Le retournement de veste médiatique sur les origines du Covid19 ! Nous ne sommes pas à l'abris d'autres voltes faces

Publié le 7 Juin 2021

Le fait d'actualité:

Le 27 mai dernier, nous apprenions que Facebook n'allait plus supprimer les contenus qui théorisent l'idée d'un virus sorti d'un laboratoire en l'occurrence celui de P4 à Wuhan en Chine.

Selon le site du Monde:

Le réseau social dit avoir pris en compte les « investigations actuelles » qui n’écartent plus, contrairement au début de la pandémie, l’origine accidentelle du SARS-CoV-2.

Dans la même veine vous avez sous les yeux des titres et contenus très contradictoires du site d'information le monde, libération et France 24 d'une année à l'autre.

Le 30 mars 2020 au début de la crise au moment où il fallait confiner, toutes personnes qui émettaient l'hypothèse que ce virus était sorti du laboratoire P4 a Wuhan, était traité de conspirationniste et étiqueté électeur du RN; On se demande quelles enquêtes sociologiques ont pu leur permettre avec une telle acuité de labelliser les gens ainsi.

Le 25 mai 2021 quelques jours après la fin du 3e confinement changement de pied à 180° ces mêmes sites d'information émettent des doutes sur les origines réels du virus.

Mon sentiment est que tout est une question de timing et que ces retournements de veste permanents ont plutôt tendance à faire perdre la tête et diviser encore plus l'opinion.

Maintenir les gens dans l'incertitude c'est un processus qui empêche toute prise de décision et action. Cela rejoint la maxime d'Hannah Arendt

Beaucoup dans le microcosme du web pensent que la vérité est en train d'éclater, que nous touchons au graal ! En somme que toute cette mascarade va s'effondrer comme un château de carte. J'aimerais qu'ils aient raison et qu'on tourne définitivement la page de cette crise covidique.

Je crains malheureusement que nous ne soyons pas à l'abris d'un autre contre pied pour finalement conclure que le virus est bien naturel issu du zoonose.

Pour les instigateurs de cette plandémie covid19, et de la grande réinitialisation pour la transition vers le monde d'après, il faut absolument que ce soit la théorie d'un virus naturel provoquée par les  modes de production et consommation humain qui l'emporte. Voir également la théorie de la fonte des glaces provoqué par le réchauffement climatique et du permafrost qui libèrerait d'anciens virus.

C'est sur ce postulat qu'ils vont pouvoir convaincre l'opinion publique que nous devons littéralement changer de logiciel économique, politique etc...c'est le fameux Great Reset théorisé par Klaus Schwab patron du forum économique mondial.

Pour le moment la théorie du virus sorti du laboratoire P4 à Wuhan est officiellement réactivée, notamment par Joe Biden, le temps de faire tout un cinéma et d'envoyer des "experts" sur place mener les investigations.  Sachant qu'avant l'ouverture de cette séquence des agents de l'OMS étaient déjà sur place en témoigne l'article du 9 février dernier de Ouest France qui titrait: Origine du Covid19: que retenir de l'enquête des experts de l'OMS à Wuhan.

Origine du Covid-19 : que retenir de l’enquête des experts de l’OMS à Wuhan ? (ouest-france.fr)

Cette  séquence plus officielle avec même l'autorisation des débats d'idées sur ce sujet autrefois tabou sur les réseaux sociaux, permet sur le plan international à  chaque camp une nouvelle fois de se rejeter la responsabilité.

Les Nords américains disent que c'est à cause des Chinois, et les chinois que c'est à cause des étasuniens.

Et aux populations qui ont des avis très clivants de nouveau de s'écharper sur la toile. Ce qui était beaucoup moins possible avec une censure plus féroce qui évinçait d'emblée ceux qui soutenaient même avec des arguments la thèse d'un virus fabriqué de toute pièce.

Pour mémoire, rappelons que nous avons vu dans le passé via plusieurs investigations et publications que la coopération du lancement du virus revêt en réalité une dimension internationale (lire notamment notre billet du 9 juin 2020 qui venait confirmer via une publication de France Soir la vidéo que nous avions relayé le 10 mars 2020 ). 

Bien entendu il est de bonne guerre que publiquement les dirigeants des pays se jettent l'opprobre mutuellement.

Cela permet de créer les tensions entre les pays et légitimer des futurs conflits dont les peuples sortiront pas vainqueur, comme à chaque fois dans l'histoire les grands perdants.

Comme disait Paul Valéry "La guerre, c'est le massacre de gens qui ne se connaissent pas, au profit de gens qui se connaissent et ne se massacrent pas !

 

Le coin des passionnés de l'astrologie:

Cette décision d'autoriser dans le débat publique et sur les réseaux sociaux de la thèse d'un virus sortie d'un laboratoire est survenue après le 22 mai, lorsque:

  • le Soleil a commencé à transiter le Gémeaux rejoignant Mercure/Vénus/nœud nord de la Lune
  •  Jupiter a amorcé son transit en Poisson pour rejoindre Neptune quelques jours plus tôt
  • La rétrogradation de Saturne en Verseau a commencé le 23 mai.

Le Gémeaux est un signe double qui permet la mise en exergue de la cohabitation de deux thèses diamétralement opposées, dont l'une domine outragement  l'autre.

Mais avec ces derniers temps un léger rééquilibrage dans la liberté (Verseau) d'expression (Gémeaux). 

Saturne en Verseau (signe de la liberté) en harmonie avec les planètes stationnées en Gémeaux (signe de la communication) permettent la réouverture des discussions.

Cette soudaine et inattendue volte face est probablement imputable au cycle Saturne/Uranus (Verseau-Taureau) en dissonance.

L'aspect harmonique à Saturne (principe de réalité) indique toutefois la véritable version. Celle d'un virus manufacturé. (Il faut revoir toutes nos explications de mars 2020 au début de l'épidémie, c'était notre première idée, confirmée ensuite par la sortie du Professeur Luc Montagnier le 16 avril 2020 sur Cnews).

L'aspect dysharmonique des planètes en Gémeaux (Soleil/Mercure/Nœud nord); à Jupiter/Neptune en Poisson exprime en parallèle ce mensonge du zoonose qui arrange l'idéologie que les globalistes veulent voir triompher dans les prochaines années, pour pouvoir légitimer la transition écologique et la lutte contre le changement climatique à caractère anthropique.

Jupiter/Neptune en Poisson en dissonance avec le amas planétaire en Gémeaux provoque encore d'avantage d'émulation dans les débats mais aussi beaucoup de confusion à cause de cette profusion d'information contradictoire depuis le début de la crise.

Beaucoup de gens en ont assez de toutes ces polémiques et préfèrent profiter du peu de liberté conditionnelle que leur offre encore ce déconfinement, pour se restaurer, profiter du soleil, retrouver une vie sociale et penser à leur prochain congés d'été. L'alliance Gémeaux-Verseau deux signes très sociables permet aussi cela.

Les gens qui supputent fortement que le virus est synthétique, suite aux nombreux faisceaux de preuves accumulés, ces 14 derniers mois, et tout récemment les Fauci Leaks, retrouvent "espoir" avec Jupiter/Neptune en Poisson.

Mais c'est un espoir fragile, qui peut conduire à la désillusion à cause de la dissonance au Gémeaux.

Les gens qui ont depuis le début intégré que le virus était le fruit de la transmission de la chauve souris, au pangolin à l'homme continuent de croire aveuglément à cette théorie fumeuse. On retrouve l'enfumage de la nébuleuse Neptune et aussi comme disait le philosophe Nietzsche de crainte que leur monde (Jupiter) et leurs illusions (Neptune) se détruisent.

Une actualité en chassant une autre, nous verrons ce que donnera la fin de la rétrogradation de Saturne, et sa reprise en marche directe cet automne le 11 octobre. Sans oublier avant cette séquence le retour de Jupiter en Verseau le 28 juillet prochain.

 

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Covid19, #Covid21,

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article