Jean-Luc Mélenchon peut-il se qualifier au second tour de l'élection présidentielle 2017?

Publié le 31 Mars 2017

Le fait d'actualité:

 

Jean-Luc Mélenchon n'en fini décidément plu de séduire, depuis sa prestation de haute volée lors du débat du 20 mars dernier.

Désormais crédité de 15% des intentions de vote, il devance aujourd'hui son  rival Benoît Hamon qui est en perdition entre autre à cause de la série de ralliements de nombreux ténors du PS à Emmanuel Macron.

Le dernier coup de poignard dans  le dos de ce celui qui veut refaire battre le cœur de la France, a été porté hier par Manuel Valls.

L'ancien Premier Ministre a renie sa parole de la primaire pourtant graver dans le mabre de la charte de la haute autorité du pré-scrutin présidentiel, co-signée par tous les candidats. Le Député d'Evry a préféré parrainer et voter dès le 1er tour pour le candidat d'En Marche.

Le Parti Socialiste est en train d'exploser, c'est l'exode vers la gauche de la gauche!

Les militants et sympathisants de la France insoumise, ainsi que leur leader charismatique, ne boudent pas leur plaisir, et se prennent soudain à rêver encore plus grand.

L'objectif clairement afficher par Jean-Luc Mélenchon passer devant François Fillon pour le moment scotché à la 3e place.

Malgré cette montée en puissance, le candidat de la gauche vient paradoxalement d'annoncer qu'il refuserait de participer à l'une des émissions programmées à 72h du 1er tour du scrutin le 20 avril prochain. Emmanuel Macron, et hier François Fillon semblent lui emboiter le pas.

L'ancien Sénateur de l'Essonne a en effet émis d'importantes réserves sur le format d'une émission a 11 pour la clarté des débats, et a déclaré qu'il ne souhaitait pas s'exposer d'avantage médiatiquement au delà du 17 avril à cause de son agenda de campagne.

Ne redouterait t-il pas de voir son aura égratignée par les attaques des candidats dits modestes qui feront feu de tout bois, ? C'est ce que pensent en tout cas ses adversaires qui ne manquent pas de le faire savoir.

Jean-Luc Mélenchon un Lion ascendant Vierge qui veut maîtriser son agenda et destin politique

Il ne serait pas étonnant que Jean-Luc Mélenchon est bon natif du Lion ascendant Vierge, avec Saturne (maîtrise) valorisée et Neptune (idéal) à la cuspide, le 19 août 1951 à 8h20 à Tanger, craigne que son avance si chèrement gagnée fonde comme neige au soleil.

(NB: Le cycle Saturne/Neptune qui marque le thème de Jean-Luc Mélenchon est celui du "radicalisme de gauche" nous nous en expliquerons plus bas).

Le Lion signe de la fierté gouverné justement par l'étoile lumineuse de notre système solaire le Soleil, aime que les autres gravitent autour de lui, et ainsi évoluer au dessus de la mêlée.

Tandis que la Vierge avec Saturne est éprise de contrôle pour rester maître de son organisation et son agenda électoral. Neptune cherche quant à elle à se trouver dans les conditions idéales pour décliner son programme.

Malgré ce forfait qui semble acté, (à moins que ce soit un coup de bluff pour se faire désirer et imposer ses conditions de participation, ce qui ne serait pas étonnant car l'ancien membre du Parti Socialiste est un fin tacticien porté par la conjonction Soleil (volonté) à Pluton (stratégie)). 

Cette signature céleste armée pour jouer les 1er rôle et conquérir le pouvoir, pourrait-elle lui permettre de réaliser l'incroyable exploit d'être le 3e homme de l'élection Présidentielle? Et pourquoi pas mieux encore se qualifier au second tour?

 

 

 

Sa stratégie de faire campagne hors de la primaire du PS fût judicieuse

Dans le prolongement de mon précédent billet du 17 mars 2016 intitulé : "Son rêve bleu neptunien pour la présidentielle 2017" que vous pourrez retrouver ci-dessous, nous avions pressenti que l'ancien Sénateur de l'Essonne avait eu raison de surprendre tout le monde par sa déclaration de candidature en février 2016 hors de la primaire du PS, pour s'adresser directement aux français.

Sa stratégie de court-circuiter les logiques d'appareil pour parler en homme libre directement au peuple, lui a permis de dérouler son programme comme il l'entend. C'est l'une des clefs de son excellente dynamique du moment.

Cette tactique lui permettait de surcroît d'échapper au matraquage incessant des enquêtes d'opinion qui ne l'aurait pas placé de toute façon favoris dans cette primaire.

Le risque était en effet à l'époque trop important qu'il ne soit pas qualifié.

Le candidat ne se voyait franchement pas en cas de défaite appelé à soutenir le vainqueur du tour préliminaire, François Hollande ou Manuel Valls alors qu'il a passé tout le quinquennat à leur taper dessus, et a fustiger leur action politique.

On retrouve le besoin de clarté du Lion signe gouverné par le Soleil qui n'aime pas qu'on lui fasse de l'ombre. Son ascendant Vierge avec Saturne tout puissant lui donne cette cohérence et cette rigueur intellectuelle qui fait des merveilles en ce moment.

Saturne représente l'expérience et la sagesse d'un homme arrivé à maturité.

L'ancien candidat du Front de Gauche a semblé avoir tiré les leçons de son expérience de 2012 où il s'était fait piégé à plus d'un titre par François Hollande alors qu'il était comme aujourd'hui déjà en pleine ascension.

Ses fervent supporters se souviennent peut-être que JLM, avait culminé à 17%  à la mi-avril 2012(lire l'article de l'express le 12 avril 2012 soit à moins de deux semaines du 1er tour). Pour finir au soir du 1er tour avec un très décevant 11,11%.

Jean-Luc Mélenchon avait été à l'époque victime du fameux vote utile. Bon nombre de ses sympathisants semblaient pourtant séduit par le programme du candidat du Front de Gauche, mais au moment ultime du vote, les électeurs ont certainement eu la main qui tremble, pour glisser en fin de compte dans l'urne un bulletin Hollande.

François Hollande était en effet à l'époque présenté par les sondages comme celui qui était le mieux placé pour battre Nicolas Sarkozy devenu indésirable pour une majorité de français.

Il faut dire que l'actuel chef de l'état avait fait preuve d'une habileté et même d'un certain cynisme en brandissant dès le début de la campagne, un discours très à gauche, le "mythique" discours du Bourget "Mon ennemi c'est la finance", alors qu'il fût pendant 5 ans un ami des banques et des multinationales, et même son instrument pour mettre en œuvre une politique en leur faveur.

Le Président à l'époque encore candidat, n'avait pas hésité à dégainer au plus fort de la campagne, la taxe à 75% sur les plus hauts revenus (supérieur à 1 millions d'€). Cette mesure très à gauche, coupait ainsi l'herbe électoral sous le pied du candidat du Front de Gauche, alors qu'à l'arrivée des courses, ce dispositif n'a jamais été mis en œuvre.

Même si la presse nous a présenté cette non mise en œuvre fortuite, comme un premier camouflet pour le gouvernement Hollande, compte tenu de la nature plutonienne de l'ancien Maire de Tulle, une signature apte à dominer les arcanes du pouvoir et des règles de droit, comme on joue aux échecs, on peut se demander s'il n'avait pas anticipé sur le fait que cette mesure serait retoquée par le conseil constitutionnel .

L'erreur du candidat du front de gauche fût d'avoir donné un chèque en blanc à François Hollande dans l'entre deux tours

Même si c'est un secret de polichinelle que Jean-Luc Mélenchon n'a jamais porté dans son cœur l'actuel chef de l'état, l'ancien membre du PS, avait malgré tout appelé le soir du 1er tour à voter je cite "sans rien demander" à François Hollande pour faire battre Nicolas Sarkozy.

En entendant cela, bon nombre de ses électeurs n'ont certainement pas compris pourquoi après tant d'âpres combats contre le PS, ce soudain blanc seing.

Etonnant en effet pour quelqu'un qui a récemment déclaré dans l'émission politique de France 2 du 23 février 2017 je cite : "Je n'ai pas gagné mes gallons de dirigeant de gauche dans une pochette surprise" (voir la vidéo à la 50e minute).

Peut-être s'était il laissé duper par le début du transit de la nébuleuse Neptune (astre des lubies et des mirages), en Poisson dans le signe opposé à son ascendant et ses planètes en Vierge le tandem Mercure/Vénus en maison XII (secteur du ciel en analogie avec Neptune et le Poisson).

Cette influence pourrait expliquer une sorte d'espèce de candeur, ou de fausse naïveté soudaine qui l'a laissé penser, que François Hollande dont il connaissait pourtant le back-ground politique depuis longtemps, respecterai sa parole électorale, en menant une "vraie" politique de gauche.

Tout le monde connaît la suite, et pendant 5 ans bon nombre de ses sympathisants, en ont presque autant voulu à Jean-Luc Mélenchon ne pas avoir monnayé plus chèrement son ralliement, qu'au Président de la République d'avoir trahi ses promesses.

C'est très certainement pour toutes ces raisons que Jean-Luc Mélenchon a eu beaucoup de mal à reconquérir en première partie de campagne présidentielle son électorat.

Ajoutons à cela des partenaires politiques et des éditorialistes qui n'ont cessé de critiquer depuis un an sa candidature en cavalier seul

L'annonce de sa candidature avait suscité un tolé chez ses partenaires historiques de la gauche.

Tout avait été fait pour lui mettre des bâtons dans les roues le Parti Communiste divisé sur l'opportunité de sa candidature surprise, a longtemps tergiverse fustigeant son côté cavalier seul contraire à la tradition collectiviste du mouvement.

Le Parti Socialiste avec la presse et les médias en porte-voix lui avaient instamment demandés de participer à la primaire. Puis plus tard une fois Benoit Hamon élu candidat du PS, et de la "Belle Alliance Populaire", tout ce beau monde tirait à boulet rouge sur Jean-Luc Mélenchon pour qu'il se désiste en faveur du candidat fraîchement élu en arguant que ce dernier était fort de sa légitimité de près d'1 millions 1/2 de votant.

Alors qu'il escomptait au départ que ce serait François Hollande ou à défaut Manuel Valls qui sortirait des urnes, la tuile! Ce fût Benoit Hamon qui a été intronisé à la suprise des sondeurs candidat officiel du PS, avec un programme faux jumeaux avec le sien, chassant désormais sur les mêmes terres de la gauche.

Saturne céleste en Sagittaire l'astre des institutions et des structures, se transforme lorsqu'ell est en dissonance en planète d'épreuves face à ses planètes en Vierge Mercure/Vénus. Ce qui l'a empêché d'étendre son message auprès de son électorat.

Aujourd'hui encore juste après l'annonce de Manuel Valls de soutenir Emmanuel Macron, on entend encore Benoit Hamon acculé dans les cordes demander à Jean-Luc Mélenchon de se désister en sa faveur alors que ce dernier est en pleine dynamique, un comble!

On se demande a quoi joue le candidat du PS. N'est-ce pas lui qui devrait se ranger derrière Jean-Luc Mélenchon s'il voulait donner ne serait-ce qu'une chance à la gauche de se qualifier sous ce cycle astrologique  de droite très puissant dans notre ciel?

Saturne/Uranus au trigone de ses astres en Lion ainsi que Pluton céleste lui assurent des fondations solides avec un soupçon de renouveau.

Heureusement paradoxalement, Saturne au trigone d'Uranus (rénovation) est aussi en soutien de ses astres  pour lui donner cette consistance, cette solidité dans le projet ainsi que sa capacité à innover.

Saturne trigone à Mars en Lion (pouvoir d'action) lui a jusqu'à présent permis de se remettre en selle et repartir au combat. Son Soleil/Pluton est la marque politique de son rayonnement personnel, et son charisme.

Uranus également en signe de feu proche de Jupiter natal (projet politique) en Bélier, lui a soufflé la riche idée de faire son aggiornamento sur son projet, par l'innovation et la rénovation. (Le candidat a inclus dans son programme les nouvelles technologies au service de l'écologie et l'humain).

Son discours en mode hologramme a Lyon et Paris en même temps, sa chaîne sur Youtube, ne sont que les symbole d'un Mélenchon cru 2017avec un programme très dense et adapté pour partie au monde moderne;

Pluton céleste en Capricorne en harmonie avec ses planètes natales en Vierge révèle encore plus de densité dans le caractère, et donne plus de puissance au verbe du tribun Mélenchon.

Pluton céleste l'astre qui révèle les grands hommes transit autour du 19° du Capricorne, et donne de la puissance à son verbe de tribun. En formant un magnifique trigone à sa planète à Mercure (communication), cette influence a parachevé sa métamorphose pour se dépouiller des vieux dogmes de l'école Trotskystes.

Quant à Vénus (créativité) en conjonction, elle sublime ses paroles, et l'amène au sommet de sont art de son parcours politique.

Mercure est en effet dans son domicile en Vierge, et lui donne cette analyse très fine et fait un diagnostic implacable des maux de la société.

Mercure la planète de la réflexion dans le signe de la Vierge signe soucieux de la santé, en maison XII (santé), agit comme le médecin qui propose des remèdes aux maux, avec les mots.

Vénus en conjonction à Mercure étant l'almuten de sa maison VII (autrui, son électorat) où l'on retrouve la Lune (popularité) en Poisson, explique qu'il soit en phase avec le peuple.

Neptune en Poisson le met en osmose avec les aspirations profondes du peuple, plus d'humanité et de justice sociale.

Nous l'avons vu tout à l'heure Jean-Luc Mélenchon a un thème fortement valorisé par Neptune en Balance, qui montre qu'il est en quête d'un idéal pour la France.(La France de la Ve République est je le rappelle du signe de la Balance avec d'ailleurs un Soleil très proche du Neptune natal du candidat de la France insoumise, avec même une Jupiter projet en Bélier en conjonction avec la Lune du thème fondateur).

Sa Lune symbole de sensibilité et de popularité se trouve à 25°03 du Poisson collé à son descendant (les autres) ce qui est l'indice depuis longtemps d'un contact privilégié avec les gens.

Cette position lunaire, lui donne beaucoup d'intuition et une capacité à l'empathie supérieure à la moyenne malgré ses coups de gueule. (Lire l'article intitulé Jean-Luc Mélenchon un révolutionnaire au cœur tendre publié dans nos colonnes le 22 mars 2012)

Progressivement Neptune céleste en transit dans son domicile, et donc tout puissant en Poisson, magnifie son aura qui se trouve de plus en plus en symbiose avec les aspirations profondes du peuple.

(Neptune =Poséidon alias le Dieu des océans et des masses océaniques qui symbolise les marées humaines, la multitude, la plèbe, le peuple. Neptune symbolise aussi l'âme et la psyché humaine, l'amour universel, l'astre du bonheur et d'une certaine forme de romantisme).

Ce symbole neptunien est un'élément capital à prendre en considération, si l'on veut comprendre la montée en puissance de Jean-Luc Mélenchon. (lire mon article publié le 11 décembre 2014, sur Neptune le retour en Poisson depuis février 2012 comme en 1848 va révolutionner le monde!)

La découverte de Neptune coïncide a quelques jours près avec la révolution des barricades de 1848 à Paris.

En deux mots c'est la planète qui a révélé la lutte des classes et la prise de conscience de la souffrance humaine avec l'émergence du capitalisme au XIXe siècle dans sa forme la plus brutale. Episode de notre histoire largement décrite par la littérature de l'époque de Victor Hugo et "Les misérables" en passant par l'inénarrable Germinal d' Emile Zola.

C'est à cette époque que sont jetées les prémices de la protection sociale pour le travailleur. Avant cette date, le prolétaire avec ses enfants travaillaient jusqu'à pas d'heure.

Quelques années après c'est l'éclosion du Capital de Karl Marx en 1867. Puis plus tard de la révolution Bolchevik en Russie, en octobre 1917 dont nous allons fêter le centenaire l'automne prochain. C'était sous le cycle Saturne/Neptune avec une conjonction en Lion

Avec le retour de Neptune en Poisson en 2012, comme en 1848, ce passé fait un come-back dans notre présent sous une nouvelle forme bien évidemment.

Car, si le cycle de Neptune se répète à l'identique, les autres composantes du ciel sont différentes de celle du milieu du XIXe siècle, ce qui donne une réalité alternative dans notre époque, par rapport à la période précédente.

Dans la vie quotidienne de plus en plus de Français, c'est la souffrance au travail (les suicides, burn-out quelque soit les secteurs d'activité cela va des Agriculteurs, au cadre chez France Télécom, dans la police, ou à l'hôpital, sans oublier les chômeurs qui s'immolent devant les anciennes Assédics.

Le début de ce cycle correspond à la naissance des mouvements populaires comme les indignés, des contis, des 99% à Wall Street, ou à la Puerta Del Sol, comme le printemps français de 2016 "Nuit Debout", c'est le même syndrome neptunien qui prend plus de force dans son signe de prédilection le Poisson.

Le retour de Neptune en Poisson marque de façon encore plus flagrante la condition sociale déplorable du nouveau prolétariat version XXIe siècle à cause de la pauvreté de plus en plus criante dans nos rues. Les inégalités de revenus qui se creusent, et ressemblent en terme de pourcentage à celle du XIXe siècle.

C'est sur ses bases que reposent la légitimité de la candidature Jean-Luc Mélenchon.

Jean-Luc Mélenchon comprend intellectuellement ce qui se passe grâce à Mercure/Vénus, mais également intuitivement et inconsciemment avec la position en maison XII en analogie avec le 12e signe du zodiaque, lui-même gouverné par Neptune qu'il reçoit chez lui depuis février 2012. Il veut à travers son programme répondre aux cruelles inégalités en les corrigeant par une répartition plus équitable des richesses.

Cette compréhension nous l'avons dit est aussi intuitive avec sa Lune en Poisson à 25°02. Plus Neptune qui transit au moment où nous écrivons à 12°47 se rapproche de cette position, plus la côte de popularité de Jean-Luc Mélenchon va monter.

Neptune a un transit très lent et pour atteindre ce 25° du Poisson il faudrait attendre l'après présidentielle 2022. Je ne pense pas que Jean-Luc Mélenchon se représentera mais la conjonction de Lune natale à Neptune céleste pourrait marquer durablement les esprits et le rendre mythique.

Pour l'heure, pendant cette période présidentielle on retrouve la présence dans le ciel du cycle Saturne/Neptune, le même qui rappelle l'influence collée à son ascendant et valorisé à l'angulaire.

Saturne/Neptune le cycle des grands mouvements populaire de la gauche radicale sont à l'œuvre pour porter la candidature de Jean-Luc Mélenchon

Ce cycle est celui des grands mouvements de la gauche radicale que l'on a pu connaître dans le passé qui ont amené les grands progrès sociaux dans notre pays à coup de lutte périlleuse. Le gouvernement du Front Populaire de 1936 était également marqué par le cycle Saturne/Neptune par l'opposition Poisson-Vierge.

La reproduction de ce cycle (pas à l’identique), a tout de même permis dans une certaine mesure de porter les radicaux de gauche au pouvoir. Pour preuve, Saturne/Neptune (Sagittaire/Poisson) s'est formé au moment des débuts de formation de ce cycle fin 2014 (AlexisTsipras de Syriza arrive au pouvoir en janvier 2015). Nous avions vu également l'émergence de Podemos en Espagne.

Ces deux mouvements politiques qui avaient au départ suscité un engouement et une adhésion massive des populations fûrent pour des raisons différentes des échecs cuisants.

En Grèce une fois au pouvoir Alexis Tsipras n’a pu mettre en œuvre sa politique de redistribution. Pire l’actuel 1er Ministre grec fût contraint le « pistolet » sous la tempe selon ses propres termes de suivre la feuille de route drastique imposée par la Troïka et la tyrannie de la commission de Bruxelles de l’Union Européenne.

Les raisons de ce désenchantement et cette cruelle désillusion est la marque de fabrique du cycle Saturne/Neptune en dissonance. (Il suffit de voir ce qu'il a produit dans le passé, en 1917 où la révolution communiste fût dévoyée).

Pour revenir sur l'exemple le plus récent celui de la Grèce, pour comparer une expérience beaucoup plus contemporaine, Saturne en Sagittaire (signe du mondialisme) donne toujours l’autorité et les prérogatives aux organes supranationaux (FMI, BCE de Frankfort en Allemagne, la commission de Bruxelles=Troïka).

Malgré la désagrégation du mur de règle saturnienne devant la pression hydraulique de Neptune, Saturne reste pour le moment soutenue, d’une part par Uranus astre qui symbolise le libéralisme.

Saturne/Uranus est le cycle des économies de l’offre et des politiques très droitières qui domine le ciel mondial.

D’autre part par la toile de fond de notre époque est marqué du sceau d’Uranus/Pluton (cycle de la grande crise actuelle et fausse jumelle à celle des années 30 qui donne pour le moment encore toute puissance à une Allemagne tyrannique qui domine encore l’Europe politiquement et économiquement comme jadis elle dominait le vieux continent militairement.

Jean-Luc Mélenchon avait soutenu Alexis Tsipras qui d’une certaine manière lui ressemble sur la ligne politique. Il a été le premier a être déçu qu’il cède au diktat de l’union européenne.

La particularité du Tsipras je l’avais souligné c’est qu’il est natif du Lion (même que Jean-Luc Mélenchon) et que ce signe une fois au pouvoir c’est-à-dire en haut de la pyramide a du mal à le lâcher, la fierté d’exercer des responsabilités, de faire carrière de côtoyer l’élite et d’être en vue (Lion signe de la noblesse), prime parfois sur la loyauté et l’honneur légendaire du Lion.

Le leader de Syriza avait préféré resté en poste plutôt que de démissionner comme son acolyte Yanis Varoufakis (Bélier, plus directe a tiré sa révérence plutôt que de ne pouvoir respecter la parole populaire du référendum et sortir de la zone Euro, reprendre la Drachme)

A travers cette épisode de la crise grecque, vous comprenez mieux « la radicalisation de la position de Jean-Luc Mélenchon.

Sa méfiance vis-à-vis de l’Union Européenne est née au moment du référendum du traité de 2005, où la parole du peuple n'avait pas été respectée s'est depuis transformée en défiance.

Cette nouvelle ligne politique plus dure, lui a d’ailleurs souvent été vertement reprochée, pendant de nombreux mois par ses partenaires politiques d’antan (PS, PC), mais également les médias, et autres organes de presse qui ont vertement critiqué sa course après le Front National.

Sa position de renégocier les traités européens pour donner une orientation plus sociale, en faisant jouer le rapport de force de la France, 2e puissance du continent, pour faire plier l'inflexible Allemagne d’Angela Merkel sur lequel tous les gouvernements français successifs se sont cassés les dents était contestée.  Pourtant c 'est l'implaccable réalité, de Jospin à Chirac, en passant par Sarkozy à Hollande tous ont abdiqué devant l 'écrasante supprematie de la chancelière.

Jean-Luc Mélenchon reproche aux gouvernants français qui se sont succédés, de ne pas avoir fait preuve de beaucoup de volonté pour essayer.

Compte tenu de tout cet historique assez lourd, il y a de quoi se demander pourquoi soudainement à l'issu d'un débat certes réussi, les médias habituellement si critiques choisissent soudainement d'applaudir à l’unisson des deux mains, en employant d'ailleurs le même élément de langage.

Ces éloges pourtant pleinement mérités contrastes trop avec l'idéologie dominante pour être sincère!

Si Jean-Luc Mélenchon fût brillant c’est incontestable avec plus de calme et de sérénité peut-être sur cette intervention qu’à l’accoutumé, L’objectif du système non avouée est peut-être d’utiliser Jean-Luc Mélenchon pour contrôler la montée de Marine Le Pen, très haute (bien plus que les sondages nous le disent). 

Ces commentaires et sondages élogieux officiels ont pour but un retour des brebis égarées du vote ouvrier FN, vers leur bastion d’origine à la gauche de la gauche.

La spécialité du système médiatique, est de la jouer comme aux échecs quand le cavalier peut prendre le fou et la reine en même temps. Cela se traduit en ce moment par la baisse de Benoît Hamon pour le punir d’avoir été vilain avec leur chouchou Emmanuel Macron. Cela s'est vu  quand le chantre du revenu universel l’a mis en difficulté par ses questions sur l'identité des généreux donateurs de sa campagne électorale .

Une fois de plus ce sont les médias qui distribuent de façon discrétionnaire les bons et mauvais points. Si vous avez une ligne politique, et des interventions qui convient à leur plan, vous êtes béni. Dans le cas contraire vous êtes châtiés par eux, jusqu’à ce que vous corrigiez le tir. Le candidat est donc sans arrêt coincé entre le marteau de ses électeurs a qui ont fait des promesses, et l'enclume qui les anéantissent. 

Tout ceci sans que le peuple ne s'exprime réellement, ce sont les médias qui parlent à notre place et façonnent à leur guise une partie malléable de l'opinion publique.

D’ailleurs j’ai entendu une journaliste le dire très clairement su BFM je cite: " Benoît Hamon fait une mauvaise campagne, il n'a pas arrêté de taper sur le candidat d'En Marche, il faut qu'il se ressaisisse son adversaire ce n'est pas Emmanuel Macron".

Stupéfiant  cette journaliste fait l'aveu soudain qu'elle est la directrice de campagne du candidat PS;

Le propre des médias nous l'avons déjà dit dans d'autres posts, c'est d'être gouverné par Uranus, lorsqu'elle est mal aspectée comme c'est le cas en ce moment avec Pluton (manipulation pourvoir de l'argent des 9 milliardaires qui possèdent 95% des  chaînes d'information et des titres de presse), cette planète devient opportuniste, tyrannique et changeante.

Elle opère des revirements de stratégie s’adaptant en un éclair pour tirer parti de la nouvelle donne.

Cette analyse est confortée par la dissonance de la brumeuse Neptune au Gémeaux signe de la presse qui explique ces machinations en cascade et le climat délétère de cette campagne voulue pour noyer dans ces embrouilles les vrais sujets.

Tout peut donc changer, aujourd’hui Jean-Luc Mélenchon est en état de grâce, mais est-ce que cela va durer jusqu'à la fin, et surtout se traduire dans les urnes par un bon score ? 

Une chose est certaine, c'est que la fracture du PS est consommée, elle est l'œuvre du cycle Saturne/Neptune et va profiter d'une façon ou d'une autre au leader de la France insoumise pour faire le plein et assécher le vote Benoît Hamon.

Pour autant est-ce que Jean-Luc Mélenchon peut être le 3e homme? Pas impossible! Pourquoi pas à la place d'un Emmanuel Macron décidément bien inconsistant.

 Est-ce que Jean-Luc Mélenchon peut se qualifier? Cela est selon moi malgré la puissance du cycle Saturne/Neptune (cycle radicaux de gauche)peu probable!

Tout d’abord parce que politiquement les électeurs FN sont fortement enracinés depuis des années. Le vote Marine Le Pen n'est pas aussi volatile que celui d'Emmanuel Macron par exemple. Les électeurs ne reviendront pas vers la gauche en un claquement de doigt  en deux semaines et malgré les efforts de Jean-Luc Mélenchon de rompre avec la partie internationaliste de son idéologie de base issue des mouvements trotskystes, et de les transformer sur  un pan de son programme en une ligne plus souverainiste (sortie de l'Union Européenne pas écartée selon les négociations avec l'Allemagne et patriotisme économique que l'on retrouve dans sa Uranus culminante en Cancer, avec Lune maître de ce signe en Poisson donc connecté avec les aspirations populaires (montée de Neptune en Poisson).

Marine Le Pen je l’avais déjà dit dans le passé possède dans son thème en position de force toute la pléiade des cycles présent dans notre ciel actuel et celui du 1er et 2e tour de l’élection présidentielle. (Uranus/Pluton conjonction en Vierge, Saturne/Uranus et Saturne/Neptune et bien d’autres atouts qui la qualifieront au second tour).

 

Par ailleurs même si Benoit Hamon marqué dans son thème par le Cancer ascendant Cancer est gêné par la séquence du Soleil en ce moment en Bélier, un signe de feu plutôt favorable au Mélenchon marqué par le Lion, en fin de campagne la barque pourrait légèrement se rééquilibrer en faveur du candidat PS. La Lune/Vénus sur son Milieu du Ciel, en Poisson le soir du 23 avril avril doublée d'un Soleil qui aura fait son apparition en Taureau plus en harmonie avec sa dominante Cancer doivent amortir le choc électoral et la déroute annoncée.

Imaginons que dans le pire des cas Benoit Hamon fasse 5 ou 6% et au mieux 12 ou 13, ce sont autant de points qui manqueront au candidat de la France insoumise pour empocher le ticket du second tour.

Le carré de Saturne en Sagittaire défavorable à l'ascendant de Jean-Luc Mélenchon a des degrés très proche me paraît être l'un des facteurs déterminants, qui pourrait l'empêcher d'accéder à la dernière marche du podium présidentiel.

Ceci étant dit son principal objectif, d'être devant le candidat PS, voir d'être de supplanter Emmanuel Macron pourrait être atteint. De quoi le mettre en position de force pour le 3e tour des présidentielle: Les législatives. Puis plus tard au moment de la formation du cycle de la grande gauche Jupiter/Neptune (Scorpion-Poisson) à partir du 11 octobre 2017, d'être en position de force pour peser dans le débat comme opposant au vainqueur de la présidentielle.

Jean Luc Mélenchon possède donc des atouts indéniables pour faire mieux qu'en 2012 et prendre le leadership dans le futur de la gauche (Des frondeurs Hamon, Montebourg, Filippetti,Filoche, Lieneman...)

Le Soleil sera en Taureau dans sa maison VIII (transformation). Signe en harmonie à la Vierge ses planètes maîtresses, même si ce l’écart est éloigné en degrés.

Le Taureau est gouverné, par Vénus que l’on retrouve en Poisson en conjonction sur à sa Lune natale, avec Lune céleste qui forme un aspect à Jupiter céleste (succès) en Balance encadré par Saturne/Neptune (cycle porteur du radicalisme de gauche).

De plus Lune/Vénus du jour sera en maison V en Poisson (chance) dont l’amuten est le Soleil, signe où trône le soleil du jour en Taureau. Le 2e signe du zodiaque à pour premier maître Vénus et second maître Lune. (on retrouve le cycle Lune/Vénus).

Neptune en Poisson figure en conjonction avec sa tête du dragon qui montre l’harmonie des masses populaires à son destin.

De plus le Soleil maîtrise le Lion où loge le Soleil/Mars/Pluton au Milieu du Ciel du soir des résultats. Le candidat de la France insoumise devrait être à l’honneur.

Enfin l’almuten de VIII c’est Pluton qui dans son ciel est bien aspecté et trigone à ses planètes valorisées Vénus/Mercure en Vierge. Le soir de l’élection on retrouve Vénus ;

 

Plusieurs cycles du ciel du moment se répètent dans son thème, ce qui montre qu’il est en résonnance avec certains courants collectifs et énergies de la période. Mais d'autres paraissent insuffisants pour le faire gagner.

-Uranus/Pluton il a en signe succédant en Cancer et Lion avec Uranus à 12° éloigné de Pluton céleste qui est à 19°, idem pour Pluton natal au Soleil du jour.

Le cycle Saturne/Uranus est faiblement présent à un degrés d’écart trop grand ce qui montre qu’il n’a pas intégré assez dans son programme la donne libérale du moment.

- Son Soleil natal forme certes un aspect à Saturne céleste au quasi-degré près, mais ne forme pas d’aspect à son Saturne natal. Son Soleil et Saturne ne sont même pas dans des signes succédant.

Par contre nous l’avons vu Saturne/Neptune en Balance (écart de 17°) valorisé par Jupiter montre qu’il fera le plein auprès de l’électorat de la gauche de la gauche.

Saturne carré à son ascendant ne sera quoiqu’il n’arrive pas favorable pour sa victoire finale. (Jean-François Copé, Nicolas Sarkozy avec ascendant Vierge ont tous les deux mordus la poussière).

Jupiter/Neptune (Bélier-Balance) que l’on retrouve avec un quinconce (Balance-Poisson). Jupiter et Neptune est le cycle de la gauche là encore il prendra des électeurs à son rival Hamon ou le supplante en vue des prochaines échéances lors de la reformation du grand cycle Jupiter/Neptune (Scorpion-Poisson)

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Politique & Astrologie

Repost 0
Commenter cet article

Lunesoleil 24/04/2017 14:56

De 15% estimé, dimanche Melenchon est passé à 19%, mais pas suffisant pour être considéré au 2ème tout comme il l'aurais souhaité

Yanis Voyance Astrologue 24/04/2017 18:08

oui pour Mélenchon est monté vraiment haut mais la Lune en Poisson comme vous l'aviez rappelé via Kevin Lagrange sur votre blog pas porteuse...j'avais relevé de mon côté sur deux précédents posts son ascendant en Vierge pas porteur (voir Copé, Nicolas Sarkozy battus au niveau politique Ancelotti brillant coach lauréat plusieurs fois en tant que joueur et entraîneur de la prestigieuse Ligue des champions sortis avec la puissante équipe du BAYERN MUNICH...je viens d'apprendre que son ascendant en Vierge...le carré de Saturne en Sagittaire leur a été fatal à tous...lune progressée aussi pas bonne un autre passionné d'astro m'avait interpellé là dessus sur mon post intitulé "le rêve bleu neptunien de Jean-Luc Mélenchon à l'élection présidentielle de 2017" de mars 2016

simon 14/04/2017 19:19

Ruth El krief sur bfm a demandé ce soir à 19h12 à l éditorialiste du figaro est ce que la montée de Melenchon prend des voix à Marine Le Pen vous avez bien raison dans votre analyse. Il y a bien comme vous le dites une mise en avant de jlm pour faire baisser marine!! Laurence Parisot pense comme une incantation vaine que Marine ne sera pas au 2e et comme vous semblez le dire elle se trompe

Greg 07/04/2017 09:40

Je ne vois vraiment pas comment Fillon va passer. Il lui manque 10 points derrière Macron, Mélanchon plaît de plus en plus, Le Pen ne perd pas de voies. D'ailleurs, les sondages ne peuvent pas être si éloignés des intentions de votes. Une grande partie de la population retraité de province, effrayés par l'actualité et la machine à audimat, en montrant les pays arabes en feux, fait l'apanage du FN. Ces personnes, baby boomers pour certains, ou ceux qui ont connu la guerre, iront voter, même en fauteuil roulant et ils voteront pour beaucoup FN. Chez les baby boomers, plus jeunes retraités, les 68'ards, pour beaucoup voteront par tradition PS => càd Macron ou Hamon. Mélanchon ne plaît qu'aux jeunes des grandes villes et les intellectuels, pas assez nombreux. Pour Fillon, il s'en ai pris tellement, que je ne vois pas les travailleurs blancs, les indépendants voter pour lui. Ils se retrancheront sur Le Pen ou sur Macron ou Mélanchon. Il ne reste que la bourgeoisie française et quelques miettes qui voteront pour Fillon. Donc je me demande quel miracle va le faire briller au premier tour. L'abstention des gauchistes qui râlent mais ne votent pas ou peu ? Les gens qui vont finir par s'apercevoir que Macron est vraiment vide, comme hier soir sur France 2 ? Franchement, débat après débat, émissions après émission, pas facile de voir les lignes bouger à part pour Mélanchon qui prend des voies à Hamon. D'ailleurs, après le premier débat à 11, les sondages BFM avaient mis Mélanchon en tête des politiques les plus convaincants (ils n'ont pas parlé d'intention de vote cependant). Et pour être sincère, j'ai parié avec mon beau père une bouteille de Whisky que Fillon sera élu en lisant vos articles, pour s'amuser, mais j'ai bien le sentiment que je vais perdre une bouteille ! lol :)

Yanis Voyance Astrologue 14/04/2017 19:44

Bonsoir Greg votre analyse de la sociologie politique et électoral de notre pays est effectivement très intéressante. Je conteste en revanche la véracité des sondages pour ne pas dire la manipulation pour bourrer les cranes plutôt que les urnes. J'ai pu l observer sur les récents scrutins Hillary annoncé pendant le dépouillement gagnante à 90% pour finalement voir Trump triomphe. Idem j avais prédit dès octobre 2014 que Fillon sortirait des primaires alors que juppe faisait la course en tête pendant 2 ans et des personnes comme vous m ont dit impossible que les sondages soient aussi éloignés de la réalité. Si vous saviez comment depuis des années durant les gens sont manipulé . C'est l oligarchie mediatico politique qui choisi leur champion et l installe dans la tête des gens à de matraquage sondagier pour faire croire que c'est le peuple sondé qui veut ça. Finalement cela s installe dans les esprits cela germe et on se retrouve avec des prédictions auto realisatrices...cela a bien marché en 2007 et en 2012 mais moins aujourd'hui car les gens voient l énorme décalage entre l aspiration des gens et ce que dit l elite sur les plateaux de TV. Un commentateur de mon blog m a récemment fait connaître Filteris un groupe canadien qui mesure le volume pour chaque candidat des réseaux sociaux! La campagne se gagne aussi sur la toile aujourd'hui. Leut résultats me semblent un peu plus approchant des résultats du scrutin mais à mon avis même eux sont loin vous verrez que marine le pen sera très hauye 30% Fillon derrière peut être 20-22% ensuite melenchon macron dans un mouchoir pour la 3e et Asselineau surprise qui pourrait bien faire entre 5 et 13%...

Alexis J 04/04/2017 12:01

Au-delà des pronostics, sondages et autres prévisions, qui forcément nous influencent tous, il convient de réfléchir, au plus profond de nous, au futur que nous désirons, parmi tous les probables possibles. C'est aussi ça la responsabilité de la démocratie.
Et pour ceux qui pratiquent l'astrologie, je me permets de rappeler le crédo de base de cet art : «ce qui est à l'extérieur est le reflet de ce qui est à l'intérieur». Rien de plus. En d'autres termes, les combats que nous menons dans le monde sont aussi des combats que nous menons en nous.
Bien à tous.

Tchen astrologue 17/04/2017 04:20

JEconfirme ce que Yanis dit par rapport au sondage. J ai eu l information du sondage de la semaine derniére fait par la dgsi: marine 31 Fillon21 macron 16melenchon15...on retrouve les chiffres que Yanis cite avec les nouvelles techniques de calcul.

Yanis Voyance Astrologue 04/04/2017 18:06

Très belle pensée philosophique Alexis J

sarah 03/04/2017 13:01

Bonjour Yanis,

Merci pour cet article, beau travail comme d'habitude !

Juste une petite réflexion sur le carré de Saturne. Pour cette élection, Mélenchon aura Saturne sur le FC (et Chiron), carré Asc-Desc et Lune et trigone soleil. Donc un saturne assez mitigé....Pour autant, en politique, quand la lutte devient tenace, la présence d'un saturne dissonant est souvent légion chez les gagnants à la Présidentielle. Pour accéder au pouvoir, faut se battre et affronter de sacrés obstacles.... un saturne harmonique apporte des facilités pour construire son projet, mais ce n'est pas suffisant pour remporter la bataille :

Pompidou a été élu en 1969 avec un saturne au MC, mais opposé à sa conjonction lune-Jupiter (maître de tout son amas cancer).

Giscard a été élu avec un saturne au MC carré de sa lune natale (maitre de son MC cancer).

Mitterand en 1981 avait Saturne à l'asc, mais au carré du MC-FC.

En 1988, Mitterand avait Saturne sur le FC carré Asc-Desc, oppo Pluton natal, sextile soleil.

En 1995, Chirac avait Saturne en 1 carré à ses planètes en 10 et opposé à Jupiter (maître de sa 10).

En 2002, Chirac a été élu avec Saturne sur le FC opposé à ses planètes en 10 (soleil, mercure) et carré mars-neptune-jupiter et NN !

En 2012, Hollande élu avec Saturne sur Neptune, carré Lune (orbe un peu dépassé mais quand même) et carré Uranus maitre de son MC.

C'est moins notable pour Sarkozy en 2007, bien que Saturne était en lion toujours dans l'orbe d'opposition à son soleil et mercure verseau.

Donc un saturne souvent dissonant, voire très dissonant dans certains cas.
Je note aussi que mise à part pour Hollande et Sarkozy, tous les présidents ont été élu avec un saturne angulaire.
Pour Sarko, il avait d'autres planètes lourdes angulaires.

Yanis Voyance Astrologue 04/04/2017 00:59

Bonsoir Sarah, Merci pour votre sympathique message assorti de vos analyses toujours très pertinentes...tous les exemples que vous prenez et votre explication sur la dimension saturnienne correspond bien à l'idée d'effort, de dur labeur, d'endurance et d'épreuves qu'il faut endurer pour récolter et endosser le costume de chef de l'état et acquérir l'autorité, la légitimité et le statut de Saturne...et malgré les dissonances ou position inconfortable de Saturne tous de les candidats que vous citez ont été élu; Pour l'expliquer et vous mettre sur la voie j'avais publié en janvier 2016 un article sur les primaires de la droite et du centre...et tenté d'expliquer chacun des cycles que nous avons en ce moment dans notre ciel et qu'il fallait que le candidat entre en résonnance avec cette architecture céleste pour être élu...chaque époque n'est donc pas totalement comparable car Saturne selon la position en signe les planètes avec lesquelles il est aspecté change d'une époque à une autre...exemple Jacques Chirac en 2002 vous vous souvenez sans doute du climat délétère avec Jean-Marie Le Pen au 2e tour avec des affaires à ses baskets (les guignols l'avaient rebaptisés en super menteur!)...on retrouvait bien comme vous le soulignez Saturne opposée à ses planètes en 10 (soleil, mercure) et carré mars-neptune-jupiter et NN ! Mais le fait que ce soit opposée à Pluton (car nous avions Pluton en Sagittaire qui montre son pouvoir, mais aussi d'une certaine façon sa relative soumission aux puissances obscurs du monde de la finance. Le fait qu'il ait lui même ait Saturne/Pluton (Verseau-Cancer) dans son thème montre une résonnance avec les énergies célestes...et une résilience un sens de la stratégie très prononcé qui lui a permis de faire tomber Lionel Jospin dans le panneau à plus d'un titre...en jouant déjà sur le levier Le Pen (nous n'avions pas encore les attentats à l'époque mais avec Saturne on détient l'autorité pour manœuvrer en coulisse (Pluton opposée) durant le week-end avant l'élection on à une un fait divers réel mais mis au devant des projecteurs le pauvre Paul Voise un petit papy très gentil (Papy= Saturne planète des anciens des patriarches) qui s'était fait tabasser il était apparu sur nos écrans le visage tuméfié...cela avait suscité une vive émotion dans le pays (Chirac est marqué par des dissonances de Soleil à Mars/Neptune émotion et double sesqui -carré Uranus et Pluton de part et d'autre de la roue zodiacale...) Mars/Neptune = colère teinté d'émotion...qui aurait provoqué un raz de marée de vote de colère...qui a fait bondir le vote Jean-Marie Le Pen de centaines de milliers de voix qui l'a fait se qualifié à la surprise générale au 2e tour (à l'époque je ne publiai et ne pratiquait pas l'astrologie de la même façon qu'aujourd'hui mais me souvient en regardant les derniers sondages avoir prévenu mes parents juste avant (je me souviens même avoir eu un échange avec un homme plus âgé qui me disait on verra au second tour je voterai pour le mieux placé et lui avait rétorqué mais nous ne sommes pas dans un turf le vote c'est du sérieux, une lourde responsabilité...un devoir citoyen...passé l'anecdote ...si on ajoute que l'ancien chef de l'état aurait marabouté l'ancien premier Ministre Lionel Jospin pour qu'il perde la présidentielle (la combinaison Saturne/Pluton doublée de son Soleil affligé à Mars/Neptune et Pluton est typique)...concernant Mélenchon qui a un ascendant en Vierge j'ai procédé par analogie de notre époque Nicolas Sarkozy et Jean-François Copé qui ont tout deux un ascendant dans le 6e signe du zodiaque...ils n'ont pas passé le 1er tour des primaires....dans un autre registre plus sportif...j'avais pronostiqué de longue date la victoire de Didier Deschamps et des bleus en coupe d' Europe...car le thème du sélectionneur était vraiment fort...mais j'avais négligé que l'ascendant carré à Saturne céleste sur le MC l'a fait échoué à la dernière marche...pour résumer Mélenchon a un très bon thème pour faire fort cette année! Mais le problème c'est qu'il est concurrencé par Marine Le Pen qui dispose de tout les cycles Saturne/Neptune (elle rogne sur la gauche de la gauche de Mélenchon...) Jupiter/Neptune (idem pour le programme économique très à gauche)...j'essaierai de revenir prochainement pour publier un autre papier sur les présidentielles