Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 12 signes du zodiaque face à leurs engagements en politique

Publié le par Yanis Voyance Astrologue

Le fait d'actualité:

Nous sommes à quelques jours du début d’un long marathon électoral dont le coup d’envoi sera donné par l’élection de la primaire de la Droite et du Centre les 20 et 27 novembre prochain, suivi de celle du PS les 22 et 29 janvier, pour aboutir enfin au printemps aux deux tours du scrutin de la présidentielle 2017, pour s’achever par les élections législatives en juin.

Cette séquence politique en plusieurs étapes, s’annonce à la fois dense, riche en débat et en personnalités politiques qui émergent, mais également cruciale pour les années à venir de notre pays.

Jamais dans l’histoire de notre Ve République le nombre de candidats n’a été aussi important et l’issu du scrutin aussi incertaine.

L’effet des primaires et son introduction dans notre démocratie qui multiplie les candidatures y est sans doute pour beaucoup.

Les sondages et les spéculations vont donc bon train, et les commentateurs de la vie politique sont en pleine ébullition pour évaluer les  probabilités de victoire. Les boussoles sondagières se dérèglent au point que certains observateurs commencent même à y perdre leur latin.

Au regard de ce qui se passe dans d’autres démocraties occidentales, on constate que nous sommes rentrés dans une époque, où les surprises électorales sont de taille.

Les résultats des derniers scrutins en atteste. En Grèce et en Grande Bretagne avec les référendum successifs sur le Grexit, et Brexit ont vu des résultats inversés à ceux annoncés par les médias. Plus récemment encore l’élection de Donald Trump à la Maison Blanche à crée une véritable onde de choc dans la presse. En Autriche  Norbert Hofer candidat du Parti de la Liberté d’Autriche, classé plutôt à l'extrême droite de l'échiquier politique selon la nomenclature habituelle, a déjà crée la surprise en arrivant en tête. Il a toute les chances de remporter le scrutin prévu le 4 décembre prochain .

Les cycles planétaires des « surprises » les biens nommés Uranus et Pluton semblent avoir une fois de plus crées leur lot de coup de théâtre habituel. Nous avions pressentis dans nos colonnes pour les scrutins Grecs, Britanniques et Américains qu’il se passerait quelque chose d’approchant, c’était  pour ceux qui me font l'amitié de suivre nos écrits des demie-surprises.

Ce renversement de perspective observé dans les autres pays, va-t-il avoir un impact sur nos scrutins français ?

Vous avez mes impressions, et mes intuitions pour chacun des candidats dans mes prévisions et prédictions 2017 pour la France et le Monde, avec d’autres publications antérieures dans la rubrique « Elysée 2017 ».

 

L’autre grande inconnu c’est le taux de participation à tous ces scrutins.

Un autre sondage LH2 -"Nouvel Obs" paru en avril 2013, certainement encore d’actualité, révèle que 70% des français n'auraient plus confiance en leurs hommes politiques. Cela voudrait dire qu'1/3 de nos concitoyens seulement croient en leur bonne moralité et honnêteté publique.

D’autres observateurs estiment certainement à juste titre que l’espace et l’offre politique sont verrouillés, à cause d’ un manque de renouvellement du personnel public qui contribue à les discréditer.

 Entre le tous pourris et la défiance qui continue de croitre vitesse grand V dans notre pays, nos représentants ne sont vraiment pas à la fête au seuil de l’année électorale qui nous attend.

Ce que les électeurs semblent le plus déplorer c’est le décalage entre les promesses électorales, et la concrétisation des projets une fois élu.

Le très controversé mais souvent éclairé philosophe Michel Onfray twittait récemment pour qualifier la politique : « Séduction, élection, trahison ».

Le taux de participation déjà en chute libre lors des précédents scrutins risque-t-il encore de s’aggraver ? Notre démocratie déjà bien malmenée est-elle en mauvaise posture? Ou au contraire va-t-elle se revivifier à l’occasion de ces prochains scrutins ?

Je ne répondrai pas ici à cette question, c’est à chacun de faire ses choix et d’agir en conscience selon ce qui lui semble juste.

J’indiquerai tout de même que malgré le désamour croissant des français pour leurs politiciens d’autres questions posées dans ce sondage laisseraient tout de même penser que, nos concitoyens semblent encore croire en la politique, et font plus volontiers confiance à leurs élus de proximité: Maire, et conseiller municipaux.

Le peuple français reste quoiqu’il arrive assez féru de politique surtout au regard d’autres grandes démocraties comme les Etats-Unis dont le taux de participation à un scrutin national comme la présidentielle américaine n’est que de 55%, quand en France il fût en 2012 de 80%.

En attendant que les scrutins délivrent leurs verdicts finals, je vous invite à y voir un peu plus clair sur la personnalité de vos candidats ainsi que sur les valeurs qui animent vos futurs élus.

 J'ai dressé pour cela en bref un classement des 12 signes zodiacaux, et leur attitude face à la politique. Ces portraits sont bien entendu des archétypes bardés de généralités. Mais ces grandes lignes,vous permettront de mieux comprendre les motivations et autres mobiles parfois cachées de nos hommes politiques.

Vous pourrez ensuite pour les plus passionnés vous amuser à affiner ces portraits, en le confrontant au thème astral des candidats et autres personnalités politique pour en comprendre les nuances.

Bélier : C'est généralement un leader naturel, et un tribun. Militant, ou combattant de la première heure, on peut compter sur lui pour remporter les plus grandes victoires. Ses adversaires politiques n'ont qu'à bien se tenir. Homme ou femme de terrain il n'a pas peur de descendre dans l'arène pour aller à la rencontre de ses électeurs en campagne électorale. Dans la joute oratoire c'est un puncheur. Le verbe vif et les arguments percutants, il gagne souvent ses débats politiques par KO en un temps record.

Ce qui anime et motive son engagement politique : C’est avant tout la conquête du pouvoir plus que l’exercice lui-même. Il aime l’exercer de façon individuelle et très personnelle.

Ses qualités : Sont la spontanéité, et la franchise. Il s'exprime avec une telle force et tellement de conviction qu'on a du mal à douter de sa sincérité. Il est dynamique surtout en période électorale. La concurrence et l’adversité  le stimule. Lorsqu'un journaliste  lui pose une question, il va à l’essentiel et les électeurs comprennent généralement ce qu’il dit. Avec lui pas de fioriture, il va souvent droit au but. Pour aller chercher un contrat commercial ou un nouveau partenariat c’est un champion! De même pour régler une situation périlleuse, c’est dans ces moments qu’il peut s’avérer le meilleur.

Ses défauts : Il a un exercice du pouvoir égocentrique et ne se soucie pas toujours de l’avis de ses collaborateurs. Sûr de son fait, s’il sait cultiver le culte du chef, il perd aussi très vite ses nerfs si on conteste son leadership.  Il se laisse parfois déborder par ses émotions  pour  tomber dans l'invective. Il réagit à court terme, plus qu’il n’anticipe sur le moyen et long terme. C’est aussi souvent un cumulard, car une fois qu’il a obtenu un mandat son plaisir c’est d’en briguer un autre pour retrouver l’émulation provoquée par le challenge. Résultat des courses, il peut se disperser. Côté gestion  budgétaire il manque parfois de prévoyance et peut dépenser très vite et plus qu’il ne faudrait. Alors qu'il aurait obtenu le même résultat s'il était moins impatient et  distillé ses sorties d'argent avec parcimonie.

Dans sa politique il favorisera plus volontiers : Les secteurs et métiers de terrain liés à l'industrie, l’entrepreneuriat, les professions libérales, les grandes entreprises, le sport, les militaires, les forces de l’ordre, la restauration et le commerce de proximité.

Sa couleur politique: Plutôt à droite ou centre droit

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: L'élection présidentielle, Bonapartisme, mandat court ou cumul de mandat.

Hommes Politiques Bélier: Michel Sapin, Bruno Le Maire, Xavier Bertrand, Laurent Wauquiez, Jean-Louis Borloo, Charles Pasqua, Philippe De Villiers, Daniel Cohn Bendit,  Olivier Besancenot,  Alain Madelin, Bruno Maigret, Raymond Barre, Philippe Seguin

Femmes Politiques Bélier: Delphine Batho, Yamina Benguigui, Juliette Méadel, Florence Portelli,  Marielle de Sarnez, Cécile Duflot

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Avec Uranus dans son signe ses idées neuves et néo-libérales ont le vent en poupe. Avec Jupiter en opposition attention aux excès et à la surenchère dans les promesses. Pluton au carré de son signe peut venir trancher soit en les mettant KO debout exemple Cécile Duflot lors de la primaire d’Europe Ecologie les Verts, ou au contraire les régénérer et leur permettre d’accéder aux plus hautes fonctions.

Taureau: C'est généralement un bon gestionnaire, et un comptable hors pair qui saura faire fructifier les avoirs et le patrimoine national, comme celui de votre région ou commune. Faire entrer de l'argent dans les caisses et présenter un budget équilibré peut être son leitmotiv.

Ce qui anime et motive son engagement politique : C’est un bâtisseur qui aime construire des projets solides sur du long terme. Préserver les valeurs d’un pays ou d’une région, ainsi que ses traditions et ses acquis. Contrôler les finances ou un budget, ou encore observer les mouvements financiers c'est son dada. Chiffre! Flux, Bilan comptable, indicateurs, il a souvent ce mot là à la bouche. Plutôt conservateur, il saura ménager et avantager son électorat de base ; Un projet en lien avec l’immobilier, l’habitat, la finance, la nature, ou le domaine artistique sont de nature à le stimuler. Il aime développer tout ce qui se rapporte à la notion de territoire, de terroir et de mobilier urbain ou d'infrastructure péri-urbaine ou rurale.

Ses qualités : Pondéré et solide, c'est quelqu'un de généralement fiable qui bâtira sa carrière politique doucement mais sûrement. Il se montre aussi pugnace et opiniâtre dans sa conquête du pouvoir que dans l'exercice de son mandat. Très à cheval sur les principes, lorsqu'il a choisi une ligne politique ou une posture il s'y tient. Il prend ses marques progressivement en début de campagne électorale, mais fini souvent très fort.

Ses défauts : Il adore être invité à des colloques où trône les buffets et cocktails dînatoires pantagruéliques. Peut-être un peu trop parfois ! Une fois élu et en place on a du mal à le déboulonner. Il est un adepte des mandats électoraux de longue durée. Si on ne peut généralement mettre en doute sa droiture, son Tallon d'Achille peut aussi être parfois l'argent et les biens matériels que peuvent conférer les plus hautes fonctions étatiques. Certains peuvent être tentés par des avantages en nature un peu border line. Il a aussi beaucoup de difficultés à assimiler ou s'intéresser aux idées nouvelles. Très imperméable à la nouveauté ou au concept d'avant-garde, il aura du mal à faire bouger sa ligne politique.

 Dans sa politique, il favorisera volontiers : Les secteurs liés à la restauration ou l'hôtellerie. Les métiers de bouche, du terroir, la gastronomie, les arts, le secteur agricole, l’élevage ou encore la paysannerie, tout comme les associations de sauvegarde de la nature, chasse et  pêche. Le monde de la finance et les fonctions publiques territoriales.

Sa couleur politique: les conservateurs, écologistes, chasse pêche, nature et tradition

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: Proportionnelle, Election sénatoriale régionale, cantonale, ou municipale, Ministre de  l’économie, de l’emploi, de l’Industrie, des finances, du logement, de l’agriculture ou de l’écologie, administrateur ou trésorier.

Hommes politiques Taureau: Dominique Strauss Khan, Brice Hortefeux, Jean-François Copé, Renaud Muselier, Pierre Lellouche, Nicolas Hulot, Thomas Thevenoud, Edouard Balladur.

Femmes politiques Taureau: Nathalie Kosciusko-Morizet, Corine Le page, Marylise Lebranchu, Marie-Georges Buffet, Fadela Amara

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Enfin Débarrassé de Saturne qui lui avait fait tant obstacles  ces dernières années, et fait trébuché électoralement par exemple NKM dans sa course à la Mairie de Paris au profit d'Anne Hidalgo, et avait même mis certains aux prises avec la justice comme Jean-François Copé. La route vers de nouveaux mandats ou fonction élective est désormais ouverte. Le Taureau homme ou femme politique peut se régénérer au contact de Pluton au trigone, et d'une Neptune également favorable pour faire le plein de voix. Le grand renouveau chez les Taureaux ce sera surtout pour le printemps 2019 avec Uranus qui transitera dans leur signe. Cela promet pour les élections municipales de 2020! Il faut s’attendre à des surprises, des imprévus et autre coup de théâtre dont ils ne sont généralement pas coutumiers du fait, mais qui sont légions en politique !

Gémeaux : C'est généralement un excellent communicant, ancien journaliste, écrivain, avocat ou publiciste reconverti en personnalité politique. Il comprend les enjeux politiques mieux que personne et possède une forte capacité à dresser des bilans et analyses très fines de la situation économique et sociale d'un pays, ou d'une circonscription.

Ce qui anime et motive son engagement politique  C'est son envie de s'immerger dans les bains de foule pendant les campagnes électorales, de rencontrer du monde, de parler en publique, de partager et d'apprendre plein de choses. Se regarder faire de la politique peut s’avérer un jeu jouissif.

Ses qualités : C'est son incroyable capacité à discourir sur tout type de sujet, et même ceux qu'il maîtrise moins bien. Son sens de la formule et de la répartie pour faire passer des idées mêmes jugées impopulaires peuvent être de précieux atouts. Les jeux oratoires dans les médias ou par presse interposée ont tendance à beaucoup l'amuser. Sa propension à relativiser, comme à dédramatiser les situations difficiles par son humour peuvent être un précieux avantage. On trouve beaucoup d’écrivain hors pair parmi les Gémeaux politique. Rien de tel qu’un bon livre programme pour faire passer ses idées.

 Ses défauts : Ses bons mots peuvent aussi être des faiblesses en le discréditant ou le faisant plus passer pour un chauffeur de salle, ou un amuseur de foule que pour une personnalité politique sérieuse. Sa tendance à changer d'avis ou parler sans agir est aussi de nature à rendre ses électeurs dubitatifs pour ne pas dire septiques. Ses voltes faces et son opportunisme peuvent décevoir, et leur côté dépensier peut être une tare pour voter des budgets à l'équilibre. Il peut se disperser et cumuler les mandats, et donc manquer de présence dans ses circonscriptions pour mener à son terme les missions confiées par ses électeurs.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur du commerce, la restauration et les transports, tout comme la culture, la jeunesse, l’apprentissage, les loisirs, le jeu de hasard, le sport. La liberté d’entreprise ou les relations à l’internationale peuvent aussi être son crédo tout comme les politiques urbaines ou développement de mégalopole.

Sa couleur politique: Centriste, Droite ou Gauche

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: proportionnel, régime parlementaire, porte-parole d’un gouvernement ou d’un candidat, Député Européen, Ministre de la ville, du commerce et de l’artisanat ou du sport.

Hommes Politiques Gémeaux: François Bayrou, Bernard Cazeneuve, François Barouin, Bertrand Delanoë, José Bové, Denis Baupin, Eric Raoult, , Jérôme Cahuzac, Jean-Marie Le Pen, Hervé Gaymard, Georges Marchais, Donald Trump.

Femmes Politiques Gémeaux: Anne Hidalgo, Aurelie filippetti, Valérie Boyer, Clémentine Autain, Barbara Pompili, Samia Ghali

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une année mi-figue mi-raisin où les forces politiques doivent se régénérer après avoir subi l’an passé le carré en T Jupiter/Saturne/Neptune. Si Saturne en opposition ne le met pas à la lumière et que Neptune peut le disperser ou lui faire manquer de clairvoyance, Jupiter planète de réussite en harmonie avec son signe, doit l’aider à passer ce cap difficile pour l’imposer comme, coach de l’ombre, porte-parole d’un candidat, d’un gouvernement, médiateur ou arbitre d’un scrutin. Ce sera certainement le cas pour François Bayrou avec la droite et le centre, tout comme François Baroin soutien d’Alain Juppé dans sa course à la présidentielle et à gauche Aurélie Filippetti, Barbara Pompili ou Clémentine Autain en soutien de leur champion respectifs Arnaud Montebourg, un candidat de l’écologie ou du PS, et Jean-Luc Mélenchon.

Cancer : Incarne le mieux les idées de repli sur soi comme les concepts d’état nation, de souverainismes, et de patriotisme économique comme le protectionnisme.

Ce qui anime et motive son engagement politique  Ses idéaux et ses rêves. Préserver les intérêts partisans de son camp, de sa famille politique, cultiver et perpétuer les traditions, ainsi qu’entretenir la mémoire d’une histoire passée de son pays, sa région ou sa ville. Il veut interagir sur la politique de l’enfance, le logement et de l’éducation où selon lui tout se joue. Programme, cantine ou carte scolaire tout y passe !

Ses qualités : Il peut y avoir un côté paternaliste et protecteur dans sa façon d’exercer le pouvoir. L’homme ou la femme politique Cancer est très souvent un grand patriote qui aime son pays et veut le servir. Il possède une excellente mémoire des dates, et de la chronologie des évènements ce qui lui permet de faire des propositions qui vont dans le sens d’une histoire collective. Il possède un grand sens des valeurs qui sont un socle important dont il s'inspire pour déployer ses idées politiques. Sa sensibilité et son bon cœur proche des préoccupations populaires peuvent être de sérieux atouts. Son intuition très fine lui permet de sentir les tendances du moment et de mettre en œuvre des politiques publiques en adéquation avec son temps. Il possède une discipline collective et de clan inaltérable.  

Ses défauts : Il peut défendre son propre camp même s’il sait que les idées défendus ne sont pas ses convictions profondes. Il peut  être trop dépendant et soumis aux logiques d’appareil de son parti. Parfois réactionnaire, il a du mal à changer de position. Dans un cas plus extrême il peut être un  nationaliste invétéré.  Dans le débat peut avoir une attitude plus défensive qu’offensive. Pas assez réactif, et trop conservateur, il a du mal à accepter le changement. S'il s'appui sur certaines références et expériences passées pour mettre en œuvre une politique, celles-ci peuvent parfois être dépassés. Son émotivité peut lui jouer des tours, ses électeurs peuvent penser qu'il n'a pas assez de mordant dans les joutes oratoires. 

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur de l’habitat, le BTP, l’éducation,  l’enfance, les loisirs, le jeu, le sport et la restauration. L’aquaculture et les centres de vacances ou de loisirs. Le patrimoine historique, les activités artistiques et culturelles.

Sa couleur politique: Peu importe son parti, il défendra sa famille politique bec et ongle contre les autres

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: Proportionnel, régime parlementaire, Pouvoir Royal, porte-parole d’un gouvernement ou d’un candidat, conseiller municipal, général ou régional. Ministre de la culture, ou des anciens combattants.

Hommes Politiques Cancers: Jean-Yves le Drian, Benoît Hamon, François Rebsamen, Gilles Boyer, Pierre Laurent, Robert Ménard, Kader Arif, Lionel Jospin, Patrick Stefanini, Georges Pompidou

Femmes Politiques Cancers: Valérie Pécresse, Chantal Jouanno, Simone Veil, Marie Noel Lienneman, Michèle Barzach, Angela Merkel

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une première partie d’année plutôt difficile avec des remises en question du logiciel de son offre politique est à prévoir. Les coups de tonnerre électoraux sont possibles. Le trio Jupiter/Uranus/Pluton va le bousculer et l' obligé à s’affirmer ou à sombrer. Benoît Hamon a par exemple amorcé son indépendance au PS, en se présentant candidat avec de nouvelles idées très à gauche. On se sent cependant qu'il est encore trop dépendant à son parti, et a du mal à couper avec la logique d'appareil.  Les autres protagonistes politiques,seront trop ambitieux ou pas assez ? Vont- ils soutenir le mauvais cheval ? L’ automne 2017 devrait être en revanche plutôt à leur avantage avec une Jupiter et Neptune qui les soutiendront de concert.

Lion : C’est le signe de la personnalisation du pouvoir par excellence.  Le concept monarchique et absolutiste qui lui permet de se hisser au-dessus de la mêlée. Lorsqu’il prend des décisions, ce sont  les autres qui exécutent. Il sait généralement préserver le côté sacré de la fonction dans la façon de diriger. La parole est rare mais claire et chère. Les discours se font généralement dans des lieux dispendieux, avec un sens de la mise en scène et du spectacle somptueux.

Ce qui anime et motive son engagement politique  La fierté d’occuper les plus hautes fonctions et le prestige. S’engager pour les nobles causes peut également être un sérieuse source de motivation. Sa volonté de jouer les premiers rôles, d’être sous le feu des projecteurs et d’occuper  la première place sont également des mobiles non négligeables. Enfin côtoyer du beau monde et marquer l’histoire de son empreinte par la réalisation de majestueux monuments, ou d’infrastructures grandioses qui chantent ses louanges. Il aime apposer sa griffe en toute chose et éclairer le débat public.

Ses qualités : Son autorité naturelle lui permet de s’imposer comme leader et chef de file charismatique incontestable. Sa classe et sa capacité innée à attirer la lumière sont de précieux atouts pour émerger et sortir de la mêlée des nombreux candidats. Sa grande générosité et sa loyauté font également parti de ses nombreuses qualités qu’il peut dispenser selon son gré à ses invités, comme à ses administrés ; Dans le débat d’idée et la conquête du pouvoir il est redoutable. Ses convictions sont défendues avec confiance et force. Il aime déléguer, il n’a généralement pas de mal à rassembler. La loyauté en politique est normalement une de ses qualités.

Ses défauts : Il peut avoir un exercice du pouvoir trop exclusif ou autoritariste. Son désir de sans arrêt tirer la couverture à lui, peut le desservir même quand les résultats sont d’origine collectives. Parfois égocentrique et trop sûr de son fait, vouloir avoir raison seul peut l’isoler. Il peut lui arriver de confondre servir les autres et se servir des autres pour servir ses propres ambitions personnelles. Les réunions mondaines et les dépenses somptuaires pour ses réceptions peuvent creuser les budgets de la nation ou de la région qu’il administre. Il peut se croire supérieur aux autres et confondre ses collaborateurs ou administrés comme de simples sujets. Il favorise un peu trop les élites tandis que son survol dans les hautes sphères tel un aigle royal peut le faire perdre pied avec les réalités de son peuple. Une fois au pouvoir il trouverait un profond déshonneur à être destitué ou démissionné. Il préfèrera dans ce cas-là les compromissions plutôt que de redevenir un simple mortel, c’est-à-dire un citoyen lambda.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur prestigieux, les notables, les chefs  et dirigeants d’entreprise, les élites, le monde du spectacle, des loisirs, l’éducation, le sport, l’urbanisme.

Sa couleur politique: Tant que cela lui ouvre les voies royales vers les plus hauts sommets de l’état. Il peut être Royaliste ou avoir une conception « césariste » ou monarchiste du pouvoir.

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: Suffrage censitaire. Régime présidentiel, Monarchie Républicaine, Sénateur, Député, Conseil constitutionnel, Président de la république, Oligarchique, Roi, empereur, Tsar, magistrature suprême. 1er Ministre, Président ou premier secrétaire d’un parti politique.

Hommes Politiques Lion: François Hollande, Manuel Valls, Laurent Fabius, Jean-Christophe Cambadélis, Arash derambarsh, Frédéric Mitterrand, Alain Juppe, Jean-Pierre Raffarin, Patrick Balkany, Hervé Morin, Jean-Luc Mélenchon,  Yannick Jadot, Jacques Cheminade, Barack Obama

Femmes Politiques Lion: Marine Le Pen, Martine Aubry, Elisabeth Guigou, Catherine Vautrin, Carole Delga

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une année électorale prometteuse avec une Jupiter planète de la chance favorable tout comme le tandem Saturne /Uranus en signe de feu, bien disposées qui peut lui donner le vent en poupe. Seul d’autres éléments contraires dans son thème natal (ascendant, planètes différentes), peut les faire trébucher et tomber de son piédestal comme François Hollande et toute la pléiade de Lion qui compose sa garde rapprochée. Le printemps 2019 peut s’avérer un tournant politique majeur dans leur carrière. Uranus en transit au carré de son signe pourra soit lui permettre de renouveler son offre politique, et ainsi revenir au premier plan, ou au contraire cette influence peut signer un coup d’arrêt, avec perte des mandats électifs ou retraite anticipée pour les plus anciens.

Vierge : Le pouvoir est généralement exercé au service des autres ou d’une cause, qui peut être sociale, associative, écologique, ou dans le but d’améliorer une situation sanitaire, quotidienne ou sécuritaire.

Ce qui anime et motive son engagement politique  Mettre ses compétences au service des autres, se sentir utile à un projet. Montrer son ingéniosité et son esprit fine mouche pour résoudre des problèmes et autres enjeux de sociétés. Pour lui à chaque problème une solution concrète.

Ses qualités : Précis, pragmatique et efficace la politique menée peut être très concrète et proche des gens. Son sens de l’analyse chirurgicale de la situation, lui permet souvent de dresser le bon diagnostic, et trouver des solutions adaptées à l'opérationnelle. Très fin technicien, et excellent collaborateur, c’est généralement un second serviable qui se dévoue corps et âme pour la cause qu’il défend, son parti ou un candidat. Son sérieux et son intégrité plaide souvent pour lui. Ses dossiers sont bien étudiés avant de les présenter. Econome, il sait optimiser les budgets dont il a la gestion, et les présenter  à l’équilibre tout en donnant des résultats probants.

Ses défauts : S’il sait généralement où il va, et qu’il nourrit de vraies convictions, il ne se sent pas toujours le candidat naturel pour porter lui-même ses propres idées. Il laissera bien volontiers un de ses collègues se présenter à sa place, sans un brin de frustration. Trop perfectionniste il peut abandonner un projet ou un parti en court de route, s’il sent que celui-ci n’ira pas à son terme avec toutes les garanties et critères de qualité souhaité. Il peut manquer parfois de charisme, et être effacé ou manquer d’ouverture aux idées des autres. Son esprit trop critique peut le desservir et se perdre dans les détails qui n’ont pas d’importance. Dans  un format court d’intervention, il peut se sentir frustré de ne pas avoir pu dérouler son argumentaire. Il manque parfois de sens d’improvisation dans le débat d’idée, et n’aime pas être pris au dépourvu.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur de la santé, de la sécurité, de l’industrie, de l’artisanat, l’éducation, l’apprentissage, la culture, les services à la personne, la fonction publique, le social et l’environnement.

Sa couleur politique: Gauche, écologie, social-démocrate, néo-libéral de gauche.

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: Proportionnelle, régime parlementaire, porte-parole d’un gouvernement ou d’un candidat, conseiller municipal, général ou régional, Ministre de la santé, des affaires sociales, de l’emploi, de l’économie, de l’intérieur ou des finances.

Hommes Politiques Vierge: Gérard Larcher, Jack Lang, François Asselineau, Carl Lang, Michel Rocard,

Femmes Politiques Vierge: Ségolène Royal, Fleur Pellerin, Michèle Alliot Marie

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une année plutôt compliquée coincée entre Saturne et Neptune, il leur sera difficile de se mettre en avant et de remporter les suffrages. Les échecs ou des problèmes avec la justice peuvent les éclabousser de près ou de loin. Cette année en demi-teinte peut cependant leur servir à préparer l’après présidentielle et législatif. Une période beaucoup plus favorable peut commencer dès l’automne 2017 où Jupiter et Pluton les remettra en scelle et leur donner plus de pouvoir. L’éviction de Saturne au solstice d’hiver et l’arrivée dans les deux ans d’Uranus en Taureau peut leur permettre de revenir au premier plan, notamment pour les municipales de 2020. Neptune en opposition peut les éveiller encore plus à une dimension sociale, spirituelle et écologique, avec des concepts d’avant-garde. Les courants collectifs vont les inspirés à condition qu’il ne se laisse pas submergé.

Balance : C'est généralement un excellent diplomate, consensuel qui possède un art inné du compromis. Grand rassembleur il aime développer des politiques publiques ou internationales qui favorisent, l’art de vivre,  le bien-être, le bon vivre ensemble dans une société pacifiste et apaisée.

Ce qui anime et motive son engagement politique  En quête perpétuelle d'harmonie, et d’équilibre, le politique du signe de la Balance cherchera à mettre sa pierre à l’édifice pour servir de médiateur et de catalyseur afin d’œuvrer pour un monde plus beau et plus juste. Homme ou Femme de paix, c’est souvent de leitmotiv qui motive son combat.

Ses qualités : Excellent médiateur, à l'écoute et communicatif, on peut compter sur lui pour trouver une solution concertée et équitable à un problème parfois épineux. Son art de la synthèse d’idées, permet de rapprocher les partis les plus antagonistes. Dans les joutes oratoires, il a l’art de discourir avec brio autant que celle de l'esquive lorsqu'un journaliste lui pose des questions gênantes. Il enrobera souvent son agressivité dans un euphémisme ou une litote pour adoucir la charge. Ses discours et sa rhétorique sont soignées. Il n'est jamais avare d'une belle envolée lyrique qui captivera son auditoire. Son atout phare le sens de la séduction. Dans un parti politique, il aura l'esprit de groupe et préférera les binômes plutôt que faire complètement cavalier seul dans une course électorale.

Ses défauts : Homme ou femme très élégant, et souvent tiré à quatre épingles il est plutôt friand des réunions dans des beaux endroits plutôt que de faire campagne sur les marchés ou dans une foire pendant la quinzaine du saucisson. Il peut être le champion de la réunionite aigue avec beaucoup de discours avec à l'arrivée des décisions reportées. S'il est plutôt consensuel, il a aussi une fâcheuse tendance à hésiter et tergiverser surtout lorsqu'il faut agir face à des situations périlleuses comme l'insécurité. Très dépendant de l'avis d'autrui, il a parfois du mal à avoir ses propres convictions bien ancrées ce qui est un problème pour candidater seul à un scrutin. Comme il n'aime pas déplaire, il lui arrive parfois de ne pas toujours tenir ses engagements. Après les belles promesses, et la séduction peuvent venir le désenchantement. Amateur de belles choses, il peut aussi avoir un train de vie important qui peut l’amener à utiliser des derniers publics pour satisfaire ses envies et ses désirs.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Les secteurs et métiers liés à la justice, l'art, la culture, la mode, le commerce dans le prêt à porter ou l’artisanat.

Sa couleur politique: Centriste, centre droit, centre gauche, parti Républicain

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: Scrutin proportionnel, ou régime parlementaire, conseiller Régional, Général, ou départemental, Députés, diplomate, Ministre des affaires

Hommes Politiques Balance: Mathias Fekl, Bernard Kouchner, Eric Ciotti, Gérald Darmanin, Jean-Louis Debré, Frédéric Lefebvre, Jean-Claude Gaudin, Robert Hue, André Santini, Vladimir Poutine

Femmes Politiques Balance: Najat Vallaud Belkacem, Georges Pau Langevin, Michèle Tabarot, Fabienne Keller

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : C’est une année où ce sera la consécration ou la débâcle électorale. Jupiter peut en effet fortement le favoriser et rassembler des électeurs autour de lui. Mais Uranus et Pluton en embuscade peuvent complètement se retourner contre lui et le faire chuter. Le politique Balance de la France sous la Vé République du même signe sera souvent à l'honneur.

Scorpion : C'est généralement un combattant, ou un militant qui tire son engagement politique de son aversion contre les injustices.

Ce qui anime et motive son engagement politique  Sa passion et l’intensité que procure la fonction. C’est avant tout le combat politique, et la conquête du pouvoir qui le motive tout autant que l’exercer. Il cherche à transformer la société en profondeur et la façonner à sa main. Côtoyer le monde de la finance, être dans les petits papiers des secrets les mieux gardés des plus hauts sommets de la fonction étatique peuvent le fasciner.

Ses qualités : Epris d'authenticité et de vérité qui dérangent, il sait poser un diagnostic clinique de la situation économique et sociale comme sur la politique menée par ses adversaires, non sans un brin d'humour et d'ironie. Ses contre-propositions sont souvent radicales et percutantes. Il se positionne souvent là où ses concurrents ne l'attendent pas forcément. Maniant à merveille l'art du contre-pied, il sait convaincre et son sens de la formule corrosive fait souvent mouche. Très intuitif et fin psychologue, pendant des duels, il sait trouver les failles et mettre le doigt sur les contradictions de ses adversaires surtout quand il est dans l'opposition. Il arrive souvent à dévoiler leur posture ou imposture politique. Il aime quand à lui œuvrer dans l’ombre et sait s’éclipser quand c’est nécessaire pour revenir plus fort. Il sait garder son sang-froid dans les situations critiques ou de crise, c’est même là qu’il se révèle le meilleur. Il possède une énorme capacité à encaisser les coups les plus rudes et à revenir même après une défaite. Adepte des causes perdues, c'est le phœnix qui renaît de ses cendres. Il n’hésitera pas à se porter au secours de la veuve et l’orphelin. Il peut être très constructif et apporter des solutions inattendues à des problèmes épineux, à condition qu’on le laisse manœuvrer comme il le souhaite. Avec lui c’est un peu tout ou rien.

Ses défauts : Lorsqu'il brigue un mandat, tous les coups sont permis c'est un redoutable concurrent qui n'hésitera pas s’il se sent dos au mur à faire des campagnes de caniveaux. Une fois au pouvoir, il fait tout pour le garder quitte parfois à manipuler, dissimuler, travestir la réalité. Il peut aussi avoir des caisses noires, des cabinets occultes ou de l’argent caché dans des paradis fiscaux. Il peut aimer connaître la loi pour mieux la contourner, ou créer des diversions pour tirer avantage et s’en mettre plein les poches drapés derrières des idéaux à vocation humaniste. Si on lui fait un coup tordu c’est œil pour œil dent pour dent, il aimera quoi qu’il arrive avoir le dessus et dans un groupe si quelqu’un développe un projet qui ne va pas dans le sens de ses intérêts il va tout faire pour l’éliminer politiquement voir saboter le projet, quitte à se saborder. Dans certains régimes plus autoritaire ou autocratique il n’hésitera pas à abattre ses opposants si ces derniers lui barrent la route.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur de la finance, la recherche, la succession,  les métiers dangereux et difficile comme l'armée, les corps d'intervention d'élite, la police, le renseignement, les cellules anti-terroriste.

Sa couleur politique: altermondialiste ou militantisme au départ peut se retrouver n’importe où de l’échiquier politique.

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: majoritaire, présidentiel, autocratique, ploutocratique, cabinet obscur

Hommes Politiques Scorpions: Arnaud Montebourg Malek Boutih, Faouzi Lamdani, Dominique De Villepin, Jérôme Chartier,   Hervé Mariton, Jean-Christophe Lagarde, Charles de Gaulle, François Mitterrand

Femmes Politiques Scorpions: Nadine Morano, Emmanuelle Cosse, Hillary Clinton

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une année politique qui peut débuter doucement, mais se finir en fanfare. Les candidats pourront bénéficier à l’automne d’une Jupiter planète de succès dans leur signe, ce qui laisse présager dans la période précédente beaucoup de bon pour les législatifs notamment.

Sagittaire : C'est généralement un grand penseur et un philosophe qui sait souvent prendre de la hauteur sur les enjeux et les problèmes sociétaux. Il manie avec brio les grands concepts, les idéologies qui fondent la politique. Plutôt, globaliste et fédéraliste, il est à l'aise pour consolider les partenariats, les relations diplomatiques ou commerciales avec les pays étrangers. Il se distingue plus volontiers sur la scène internationale que sur le territoire national.

Ce qui anime et motive son engagement politique  C'est son envie de s'immerger dans les bains de foule pendant les campagnes électorales, de rencontrer du monde, de parler et d'apprendre plein de choses. Marquer de son empreinte le monde, et le découvrir géographiquement, culturellement  et socialement en le parcourant de toute part peuvent être de réelles sources de motivations. Il rêve de bâtir un village monde et d’abattre les frontières qui séparent les être humain. Sa conception de la politique peut être universaliste et voit son engagement comme un sacerdoce ou œuvre humanitaire.

Ses qualités : Il a une analyse synthétique et globalisante. Confiant et dynamique, la conquête du pouvoir va de soi, et malgré les difficultés son optimisme à toute épreuve lui permet de rebondir. En campagne électorale il est redoutable et n'a généralement pas de difficultés à prendre l'ascendant sur ses adversaires. Leader né, c'est un élément fédérateur et mobilisateur de ses troupes qui lui permettent d'entraîner les foules et recueillir la majorité des suffrages. Regorgeant d'énergie, il ne rechigne jamais à un déplacement ou un bain de foule pour serrer les mains. Sa sympathie et sa bonne humeur sont communicatives. Une fois au pouvoir, il voit les choses en grand et a une stratégie de groupe, ou de grands ensembles bien rodé pour mener à bien ses projets. Les élus qui ont un mandat national possède une vision géostratégique avisée et développe une politique sous forme de bloc et de rapport de force. Il est souvent naturellement doué

 Ses défauts : Son excès de confiance et sa tendance à regarder toujours droit devant lui fait parfois perdre le contact avec la réalité du terrain pas toujours reluisante. Il n’aime pas la contradiction, et croit parfois toujours tout savoir sur tout. Il peut être trop dogmatique et donneur de leçon. Ses propositions et solutions trop généralistes ne sont pas toujours adaptées aux problématiques rencontrés par son électorat. Ses administrés peuvent lui reprocher de s’occuper plus des affaires internationales et de la politique étrangère que de son propre pays. Son besoin d’élargir son horizon le poussera naturellement à élargir sa circonscription et briguer d'autres mandats.  

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur du tourisme, le commerce international, la politique étrangère, le tourisme, le multiculturalisme, le sport, la justice, la diplomatie, les relations internationales, commerce extérieur, la politique du logement et les relations avec les notables. Les institutions ou traités

Sa couleur politique: Centriste, Droite ou Gauche

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: Scrutin majoritaire, régime présidentiel, mandat diplomatique, Ministre des affaires étrangères, du tourisme, ou du commerce extérieur. Député national ou européen. Membre d’une commission ou d’un conseil consultatif supranational.

Hommes Politiques Sagittaire: Harlem Désir, Christian Jacob, Benoit Apparu, Emmanuel Macron, Martin Hirsh, Jacques Chirac

Femmes Politiques Sagittaire: Sylvie Andrieux, Rachida Dati, Françoise de Panafieux, Rama Yade, Eva Joly, Marion Maréchal Lepen,

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Avec Saturne, c’est une année de responsabilité où il faudra se montrer patient, travailleur de l’ombre pour attendre bien sagement son heure pour récolter. Jupiter sa planète de chance, est de nouveau en harmonie avec son signe pour former un triangle bénéfique avec Uranus planète de renouveau. Il faudra éviter la dispersion et se montrer plus fort que l’on ne l’est en réalité, ou choisir de mauvais collaborateurs. Avec Neptune toujours en embuscade les trahisons ne sont pas impossibles. Il faudra éviter de se fourvoyer et opter pour les bons choix idéologique en adéquation avec les tendances du moment.

Capricorne : C’est l’archétype du professionnel de la politique qui en a fait son métier et sa vocation. C'est généralement un grand travailleur, ambitieux, méticuleux et persévérant. Sa carrière politique prend souvent le pas sur tout le reste. Après avoir fait de hautes études comme polytechnique ou l’ENA, il maîtrise mieux que n’importe qui les sujets sur le bout des doigts. Ancré dans la réalité et le concret, il a un grand respect des institutions établies de longue date, et en connaît tous les rouages et ses subtilités.

Ce qui anime et motive son engagement politique  Carriériste et très ambitieux c’est un adepte des têtes couronnées. Il peut démarrer comme fonctionnaire, ou expert financier dans une grande banque et gravir les échelons de la structure. Il aime montrer son expertise et partager son expérience. Elaborer des chartes, des codes, des règles incontournables pour régir et administrer stimule ses matières grises. La sécurité et les avantages matériels ou en nature que lui confère les hautes fonctions peuvent aussi être source de motivation. Conserver les valeurs, les traditions d’une nation, d’une région, d’une confrérie, ou d’un système peuvent faire partie de ses  moteurs premiers.

Ses qualités : Ses idées reposent sur des savoirs et des principes bâtis de longue date. Son esprit cartésien et scientifique, tout comme l’expérience qu’il acquiert au fil du temps, lui permettent d’analyser froidement la situation pour tenter d’y apporter des réponses concrètes. C’est souvent quelqu’un d'un grande sagesse, calme qui ne perd jamais son sang-froid. Ses discours sont bien rodés et huilés pour conquérir le pouvoir. Ses arguments sont clairs et structurés, c’est souvent un homme ou une femme qui a le sens de la responsabilité et de l’état. La fonction et le sens des règles de droit et  la force de la loi, l’obligent à de la retenue et une certaine réserve. Il tient absolument au respect de valeurs saines comme le travail et l'ordre établi de la hiérarchie. Son intégrité et  sa fidélité sont la garantie de la continuité du travail accompli. Il réussit plutôt à la maturité, ça tombe bien la politique est souvent l'affaire des séniors plutôt que des hommes jeunes. 

Ses défauts : On lui reproche souvent son côté corseté et son manque d’ouverture d’esprit. Trop bureaucrate, trop technocrates, orthodoxes, conservateurs tels sont les termes péjoratifs dont ont peut l'affubler. S'il  songe au moindre détail et qu'il planifie sa politique sur un temps long, il  a en revanche beaucoup de mal à bouger les lignes et les  faire évoluer au rythme de la société. Il n’y a qu’un pas entre fermeté et rigidité dans ses positions.Trop conservateur ou dogmatique, il pense parfois à tort que les fondements sur lesquels reposent sont raisonnement sont bâtis pour durer. Il a beaucoup de mal à se remettre en cause et en question les structures dans lesquelles il évolue. Son apparente intégrité peut cacher un côté plus calculateur et intéressé. L’ambition dévorante et l’envie de garder à tout prix le pouvoir peut s’avérer une tare. Il ne lâche pas prise facilement et se prend la tête sur des détails qui n’ont pas d’importance. Il peut être distant et cassant dans ses rapports humains. Cela peut l’éloigner de son électorat. Il gagnerait à plus montrer sa compassion, et ses émotions en intégrant des agrégats humains plutôt que seulement comptables et financiers. Fréquenter les hautes sphères du pouvoir en fait certes un technicien chevronné mais qui manque parfois de contact avec la réalité du terrain. Il peut être trop élitiste et favoriser des lobbies, et structure de pouvoir. Voir le changement de l’ordre établi le déstabilise.  

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur du monde de la finance et les banques d’affaires, la recherche, la fonction publique et les grands corps étatiques. L’industrie, l’économie, les PME, les grandes entreprises l’agriculture, la justice.

Sa couleur politique: Droite conservatrice, centriste.

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: scrutin majoritaire ou proportionnel, Ministre de l’intérieur, de l’industrie, de la fonction publique, des finances ou de la justice, garde des sceaux.

Hommes Politiques Capricorne: Jean-Marie LeGuen, Gérard Filoche, , Claude Guéant, Noel Mamère

Femmes Politiques Capricorne: Christine Lagarde, Roselyne Bachelot

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une année politique plutôt difficile pendant laquelle il faut être prêt à réviser son logiciel et son offre politique. Pluton planète du pouvoir l’incite à conserver ses prérogatives et celui de ses pairs. Uranus planète de coup d’éclat et Jupiter, peuvent avoir tendance à le malmener et le faire sortir de ses retranchements. L’après présidentielle peut s’avérer une année de reconstruction sur des bases plus humaines, plus proches des gens avec Neptune planète de solidarité en soutien.

Verseau : Le pouvoir est incarné de façon plus collective, avec un côté théâtral et beaucoup de mise en scène. Son  sens de la fraternité et l’amitié en politique ne l’empêche pas d’être leader d’un groupe. Ses idées sont iconoclastes les libérales, réformatrices, et visionnaires. Le Verseau est avant tout un frondeur, un révolutionnaire qui bouscule les normes, les valeurs et les codes établis de longue date. C’est un réformiste.

Ce qui anime et motive son engagement politique  La stimulation intellectuelle de lancer de nouveaux projets collectifs ou individuels pour préparer l’avenir. Il aime développer des idées nouvelles et avant-gardistes. Son leitmotiv peut-être gouverner c’est prévoir et dans ce registre d’anticipation et de prospective il est le maître.

Ses qualités : Excellent communicant, il est vif et réactif. S’il s’exprime généralement avec courtoisie, il sait aussi surprendre son auditoire, ou ses interlocuteurs, en faisant sans cesse des propositions inédites. C’est un charmeur profondément amical et humain qui ne laisse quoiqu’il arrive jamais indifférent. Ses prises de position politique sont souvent à contre-courant du moment, car il a un temps d’avance sur les évènements. Ouvert d’esprit et tolérant, ses convictions sont affirmées avec force, même s’il est capable selon les évènements de varier et s’adapter à la nouvelles donne ou la conjoncture. Il parvient à polariser le débat sur lui en utilisant parfaitement la machine médiatique et les outils de communication comme internet, et les réseaux sociaux. Ce sont des instruments qu’il utilise volontiers pour faire campagne et engranger les soutiens. Il est à son aise face aux médias et devant une caméra. Il passe généralement bien à l’écran et sait trouver le ton juste ou la posture juste devant les objectifs Devant les situation et enjeux de société complexe, il sait relativiser et apporter de la nuance à ses propos qui le rendent inclassable. Une fois au pouvoir c’est lui qui imprègne le rythme et fixe l’agenda des médias par son côté théâtral. 

Ses défauts : A force de vouloir bousculer l’ordre établi, les codes et électriser le débat,  il peut s’attirer de nombreuses inimités. Sa désinvolture et son côté cheval sauvage peuvent le rendre indomptable et difficilement contrôlable dans un groupe politique, parlementaire. Trop contestataire, son tempérament frondeur peut créer anarchie et chao. Une  fois au pouvoir. Il n’en fait qu’à sa tête et son amour de la liberté peut le faire passer du coq à l’âne, d’une logique collective à un côté plus individualiste et opportuniste. Sa devise peut être de diviser pour mieux régner. Ses voltes-faces et ses inconstances ne plaident pas en sa faveur pour conserver un mandat électoral. Il peut beaucoup parler et bien discourir, mais ne pas forcément agir dans le sens indiqué. Cela peut forcément provoquer beaucoup de déception. Dans l’exercice du pouvoir il peut se montrer très autoritaire et implacable, tout le contraire de ce qu’il a pu montrer avant d’atteindre les sommets. Il peut prendre à contre-pieds ses partenaires ou ses interlocuteurs juste pour avoir le sentiment d’affirmer ses positions, ce qui peut s'inscrire à contre courant  de ses intérêts personnels comme général. Il peut prétendre dépoussiéré la politique et les institutions en ayant sans arrêt à la bouche le mot réforme, mais finalement ne rien changer fondamentalement si ce n'est la façade par des mesures cosmétiques ou des effets d'annonce.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : Le secteur de l’entreprise, les professions libérales, la recherche et l’innovation, les actions humanitaires et les ONG, le commerce extérieur. Tous les projets futuristes et nouveaux comme la conquête spatiale.

Sa couleur politique: altermondialiste ou militantiste, centriste, créer son propre mouvement

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: majoritaire, présidentiel, anarchique

Hommes Politiques Verseau: Jean-Marc Ayrault, Stéphane Le Foll, Nicolas Sarkozy, Jérôme Guedj, Jean-Frédéric Poisson, David Douillet, Bernard Tapie, Azouz Begag, Bruno Gollnish

Femmes Politiques Verseau: Myriam El Khomery, Christiane Taubira, Christine Boutin, Edith Cresson,

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Comme les Taureaux, les Verseaux se sont enfin sorti des entraves de Saturne, ils peuvent désormais profiter des bienfaits de Jupiter pour se propulser au-devant de la scène et refaire peau neuve en politique. Bien entendu tout dépendra aussi de la structure de leur thème natal complet. Ils seront quoiqu’il arrive en net progression.

Poisson : La conquête ou l’exercice du pouvoir n'est pas franchement sa priorité. Son objectif serait plutôt de servir une cause ou un idéal quitte à ce que celui-ci soit utopique ou irréalisable.

Ce qui anime et motive son engagement politique  Ce qui le motive c'est de savoir qu'il peut par son action soulager la souffrance de ses concitoyens, leur ouvrir des mesures sociales, ou des aides qui vont améliorer leur quotidien ou en tout cas les empêcher de sombrer complètement. Sensible à la cause écologique, à la souffrance animale et humaine, comme la pauvreté, ll est capable de mener des actions en faveur des minorités et des handicapés.

Ses qualités : Il a généralement le cœur sur la main et pense d’abord aux autres avant de penser à son ambition personnelle. Dévoué corps et âme dans son engagement politique, il est le plus à même de mieux comprendre les préoccupations populaire. Traversé par les courants humanitaires et spirituels de tout part, il possède de forte intuition quasi-médiumnique qui peut lui donner de l’inspiration dans la rédaction de son programme. Touché par la grâce ou le divin, il peut se sentir investi d’une mission qui les dépasse. Il mènera dans ce cas son  combat au prix de sacrifices et de souffrance tel un sacerdoce. Lorsqu’ils s’expriment devant la foule, ce n’est pas sans un brin de lyrisme et de poésie. Il est pour la pacification des relations sociales ou internationales. Il peut avoir une vision universaliste et une conception sans frontière de la politique. Il a un esprit collectif plutôt qu’individualiste du pouvoir. C’est avant tout servir autrui que se servir. 

Ses défauts : Son tort est parfois son manque de panache. Certains électeurs peuvent avoir du mal à se sentir captivé, ou se projeter vers ce candidat qui dégage trop d’empathie à leurs yeux. Ondoyant il ne va pas toujours droit au but, et craint de faire mal à l’adversaire alors qu’il est à sa merci. Il lui arrive aussi parfois de disparaître et se faire complètement aspirer par la cause ou le mouvement qu’il défend. Il peut en effet manquer d’organisation ou perdre de vu l’essentiel pris par l’émotion. La fuite, la peur de prendre des responsabilités et d'exercer vraiment le pouvoir de façon personnelle peut être un réel problème. Il peut arriver aussi qu’il se drape derrière un mobile louable ou jouer avec les émotions des gens, pour en réalité avoir d’autres intérêts plus personnel ou partisan. Manipulateur ou faux prophète tel peut-être la face caché d’un politique Poisson.

Dans sa politique, il favorisera volontiers : La dimension sanitaire et sociale, la politique internationale, la diplomatie, les arts, la musique et la culture. Les cultes et l’éducation, les handicapés. L’écologie et l’environnement. L’économie de la mer, l’aquaculture, ou pisciculture. L’agriculture bio, la médecine.

Sa couleur politique: Les verts, les écologistes, Socialistes, radicaux de gauche, mouvement trotkystes.

Le scrutin, fonction ou régime politique qui lui convient le mieux: scrutin proportionnel, liste électorale, démocratie

Hommes Politiques Poisson: Julien Dray, Razzi Hamadi, François Fillon, Gérard Longuet, Nicolas Dupont Aignan, Henri Guaino,  Nathalie Artaud, Jean-Vincent Placé,  Philippe Poutou, Jean-Pierre Chevènement, Norbert Hofer, Mitt Roomney  

Femmes Politiques Poisson: Marisol Touraine, Karine Berger, Elisabeth Badinter

Tendance sur l’année électorale 2016-2017 : Une année politique qui peut débuter petitement et se finir en trombe. Pour le moment Saturne est placé sur votre chemin au carré de votre signe, et peut l' empêcher d'accéder aux plus hautes fonctions. Mais Neptune tout puissant dans son signe pour longtemps, peut avec l’aide de Jupiter qui arrive progressivement au trigone de son signe lui permettre de générer une lame de fond électorale, en forme de plébiscite. Saturne dès le début de l’année 2018 se placera en soutien pour lui permettre même de prolonger son mandat. Il pourrait être l’homme ou la femme politique de ces 10 prochaines années.

Commenter cet article

Crystelle 25/11/2016 10:28

Bonjour à toutes et à tous, bonjour Yanis, j'espère que vous ne prendrez pas cela mal, car je suis tombée sur un article qui dépeint le caractère des 12 signes du zodiaque, c'est assez méchant mais c'est à mourir de rire. À lire d'urgence ! Certains vont être terriblement vexés et les autres qui ont de l'humour, le seront peut-être aussi, comme moi, mais c'est vraiment marrant !

http://bebes.aufeminin.com/forum/votre-signe-astro-et-votre-caractere-fd2906672

Prophétia 19/11/2016 15:39

Bonjour jusqu'à quel point le thème astrologique d un pays, parti politique oú institution (par exemple le parti républicain en gémeaux) peut influencer l impact du thème personnellement d une personnalite politique ? Cdlt

Yanis Voyance Astrologue 19/11/2016 16:50

Bonjour Prophétia, l'impact de l'ensemble de ces paramètres me paraît déterminant, car chacune de ces données vient à mon sens se juxtaposer à son thème natal individuel qui présente des potentialités, le berceau des aspirations, les terrains de fragilités de chacun. L''interaction du thème fondateur d'un pays joue un rôle pour savoir si on a un destin avec ce pays (ex: la plupart des Président de la Ve République sauf VGE sont marqués par le cycle Jupiter/Neptune celui qui fonde notre régime. Ensuite l'influence peut se décliner sur la relation que l'on peut entretenir par rapport à un parti politique ou ces membres comme ça peut être le cas dans d'autres sphères professionnelles comme privée. Exemple pour la France on s'aperçoit que les deux partis de gouvernement, ceux qui étaient majeur dans la vie politique française ont émergé sous le signe du Gémeaux. La crise institutionnelle vécue en ce moment frappe de plein fouet la France à deux niveaux principales sur ses deux luminaires axe Bélier/Soleil par le carré Uranus/Pluton (cycle de la crise systémique) mais également Neptune en dissonance par rapport au Gémeaux (l'ascendant de la France) qui rend floue et illisible la politique menée par les dirigeants. Bon nombre sont marquées par le Gémeaux Aubry (Lune en Gémeaux) Hollande (asc Gémeaux) Valls (Mars en Gémeaux), Cazeneuve (signe gémeaux), François Rebsamen (Mars en Gémeaux), Pierre Moscovici (Lune en Gémeaux), même l'ancien syndicaliste Edouard Martin qui avait tapé sur le PS et Hollande dans l'affaire Florange est Gémeaux et devenu député européen sous l'égide du PS Gémeaux...cela veut dire aussi que les paroles, les subtilités, les discours, les stratégies politiciennes, l'habileté ne suffisent plus pour calmer la désapprobation et souffrance populaire représentée par Neptune (Poséidon) tout puissant en Poisson marée humaine...le pic a été atteint la saison passée avec le carré en T Jupiter/Saturne/Neptune (Vierge-Sagittaire-Poisson) auquel on ajoute Uranus/Pluton, d'où les grandes grèves, les blocages...le terrain céleste était miné de toute part!!!!