30 ans de la chute du mur de Berlin symbole de la fin du communisme vers la construction du mur invisible de la dictature rouge Mac Do de l'UE

Publié le 9 Novembre 2019

Le fait d'actualité:

Il y a 30 ans jour pour jour le mur de Berlin scindant la capitale allemande tombait avec perte et fracas !

Symbole de la guerre froide et d'un monde coupé en deux depuis la fin de la seconde guerre mondiale,  le mur avait été érigé dans la nuit du 12 au 13 août 1961 par les soviétiques pour endiguer l'exode de plus en plus massif des allemands de l'Est vers l'Ouest dans une période de détente entre les deux blocs appelé "coexistence pacifique".

Bien plus qu'un mûr destiné a enrayé l'immigration des allemands de l'Est vers l'Ouest, ce bloc de béton de 15 km de long était la matérialisation d'une profonde injustice héritée de la seconde guerre mondiale.

Ce mur c'était aussi le symbole d'une véritable scission entre deux peuples et deux mondes, deux visions idéologiques diamétralement opposées, avec:

à l'Ouest un régime dit démocratique, la liberté d'entreprendre, une idéologie dite progressiste, la société du divertissement et de la consommation. 

à l'Est un régime politique autoritaire, une véritable prison à ciel ouvert, sous , une idéologie totalitaire et des privations en tout genre à commencer par la liberté pour les allemands de l'Est.

Mais l'épuisement et l'écroulement du bloc soviétique en cette fin des années 80, précipitera dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989 la chute  du mur de la honte.

C'est ainsi que le 3 octobre 1990 les parties de l'Allemagne ont pu se retrouver et procéder à la réunification.

Les deux Allemagnes et ce même peuple qui a vécu tant d'année dans deux mondes différents de part et d'autres du mur, ont dû réapprendre à vivre ensemble et  absorber ce choc politique, économique, social et culturel.

En effet au bout de quelques années le miracle Allemand a eu lieu, et nos cousins germains au prix de lourds sacrifices, sont devenus plus fort et ont continué à régner sur l'Europe, cette fois non plus  plus militairement comme en 40, mais économiquement surtout depuis l'entrée en vigueur de l'euro le 1er janvier 2002 avec sa côte qui rappelle la valeur du deutsche mark, et l'arrivée au pouvoir de Kaiser Merkel fin novembre 2005.

Moteur dans la construction européenne amorcée depuis le traité de Rome du 25 mars 1957, la grande et puissante Allemagne était dans toute la zone euro sans arrêt cité en exemple à suivre surtout par les dirigeants politiques fascinés pour sa force de frappe commerciale, mais aussi pour sa rigueur budgétaire.  

Pourtant depuis quelques années et particulièrement en notre bonne vieille année 2019 qui touche à sa fin, l'Allemagne est elle aussi rattrapée par la crise comme tous les pays de la zone euro. (Voir notre chronique intitulée Qui sera éliminé de l'Euro l'Italie ou l'Allemagne).

La gestion la plus rigoureuse et la puissance commerciale  ne peuvent rien lorsque le système financier a été conçu dès le début pour s autodétruire et siphonner les ressources des pays du vieux continent avec un virus monétaire: la monnaie euro et le système d argent-dette d économie casino  implantée partout dans tous les pays développés à économie de marché.

Le tout au profit des géants mondiaux industriels qui impulsent la plupart des politiques publiques. (Pour symbole, voir le scandale des Monsanto Papers avec des copiés-collés de powerpoint de la firme reprise au mot près par la commission européenne).

Cette croissance et excédents commerciaux n étaient en réalité qu illusion, car ils reposaient en grande partie sur l endettement d autres pays pour acheter des biens et services à crédit de l'Allemagne. Notamment l'Italie. (Voir les fameux Target 2)

Les dettes sont aujourd'hui tellement faramineuses et généralisées dans tous les pays qu elles ne seront jamais remboursées.

Le coin des passionnés de l Astrologie

Le mois dernier nous étions sous un ciel en Balance le signe de l équilibre des échanges, nous avions constaté de manière plus  flagrante ce déséquilibre sous la dissonance de Saturne/Pluton en Capricorne signe de terre et du réel qui montre par le petit bout de la lorgnette cette implacable réalité.

(En tout cas pour celles et ceux qui veulent se donner la peine de se laisser inspirer par le tandem Saturne/Pluton le grand justicier et chercheur de vérité dans les bas fond du net pour dénicher ces publications. Et ne pas se laisser séduire et duper par les beaux discours (Balance) des soit disant experts (saturno- plutonien du capricorne au service du monde de la finance pour maquiller et embellir la réalité.

La balance est le signe de la beauté de l esthétisme ainsi que du maquillage, qui a l art ici avec les aspects affligés de saturne/pluton d embellir la réalité et en définitive de mentir effrontément).

Vénus maître de la Balance (symbole de la monnaie) séjourne au moment de la rédaction de cet article en Sagittaire  aux côtés de Jupiter qui est le banquier du zodiaque faisant fonctionner la planche à billet a plein régime et de façon exagérée, déraisonnable et même de façon malhonnête avec le carré à Neptune. (Vénus valorise le cycle Jupiter/Neptune négatif, celui des grandes escroqueries, du dopage de l'économie avec de la fausse monnaie, voir notre chronique où l'économiste Marc Touati a parlé d'opium monétaire.

C'est précisément en ces termes que nous avions qualifié notre économie dans nos anciennes chroniques et notamment celle liée à l'Euro, où nous avions parlé d'économie sous perfusion).

Les banquiers centraux ont déversé depuis mi-septembre des dizaines de dizaines de milliards chaque jour pour que le marché financier ne s'effondre pas et tout notre système économique avec.

La Deutsche et la Commerz Bank piliers financiers de l'Allemagne sont en faillite virtuelles.

Tout comme la plupart des banques européennes dont nombreuses doivent licencier à tour de bras et fermer des agences pour faire des économies de bout de chandelle.

Leurs titres boursiers ont atteint des records historiques baissiers

Sans la décision de maintenir des taux d intérêt très bas voir négatifs, et l inondation des marchés des quantités gigantesques de billets qui correspond à cet opium Jupitero-Neptunien Sagittaire/Poisson qui parle bien d artifice et de grande illusion financière l économie mondiale serait déjà par terre.

Tant que la perfusion est administrée par les banquiers centraux, avec les taux d'intérêt négatif la mort de notre modèle économique est lente à petit feu avec quelques explosions en plein vol ça et là.

Mais il suffirait que les grands marionnettistes de la finance en décide autrement pour que le krach ait lieu.

Après cette digression sur la situation économique et financière de l'Allemagne qui me parait toujours nécessaire tant les idées reçues sont nombreuses sur le saccro-saint modèle allemand tant vanté pendant toutes ces années à la télé, revenons au 30 e anniversaire de la chute du mur de Berlin qui est le symbole de l'effondrement du bloc soviétique, il est très intéressant de comparer les cartes du ciel:

 

De la révolution bolchévique de 1917

De la construction du mur le 13 août 1961

De la chute du mur le 9 novembre 1989

De la ratification du traité de Maastricht du 7 février 1992

De la ratification du traité de Lisbonne du 13 décembre 2007

Vous verrez qu'il y a des cycles et synchronicités troublantes avec la construction d'un autre mur en parallèle, celui là invisible celui de la zone euro avec une union européenne qui a un mode de fonctionnement politique toute proportion gardée identique à celui des régimes de l'Union Soviétique.

La révolution bolchévique a commencé en Russie le 18 février 1917

Sous un Soleil en Verseau 29°11 signe des révolutionnaire avec une conjonction à Mars 1° en Poisson.

Lune du jour et tête du dragon en Capricorne+ Tête du dragon 

Sous la formation progressive du cycle Saturne/Neptune en conjonction (Cancer-Lion) opposition à Mercure/Vénus/Uranus en Verseau doublée de Jupiter/Saturne/Neptune/Pluton (Taureau et Cancer-Lion).

Jupiter était à 0°56 du Taureau et formait une dissonance au tandem Saturne à 24° du Cancer et Neptune à 2° du Lion, ainsi qu'au amas en Verseau avec Uranus autour des 20°14 accompagné du duo Mercure/Vénus; 

Lune noire 27°31 du Lion

Saturne/Neptune est le cycle des mouvements communiste et trotskystes et l'opposition à Uranus montre la radicalité, la dureté, la privation de liberté, mais aussi l'idée de contre-révolution instillée en sous marins par le capitalisme lui-même en réalité qui permet de créer un contre feu dans le monde occidental afin que les peuples bien que critique envers le modèle et les excès, voir la sauvagerie du capitalisme, trouveront forcément en comparant avec le régime totalitaire soviétique qu'il vaut mieux tolérer le capitalisme qui vous donne peut être pas une liberté totale, mais au moins celle de consommer et satisfaire ses besoins primaires, avec des possibilités d'entreprendre et des possibilités d'ascension sociale.

C'est ainsi qu'à l'Est du rideau de fer pour reprendre l'expression si chère à Churchill, Enfermant des millions de gens furent prisonnier dans un goulag géant à ciel ouvert, avec des apparatchiks (élite qui profite du système), la Pravda, la pénurie, un dogmatisme mortifère qui empêche l'accession à la propriété privée et toute initiative privée, tout est planifié de façon autoritaire. C'est la mise en commun au nom du principe d'égalité, mais qui devient un égalitarisme forcené aliénant et empêchant toute créativité, innovation.

On retrouve bien dans cette révolution rouge, impliqué le Lion symbole du régime des Tsars qui ont subi le couperet des révolutionnaires bolcheviks avec l'opposition d'Uranus symbole de la lame tranchante, comme la guillotine pendant la révolution française, où Uranus figurait cette fois en Lion signe de la royauté et de l'absolutisme, ce 14 juillet 1789 lors de la prise de la Bastille, avec d'ailleurs une conjonction Jupiter/Vénus/Uranus mais avec une opposition à Pluton en Verseau.

Le mur de Berlin a été construit à partir du 13 août 1961

Sous un Soleil en Lion conjonction Uranus/tête du dragon/Lune noire entre 20 et 27°

On retrouve bien un Soleil/Uranus dans le signe opposé de la révolution bolchévik cette fois dans le signe opposé toujours dans l'axe Lion-Verseau, avec même une conjonction Lune noire.

La Lune du jour est cette fois en Vierge aux côtés de Mars/Pluton

On retrouve des cycles faux jumeaux Saturne/Neptune (Capricorne-Scorpion) doublée d'une conjonction Jupiter/Saturne en Capricorne, trigone à Pluton et quinconce à Uranus.

La chute du mur de Berlin dans la nuit du 9 et 10 novembre 1989

La révolution bolchévique née en 1917 avait donnée naissance a un régime politique totalitaire communiste, qui  s'était enraciné avec la naissance de l'ex-URSS le 30 décembre 1922, et étendu à de nombreux autres pays notamment la Chine.

C'était sous  un Soleil opposition à Pluton et Jupiter en Scorpion, avec toujours la marque de Saturne/Neptune (Lion-Balance) cette fois, laissait présager la mort durant toute la durée du régime avec un bilan de plusieurs millions de mort, mais une fin inéluctable fin 80 et début 90.

Symboliquement la chute du mur de Berlin a eu lieu avec Pluton et un amas en Scorpion qui a attaqué l'axe Lion-Verseau, et la reformation du cycle du thème de la révolution russe de 1917;

On retrouve des cycles faux jumeaux au thème de la révolution bolchévique.

Avec une conjonction Saturne/Neptune/Uranus +Vénus en Capricorne, le tout opposé à Jupiter en Cancer, avec Soleil/Lune noire/Mercure/Mars/Pluton en Scorpion. (Voir les explications complémentaires réalisés par un astrologue du site astrojournal).

Ce qu'il faut comprendre par ce changement de paradigme c'est biensur la fin d'une dictature communiste féroce, vers la translation et l'accélération d'une nouvelle dictature plus rose bonbon et Mc Do dans la partie occidentale de l'Europe avec l'Union Européenne, et la zone l'euro.

La signature du traité de Maastricht a été ratifié le 7 février 1992

Encore le Verseau symbole d'une révolution qui ne disait pas son nom avec un champ libre pour l'ultra libéralisme puisque dans la tête de l'opinion publique c'est le libéralisme qui a vaincu le communisme. Pendant très longtemps subsistait un doute pour savoir  quel modèle était le meilleur. 

Avec l'écroulement de l'URSS, des régimes de ses états vassaux, ainsi que de tous les partis politiques PC de tous les pays du monde (ou presque!), c'était la voie royale pour l'impérialisme euro-atlantiste et l'ultra libéralisme tout azimut. (Lire notre article de 13 avril 2013 Comment la chute du communisme a permis l'expansion du capitalisme financiarisé et mondialisé?)

Saturne symbole des structures et des institutions séjournait dans le 11e signe du zodiaque symbole de fraternité, de liberté de circulation et de coopération renforcée.

C'est bien ce qui a été vendu aux 500 millions d'européens, mais c'était sans compter avec avec un carré à Pluton dans son domicile en Scorpion qui montre la manipulation, mais aussi la mort et l'autodestruction programmée des institutions dans le futur. Exactement comme pour la création de l'URSS avec cette fois une opposition Soleil/Pluton.

Le thème fondateur de la ratification du traité est marqué par la conjonction Uranus/Neptune avec Mars/Vénus+ tête du dragon en Capricorne signe réputé pour sa rigueur, son sens de la plannification, son organisation et lourdeur bureaucratique et technocratique comme l'était le régime soviétique.

Saturne et Neptune sont dans ce thème dans des signes succédants, mais on retrouve bien les cycles Jupiter/Saturne/Neptune/Pluton (Vierge-Scorpion-Capricorne).

La ratification du traité de Lisbonne  ratifié le 13 décembre 2007

Le Soleil en Sagittaire forme une conjonction à Jupiter/Pluton au carré d'Uranus avec une nouvelle fois la lune noire.

On retrouve le cycle Saturne/Neptune par le quinconce (Vierge-Verseau) et Saturne/Uranus par l'opposition (Vierge-Poisson).

Ainsi que le sextile Jupiter/Neptune (Sagittaire-Verseau)

Ce dernier étage avec un Soleil en Sagittaire évoque le caractère expansionniste, internationaliste et mondialiste de la programmation avec l'effondrement de l'armature de l'UE pour laisser place dans le futur à une organisation plus vaste et plus globalisante, avec des révolutions à venir à l'horizon 2021 à 2024 avec notamment la conjonction le début formation du cycle Jupiter/Saturne/Uranus/Neptune (Poisson-Taureau) et le transit de Pluton en Verseau au printemps autour du 20 mai 2023. 

On retrouvera un mélange de la révolution bolchévique de 1917 (conjonction Saturne/Neptune cette fois en Poisson et pas en Lion), avec un mixe de la révolution française de 1789 avec un carré Uranus/Pluton (Taureau-Verseau), à la sauce écologique dictature verte.

(Lire tous les articles ci-dessous qui vous expliquent pourquoi l'Union Européenne est la nouvelle URSS).

 

L'Union européenne la Nouvelle URSS?

C'est la thèse défendue par Vladimir Boukovsky ancien dissident soviétique qui a passé douze ans de sa vie emprisonné (camp Perm-36, prison, hôpital psychiatrique). Il est le premier à dénoncer l'utilisation de l'emprisonnement psychiatrique contre les prisonniers politiques en URSS.

Il trouve qu'il est très étonnant qu'après avoir enterré un monstre comme l'URSS, on en a construit un autre l'Union Européenne.

L'URSS était gouvernée par 15 personnes non- élues qui se nommaient entre elles et n'avaient de compte à rendre à personne.

L'Union Européenne est gouvernée par 2 douzaines de personnes choisies entre elles qui se réunissent à huis-clos et ne rendent de compte à personne et qui sont indélogeables.

L'UE a certes un parlement, l'URSS aussi en avait eux le "soviet suprême". Ils approuvaient sans discussion les décisions du "politburo", tout comme au parlement européen où le temps de parole de chaque groupe est limité à moins d'une minute par intervenant.

Dans l'UE il y a des milliers d'Eurocrates avec des salaires faramineux, du personnel, des serviteurs, des bonus et des privilèges. Une immunité judiciaire à vie avec simplement des mutations d'un poste à un autre. Quoiqu'ils fassent bien ou pas bien.

N'est-ce pas exactement comme le régime soviétique?

L'URSS a été crée par la contrainte et très souvent l'occupation armée. L'Union Européenne se crée certes pas la force armée, mais par la contrainte et la pression économique.

Pour continuer d'exister, l'URSS s'est toujours étendue et agrandie. Dès qu'elle a cessé de s'étendre elle a commencé à s'effondrer. Il pense qu'il en sera de même pour l'Union Européenne (en effet après être arrivée à l'Europe des 27, le Brexit a amorcé le début de la fin de l'expansion).

Le but de l'Union Soviétique était de créer une entité historique : le peuple soviétique et qu'il fallait oublier nos nationalités, notre culture et nos coutumes. C'est la même chose pour l'Union Européenne. Les dirigeants ne veulent pas que vous soyez français, anglais, italien ou espagnol, ils veulent que vous soyez une nouvelle entité historique: les européens. 

Cela passe par faire disparaître vos sentiments nationaux, et vous forcer à vivre dans une communauté multinationale.

73 ans du système de l'URSS ont aboutit à plus de conflits ethniques que nulle part ailleurs dans le monde. L'une des grandes ambitions de l'URSS était de détruire les Etats- nations.

C'est exactement ce qui se passe dans l'Union Européenne.

Le système soviétique était corrompu de la tête aux pieds. C'est la même chose pour l'Union Européenne.

Ceux qui s'opposent ou qui dénoncent les dérives de l'Union Européenne sont réduits au silence ou banni. En URSS il y avait les goulags et dans  l'Union Européenne il y a un goulag intellectuel : "le politiquement correcte".

Si quelqu'un veut dire son opinion sur un sujet différent de ce qui est édicté par l'UE il est ostracisé. C'est le début de la perte de votre liberté.

En URSS on pensait que seul un état fédéral éviterait la guerre. C'est exactement ce qui se dit pour motiver la construction européenne... La fameuse Europe de la paix. (certes la paix a été préservé pendant 70 ans mais les conflits internes fomentent)

L'UE est le modèle soviétique servi à la sauce occidentale.

Selon lui l'UE porte en lui les germes de sa propre perte. Quand tout s'écroulera, car cela s'écroulera, elle laissera derrière elle un immense champ de destruction et de gigantesques problèmes économiques, ethniques, sociaux.

Le vieux système soviétique n'était pas réformable, l'union européenne non plus. Mais il y a une alternatives à être gouverné par cette douzaine de responsables autoproclamés à Bruxelles, cela s'appelle l'indépendance. 

Vous n'êtes pas forcés d'accepter ce qu'ils ont planifié pour vous. Après tout on ne vous a jamais demandé votre avis pour savoir si vous vouliez rejoindre ce club. J'ai vécu dans votre futur et cela n'a pas marché.

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Astrologie Mondiale & Transits

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article