Les pleins pouvoir du gouvernement et les prémices de la dissolution de l'assemblée nationale

Publié le 7 Novembre 2020

Le fait d'actualité:

Le député Nicolas Dupont Aignan vient confirmer dans une vidéo postée hier 5 novembre 2020, qu'un vote a eu lieu à l'Assemblée Nationale pour donner les pleins pouvoir au gouvernement pour plusieurs mois dans le cadre de la gestion politico-sanitaire du covid19. Ce politicien du sérail déplore que l'exécutif se passe de l'avis des parlementaires. 

En réalité, cette séquence ne fait qu'entériner et formaliser ce qui se tramait depuis  l'installation d'Emmanuel Macron à l'Elysée.

Après le putsch électoral du 7 mai 2017 l'affaire était entendu que tôt ou tard l'exécutif finirait par s'arroger les pleins pouvoirs. En témoigne nos publications antérieures et notamment l'article du 23 avril 2018 intitulé: Emmanuel Macron et le retour du césarisme constitutionnel ou la fin de la Ve République.

Plusieurs signes avant-coureur étaient déjà palpable avant même l'accession à la présidence, d'un Emmanuel Macron qui  clamait haut et fort qu'il serait un hyper-président une fois aux manettes et que la France avait besoin d'un pouvoir jupitérien. 

Nous avons vu apparaître les députés godillots surtout du côté de chez En Marche, sachant de toute façon que le parlement français est depuis très longtemps une chambre d'enregistrement des décisions de l'exécutif.

Les institutions ont été mainte fois toilettée, pour permettre progressivement ce transfert de souverrainté auprès d'autres instances institutionnelles internationales (BCE, UE, FMI, etc...) qui dictent leur feuille de route. (voir l'intervention de Viviane Reding ancienne vice présidente de la commission européenne qui déclarait au sein même de l'assemblée nationale française: Il n'y a plus de politique intérieure, mais plus que des politiques européennes partagées dans une souveraineté commune.

Cette souverrainté commune a littéralement parachevé de supplanter les vestiges de la souveraineté française restante.

Surtout depuis le dernier tour de manivelle du putsch financier des instances européennes qui ont violé toutes les règles monétaires pourtant édictées par les artisans eux-mêmes de la construction européenne pour instaurer sans l'assentiment des peuples la mutualisation de la dette. (Voir la vidéo très explicite de Charles Gave datée du 18 octobre dernier intitulée: Le coup d'état du siècle la mutualisation de la dette dans la zone euro. 

Tout cela sur le prétexte de la crise politico-sanitaire ! Décidément un alibi passe partout pour tout faire passer comme une lettre à la poste.

Tout est désormais possible pour aller encore plus loin dans les semaines et les mois qui arrivent avec une prise de pouvoir encore plus totale.

Prochaine étape activation de l'art 12 (dissolution du parlement) puis art 16 pleins pouvoirs?

Nous n'avons jamais été aussi proche de l'hypothèse évoqué par le passé.

En sachant que l'on peut aller encore plus loin, avec la destruction de l'état nation, par la découpe des territoires, permis à la fois:

-par le schisme provoqué dans les territoires par les mesures politico-sanitaires

-le séparatisme communautaire et sécuritaire

-le traité d'Aix la Chapelle ratifié le 22 janvier 2019

Le coin des passionnés de l'astrologie:

Cette période où le soleil transit le Scorpion, active Uranus le séparateur du système solaire qui s'oppose en Taureau signe des territoires, de l'économie réelle à Jupiter/Neptune en Scorpion (corps social, part de chance et richesse du pays) de la France de la Ve République du 28 septembre 1958 à 22h à Paris.

Uranus en dissonance par rapport à son signe de prédilection le Verseau où trône la cuspide du Milieu du Ciel  (destin de la France vie publique), vient accentuer cet autoritarisme et pourfendre toutes les règles les plus élémentaires qui fonde les institutions du pays.

Le Milieu du Ciel est aussi le berceau de la maison X dont l'almuten est Saturne (institution autorité de l'état) logé à 22°07 du  thème fondateur en Sagittaire (signe zodiacal d'Emmanuel Macron). Or Neptune transit en Poisson à 18°18R ce qui expliquerait la déliquescence et crépuscule de l'état, dont les français ne comprennent plus rien. Neptune au carré de Saturne agit tel des raz de marée incessant qui frappe la digue de Saturne qui s'effrite progressivement.

Si on ajoute qu'en simultanée Jupiter/Saturne à la fin du Capricorne s'apprête à transiter ensemble le  Verseau, cet ensemble  va agir telle une cisaille pour nous avancer au pas de charge au plus près du crépuscule de notre Ve République. 

Casser le peu de cohésion sociale qui restait dans le pays.

Faire rendre gorge ceux qui détiennent encore des richesses et des biens.

Face à la destruction de l'économie réelle, et la grande pauvreté, les classes moyennes et riches vont être mis à contribution pour renflouer les dettes contractées par l'état pour faire face aux aides financières attribuées, mais surtout la mutualisation de la dette.

Celle ci permet aux pays du sud d'emprunter au même taux que les pays du nord, et fait ainsi payer le contribuable allemand et français. Pour le moment c'est par les intérêts négatifs pratiqués par les banques. (De façon plus subreptice façon Capricorne avec Jupiter/Saturne/Pluton encore stationné dans le Xe signe du zodiaque signe de rétention)

Mais lors du projet grand big bang financier (Krach Reset ) à la faveur cette fois des transit de Jupiter/Saturne en Verseau les choses devraient être plus flagrantes.

A noter que le traité d'Aix la Chapelle a été ratifié le 22 janvier 2019 au tout début du transit du Soleil en Verseau, un moyen à terme de faire "réussir ce projet" de fusion et d'intégration de l'Allemagne et la France notamment via le territoire de l'Alsace et la Lorraine.

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Politique & Astrologie, #Astrologie Mondiale & Transits

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article