Donald Trump quel type de présidence pour les 4 prochaines années?

Publié le 20 Janvier 2017

Le fait d'actualité:

C'est aujourd'hui à midi (heure locale et 18h heure française), qu'a eu lieu l' Inauguration-Day. Le fameux jour où Donald Trump président élu a prêté serment sur les marches du côté ouest du Capitol pour prendre ses fonctions, et ainsi  devenir officiellement le 45e Président des Etats-Unis d'Amérique.

Son élection "surprise" le 4 novembre dernier à la maison blanche sous l'impulsion du cycle Jupiter/Uranus/Pluton, a crée une véritable onde de choc et déjà fait couler beaucoup d'encre.

Nul doute que son mandat de 4 ans va également beaucoup faire parler tant la ligne politique de l'ancien animateur de télé-réalité, rompt avec la longue tradition séculaire interventionniste, mondialiste de l'administration américaine qui a longtemps gouvernée dans l'ombre et opérée les choix stratégiques pour le pays.

Alors que la candidate démocrate Hillary Clinton prônait la continuité des politiques précédemment menées à savoir l'ouverture, le libre-échange, le mondialisme et l'interventionnisme sur le plan international, notamment au moyen orient en Iran et contre la Russie, le programme de Trump et ses choix  politiques, économiques, sociales, sociétaux  environnementaux annoncées sonnent comme  un tournant majeur pour son pays mais également pour la face du monde. (c'est ce tournant déjà signalé dans notre publication du 8 juin 2016).

Compte tenu de la personnalité imprévisible du nouveau Président des Etats-Unis (voir le précédent article), ainsi que le décalage récurent entre ce qu'un politicien en campagne promet, et ce qui est mis en œuvre concrètement pendant le mandat, je vous invite à  regarder ensemble à la loupe la carte du ciel du jour de son investiture à l'instant T, pour tenter de percer à jour la "Real ligne politique" qui sera déployée durant les 4 années qui viennent.

Le thème de l'investiture de Donald Trump

Le 20 janvier à 12h à Washington, le Soleil est comme à chaque investiture à cette date et à cette heure culminant au Milieu du Ciel en Verseau. On célèbre le "Roi"(Soleil) en grande pompe avec tout les égards qui lui sont dû, par une cérémonie d'investiture flamboyante sur laquelle il est inutile de s'attarder.

Le Verseau est le signe du renouveau, mais également du libéralisme la marque de fabrique habituelle de tout les présidents américains depuis le second mandat de Franklin Delano Roosevelt en 1937, qui avait fixé et avancé la date les 20 et 21 janvier.

Ce dernier par exemple une fois élu, au plus fort de la crise des années 30 qui était déjà marquée à l'époque par le sceau du cycle d'Uranus/Pluton, la frère jumeau de l'influence que nous vivons en ce moment, avait lors de son premier mandat pris ses fonctions le 4 mars 1932, sous le signe du Poisson.

Sans dresser le thème complet du moment de l'investiture de l'un des plus grands Présidents des USA, souvent cités en référence, on remarque que le signe du Poisson est celui de l'altruisme, de l'interventionnisme. L'ancien chef d'état disparu en fût l'incarnation  des plus remarquable de ces valeurs, par son célèbre New Deal, la fameuse  relance économique keynésienne, assortie d'une politique de grand travaux pour tenter de sortir le pays du marasme économique sans précédent dans lequel son pays et le monde était plongé. 

Pour en revenir à la carte du ciel de l'investiture de Donald Trump, qui a lieu avec un ascendant en Taureau avec une Vénus 1ère maîtrise dans le signe du Poisson, indique bel et bien qu'il y aura une tentative de relance économique, en maison XI (secteur qui fait écho au 11e signe du Zodiaque le Verseau où l'on retrouve le Soleil qui forme un seul aspect avec le nœud nord de la lune symbole du destin en Vierge le signe des services publics). Cette relance sera plutôt libérale et fondée sur les innovations, les nouvelles technologies comme le numérique, la robotique, l'informatique...

Vénus  est en revanche barré par Saturne (restriction, baisse) en maison VIII en Sagittaire, le signe de l'international et du mondialisme, de l'import export qui est aussi le signe ascendant des Etats-Unis (4 juillet 1776 à 16h50 Philadelphie).

Le nouveau président a bien mis au cœur de son programme  (on retrouve la sémantique vénusienne le cœur, l'économie avec le signe du Taureau), une politique de relance par l'activité, la baisse générale des impôts, la déréglementation ainsi qu'un retour de l'état fédéral qui resterait cantonné dans les fonctions régaliennes. 

La dissonance de Saturne planète de la loi et du règlement en Sagittaire en maison VIII (fiscalité, finance), atteste de cette volonté, de ce virage résolument protectionniste à la fois interventionniste sur les secteurs stratégiques, comme un retour à des fonctions plus régaliennes de l'état, et donc un laissé faire plus libéral dans d'autres secteurs.

C'est certainement l'intention la plus remarquable et la plus tranchée du programme du milliardaire américain, qui préconise en effet une politique plus isolationniste conforme à son slogan de campagne qui l'a fait gagner "American First".

Il prône en effet carrément le retrait des Etats-Unis de nombreux traités et organismes d'obédience internationale comme les traités de libre échange transpacific, la remise en question des traités de libre échange nord-américain, de la présence à l'Organisation Mondiale du Commerce. 

Saturne en Sagittaire symbolise donc bel et bien clairement les restrictions et remise en place de barrière douanière en taxant les importations de produits mexicains et chinois pour protéger et rééquilibrer les échanges (Jupiter maître du Sagittaire en Balance signe de l'équité) bien reliée à Saturne montre qu'il parviendra à mettre cette mesure en place.

Pour redonner confiance au monde du travail Jupiter trône en maison VI (Emploi), en Balance le signe gouverné justement en premier lieu par Vénus maître de l'ascendant du thème de l'investiture et Saturne 2e gouverneur du 7e signe du Zodiaque.

Saturne étant la planète le plus étroitement reliée au monde du concret et des réalisations montre par le soutien de Jupiter (croissance) par le sextile qu'il y arrivera, mais avec beaucoup de mal et qu'il faudra du temps (Saturne est la planète de la temporalité). Mars planète d'action en Poisson est dissonante à Saturne qui montre les freins de l'administration, l'establishment  bien ancrée et implantée de longue date. 

La planète du conservatisme Saturne va par ailleurs se heurter à Neptune toute puissante en Poisson qui montre les embrouilles, les manipulations pour le faire trébucher. A moins que ce soit lui qui soit ondoyant façon Mars en Poisson. L'un des plus grandes  difficultés pourrait être de contenir le flot de Neptune qui submerge les digues saturniennes que ce soit sur le plan économique avec la nécessité de mettre de l'écologie et l'humain au cœur de l'économie sous peine de voir des dégâts irréversibles se produire, qu'au niveau de l'immigration nous le verrons plus loin.

En effet Donald Trump prévoit de remettre en cause l'engagement des Etats-Unis sur le traité de Paris sur le climat la fameuse COP21. Il souhaite mettre fin du financement public pour les programmes de lutte contre le réchauffement climatique qui seraient selon lui un frein à son programme de relance, puisqu'il compte réinitialiser les ressources immédiatement disponibles, comme la production d'énergie fossile ( charbon fracturation hydraulique...pétrole). On retrouve la remise en question par la présence de Pluton (planète des ressources souterraines) en Capricorne (signe terrien) en maison IX (pouvoir édictée à l'internationale) carré à Uranus (remise en question) également carré à Jupiter (Croissance). 

Voudra t-il remettre en question le process de la COP 21 qui est contraignant pour son pays et qu'il considère comme une ingérence à ses affaires intérieures? Ou la dimension écologique et l'urgence de changer nos modes de production?

L'Allemagne par exemple par sa chancelière Angela Merkel a bien ratifié le traité de la COP21 et pourtant depuis la catastrophe de Fukushima en mars 2011, à la formation du cycle Uranus/Pluton, a décidé d'arrêté le développement de l'énergie produite par le nucléaire, pour accélérer la transition énergétique vers les énergies alternatives. Cela a nécessité la réouverture  les mines de charbon, ce qui augmente de façon considérable pendant un temps la production de gaz à effet de serre. Cette position  contrevient aux accords sur le climat même si on peut comprendre que le pays a choisi cette option transitoire, le temps de développer suffisamment les énergies renouvelables pour devenir auto-suffisant en énergie pour son pays.

Quoiqu'il en soit, cette mutation profonde voulue avec une Saturne en maison VIII en Sagittaire qui isole, sera difficile à mettre en œuvre, car Saturne gouverne le Capricorne (signe du conservatisme) où séjourne Pluton la planète du pouvoir politique aux mains de l'establishment, des conservateurs, des banquiers, et des institutions mises en place de longue date.

Pluton (finance cachée dans les paradis fiscaux, marchand d'arme et de la guerre) en maison IX (au niveau international) mal reliée à d'une part Jupiter (finance, exportation, fiscalité, croissance, progrès) et Uranus (revirement de situation, onde de choc, invention, nouvelle technologies, les grands capitalistes, lobbies comme l'industrie pharmaceutiques axe VI-XII marché de la santé) en maison XII (épreuves) montre bien les difficultés de renverser la perspective.

Toutefois paradoxalement conformément à Uranus planète des grands ambivalences et grands contre-pied, carré à Pluton en maison IX (international) et Milieu du Ciel (destin du pays), l'influence de ce revirement sera déterminant pour la marche du monde des autres pays du globe. Un nouvel ordre mondial est en train de s'établir. Celui-ci est aux antipodes de celui que nous avons connu de la course en avant vers l'ouverture des frontières, le libre échange.

Ce programme choc, pourrait essaimé très rapidement sur les autres pays  au moment notamment de la formation du prochain cycle de Saturne/Pluton en Capricorne en dissonance à de nombreux thème de nombreux pays du monde. Saturne/Pluton en Capricorne au carré du thème de la France, Allemagne, Chine, Portugal, Espagne (thème Balance), Japon (thème Bélier), Grèce, USA, Royaume-Uni (thème Cancer), Zone Euro (thème Bélier traité de Rome 25 mars 1951, et Capricorne monnaie Unique 1er janvier 1999 et 2002). Les fermetures des frontières pour tout ces pays, la mise en place de barrière douanière et d'un retour au protectionnisme, et d'une relocalisation de l'appareil productif impulsé par la nouvelle donne Nord Américaine va remettre en cause les fondements de toute la construction européenne, comme pressenti de longue date (lire mes précédentes publications).

Est-ce que la croissance comme le préconise certains économistes sera contractée?

Selon une étude de l'institut Citigroup, la nouvelle politique de Donald Trump  pourrait faire chuter le PIB mondial de 0,7 à 0,8 point de croissance et plonger l'économie du pays en récession. Et pourtant au regard de la carte du ciel du moment de l'investiture, on se rend compte que  le cycle Jupiter/Uranus/Pluton celui de la crise va se poursuivre remettant en cause les fondements des politiques menées de longue date, ainsi que d'un modèle économique. Cela veut dire que la situation est en réalité déjà catastrophique depuis longtemps. Aux Etats-Unis en ce moment le taux de chômage n'est pas de 4,5%, mais d'au moins 17%. Les chiffres sont bidonnés. Il n'y a jamais eu autant de pauvres qui font la queue très tôt le matin devant les banques alimentaires, les gens sont découragés et ne croient plus au rêve américain. 

Pourtant le cycle Jupiter/Saturne/Uranus plutôt vertueux mais certes très libéral va maintenir la croissance et même permettre l'innovation, la création d'un nouveau modèle. Bien entendu, comme toute mutation, cela ne se fait jamais sans grincement de dent.

Mais on le voit déjà avec par exemple la Grande Bretagne et le Brexit, le cataclysme annoncé pour dissuadé le peuple britannique de voter la sortie de la zone Euro, n'a pas eu lieu, bien au contraire. Les résultats de l'économie du Royaume Uni est même très encourageante. Selon le journal le monde le pays a même enregistré une croissance de 0,3% supérieure, et titrait en dépit des craintes suscitées avant le référendum, la croissance britannique résiste.

Concernant les échanges commerciaux avec le monde extérieur, Mercure planète du commerce n'est pas attaquée en terme d'aspect. Les échanges seront plus lents, plus contrôlés, avec des règles de protection, mais ne seront pas entravés pour autant avec les pays étrangers. Mercure reçoit l'aspect de la Lune/Vénus/Neptune, ce qui fluidifie plutôt les transactions notamment avec les pays outre marins. Le business est favorisé, on reconnaît là la marque de l'homme d'affaire.

La maison I en Gémeaux parle de la jeunesse, avec Mercure maître du Gémeaux justement en Capricorne pour permettre de redonner du pouvoir d'achat (Mercure-Vénus sextile) et désendetter les étudiants et plus largement le peuple (relation Lune-Neptune). Privilégiés la recherche fondamentale et les études.

La politique de la famille et la femme seront également centraux avec la Lune en Scorpion valorisée au descendant.

Les valeurs familiales,la politique de la natalité et de la fécondité seront ses principaux chevaux de bataille. La Lune en scorpion parle d'intensité, de transformation, de remise en question, de pouvoir relié à Vénus/Neptune en Poisson signe de la religion.

On retrouve l'influence puissante des courants spirituels qui influencent en sous main (Scorpion signe du secret), la politique plutôt réactionnaire, puritanisme semi-carré à Saturne (rigorisme) sesqui-carré à Mars (colère) qui provoque de la colère et des mouvements de contestation chez les mouvements féministes. De nombreuses femmes sentant leur liberté menacée concernant la remise en cause de la loi IVG vont se manifester, sur les questions liées à la sexualité Saturne en maison VIII (sexualité) qui fait écho au Scorpion où trône la Lune, et Pluton en Capricorne.

Quelle popularité pour Donald Trump ? Pourrait-il être destituée ou supprimé avant la fin de son mandat?

 C'est une question assez récurrente que bon nombre d'observateurs se posent tant son élection fût sujette à la controverse, la polémique et même la contestation.

Tout d'abord sa côté de popularité, n'est pas ou ne sera pas aussi catastrophique que ce que les sondages et médias annoncent en ce moment. La Lune (popularité) bien reliée à Vénus (côte d'amour) et Neptune (peuple) atténue l'impopularité annoncée et montre que dans l'ensemble le Président sera apprécié et plutôt populaire.

Une augmentation même modeste du pouvoir d'achat des femmes, et des classes populaires n'est pas à exclure, à travers des déductions fiscales et par la création d'emploi. Lune en maison VI (emploi). 

Son épouse Mélania Trump native du Taureau 26 avril 1970 avec un Soleil valorisé à l'ascendant du moment de l'investiture pourrait constituer l'atout charme pour atténuer les critiques. On retrouve d'ailleurs le symbole de la femme valorisée à l'angulaire au descendant ce qui montre plutôt de la discrétion de la part de son épouse, mais qui devrait plutôt séduire et fasciné. Les médias chercheront à percer le mystère (Lune en Scorpion).

Concernant l'hypothèse d'une destitution, ou d'un destin tragique à la Lincoln ou JFK, de ce côté là rien d'impossible.

Le Soleil du thème de l'investiture n'est certes pas attaqué directement en aspect, en revanche par le jeu des correspondances, on s'aperçoit que Mars planète de la guerre qui peut symbolisé un possible attentat sur sa personne en en maison XI, fait écho au Verseau.

Mars est par ailleurs carré à Saturne la grande faucheuse placée en maison VIII (mort). Le 8 est en analogie avec le Scorpion où l'on retrouve la Lune qui forme également une dissonance à Mars.  Idem Pluton (mort réelle ou symbolique sur le plan politique) en Capricorne qui intercepte Saturne en maison VIII, est carré à Uranus (imprévu, arme à feu) en maison XII (épreuves). Cette maison est en analogie au Poisson où l'on retrouve justement Mars planète de la guerre.

Si on regarde le thème de Donald Trump, né le 14 juin 1946 à 10h54 en Jamaïque, on remarque que son Soleil est conjointe à Uranus et la tête du dragon (destin) qui marque les imprévus et ce caractère virevoltant, opportuniste, versatile, désinvolte et profondément libéral. L'activation du cycle Saturne/Neptune par des astres rapides comme par exemple Mars jusqu'au 28 janvier, ou encore les dates des 21 avril au 4 juin 2017, ou encore du mois d'août particulièrement le 21 août et septembre sont assez dangereuse pour le nouveau président.

Ensuite c'est plutôt à partir du printemps 2019 au moment de briguer un 2e mandat avec Uranus qui passera en Taureau et qui attaquera ses planètes en lieu dans le zone de l'épreuve, avec en concert une Neptune en Poisson fragilisant son Soleil en Gémeaux, peuvent le mettre en difficulté.

La politique d'immigration, sécurité, et lutte contre le terrorisme

Si Donald Trump a prévu une politique choc d'expulsion des millions de clandestins, et la construction d'un mur pour endiguer l'immigration illégale, celle-ci ne sera pas simple à mettre en œuvre compte tenu de Neptune planète très puissante en Poisson qui submerge les digues des lois de Saturne (mur, règle restrictives). Les résultats seront mitigés même si l'abrogation de certaines loi favorisant l'immigration illégale pourrait être votée. Le mûr et les miradors existent déjà le long de la frontière mexicaine, et cela n'a jamais complètement empêché les clandestins pour l'essentiel latino de traverser le rio grande. En revanche un contrôle renforcé sera effectué pour les frontières et suspendre de l'immigration pour les régions concernées par le terrorisme.

L'alliance sera puissante notamment dès la rentrée 2017 avec la Russie pour démanteler le terroriste de DAESH en Syrie et en Irak. Saturne planète des mesures implacables en maison VIII (mort), maîtrise le Capricorne où l'on retrouve Pluton (destruction). Saturne carré à Mars/Neptune en Poisson est le symbole du radicalisme islamique. La guerre fera rage et les combats seront meurtriers. La motivation sera de mettre la main sur les puits de pétrole pour couper l'herbe sous le pied aux ennemis, mais également s'enrichir et faire du profit.

Le budget de la défense sera augmentée, et une politique pro-armement sera menée pour relancer l'emploi et assurer une sécurité importante du territoire.

Conclusion

Ce nouveau président pour le moment très contesté et qui suscite à bien des égards de nombreuses interrogations et des réticences des observateurs de la vie politique, peut s'avérer pour son pays en fin de compte à la surprise générale un appui certain pour le sortir de l'ornière. A l'instar de sa signature Uranienne et Martienne c'est un homme politique qui sera toujours là où on ne l'attend pas, actif, très conquérant et déterminé. Sujet aux voltes faces assez déconcertantes;

C'est quelqu'un qui voudra des résultats rapides et bousculera sans ménagement une certaine caste établit de longue date. Un nouvel ordre mondial avec des nouvelles règles du jeu, vient en remplacer un autre, et c'est cet affrontement entre ces deux puissances antagonistes qui provoque déjà et encore plus demain des remous et autres  désordres mondiaux. De nouvelles guerres pourraient naître pour le partage du gâteau, entre l'ordre ancien et le nouvel ordre qui vient lui contester un leadership séculaire.

La carte de la fusion selon mon oracle de la Triade, montre que le nouveau Président des Etats-Unis sera nouer des partenariats importants avec certains grand groupe de son pays, et coopérer avec beaucoup plus d'ouverture, d'opportunisme avec la carte de la porte. Il pourrait mettre fin avec la carte de la tentation et le mensonge à une affaire scabreuse et immorale qui peut toucher à la sexualité. A moins que lui même soit victime d'une attaque sur ce plan là, ou qu'il renie certains engagements pris pendant son mandat. Il aura toute la latitude pour se défendre et répliquer avec des dossiers encore plus sulfureux qui sont tues dans les grands médias, mais qui mettent en cause de nombreuses personnalités politiques et du show business dont la réputation est pourtant dorée.

 Sa relance par la baisse de la fiscalité et la mise à mal d'une technocratie peut s'avérer payante et libérer les énergies créatives. Sur le plan des finances publics avec la carte de l'eau, et la pénitence qui parle de la dette souveraine ce ne sera pas gagné. On ne redresse pas un pays dans un temps record à tous les niveaux en aussi peut de temps surtout vu l'état de la dette américaine plutôt faramineuse. Je le vois aussi tenter de réconcilier son pays avec certaines nations qui ont pu être déstabilisée par l'ancienne administration, comme certaines contrées d'Amérique Latine et bien sûr la Russie de Vladimir Poutine; 

Nous voyons déjà esquissé ce partenariat historique qui rompt complètement avec les années de guerre froide, durant les décennies d'après guerre, le Maccarthisme et la chasse aux sorcières rouges communistes.

Sur le plan internationale, cette nouvelle donne, interventionniste et ce protectionnisme aura donc un impact sans précédent, partout dans le monde et notamment en Europe où il fera des émules, même si sa ligne politique suscite aujourd'hui la défiance et la colère du personnel et gouvernement déjà au pouvoir depuis longtemps. Les dirigeants choisis par les peuples lors des prochaines élections en France, en Allemagne auront le même pédigrée plutôt libéral, mais souverainiste et patriotique. Le 1er pays qui pourrait sortir de la zone Euro et le faire éclater pourrait être finalement l'Italie plus que la Grèce. 

 

 

 

 

 

Rédigé par Yanis Voyance Astrologue

Publié dans #Maison Blanche 2016

Repost 0
Commenter cet article

Shitchan 23/01/2017 00:58

Cher Monsieur, Je ne connais strictement rien à l'astrologie mais je suis "sensible" à son langage. Si l'on met en parallèle ce que vous écrivez et les articles un peu étayés que l'on peut lire sur divers sites de géopolitique notamment, j'ai le sentiment que les discours se rejoignent et je trouve cela passionnant : un seul angle de lecture ne peut nous satisfaire ; il faut savoir déployer nos antennes. C'est ce que vous nous tâchez de nous apprendre et je vous en remercie. Tant is pour les insensibles : ils ne doivent pas être (encore) dans le bon angle !!

Yanis Voyance Astrologue 23/01/2017 12:22

Bonjour Cher Monsieur, merci beaucoup pour votre message, votre réceptivité à l'astrologie et l'ouverture d'esprit. Portez vous bien!

jaja 22/01/2017 14:52

Hmmm il y a quelque chose de très gênant dans votre interprétation, comme une satisfaction.
Tant pis pour les minorités ( les droits civiques vont être limité dans le sud des usa) tant pis pour les femmes ( limitation de l'ivg et du planning familiale ) c'est pas trop grave car on va enfin quitter le monde libéral mais à quel prix ?!

Yanis Voyance Astrologue 22/01/2017 17:43

il n'y a aucune satisfaction pas plus que quand j'ai fait des prédictions sur Hillary, sur le Brexit, sur le référendum Grec, les primaires de droite ou de gauche . Je vous invite à lire mes articles. Si vous connaissez le langage céleste vous verriez que Pluton qui nous apprend beaucoup sur la marche du monde occupe le Capricorne (signe du conservatisme, du retour à certaines valeurs patriarcales...)...nous avons amorcé ce retour depuis 2008 qui correspond au début de la grande crise des suprimes...je l'ai dis et écrit sur ce blog et dans plusieurs vidéos. Auparavant Pluton était en Sagittaire signe de l'international, du mondialisme (de 1995 à 2008) c'était l'âge d'or de l'ouverture, des grandes organisations (OMC, Union Européenne avec élargissement jusqu'à 27, FMI,...) le sagittaire vous pouvez lire le caractère de ce signe est celui qui aime tout ce qui est grand qui aime fédéré, s'ouvrir voyager sans entrave...d'ailleurs vous verrez que les hommes politiques qui sont pour l'ouverture le fédéralisme sont marqués par le Sagittaire François de Ruggi, Emmanuel Macron,... les élitistes très marqués par le Lion...etc...j'ai publié un article spécifique sur ce sujet..http://www.yanis-voyance.com/2016/11/les-12-signes-du-zodiaques-face-a-leurs-engagements-en-politique.html. bien entendu le thème complet vient contrebalancer...concernant l'astrologie mondiale on prend en compte les cycles...Maintenant concernant les minorités, les discriminations, les droits civiques...ils existent déjà depuis des décennies aux USA, ce pays est celui du paradoxe...où cohabitent des gens très progressistes, tolérant, très cultivés, diplômés...à côté de personnes ultra réactionnaire, incultes, profondément raciste...c'était déjà le cas même 100 ans après l'abolition de l'esclavage (voir la lutte des noirs dans les années 50 -60 Rosa Park, Luther King)...il y a eu du progrès mais sous Obama pourtant black cela n'a pas empêché les bavures les discriminations, les prisons sont pleines de ces minorités...concernant Trump s'il est vrai que la parole de certains racistes a pu se libérer et que certaines mesures vont être prise de façon rétrograde je n'y suis pour rien. C'est une fois de plus l'apanage de Pluton en Capricorne...il faudra attendre 2024 et le transit de Pluton en Verseau signe révolutionnaire, plus fraternel, de l'amitié et l'équité pour éventuellement voir une nouvelle donne...d'ici là comme je l'ai annoncé déjà il y a longtemps l'impact sur notre continent sera le retour au protectionnisme, le souverainisme, la coopération à la carte, la fin de l'Union Européenne...la défense des intérêts nationaux le patriotisme, mais aussi les nationalismes....on peut le déplorer mais c'est ainsi c'est à chacun de prendre conscience que chacun à son niveau avons une infime parcelle de notre destin mondiale et de faire de bonnes actions, en épousant l'énergie de Neptune (planète d'humanité, de solidarité et d'amour universelle...) pour contrebalancer les choses...pour le moment Saturne contre carre Neptune donc on a plus des gens qui utilisent les valeurs écologistes, humanistes, de solidarité,...Pour garder le pouvoir on retrouve Pluton planète de pouvoir dans le signe du Capricorne qui est aussi le signe des banques, des institutions anciennes, de la construction Européenne l'euro (euro lancée les 1ers janvier 1999, et 2002 mise en service...) Traité de Maastricht 7 février 1992 marqué par le Capricorne, même si le thème est Verseau...Pluton est depuis 2011 attaqué par Uranus (cycle Uranus/Pluton Bélier-Capricorne) cycle jumeaux de la crise des années 30 où l'on avait Uranus en Bélier et Pluton en Cancer signe opposé au Capricorne.. le Cancer est le signe des nations d'où la guerre fratricide entre les pays avec au bas mot 50 millions de mort pendant la seconde guerre mondiale...Et aujourd'hui au moment de l'investiture de Trump Pluton était à l'exacte opposé en degrés dans le zodiaque du moment de sa découverte en 1930 d'où le retour vers les nations...( j'ai écrit de nombreux articles qui explicitent cela http://www.yanis-voyance.com/article-la-crise-economique-expliquee-dans-sa-dimension-historique-geopolitique-et-astrologique-116553289.html )