vaccin" anticovidique).

Une première séquence date du journal de 20h de France 2 présenté par Laurent Delahouse du 31 janvier 2021.Autour des 6mn30.

Puis un extrait plus récent, où  Jimmy Mohamed consultant médical plateau tv, explique l'intérêt des vaccins à ARN dans l'émission TPMP de Cyril Hanouna. Il indique clairement que dans la composition il y a des nanoparticules avec un schéma à l'appui.

 

Qu’est-ce qu’une nanoparticule ?

C’est une particule infiniment petite comprise entre 1 et 100 nanomètres. 1 nanomètre équivaut à un milliardième de mètre. Cela représenterait le rapport entre la taille de la planète terre et une orange, avec celle d’une orange par rapport à une nanoparticule.

Sans remonter très loin dans l’histoire, le concept des nanoparticules a été théorisé par Richard Feynman qui dans un discours visionnaire a rassemblé toutes les connaissances accumulées sur la question au cours du XXe siècle pour expliquer qu’il y avait de la place tout en bas, entre le monde métrique et celui des atomes.

Microsoft Word - 1-6.docx (fun-mooc.fr)

C’est véritablement dans les années 2000 que de nombreux investissements sont fait dans les nanotechnologies perçues comme l’une des clefs de voute des révolutions industrielles futures.

Les nanoparticules peuvent être chimiques, physiques, ou biologiques, naturels ou non.

  • les nanoparticules d’origine naturelle, issues par exemple de feux de forêt ou de fumées volcaniques ;
  • les nanoparticules non intentionnelles, issues de procédés de combustions, comme celles qui sont rejetées par les moteurs diesel, ou les fumées de soudage ;

 

De par leur multiplicité, leur capacité à infiltrer l’organisme, ainsi que le peu de recul et connaissances scientifiques disponibles, les nanoparticules suscitent bien des inquiétudes dans le domaine de la santé

Les associations de défense de consommateurs et les organismes de sécurité sanitaire alertent depuis plusieurs années en vain les autorités de santé publique.

Vous trouverez dans la vidéo jointe un mini-reportage dans lequel l’association de consommateur UFC Que Choisir révéle que ces nanoparticules étaient présentes dans des centaines voire des milliers de produits de consommation courantes (aliments, produits de beauté, médicaments) parfois et même très souvent sans que le consommateur n'en soit informé.

Et surtout sans que l’on sache les conséquences sur la santé !

Une étude a récemment montré que les nanoparticules de dioxyde de titane présents dans certains bonbons ou dentifrices E 171 pouvaient provoquer des troubles immunitaires et lésions précancéreuses. Ou encore atteindre l’environnement des fœtus pendant la maternité.

A part quelques autres mises en garde de l’Institut national de recherche et de Sécurité sur les inhalations en milieu industriel pas grand-chose.

L’Institut national de recherche et de sécurité (INRS)mis en garde sur les dangers de l’inhalation des nanoparticules en milieu industriel issues de certaines activités (fonderie, soudage, métallisation, etc.).

Le site le monde parle tout de même d’études épidémiologiques qui induisent la survenue d’effets respiratoires « réactions inflammatoires et cardiovasculaires notamment chez les personnes déjà fragiles.

Vu que cette technologie est utilisée pour les vaccins anti-covid19, la question du danger pour notre santé se pose forcément. Sont-ils contaminés par des nanoparticules toxiques pour notre organisme ?

Le professeur Camille Locht (consulté pour l'occasion par le site le monde sur cette question), se veut très rassurant et estime que la nanotechnologie dans le développement de vaccins contre le Covid-19 ne s’apparente en rien à un « jeu d’apprentis sorciers ».

Il se montre même très encourageant, en ajoutant que la société de biotechnologie allemande BioNtech a développé depuis une dizaine d’années son savoir-faire nanotechnologique au travers de traitements prometteurs contre le cancer.

Il estime que la "complosphère" se nourrit de l'incertitude liée au caractère récent de ces nouvelles technologies, qui laissent un large spectre à de nombreuses spéculations.

 Roger Lenglet, (31 mars 1956) philosophe, journaliste et auteur d’un livre intitulé « Nano-toxique » qui a fourni un travail d’investigation poussé dans ce domaine très spécifique et technique,   met au contraire en évidence la dangerosité de cette technologie pour notre santé.

Il vous livre un résumé à l’oral dans la vidéo que vous trouverez jointe en toute fin de publication .

Concernant maintenant le lien entre les nanotechnologies dans le "vaccins" avec la 5G

Là encore le Professeur Camille Locht ne nie pas la relation entre nanoparticules et 5G. Il indique simplement je cite que :" les théories selon lesquelles les nanoparticules des futurs vaccins constitueraient une technologie dangereuse, et un instrument de contrôle permettant de « localiser » grâce « à la 5G », circulent régulièrement sur les réseaux sociaux.  Et il  assure que « ce n’est absolument pas dangereux, il n’y a aucun souci à se faire ». 

Il renchérit avec « Les nanoparticules dans les vaccins contre le Covid-19, injectées en quantité relativement faible, sont composées de lipides et conçues pour se dégrader progressivement. Ce sont des molécules qui sont tout à fait naturelles, car nos cellules sont toutes entourées de lipides. C’est quelque chose de biologiquement tout à fait normal. »

Le Docteur Louis Fouché de l IHU de Marseille, présenté par la presse et les médias comme un réfractaire à la vaccination et/ou un complotiste, n'est pas de cet avis.

Le fondateur et leader du collectif reinfocovid invoquait à juste titre le risque de généralisation d’un carnet vaccinal sous-cutané, par le biais de l’injection de nanoparticules sous la peau.

 « Ce "carnet de vaccination sous cutannée" n’est pas de la science-fiction, les gens doivent ouvrir les yeux », ajoute t-il encore. Un article du Monde publié en 2019 permet d’étayer cette allégation.

Le médecin ajoute que des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) « ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui émettent une lumière fluorescente invisible à l’œil nu, mais visible par un smartphone, et qui pourraient un jour servir à confirmer que la personne a bien été vaccinée ».

Dans une publication des échos de décembre 2019 intitulée « Dans le futur, le carnet de vaccination pourrait être injecté sous la peau ».

On vous présentait cette information l’air de rien comme un projet d’implanter cette nouvelle technologie bien pratique surtout pour les pays en voie de développement ou le carnet de vaccination version papier est souvent, aux abonnés absents.

L’Afrique et l’Asie sont malheureusement trop souvent des « eldorados » pour les industriels et Laboratoires pour tester des innovations encore expérimentales, au recul scientifique hasardeux avec des protocoles à l’éthique plus que douteuse pour ne pas dire davantage.

Et qui retrouvions nous derrière le financement de ce type de projet ?

Encore la Fondation Bill et Mélinda Gates

Les chantres de la vaccination de masse anti-covid19, ont testé le concept sur des rats, et  envisagent désormais l’élargissement sur des humains sur le continent africain nous rapportait ce même article des échos intitulé : Dans le futur, le carnet de vaccination pourrait être injecté sous la peau | Les Echos

Le site le Monde Afrique évoquait à la même époque des enquêtes d’opinion sur le carnet de vaccination sous cutanée  au Kenya, au Malawi et au Bangladesh.

Le coin des passionnés de l'astrologie: 

Dans nos prévisions de fin 2017  nous évoquions la possibilité qu'à l'aube du transit de Pluton (transformation) en Verseau (signe du modernisme, des révolutions et des concepts futurs) prévu fin mars 2023, nous aurions l'impression de vivre dans un film de science fiction.

Depuis le début de cette crise de la covid19, nous constatons avec quelle force, chaque jour qui passe nous fait nous rapprocher davantage de cette virtualité. 

La 4e révolution est en marche ! 

La covid19 en est autant le déclencheur, l'accélérateur de particules mais aussi la clef passe partout de ces savants fous, qui voient en cette période bénit de pseudo-pandémie, un élargissement  de leur laboratoire d'expérimentation, vers un ciel plus ouvert avec des hommes à la place des souris.

Sous ce soleil/Mercure en Gémeaux signe de l'écriture petit clin d'œil littéraire au célèbre Roman des souris et des hommes de John Steinbeck dans lequel Georges l'un des deux héros du livre, pousse son compère Lennie à se débarrasser de cadavres de souris dans sa poche.

L'ouvrage est  paru en 1937  une année où Jupiter séjournait en Capricorne et Uranus transitait en Taureau comme dans notre ciel de 2020 qui signait le début de cette crise covidienne.

A travers cette synchronicité, on peut y voir le symbole que l'homme est désormais relégué au rang de cobayes de laboratoires.

Madame Martin Wonner, le docteur Foucher et bien d'autres medecins  vous disent d'ailleurs sans ambiguïté que les personnes qui acceptent de se faire inoculer ces thérapies géniques expérimentales avec AMM conditionnelles obtenues en urgence, car il n'y aurait soit disant pas de traitement, sont des cobayes !

(Je dirai qu'ils sont bien plus que des cobayes, puisque les humains qui acceptent de prêter leur concours à la science le font habituellement sous consentement libre et éclairé, contre rémunération or ce n'est pas le cas dans le cadre de ces "vaccins"). 

Ce cocktail de ces 3 technologies protéine spike, protéine magnéto et nanoparticules concentrés dans ces « vaccins »  en synergie avec  la 5G, technologie elle-même très décriée, est à n'en pas douter des dangers pour la santé.

(Voir nos anciens dossiers concernant la 5G).

La vaccination vise dans le même temps d'autres objectifs stratégiques plus globaux ! (voir ci-dessous)
 

 

La protéine « Magneto » génétiquement modifiée contrôle à distance le cerveau et le comportement.
 
 
La nouvelle méthode « Badass » utilise une protéine magnétisée pour activer les cellules du cerveau de manière rapide, réversible et non invasive
 
Des chercheurs aux États-Unis ont développé une nouvelle méthode pour contrôler les circuits cérébraux associés à des comportements animaux complexes, en utilisant le génie génétique pour créer une protéine magnétisée qui active des groupes spécifiques de cellules nerveuses à distance.
 
Comprendre comment le cerveau génère le comportement est l'un des objectifs ultimes des neurosciences – et l'une de ses questions les plus difficiles. Ces dernières années, les chercheurs ont développé un certain nombre de méthodes qui leur permettent de contrôler à distance des groupes spécifiques de neurones et de sonder le fonctionnement des circuits neuronaux.
 
La plus puissante d'entre elles est une méthode appelée optogénétique, qui permet aux chercheurs d'activer ou de désactiver des populations de neurones apparentés sur une échelle de temps milliseconde par milliseconde avec des impulsions de lumière laser. Une autre méthode récemment développée, appelée chimiogénétique, utilise des protéines modifiées qui sont activées par des médicaments de synthèse et peuvent être ciblées sur des types cellulaires spécifiques....

Les objectifs stratégiques plus globaux de la la "vaccination"

Cette vaccination  est aussi  la pierre angulaire de bien d’autres objectifs stratégiques : économiques, financiers, monétaires, scientifiques, écologique avec des enjeux de pouvoir et contrôle sociaux des être-humains.

Vous avez a travers nos nombreuses publications et  vidéos et écrits tous les arguments qui expliquent pourquoi et comment ce chao sanitaire a été mis en œuvre.

La campagne de dénigrement permanente des autres traitements prophylactiques et curatifs, a été mis en œuvre pour que comme des souris de laboratoires, nous être humain, nous n'ayons aucun échappatoire. On nous oblige à passer dans le couloir vaccinal présenté comme  la seule et unique alternative possible de sortie de crise. 

Cette situation me fait penser à la célèbre maxime d’Henry Ford qui disait « Le client peut choisir la couleur de sa voiture pourvu que ce soit noir." 

Noir c'est noir ! Il n'y a plus d'espoir chantait le regretté Johny Hallyday natif du Gémeaux.

Dans ce monde inversé orwellien, la vaccination vous est justement présentée  comme l'espoir. Le mythe du vaccin providentiel.

On retrouve dans le ciel de ce printemps 2021 (depuis le 13 mai jusqu'au 28 juillet prochain puis après le 29 décembre 2021), la présence de Jupiter/Neptune en Poisson.

Le 12e signe du zodiaque est generalement associe à l'altruisme et l'espoir pour l'humanité. L influence de Jupiter/Neptune en dissonance aux planetes en Gemeaux peut aussi être celle des mirages, de la tromperie, du mensonge et des intoxications voir notre dossier spécial Jupiter/Neptune en Poisson).

Ce cycle jupitéro-neptunien du Poisson  peut aussi représenter l'électromagnétisme si on l'associe à Uranus planète qui régit les courants électriques.  

Les tous premiers travaux concernant le magnétisme sont à mettre au crédit de Pierre Maricourt qui avait rédigé un traité "De Magnete"en 1269.

Cette année là Uranus séjournait en Taureau dans la même position zodiacale que dans notre année 2021.

Ce personnage fût le premier a véritablement expérimenter le phénomène physique de la propriété des aimants sur la métallurgie.

Le savant réalisa d'ailleurs les premiers compas magnétiques.

D'autres travaux seront menées par la suite en 1589 par le physicien italien Giambattista della Porta qui décrivit les premières observation sur le magnétisme dans son ouvrage Magia Naturalis. Il mentionne notamment des expériences sur l'attraction du fer par une pierre d'aimant. 

Cette année 1589 Uranus séjournait cette fois en Poisson (signe dédié au domaine médical). Tandis que Jupiter transitait la Vierge autre signe lié à la santé, comme en 1269.

Il faudra véritablement attendre le XVIII et XIXe siècle pour voir apparaître les débuts de l'électromagnétisme avec l'application du magnétisme sur la santé. C'est Frantz Anton Messmer qui popularisera le magnétisme dans le domaine de la santé. (Utilisation du magnétisme pour guérir des personnes, il sera le fondateur du magnétisme animal).

Lorsque Neptune fût astronomiquement découverte au milieu du XIXe siècle le 23 septembre 1846, et qu'elle a transité le Poisson en 1848, signe où séjournait Uranus en 1589, le magnétisme et les courants spiritualistes furent très en vogue à cette époque, notamment dans les milieux mondains.

Depuis le retour de Neptune en Poisson en 2011/2012, nous avons vu que l'hôpital public a fait une plus grande place à toutes ces médecines alternatives qui gravitent de près ou de loin autour des magnétiseurs.

Notre ciel de 2021 est marqué par la formation du cycle Uranus/Neptune (Taureau-Poisson) qui vient mettre doublement en valeur l'électromagnétisme.

Nous pouvons cependant noter dans ce cas très précis de l'utilisation d'une protéine magnétisée dans la solution vaccinale les valeurs de soin sont inversées par le cycle Saturne (principe de réalité) en dysharmonie à Uranus (progrès, inversion, paradoxe, contre révolution)

Nous retrouvons ce cycle Saturne/Uranus (Verseau-Taureau) pour incarner:

  • notre liberté conditionnelle
  •  l'état d'urgence,
  • la novréalité
  •  révolution imposée avec autoritarisme aux peuples sous couvert de "fraternité, d'universalité et d'égalité" (Valeurs typiques du Verseau).

Le gouvernement français a consenti a nous accorder cette liberté conditionnelle (déconfinement/réouverture des bars et restaurants), avec même fin du port obligatoire et semblant de retour à la normale pour mieux inciter les gens à croire que c'est parce que des millions de français se font massivement vacciner que nous sortons progressivement de la "pandémie", grâce à l'immunité collective. On voit bien qu'ils font dire ce qu'ils veulent aux chiffres comme ça les arrange.

Les récalcitrants qui n'auront pas voulu se faire vacciner vont faire punir tout le monde comme à l'école. Il y aura la 4e vague a annoncé Martin Blachier il sous tend la menace du reconfinement si tous n'obéissent pas.

C'est ce monsieur qui avait déclaré ne pas vouloir vacciner ses propres enfants, il déclare finalement vouloir faire vacciner tout le monde avant le 15 août.

 Nous voyons bien que « Le citoyen est libre de choisir tant qu’il choisit l’option vaccinale » C’est la seule voie de sortie de crise covid19 à l'instar de ces pass sanitaire.

Le Royaume-Uni pays le plus vacciné est reconfiné jusqu'au 19 juillet prochain. Le Chili comme les Seychelles sont aussi des pays qui ont une couverture vaccinale très supérieure à la France et qui ont vu une envolée de l'épidémie. Vous voyez bien que la corrélation entre vaccin=sortie de crise est loin d'être systèmatique. Je dirai même que c'est tout l'inverse. 

 

Voici la liste non exhaustive des objectifs que les globalistes techno-sanitaristes poursuivent à travers les injections de ce cocktail composé de la "proteine spike+ nanoparticules+proteine magnéto :

  1. Eugéniques 

Avec contrôle démographique de baisse progressive de la population mondiale de  façon « démocratique » ni vu, ni connu puisque dans cet univers aux valeurs inversés on vous martèle que c’est au contraire pour vous sauver du méchant virus et pour éviter des reconfinements. Confinements qui sont ponctuellement reconnus comme étant néfastes. 

 

  1. Ces problèmes de santé et cette expérimentation sur des cobayes humains permet de nouveaux débouchés dans système néo-libéral en fin de cycle et en pleine mutation vers un néo-communisme vert techno-sanitaire.

 

 Faire coup double enrichir les labos et tout un écosystème qui gravite autour  ces nouveaux marchés dont le principal objet marchand devient l’humain lui même. Avec de plus en plus de malade qu’il faudra soigner des effets secondaires et pervers non seulement de ces inoculations répetées (2 doses, 3 doses, puis 4 c’est sans fin la fameuse boite de pandore).

Il faudra produire d’autres vaccins pour ces nouvelles maladies. Faire avancer la cause du transhumanisme et vitesse grand V la mutation de l’humain en objet marchand connecté, avec d’autres objets y compris la monnaie dématérialisée. La décroissance programmée pour des raisons inhérentes au système capitaliste financier est ainsi camouflé et justifié par l’effondrement de la démographie. L’effondrement de la démographie et la mauvaise santé des gens permets de valider l’importance de plus de « solidarité » entre riche et pauvre (pays comme individus), et de faire payer par des taxes nouvelles ceux qui ont encore de l’épargne et des biens. Les pays « considérés comme riches, vers les pays moins avancés » avec au passage toujours cette captation du monde de la finance toujours là mais qui présentes à l’opinion publique un visage plus rénové, verdoyant, pseudo humanitaire et écologiste.

 

  1. Contrôle mental social traçage, pistage et surveillance généralisée

La protéine magnétique contrôle le comportement des gens vaccinés en les amenant à se diriger toujours plus vers les sources d’émissions de 5G.

La piraterie du logiciel humain et l’introduction dans le corps de ces nanoparticules permet l’identification numérique, de reconnaître, surveiller, tracer jusqu’à votre domicile. Savoir quelles sont vos activités. Sont elles écocides et sanitairement compatible avec les nouvelles normes sociales. Un système de point valeur (crédit social) permettra de savoir si vous dormez à l’heure recommandé par les autorités de santé, si vous mangez des produits végan et moins de produits carnés (tout en sachant que la viande sera un produit rare dans le futur). Les lettre A, B, C, D nous l’avons déjà vu dans nos vidéos de l’automne dernier étaient les premières moutures de ce crédit social à la française inspiré du système chinois. Comportement déviant moins de crédit, comportement conforme plus d’avantage pour vous déplacer, avoir plus de subventions (Revenus Universel).

4. Fusion corps biologique et physique avec la monnaie dématérialisé et objets connectés.

Pour le moment nous sommes à l'étape où le Sénat propose un projet de loi qui "propose" la collecte de nos données personnelles. Le sénateur qui expose son projet législatif, le justifie par le fait que nous accepterions déjà les cookies des GAFAM qui nous proposent ensuite de la publicité. Il estime que c'est la suite logique que l'état récupère nos données pour pallier à des futures épidémies. Mais ce qu'il ne dit pas c'est que ces données vont en réalité être livré à ces mêmes géants du numérique, Microsoft, les Black Rock et compagnie. Un médecin avait déjà sonné l'alerte dans ce sens l'année dernière.

Plusieurs compagnies d'assurance vont proposer à leurs assurer une baisse de leur cotisation s'ils acceptent de porter un dispositif qui surveille leur santé ( nombre de calories ingérées, heure de sommeil par jour, sport nombre de pas effectués dans la journée etc...).

D'autres projets inscrits dans le livre de Klaus Schwab c'est que des nouveaux implants permettront d'évaluer en temps réel votre état de santé et éventuelle maladie. Ces instruments enverront des données à l'assurance maladie pour vous administrer des médicaments le cas échéants.

 

 

 

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Covid19, #Covid21,, #Astrologie Mondiale & Transits, #Catastrophe technologique & climatique

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article