Mars Poisson vs Gémeaux combat intellectuel, médical & spirituel pour la vérité et liberté de pensée

Publié le 29 Mai 2020

 

Depuis le 11 mai dernier, date du début de la rétrogradation de Saturne en Verseau qui coïncide avec  la première phase de déconfinement, Mars a amorcé en quasi simultanéité son transit dans le signe du Poisson.

Arès maître de la guerre, symbolise en astrologie autant le pouvoir d’action, le combat de la personne en uniforme, que le militaire.

En rejoignant le Poisson, signe réputé pacifique, sensible qui est aussi étroitement lié au monde médical, aux maladies infectieuses où est stationné depuis le printemps 2011 mais surtout l'hiver 2012 son maître planétaire Neptune, le caractère explosif de Mars dans l'élément aquatique Poisson provoque nous le voyons chaque jour dans notre actualité médicale beaucoup de remous et d'émotion, surtout autour de cet interminable feuilleton de la chloroquine, pierre angulaire du protocole de soin du Professeur Raoult.

Est-ce un hasard, si le 12e signe du zodiaque, le Poisson est aussi celui du Professeur Raoult (né le 13 mars 1952, voir notre vidéo intitulée Didier Raoult le Général De Gaulle de la Médecine, ainsi qu'un autre article  plutôt orienté cette fois numérologie autour l'heure miroir du 18h18).

Le numéro 1 mondial de l'infectiologie souvent injustement épinglé, en tout cas très critiqué sur ses prises de position iconoclastes par rapport à ses confrères des comités scientifiques, des bureaux, des plateaux tv, et des labos depuis le début de la crise sanitaire, a malgré tout réussi par son travail et celui de son équipe médicale, à conforter sa notoriété planétaire.

Celle ci dépasse désormais très largement les cercles habituels et très fermés des scientifiques pour devenir très populaire et même un véritable phénomène de société.

Malgré cette popularité grandissante et surtout ses résultats plus que satisfaisants sur le terrain médical à l'IHU de Marseille dans la prise en charge des malades du coronavirus chinois avec sa fameuse bi-thérapie à base d’hydoxychloroquine et azithromycine, le professeur émérite doit cette fois enfiler les gants de boxe, et troquer l'espace de quelques interview radios et télés  sa blouse blanche contre un trailli militaire, pour se mettre en mode combat et parer à des attaques en règles, mais pas loyales du tout sur son protocole de soin. 

Bien que sa méthode ait largement démontré de façon empirique sa redoutable efficacité dans la lutte contre le coronavirus quand ce traitement est pris très tôt, les attaques sont encore plus violentes à son encontre.

Il est vrai que son médicament la chloroquine a suscité depuis le début de cette crise sanitaire, la controverse, notamment à partir la mise en oeuvre de différents décrets ministériels qui l’ont retiré de la vente libre. Ces décisions politiques ont  ainsi enlevé aux médecins généralistes une arme médicale essentielle pour prendre en charge leurs patients infectés et éviter les hospitalisations.

La chloroquine a été contre tout bon sens médical exclusivement réservé à la prescription  au secteur hospitalier, c'est à dire en dernière intention là où le médicament n’est plus franchement efficace et peut même s’avérer néfaste pour le patient. 

C’est d’ailleurs semble t-il la principale conclusion qui ressort de l’étude de la prestigieuse revue médicale The Lancet, qui ne vient finalement que confirmer ce que le Professeur Raoult dit depuis le début.

Ce médicament est efficace lors des tout premiers jours de la maladie, mais inutile voir contreproductif en fin de partie au moment où le patient agonise et part en embolie pulmonaire.

Seulement l’interprétation donnée et les nombreux biais de cette étude viennent  conclure  tout bonnement et simplement à la toxicité de ce médicament.

Ce non sens correspond à cette réalité scientifique inversée dont nous avions si souvent parlé dans nos précédentes interventions.

Ce cycle drastique et négatif Saturno-Uranien représente pour Saturne=la patience qu'il faut pour la recherche pour atteindre le bon degrés d'expertise, il faut l'expérience, faire de la recherche observer le monde en tout petit.

Uranus représente la découverte, l'innovation, le progrès, la liberté, les médias.

Les deux astres reliés par un aspect dissonant, représente l'inversion de polarité , et provoque ce que nous observons, un monde scientifique coupé en deux, et des réalités scientifiques biaisées, de la controverse...

 

Un Ciel Uranus en dessous de la Terre (Ouranos est dans la mythologie grecque le maître du ciel.

Saturne représente les fondements, la terre et les réalités y compris scientifiques

C'est pour résumer le ciel qui tombe sur la tête.

La peur ancestrale des Gaulois depuis Vercingétorix survenue plusieurs fois dans leur histoire, mais qui se répète en 2020.

Est-ce pour ça que les français ont besoin de leur Panoramix le Druide incarné cette année par le professeur Raoult, pour donner de la potion au gaulois réfractaire?

Macron savait qu'il allait par sa politique dictée par ses maîtres à penser de l'ombre renfrogner les gaulois. Mais savait il qu'un sage gaulois se dresserait pour concocter une potion?

 

​​​ Tout est possible ! Avis à ceux qui pensent un peu trop hâtivement que Didier Raoult est le grain de sable que la ploutocratie malfaisante n avait pas venu venir et qu ils gênent la progression de leur plan machiavélique. J aimerais en être aussi sûr. Je crois surtout qu ils ont détecté voir anticipé que quelqu'un comme Raoult ou un autre jouerait les Francs tireurs, et qu il suffirait de le canaliser médiatiquement voir de l instrumentaliser pour en tirer profit notamment pour diviser à travers ce qu on présente comme querelle de chapelle et d égo, une façon aussi de diviser autant les français que les territoires.

La stratégie du diviser pour mieux régner marche aussi à plein régime dans le domaine de la santé. Le fait que Marseille deviennent l espace de cet épisode sanitaire un îlot à part, est un signe avant coureur de la segmentation et l archipelisation de la France en féodalité. Nous retrouvons bien Uranus en Taureau qui fissure les territoires en plus de Saturne qui vient prendre en tenaille.

Quoiqu'il en soit, bien avant cette épisode du Covid 19 dont l'appellation est en réalité plus un nom de code guerrier Certificat Of Vaccination IDentity avec 19 1=a et 9=i pour AI=Intelligence Artificielle, qu'un simple virus naturel, la chloroquine mise sur le marché depuis 70 ans avait largement prouvé son efficacité et  sa moindre toxicité  que le paracétamol. (Etude de l'OMS à l'appui).

Malgré ses nouveaux résultats probants du moment,  le professeur a dû suite à cette étude tronquée, pondue sous l'influence de Big Pharma de l'aveu même du rédacteur en chef de The Lancet, monter plusieurs fois sur le ring médiatique et faire plusieurs télévisions et radios d'affilée pour défendre son travail, et dire combien il a trouvé « foireuse » l’étude pour reprendre sa propre expression.

Cette étude dite rétrospective pose question, puisqu'il semblerait qu'elle soit 'une vaste compilation d’un Big Data qui repose sur un panel certes très large à dimension mondiale, mais avec des patients et des médecins qui les ont suivi dont l'origine est assez nébuleuse. (Ce sont plusieurs critiques que l'on retrouve chez ceux qui fustigent les conclusions de cette étude).

Le professeur Raoult a par exemple relevé que les patients d’un continent à un autre présentaient tous le même taux d’obésité,  ce qui est impossible.

Il y a bien d'autres biais comme le manque de référence et de sources réelles. D'où le titre de 4000 patients vs Big Data.

Le Professeur Raoult reproche à cette revue de ne pas avoir publié l’étude sur la chloroquine auprès de 800 000 personnes suivies dans le cadre de la polyarthrite rhumatoïde.

Etude qui n’a démontré la moindre toxicité, alors que ces patients prennent pourtant au long court ce traitement ce qui n’est pas le cas dans le cadre de la prise en charge du coronavirus chinois qui n’est que de quelques jours seulement pour faire tomber la charge virale environ 6 à 20 jours.

Donc la toxicité est forcément encore plus faible que dans cette vaste étude qui porte sur des patients atteint d'une pathologie autrement plus lourde qu'un COVID 19 qui n'est tout au plus qu'une grippe sévère, voir une pneumonie rien de plus.

C'est l'avis de plusieurs experts en santé publique Allemands, Suisse ou même Français voir nos vidéos) 

Le professeur Raoult lui même expliquait dès le début de cette crise sanitaire qu'avec son protocole de soin, bien utilisé, c'était la maladie la plus facile à prendre en charge et pas chère.

Mais c'est ce mot pas cher qui ne plait pas à Big Pharma.

Encore que les petits ruisseaux de boites de chloroquine à 5€ demandées partout dans le monde font les grandes rivières d un jackpot tout de même.

Face avec la chloroquine Sanofi gagne, pile avec le Redemsivir du laboratoire Américain GELEAD, le patient perd 800€ et apparement la santé aussi.

 Il aura donc fallu que cet ecosystème marécageux composé des politiques, des comités scientifiques et des labos viennent saboter l'affaire, pour  transformer une simple gripette en véritable psychodrame sanitaire.

Avec un  personnel soignant déjà en souffrance et éreinté depuis tant d'année par le manque de moyen,  de  personnel, d'argent et de reconnaissance. Auquel sont venus s ajouter ces batteries de décrets et ces pseudos impreparations du gouvernement de s équiper en masque, gants, gels hydroalcoolique, et chloroquine. 

Concernant l hôpital à l agonie, nous avions tiré la sonnette d'alarme il y a plus de 2 ans (voir notre vidéo intitulée la goutte d'eau de Neptune qui fait déborder le vase du Poisson).

Cette capsule m'a fait remarquer une fidèle abonnée tout récemment, a pris un caractère à dimension prophétique vu les derniers développements.

D'autant que le Poisson est précisément le signe zodiacal du Professeur Raoult. comme tout un symbole encore le signe du Professeur Raoult au cœur des débats!

Cette nouvelle tempête dans un verre d’eau est aussi faite pour noyer le Poisson pour reprendre une expression typiquement neptunienne et possidéenne. 

Cet effet est provoqué par l'apport de Mars aux côtés de Neptune en Poisson barré par le transit d'astres rapides et notamment le Soleil/Mercure (jusqu'à hier)/tête du dragon en Gémeaux le signe de l'information et de la presse, mais qui par sa dissonance vient activer la duplicité et le mensonge.

C'est ainsi que pendant qu'on parle sans arrêt de cette maladie, on lui donne plus d'importance qu'elle n'en a en réalité.

La peur et la phobie typique du poisson sont sournoisement instillées dans les esprits populaires. 

Ces polémiques interminables et artificielles sur la chloroquine agissent aussi comme un écran de fumée pour qu'on parle le moins possible de problème financier, économique sociaux, qu'on vive au rythme de cette maladie surtout avec ces mesures de précaution sanitaires exagérées et ubuesques qui perdurent.

Dans la 2e phase de confinement les mariages vont pouvoir de nouveau être célébré en respectant la distanciation sociale. On imagine bien le prêtre dire vous embrassez la mariée mais en respectant les gestes barrière. 🤣

 

Moins drôle on continue  à nous garder désarmé face à un Covid19 soit disant incurable, alors que plusieurs médicaments fonctionnent bien, tout ceci pour nous amener à la vaccination.

Ce Mensonge issu de la relation céleste baisée Mars/Neptune Poisson au amas en Gémeaux Soleil/Vénus/tête du dragon,  vient s’ajouter l'impact d’Uranus (média) en Taureau (borne la liberté), et vient par la dissonance de Saturne (principe de réalité) en Verseau inverser la réalité objective, scientifique, honnête et sincère.

Le but est aussi de  faire la part belle à big pharma et ses VRP de la pseudo-science en blouse blanche comme pour les politiciens en costard, ou les géants du numériques représentées par cette conjonction Jupitéro-plutonienne en Capricorne (pouvoir politique et de l’argent)+Saturne en Verseau (état au service des intérêts privées et de l’économie numérique GAFAM).

Pour contrebalancer ajoutons que dans le même temps est  délivré au compte-goutte par la presse et les médias des vérités « vraies », représentées par le bel aspect (trigone) du Soleil et amas en Gémeaux, à Saturne (symbole ici de droiture) en Verseau.

Une information sensée, crédible, et cohérente  qu’il nous faut aller pêcher dans les bas fond de l’océan du web et de l’univers nébuleux de Neptune.

Mars/Neptune carré aux amas planétaires en Gémeaux signe de l’intelligence, correspond donc autant à une guerre de l’information médicale, qu’à un combat de la liberté de prescrire et pensée.

Neptune est la planète de l’âme qui est présente en chacun de nous.

C’est un combat invisible, spirituel pour notre salut, notre santé, mais aussi notre liberté. Nous en parlions déjà avant le début du mouvement des gilets jaunes. Pour combattre des snipers embusqués il ne sert à rien de battre le pavé aveuglément sans stratégie bien huilée et ciblée.

Il devient vital de se battre par la pensée contre la tyrannie du prêt à penser, qui prépare malheureusement la vassalisation de l’intelligence humaine au profit de l’intelligence artificielle capable de se redéfinir plus vite que l’intelligence humaine.  

Même si les big data intercepte et emmagasine sur la toile nos opinions, nos pensées, et même nos émotions, il manquera toujours ce supplément d’âme et ce contact avec le divin, tant  bien-sûr que l’humanité combattra pour entretenir ce lien et cette flamme pour faire valoir sa valeur inestimable.

S il ne devient pas avant lui même un humanoïde, le prolongement de l homo economicus qui s empresse de la réouverture de Mac Do en plein confinement pour manger du lac labo, un prélude à la viande artificielle que nous prépare les docteurs franckstein des grands cartels industriels et de l économie numérique. 

C’est maintenant que tout se joue.

A chacun de prendre sa part et ses responsabilités pour mettre à jour les mensonges et faire éclater dans les cœurs a vérité !

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Forme & Bien-être, #Astrologie Mondiale & Transits

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article