Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Révolution du code du travail prémices du cycle Jupiter/Uranus Balance-Bélier septembre 2016 ?

Publié le par Yanis Voyance Astrologue

Révolution du code du travail prémices du cycle Jupiter/Uranus Balance-Bélier septembre 2016 ?

Uranus/Pluton symbolise le cycle de la grande crise systémique que nous vivons depuis 2011. Les convulsions et soubresauts qui secouent notre société proviennent de ce nouveau qui a du mal à naître incarné par Uranus planète des révolutions technologiques dans le signe pionnier et entreprenant du Bélier, qui se confronte face à l'ancien qui a du mal à mourir avec Pluton planète de la mort, de la destruction, de mutation en profondeur des conservatismes dans le signe du Capricorne. Cette dissonance est symptomatique des paradoxes que nous sommes en train de vivre .

Ces ambivalences et ces tiraillements se retrouvent dans de nombreux domaines et tout particulièrement en ce moment dans le monde du travail en pleine effervescence. Nous avons d'un côté des travailleurs, employés, fonctionnaires, cadres, entrepreneurs qui sont de plus en plus nombreux à vivre un profond mal être au travail, conduisant parfois jusqu'à l'épuisement, la consumation et l'implosion intérieure.

Et de l'autre des demandeurs d'emploi également de plus en plus nombreux au bas mots 6 millions de personnes en France qui souffrent d'un manque d'activité, de déprime et sont menacés du décrochage, du déclassement quand ils n'ont pas déjà sombré dans la précarité et la pauvreté la plus totale.

Nous retrouvons la sémantique de cette condition sociale déplorable et cette paupérisation de la société dans les cycles Saturne/Neptune (Sagittaire-Poisson), une influence planétaire qui ressemble beaucoup à celle des années 1848 (cf mes autres publications sur la Révolution prolétarienne qui ont vu naître les premiers embryons des lois de réglementation du travail pour améliorer les conditions sanitaires et sociales déplorables, travail des enfants,...)

En ce moment même les dernières propositions sur la table pour juguler ces deux fléaux à savoir chômage de masse d'un côté et burn-out de l'autre montre la Schizophrénie de nos dirigeants mais aussi l'affrontement de deux idéologies historiquement antagonistes avec des visions opposées de la société et des priorités. Choses inédites dans l'histoire cette dissension et même cette fracture se passe au sein de la même majorité dite de gauche.

Nous avons d'un côté les propositions de Myriam El Khomri Ministre du Travail sous l'impulsion de François Hollande et Manuel Valls qui présente toute une batterie de mesure pour déréglementer le code du travail. Leur idée depuis le début du quinquennat c'est de pratiquer avant tout une politique dite de l'offre en direction des entreprises afin de restaurer leur marge, leur donner plus de souplesse, de simplicité et de confiance pour éradiquer les freins à l'embauche. On se rend compte qu'après près de 4 ans de mandat, le chômage ne baisse toujours pas, pire il continue à augmenter alors pour que François Hollande puisse honoré sa promesse de campagne et se représenter en 2017 il sort l'artillerie lourde. Fini les mesurettes, ce dont la droite a rêvé toujours depuis des décennies, c'est la gauche qui le fait.

1) 35 heures hebdomadaires maintenues sur le papier avec au-delà, une rémunération pourra majorée de 10%, en dessous du seuil actuel de 25%. Les employeurs pourront désormais aménager le temps de travail plus facilement en fonction des besoins de l'entreprise (en cas de d'activité accrue par exemple).

Les salariés pourront être amenés à travailler 44 heures par semaine en moyenne (voire 46 heures si accord d'entreprise) sur 16 semaines (au lieu de 12 actuellement). Et la durée hebdomadaire pourra être portée à 60 heures en cas de circonstances exceptionnelles, toujours par accord.

2) Les indemnités prud'homales en cas de litige et de licenciements jugés abusifs seront plafonnées en fonction de l'ancienneté du salarié. En dessous de deux ans, il aura trois mois de salaire, entre deux et cinq ans ce sera six mois entre cinq et dix ans d'ancienneté ce sera neuf mois, entre 10 et 20 ans ce sera 12 mois et au delà ce sera quinze mois.

3) Le licenciement économique sera simplifié puisque les salariés en CDI pourront se faire licencier pour raison économique plus facilement que par le passé. L'entreprise pourra en effet invoquer ( difficultés financières imputable à une baisse des commandes ou du chiffre d'affaires pendant plusieurs trimestres consécutifs en comparaison avec la même période de l'année précédente, soit par des pertes d'exploitation pendant plusieurs mois, soit par une importante dégradation de la trésorerie, soit par tout élément de nature à justifier de ces difficultés", La marge de manœuvre est beaucoup plus souple pour une réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité". Le nombre de trimestres consécutifs sera fixé par un accord de branche et devra être au minium de deux.

4) Le recours aux référendums d'entreprise Un accord signé par une minorité de syndicats pourra être validé par une consultation des salariés. Un syndicat représentant au moins 30% des voix des salariés aux élections professionnelles pourra demander un vote des salariés. L'accord sera "valide s'il est approuvé par les salariés à la majorité des suffrages exprimés". Actuellement tout accord d'entreprise ne peut passer que si un syndicat représentant au moins 30% des voix aux élections professionnelles l'a signé, sauf si un syndicat ayant obtenu plus de 50% des suffrages décide d'utiliser son droit d'opposition.

5) Le compte personnel d'activité prend forme Ce dispositif présenté par François Hollande comme la grande réforme sociale du quinquennat se précise. Le compte personnel d'activité (CPA) sera ouvert à toute personne âgée d'au moins 16 ans, qui travaille ou en recherche d'emploi. Ce compte regroupera le compte personnel de formation et le compte personnel de prévention de la pénibilité.

Et nous avons de l'autre Benoit Hamon qui réitère sa proposition de mai 2015 avec l'idée d'une loi pour faire reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle (voir mon article publié sur cette question).

Enfin Gérard Filoche ancien inspecteur du travail qui fait partie de l'aile gauche du PS propose d'aller plus loin en faisant des contre propositions à ceux fait par Myriam El Khomery et consorts.

1) Réduire la durée réelle de la semaine de travail non seulement en maintenant les 35 heures et de poursuivre vers 32 heures puis 30 heures. Tout travail sera interdit aux enfants âgés de moins de 16 ans

2). Stopper la précarité, en fixant par la loi un quota maximal d’intérimaires et de CDD égal à 5 % maximum des effectifs dans les entreprises de plus de 20 salariés, sauf dérogation préalable pour circonstances exceptionnelles. La loi doit augmenter l’indemnité de précarité d’emploi : à 25 % pour les CDD comme pour l’intérim. La durée d’un CDD doit être au minimum d’un mois et au maximum d’un an. Tout allégement des cotisations pour les emplois à temps partiel et précaires doit être supprimé.

3). Établir un nouveau contrôle administratif sur les licenciements. À nouveau, l’inspection du travail doit pouvoir suspendre la procédure dès lors qu’il y a « un doute manifeste » sur le bien-fondé du licenciement. Pour les licenciements collectifs il demande le rétablissement de la de 2002 sur la « loi de modernisation sociale » de janvier 2002 pour donner à la puissance publique les moyens d’interdire les délocalisations et licenciements ne reposant pas sur des difficultés économiques réelles et sérieuses. Pas de « rupture conventionnelle » sans un motif précis et sérieux

4). Réguler la sous-traitance, en rendant pénalement, civilement et économiquement responsable le donneur d’ordres ; aligner les conventions collectives des sous-traitants sur celle du donneur d’ordres le temps de l’exécution des marchés ; faciliter la lutte contre le faux travail indépendant et le prêt illicite de main-d’œuvre. Cela revient à abroger les lois sur les-autoentrepreneurs et l' ubérisation de la société

5). Redonner de la la démocratie syndicale et sociale, avec le rétablissement d' élections prud’homales doivent être rétablies et le système d’élections directes étendu à la gestion de toutes les caisses de protection sociale. .

6). Renforcer les moyens et les pouvoirs des instances représentatives du personnel. Les Comité d'Entreprise devront peser sur les décision de l’employeur qui ne pourra imposer un certain nombre de décisions comme l'embauche de précaires, les heures supplémentaires, les licenciements). Il souhaite un conseil d’administration composé à 50 % de représentants élus et protégés des salariés. Les conseillers du salarié se verront augmentés en nombre, en moyens, crédit d’heures, avec la possibilité d’être saisis par les salariés là où il n’y a pas de délégués du personnel.

7). Développer l’hygiène et la sécurité au travail. Le taux d’exposition aux risques étant plus élevé dans les petites entreprises, il faut abaisser les seuils à 20 salariés, initier des CHSCT de sites et de branches, départementaux. Les CHSCT seront élus et non plus désignés, auront un budget et un statut propres, leurs membres seront formés et disposeront de crédits d’heures suffisants pour exercer leur mission. Une « obligation de faire » sera instaurée en matière d’hygiène et sécurité.

8). La fin des discriminations. L’égalité salariale doit être établie partout sous peine d’astreintes et de lourdes sanctions financières. Les conventions collectives doivent comporter des chapitres obligatoires sur l’évolution des carrières, des qualifications, des niveaux, échelons et coefficients salariaux. Les femmes de retour de congé de maternité devront retrouver un poste similaire et seront protégées pendant dix-huit mois après leur retour de couches.

9). Une vraie Sécurité sociale professionnelle comme le droit au reclassement ; le droit au revenu ; le droit à la protection sociale ; le droit à la formation continue. Les formations des demandeurs d’emploi doivent être rétribuées dans les mêmes conditions que le chômage : 75 % des derniers salaires. Cela impose la création d’un grand service public de la formation professionnelle doté des moyens nécessaires.

10). Renforcer les moyens de l’inspection du travail. Le nombre de sections d’inspection doit être au moins doublé pour permettre le respect des droits des salariés. Cette bataille pour un nouvel ordre public social doit être accompagnée d’un renforcement du droit pénal du travail : sanctions effectives plus fortes, directives aux parquets plus strictes contre la délinquance patronale.

Ces propositions totalement contradictoires correspondent aux vibrations célestes du moment avec l'affrontement d'un côté:

Des Cycles du néo-libéralisme pro-malthusien:

- Saturne/Uranus: Saturne planète de la loi et des règlements dans le signe internationaliste et mondialiste du Sagittaire au trigone d'Uranus planète des réformes dans le signe rapide et actif du Bélier qui accélère les changements et structure la nouvelle économie, la numérisation, l'ubérisation de la société

- Jupiter/Uranus (à partir du 10 septembre 2016): Jupiter planète d'expansion, et du pouvoir judiciaire dans le signe de la justice et l'harmonie de la Balance (Signe de la France sous la Ve République 28 septembre qui porte en elle une véritable énergie de rupture) et nous entraîne bel et bien vers des bouleversements qui accompagne les prémices d'une grande révolution économique, sociale et culturelle qui peut conduire au déséquilibre et aux injustices, à un manque d'harmonie car Jupiter et Uranus sont opposés.

Cycles dît radicalisme de gauche progrès social

-Saturne/Neptune: Saturne c'est la réglementation, le travail (tripalium = torture) , le labeur, le temps de travail (Cronos en Grec maître du temps) avec la prise de conscience en Sagittaire signe de la philosophie du projet social, de Neptune de la souffrance humaine, l'humanité, la compassion, le peuple (mariée humaine de Neptune alias Poséidon maître des océan tout puissant dans son domicile en Poisson qui vient submerger et contester la loi inégale et injuste pour le moment de Saturne (le Sagittaire a des pensées hautes un peu idéaliste et candide, mais ne concrétise pas forcément, la concrétisation viendra après le mois de décembre 2017 quand Saturne sera dans son domicile en Capricorne signe pragmatique, concret et persévérant).

-Jupiter/Neptune: Jupiter symbole de la dimension sociale, de l'accroissement, de l'argent, du bonheur et l'expansion dans le signe de la Vierge qui incarne le travail au quotidien, le sens du service, (service public, et médico social). La vierge critique et rouspète en prisant conscience par l'analyse, mais aussi par l'émotion et la sensibilité de Neptune dans le signe opposé du poisson qui voit ses conditions de travail de travail s'aggraver avec des collègues qui tombent en maladie prolongée (Burn-out, dépression, épuisement professionnel ces pathologies sont typiques des signes du Poisson et Vierge sur l'axe du médical, et social).

Pour le moment la bataille du ciel donne un avantage conséquent aux mesures néo-libérales, avec le transit prochain de Jupiter en Balance le signe de notre chère France, qui porte une énergie de rupture et formera une double dissonance à Uranus/Pluton. Il s'agit bel et bien d'une révolution législatives mais également culturelles qui va secouer notre société en profondeur.

Pendant l'année 2016-2017, de nombreux salariés vont se rendre compte que travailler pour une entreprise avec le lien de subordination représente plus de contraintes que d'avantage. Puisque bon nombre de salarié acceptaient un salaire minime et une liberté réduite de leur temps en contrepartie d'une certaine sécurité de l'emploi. Mais puisque les nouvelles lois feront voler en éclat ces protections et derniers filets de sécurité de l'état providence, autant se lancer dans l'aventure franchement. Bon nombre de salariés seront amenés à créer leur propre entreprise, ou à conserver un lien avec leur entreprise tout en travaillant en indépendant dans des statuts similaires à celui d'autoentrepreneurs, où l'entreprise facturera sa prestation. C'est le penchant Balance le signe du partenariat, et des associations. Le télé-travail va se développer grâce aux nouveaux outils de communication, (application, numérisation, internet...). Bon nombre de start-up (Uranus en Bélier) vont émerger, leur structure légère, séduisante (Jupiter en Balance) et innovante (Uranus) vont se déployer;

Tous le monde n'aura malheureusement pas le potentiel pour s'affirmer et surfer sur cette nouvelle évolution, d'autant que Pluton planète de pouvoir sous terrain en Capricorne va continuer à donner l'avantage aux structures anciennes et aux conservateurs (technocrates, banques, dirigeants, têtes couronnées, grandes entreprises donneurs d'ordre aux anciennes). Beaucoup de mouvement sociaux et de révolte populaire vont crier à l'injustice. Ce côté frondeur se retrouve dans l'opposition

Jupiter/Uranus sur l'axe Bélier-Balance c'est le paradoxe de la Balance qui ne cherche habituellement pas le conflit social, mais qui sera contraint à se rebeller contre l'agression généré par ces changements trop brutaux. François Hollande martèle bec et ongle qu'il cherche à créer les conditions d'un dialogue social. Si Jupiter en Balance favorise normalement la diplomatie et le consensus avec Uranus et Pluton qui prennent en étau, il s'agit en réalité d'un marché de dupe. Uranus en dissonance agit comme un diviseur, et Pluton comme un manipulateur. Comment dialoguer sereinement quand les dès du rapport de force social sont pipés dès le départ? De nombreux syndicats depuis longtemps n'ont plus les moyens de jouer leur rôle de défense des salariés quand certains leaders sont dépassés ou dévoyés. Comment sera t-il encore possible de négocié sur une base égalitaire, ou défendre un salarié lorsque si le législateur peut-être à coup de 49.3 va désarme l'arsenal juridique qui protégeait l'ouvrier ou l'employé?

D'autres salariés vont tenter de s'accrocher à l'ancien, à ce qui n'existe plu, leur grande entreprise qui les licenciera sans ménagement. C'est déjà le cas et de plus en plus avec les délocalisation mais surtout la concurrence déloyale, le dumping qui désormais prend une dimension supplémentaire avec les vagues migratoires (réfugiés, migrants économiques, réfugiés climatiques, qu'il faudra intégré bon gré, malgré. (Cycle Saturne/Neptune).

Certains salariés comme c'est déjà le cas en ce moment vont souffrir de ne pas parvenir à joindre les deux bouts (travailleur pauvre) ou chômeur. Serait-ce le retour du servage? Les petits boulots de cireur de chaussure, d'emploi à la sauvette pour subsister qui commence d'ailleurs déjà à revenir en force dans les rues des grandes métropoles?

Il va y avoir forcément aussi des mouvements de révolte, comme c'est déjà le cas, mais il faudra du temps pour que l'ensemble s'organise et coagule. Neptune en Poisson depuis 2012 continue cette longue prise de conscience d'une condition humaine et sociale similaire. Neptune et son pouvoir aquatique va à travers l'immense émotion qu'il suscite à chaque injustice submerger tour à tour toutes les strates de la société du peuple. Comme je l'ai annoncé déjà il y a pas mal de temps dans d'autres publications notamment prévisions 2016, que cette année est un tournant, une véritable rupture avec l'époque précédente. (lire mes autres posts).

Après une séquence où la droite qui arrivera au pouvoir en France en 2017 va prolonger ou accentuer encore cette vague de libéralisme, sans réelle contrepartie en terme de baisse réelle du chômage ou du moins une baisse peut être dans les chiffres mais avec une fracture profonde et un creusement des inégalités, viendront plus tard d'autres mesures destinées à réajuster. Cela se fera sous le grondement populaire, par le changement de mentalité aussi en étant plus solidaire.

Pour en revenir au sujet du jour, l'accroissement de la durée travail est une véritable ineptie et ne va pas dans le sens de l'histoire même si cette vague de libéralisation épouse parfaitement les influences célestes du moment. L'automatisation du travail, les robots qui vient progressivement remplacer l'humain va mettre tout le monde d'accord à l'horizon 2023 avec le cycle du transit de Pluton en Verseau jusqu'en 2044 qui signera véritablement la grande révolution culturelle, institutionnelle, technologique, sociétale, industrielle....

Commenter cet article

leuleu 19/02/2016 22:01

Moi qui avait comme espoir de voir une révolution sociale, je suis un peu déçu pas cette publication, qui décrit selon les astres, la vague de néo-libéralisme ne faisant que résister pour un bon moment Bonjour l'esclavage !!

Yanis Voyance Astrologue 19/02/2016 22:34

Bonsoir Leuleu le cycle Saturne/ Neptune va faire progresser les idées humanistes avec des mouvements sociaux qui vont se radicaliser avec déjà sur 2016 beaucoup de mouvement au printemps et automne mais disons qu'il faut le temps que cela coagule et que les mouvements dit de gauche s organisent. Pour le moment le peuple est encore divise et cantone dans le corporatisme traditionnel ou regne l affrontement et la desorganisation exemple uber contre taxi traditionnel les salariés du privé pensent (pas tous ) que c'est à cause des fonctionnaires ou du chômeur et rmiste qu ils n arrivent pas à joindre les deux bouts. Pour d autres ce sont les étrangers. .. Le petit patron et l employé s affrontent. .. Neptune dans son domicile en Poisson jusqu en 2026 va faire prendre conscience d une condition sociale toute somme assez similaire entre les gens du petit peuple. Le vrai problème vient des élites l infime partie de la population 63 personnes qui possèdent 50% des richesses le systeme bancaire sans compter tous les gens qui font allégeance à ces gens là. La révolution passera par un changement de mentalité dans la manière de se comporter de consommer et de voter. Neptune c'est la solidarité qui relie les gens par delà les frontières sociales culturelles géographiques. Entre un homme et une femme qui a de l amour universel et de la compassion pour autrui il y a tant de points communs. Tant qu uranus et Pluton forment un carré jusqu en 2019 il sera difficile de créer une inflexionc est le regne de la cupidite l individualisme entretenue par la ploutocratie (Pluton capricorne) année 2016 c'est une fin de cycle un tournant pour réveiller les conscience et la férocité de ces gens la...voir les autres publications

anna 19/02/2016 20:40

bjr, ne pensez vous pas qu'une guerre menée par Poutine dans les années à venir (je ne parle pas de la Syrie, plutôt de la conséquence de ses tentatives actuelles de mise au pas de la Turquie, voir cet excellent blog : http://www.historionomie.com/) puisse être aussi le grain de sable qui oblige nos gouvernants à revoir leurs positions ?

anna 19/02/2016 20:40

bjr, ne pensez vous pas qu'une guerre menée par Poutine dans les années à venir (je ne parle pas de la Syrie, plutôt de la conséquence de ses tentatives actuelles de mise au pas de la Turquie, voir cet excellent blog : http://www.historionomie.com/) puisse être aussi le grain de sable qui oblige nos gouvernants à revoir leurs positions ?