Decryptage de la nouvelle couverture de The Economist 2019

Publié le 30 Novembre 2018

 

Le fait d'actualité:

La couverture de l'édition 2019 du célèbre magazine The Economist sensée nous révéler  les évènement futurs de l'année prochaine vient tout juste de paraître.

Si les chercheurs de vérités de tout horizon se sont toujours attelés au travail  de décryptage des symboles pour tenter de percer les mystères de la marche de notre monde, force est de constater que depuis quelques années ils sont de plus en nombreux à s'y essayer sur la toile avec plus ou moins de succès.

Pour nous ésotéristes et futurologues il n'est pas inintéressant d'y jeter un coup d'œil attentif pour voir si des évènements pressentis ou perçus dans nos grilles de lectures habituelles, oracles, ou carte du ciel ne viendraient pas se corroborer avec les annonces publiées dans le magazine.

Ce travail sur les symboles pour essayer de trouver un lien logique entre eux, n'est finalement pas si éloigné de ce que nous pouvons être amené à faire lorsqu'un voyant en herbe apprend à tirer les cartes.

D'ailleurs est-ce un hasard si la couverture de 2017 a repris à son compte un tarot de Marseille revisité et modernisé version IIIe millénaire.

Cette année 2017 était chargée des vibrations cosmiques de l'année universelle 1. Une année charnière qui annonçait un changement de paradigme et fût d'ailleurs très riche en évènements marquants.

Cette séquence  coïncide sur le plan céleste avec le transit demi-cycle de Pluton.

Le mystérieux astre découvert officiellement aux confins du système solaire le 18 février 1930 à 17°46 du Cancer et qui symbolise la régénération, la révélation des secrets cachés, mais aussi la mort au sens propre comme symbolique, entamait dès le début de l'année 2017, très précisément le 20 janvier son transit à 17°46 du Capricorne.

Cette date a coïncidé avec l'investiture de Donald Trump l'inénarrable Président américain très controversé, que l'on retrouve d'ailleurs représenté en position hégémonique par la carte du jugement (The Judgment) où il est assis tel un empereur sur le globe terrestre.

5 jours plus tard, le 25 janvier le Canard enchaîné faisait des révélations scabreuses sur la cuisine politicienne et des secrets des arcanes du pouvoir jalousement gardés depuis des années. Cette tempête politico-judiciaire qui s'était levé au plus fort de l'hiver emporta sur son passage François Fillon pourtant désigné après sa victoire "surprise" aux primaires, comme le grand favoris pour gagner l'élection présidentielle 2017. Nous retrouvons bien ici la "petite mort" en politique.

Quelques semaines plus tard c'est Marine Le Pen qui était qualifiée au second tour de l'élection présidentielle, un évènement politique franco-français mais qui a eu à n'en pas douté un retentissement international.

Pour en attester la couverture pourtant édité outre-Atlantique au pays de l'Oncle Sam, annonçait la couleur si j'ose dire. On  voyait en effet la présidente du FN, clairement représentée sur l'arcane majeur de la Roue de la Fortune ( The Wheel of fortune) ligotée à la roue en position ascendante avec un soleil qui brille. Symbole de mise en lumière.

Alors qu'en face Angela Merkel figurait au contraire en mauvaise posture avec un ciel nuageux et des éclairs qui ne laissaient présager rien de bon.

C'est d'ailleurs ce qui s'est produit puisque quelques semaines plus tard, la chancelière pourtant longtemps leader incontestée depuis 2005 du vieux continent  peinait à trouver mi-mars 2018 une majorité au Budenstag (parlement) lorsqu'elle remis en jeu son mandat .

Si la chef d'état allemande a été in fine réélue, sa position sur l'échiquier politique n'en demeure pas moins fragilisée.

Là encore cet évènement  a sonné comme un  sérieux camouflet au point que la première dame outre-rhin se sentant en mauvaise posture, a décidé de ne pas se représenter pour un énième mandat, comme nous l'avait annoncé l'oracle de la couverture. 

Et que dire de la une de 2015 qui annonçait avec 11 mois d'avance par un anagramme judicieux de chiffre la date exacte des attentats de Paris du 13 novembre 2015. (Vous pensez que c'est du complotisme eh bien jetez un coup d'œil aux déclarations de François Hollande de 2009 qui au micro de John Paul Leperse de Canal+ l'avait interviewé où celui qui allait devenir notre future Président de la République en 2012, y fait des révélations stupéfiantes sur les commanditaires des attentats! 

Pour ceux qui étaient dubitatifs et perplexes sur les théories du complot, vous avez là le témoignage d'un homme d'état qui a côtoyé les arcanes du pouvoir pendant plusieurs décennies, et vous explique avec clarté une vérité très dérangeante.

Ou encore de la couverture de l'édition 1988 qui annonçait avec 30 ans d'avance qu'en 2018 le dollar pourtant hégémonique à cette époque, serait en mauvaise posture avec le symbole du Phoenix et la monnaie papier brulant. Fin de la monnaie papier et avènement des cryptomonnaies comme le Bitcoin prémices de la monnaie mondiale?

L'avenir nous le dira! Tout en sachant que dans notre grille de lecture céleste Pluton en transit en Verseau signe de la modernité et de la virtualité le 23 mars 2023 annonce très certainement un changement très important sur le plan monétaire, économique, et financier.

A moins que dès 2021 50 ans après la fin de Bretton Woods, nos dirigeants décident comme tout un symbole de changer subitement et la surprise générale comme ce fameux 15 août 1971 le système monétaire.

Ce serait pour nous une "demie-surprise" car l'étude du thème astral de l'Italie a révélé des failles qui pourraient être creusées à la faveur du cycle Saturne/Uranus (Verseau-Taureau) en 2021. Ce défaut de paiement des transalpins pourrait sonner la fin de l'euro, qui n'est de toute façon qu'un galop d'essai et un marche pied vers la monnaie mondiale, et dématérialisée.

Il y a de forte probabilité en effet que la fin de l'Euro soit déjà programmé pendant que l'on voit d'un côté l'establishment tout faire pour faire croire aux vertus de la monnaie unique afin de continuer à siphonner les richesses des nations au détriment de l'humain devenu variable d'ajustement à la place de la dévaluation monétaire jadis. Et de l'autre des partis politiques qui jouent doubles jeu pour faire croire à leurs ouailles d'adhérents, sympathisants et électeurs que ce sujet est secondaire. Pendant que d'autres formation en font leur cheval de bataille pour se défaire de l'euro, alors que la sortie semble programmée pour passer à un autre système monétaire tout aussi pernicieux: vraisemblablement la monnaie dématérialisée et mondialisée!

Enfin pour finir avec ce rapide tour d'horizon des couvertures antérieures, celle où l'on voit Emmanuel Macron qui marche sur l'eau pendant que quelqu'un se noie est très intéressante surtout à l'aune des derniers développement de notre actualité avec un chef de l'état qui fait tout pour détruire et diviser pendant que les commentateurs de la vie et l'opposition font tantôt mine de s'en offusquer, et au d'autre moment mine de s'en étonner. Le symbole renvoyé par cette couverture est donc maintenant limpide surtout avec  en sous titre dans la langue de Shakespeare "Saviour of Europe"? traduction Emmanuel Macron sauveur de l'Europe? 

Comprenez en filigrane que le Président Macron aurait surtout été mandaté et parachuté contre la volonté du peuple français  pour couler le vieux continent et notre chère et belle France avec.

De plus en plus de français s'en rendent compte notamment à la faveur de nos compatriotes  qui sont jaunes de colère. Pendant que d'autres baillent encore au corneille et croient encore béatement le story telling des médias meanstream.

Faut-il demander à l'inénarrable Nabila Benattia ou un de ses célèbres anges de la téléréalité pour vous un remake façon politicien de sa célèbre expression "Non mais Allo t'es français et tu crois toujours que Macron est président alors que c'est un pantin?" Allo il y a quelqu'un au bout du fil?

Et pour celles et ceux qui croiraient encore au père noël parce que nous sommes à moins d'1 mois du 25 décembre, il suffit de tendre l'oreille du côté des people ou des humoristes qui vous disent sans ambages que le locataire de l'Elysée est là pour liquider les derniers actifs de notre patrimoine national.

Voir également les déclarations de Thierry Ardisson qui pour le coup n'a pas la langue dans sa poche et dit enfin publiquement ce que nous avons dit dans nos colonnes tout bas depuis un bon moment déjà.  (voir vidéo de 46 secondes).

Alors que dire sur cette nouvelle couverture? Je dirai parole aux spécialistes qui sont passés maître dans l'art du décryptage.

Observons tout de même que la couverture inversée, et le Pinocchio laissent penser que nous allons encore d'avantage entrer dans cet ère où toutes les normes sont inversées et où les mensonges seront légion.

La représentation de l'homme de Vitruve semble faire allusion à cet "humanité parfaite" que nous promet le courant transhumanisme ou transgenre.

Dans le prolongement, la représentation de Mona Lisa figure emblématique du tableau de la Joconde peinte par Léonard de Vinci semble être un hommage au 500e anniversaire de sa mort le 2 mai 2019.

La représentation de Ghandi dont on a souvent parlé dans nos dernières vidéos, n'est-ce pas une anticipation sur la désobéissance civile et la résistance pacifique des peuples qui revisite dans une forme modernisée la posture adoptée par  l'ancien leader indien pour libérer son pays du joug britannique afin de retrouver son indépendance. (Il est vrai que nous fêterons aussi les cent cinquante ans de sa naissance).

Si nous sommes dans le vrai, cela prouve bien que les élites tout en haut du sommet de la pyramide sont  de redoutables joueurs d'échecs capable de prévoir les coups des années à l'avance, et pousser l'humanité via leur second ou dixième couteau de dirigeant à prendre des mesures politiques selon leur désirata de façon à ce qu'en bout de chaine le petit peuple agit ou plutôt réagi comme programmé en haut lieu.

Thèse pas franchement rassurante pour nos amis gilets jaunes qui sont convaincus d'être dans la rue à manifester de leur plein gré. 

Et pourtant nous avons prévenu dans nos précédents posts et bien avant dans nos écrits et vidéos que leur révolte a été orchestrée, programmée par une avalanche de mesure injuste accompagnée d'une tripotée de provocations et déclarations humiliantes des membres du gouvernement et de la majorité. Nous l'avions vu venir gros comme une maison.

Demain 1er décembre 2018 l'acte III de cette manifestation, en espérant que les 4 cavaliers de l'apocalypse représentés  aux portes de la France sur la couverture de The Economist n'annonce pas dès cette fin d'année un mauvais présage.

(Pour la suite du décodage de la couverture cliquer sur la présélection de liens ci-dessous)

 

 

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Voyance

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article