Gilets jaunes acte 8 en mode Ultimate Fighting Championship Mars en Bélier le guerrier façon pucheur-Boxer

Publié le 6 Janvier 2019

Le fait d'actualité:
 

Outre les désormais traditionnelles échauffourées du samedi, cet acte 8 des gilets jaunes aura été marqué par l' image forte d'un boxeur qui a "corrigé" à main nue par une série de coup de poing, un CRS.

Il serait venu en aide à une femme probablement sa compagne gazée et molestée par les forces de l'ordre.

Nous retrouvons bien dans le ciel la réplique de ce que nous avons eu sur terre dans les rues de la capitale à savoir Mars alias Arès le guerrier le puncheur, le boxeur, la bravoure et gaillardise aux côtés d'Uranus qui donne dans le spectaculaire.

Une séquence que n'aurait pas renié les réalisateurs des plus grands films d'action.

Ajoutons cette dysharmonie de l'intraitable tandem Saturne/Pluton qui symbolise la dureté, et l'âpreté du combat associé à Mercure récemment en transit en Capricorne.

Mercure symbolise les bras et les mains en astrologie médicale.

Dans une autre moment de la manifestation, nous avons pu voir la digue saturnienne de ce cordon de force de l'ordre qui barrait le passage céder sous les assauts répétés d'une foule en colère. (Saturne représente en effet l'ordre et symboliquement les limites, le mur).

C'est le duo Mars/Uranus qui est parvenu sur une fulgurance à traverser le mur. Mais l'énergie martienne et uranienne ne dure pas, il s'agit d'un coup d'éclat.

Ce mouvement insurrectionnel risque en revanche de s'amplifier et dégénérer au fur et à mesure que Mars va se rapprocher d'Uranus et sous l'effet de cette nouvelle Lune en Capricorne du 6 janvier doublée d'une éclipse solaire.

Il va s'enraciner lorsque Mars transitera le Taureau (signe de terre qui enracine) le 15 février aux côtés d'Uranus qui le rejoindra le 7 mars.

Nous risquons donc de continuer à voir ce triste "spectacle" auquel on assiste désormais chaque samedi qui rappelle par sa violence inouï les zones de guerre de certains endroits du globe.

Nous sommes désormais bien dans la séquence décrite dans notre publication prélude à l'acte II du 24 novembre 2018 dans laquelle nous faisions la correspondance entre le champ-de-Mars et le climat de forte tension qui a suivi.

Cette analogie avec ce célèbre épisode de la révolution française où le Maire avait fait tirer sur les manifestants, porte les accents de la suite des évènements dans les actes des gilets jaunes qui ont suivi.

Les forces de l'ordre n'ont bien entendu fort heureusement pas tiré à balle réelle, car l'époque n'est plus la même. Mais nous avons bien eu en revanche sur ordre les tirs de gaz lacrymogène, les flash ball.

Nous retrouvons bien cette similitude historique qui épouse les conjectures célestes du moment.

Nous sommes donc désormais à des années lumières d'un mouvement qui se voulait pacifique, puisqu'on dénombre depuis le début de nombreux décès et blessés, ainsi que des milliers d'arrestations avec comparutions immédiates pour les gilets jaunes.

Certains diront que c'est le prix à payer d'une révolution, on ne fait pas d'omelette sans casser d'œufs! Surtout quand il y a du jaune!

Mais de quelle révolution parle t-on? Celle qu'on nous a raconté depuis tout petit ou l'autre version plus nuancée qui prend même à contrepied les versions officielles? (voir notre vidéo intitulée Manifestation, révolution, contre-révolution désillusion?)

Au regard des leçons de notre histoire récente et plus lointaine si elles avaient été apprises dans les mêmes termes que ceux que nous avons expliqué, nos compatriotes auraient le bagage de connaissance nécessaire pour agir autrement plutôt que de réagir face à la provocation et tous nous embarquer dans une situation inextricable.

Nous voyons en effet ce tous contre tous se mettre en place doucement mais surement: la guerre civile comme on l'appelle communément.

Voyez vous même le titre de l'article de France Info du 29 décembre: "Paris une Marche de soutien à Emmanuel Macron organisée le dimanche 27 janvier prochain".

En sous titre: Les foulards rouges, opposés aux gilets jaunes, et le collectif stop maintenant, ça suffit ont décidé d'organiser cette manifestation à Paris.

Nous voyons bien ici clairement comment ont crée artificiellement l'antagonisme entre français qui portent des habits de couleurs différents. Et comment on souffle sur la braise en instillant l'idée que des "français" soutiendraient le gouvernement. Le titre sous-tend qu'ils sont des traitres à la cause des gilets jaunes.

Alors qu'en réalité ce mouvement de stop ça suffit est composé de nos compatriotes pas plus fortunés que les gilets jaunes et eux aussi touchés par les mesures injustes d'hausse des prix, mais qui sont apeurés et subissent des dommages collatéraux de tout ça.

(Là encore si les participants seront réels et sincères, l'organisation peut être impulsée par ceux qui ont intérêt à ce que la situation s'envenime).

Commerces cassés, dépôts de bilan par manque de chiffre d'affaire, début de pénurie dans les étales de certains supermarchés, barrages qui ont d'avantage gênés des français que les membres du gouvernement.

Nous avons déjà les gilets jaunes contre les tuniques bleues des forces de l'ordre qui ont certes des ordres et instructions des hautes instances du pouvoir, mais sont aussi derrière l'uniforme des pères de famille tenus de remplir la mission essentielle du maintien de l'ordre public.

Ces fonctions régaliennes sont unes des pierres angulaires du peu de cohésion nationale qui reste encore. Si ce bastion saute, la situation deviendra incontrôlable! (Je pense aussi que tout est fait pour détruire la police publique coûteuse pour passer dans le futur à des polices privées et libéralisées sous le cycle Saturne/Uranus en 2021)

Qu' adviendra t-il lorsque ces policiers, CRS et gendarmes déjà bien éreintés par ce nombre d'année de tension à cause de l'état d'urgence, et des attentats seront vraiment complètement débordés voir en état de dysfonctionnement avancé face à une foule de plus en plus difficile à contenir?

Vont-ils tirer à balles réelles dans un moment de faiblesse ? On en a déjà vu un motard de la police dégainer pour éviter le lynchage après le lancement d'une grenade de désencerclement aux pieds de la foule des manifestants.

Vont-ils se disloquer et rendre leur tablier? On voit là encore déjà des mouvements de grèves chez les forces de l'ordre.

J'entends et lis sur les réseaux beaucoup de gens déjà compter les points et prendre parti pour un camp ou l'autre. 

Chaque "révolution" a ses martyrs ou ses héros, comme ce jeune homme très courageux qui a main nu a défié les forces de l'ordre et qui pourtant a été traité de lâche et va écopé très certainement d'une peine exemplaire. N'est-ce pas une manière de galvaniser le peuple pour accroitre le chao?

Mais une fois l'enlisement venu avec de la rancœur et de l'amertume enracinées dans les camps, cela sera difficile de revenir à la concorde civile.
Qui tirera les marrons du feu ?

Bien que la réponse est évidente, vous avez des explications plus détaillées dans nos précédentes chroniques et écrits, ainsi qu'une vidéo intitulée Gilets Jaunes actes IV il est l'heure de se réveiller.
Cette vidéo très bien conçue et vue plus de 1 millions de fois s'inscrit tout à fait dans l'état d'esprit que je préconise depuis de nombreuses années.

En effet le réveil parallèlement à ce mouvement des gilets jaunes et même en son sein commence à émerger une résistance pacifique. C'est le motif d'espoir!

Mais le timing et l'ampleur seront t-ils suffisants pour renverser la vapeur? Va t-on sortir de l'ornière et d'un point de non retour qui semble aujourd'hui dépassé?

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Astrologie Mondiale & Transits

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Anna 08/01/2019 18:35

Incarcérer des personnes en colère, c'est les libérer enragées.

Yanis Voyance Astrologue 10/01/2019 19:23

cette injustice engendre de l'amertume et des envies de vendetta, on le voit avec la communauté Gitane qui est remontée en plus des gilets jaunes qui sont à juste titre outré par la désinformation...c'était malheureusement prévisible quand on sait comment fonctionne les médias, et pourquoi ce mouvement a été impulsé!