Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Laurent Blanc est-il un coach qui a les épaules pour gagner la ligue des champions?

Publié le par Yanis voyance

Laurent Blanc est-il un coach qui a les épaules pour gagner la ligue des champions?

Le fait d'actualité:

Alors que le PSG écrase tout sur son passage en championnat de France, l'équipe peine à convaincre en ligue des champions. Après sa prestation assez terne contre le Real de Madrid mercredi dernier qui s'est soldé par un 0 à 0, l'équipe et son coach ont essuyé de très vives critiques de la presse et des fans sur les réseaux sociaux. Les choix du coach ont été très contestés puisque Zlatan Ibrahimovic, ou encore Angel Di Maria, la nouvelle recrue star estivale du club ont livré un piètre match. Ils ont tout deux été préférées à un Javier Pastore condamné à cirer le banc de touche malgré ses performances de hautes volées l'an passé et depuis le début de cette nouvelle saison.

Laurent Blanc qui fêtera ses 50 ans le 19 novembre prochain (né en 1965 à 18h à Alès sous le signe du Scorpion ascendant Gémeaux), reste pour moi un excellent coach à la progression fulgurante. Il est d'ailleurs programmé pour être tôt ou tard lauréat de la champion's League. Intuitif comme le Scorpion, consensuel comme la Balance (Lune dans ce signe), adaptable et à l'écoute (Ascendant personnalité en Gémeaux);

Son ascension et ses débuts prometteurs comme entraîneur, il les doit à sa grande expérience en tant que joueur de niveau international, mais également grâce au transit du puissant Pluton en Capricorne un signe ambitieux où trônait son Mars natal, la planète des challenges sportifs. Ce passage de Pluton sublimant les qualités de Mars, tout en maîtrise et précision a permis un démarrage en trombe comme entraîneur avec Bordeaux, puisqu'il a permis au club des Girondins en 2009 de remporter le championnat de France. Le dire comme ça cela a l'air simple, et pourtant depuis son départ pour l'équipe de France, le club bordelais n'a jamais retrouvé le podium. Pire il ère en ce moment même dans le ventre mou du classement de la L1, avec pourtant à sa tête un jeune entraîneur tout aussi expérimenté et prometteur Willy Sagnol.

C'est dire la difficulté de la tâche de l'entraîneur et même des joueurs dans football moderne où on laisse peut de temps de s'installer et faire leur preuve. Mais lorsqu'on a le statut et l'aura d'un Laurent Blanc ou Zidane les exigences sont augmentées. Dans ces conditions beaucoup d'observateurs ont du mal à reconnaître les résultats et les qualités d'un homme à leur juste valeur.

Laurent Blanc a pourtant continué à enchaîner les performances avec l'équipe de France qu'il a repris de très bas (après le cataclysme de l'Afrique du Sud), pour redonner à nos bleus une identité de jeu, des valeurs et des couleurs. Le cévenol a amené ses hommes jusqu'en quart de finale de coupe d'Europe des nations en 2012 où la team a chuté face à la grande Espagne qui devait d'ailleurs cette année là remportée le tournoi. Pas de quoi rougir! (C'est sûr qu'on attendra mieux de nos bleus à domicile chez nous en 2016 avec Didier Deschamps, vous avez dors et déjà mon pronostic d'ailleurs dans le numéro de France Football du début de saison lire en bas).

Enfin au PSG il conduit une ferrari, certes avec des joueurs hors norme que Carlo Ancelotti avait déjà bien incorporé dans l'équipe en construction. Mais contrairement aux idées reçues les 4 titres gagnés l'an passé , historique pour un club qui fête ses 45 ans seulement, et un beau parcours en ligue des champions ne s'est pas passé sans mal. En effet Laurent Blanc a dû forcé sa nature, et fendre l'armure, chose que peut d'observateur le croyait capable de faire, lorsque la crise cyclique automnale fût venue l'an passé. L'équipe a connu des débuts de saison difficile en championnat avec de nombreux blessés et pointait à la trêve derrière l'OM à la deuxième place. Le coach parisien avait promis de sévir et de prendre des mesures radicales à la reprise en janvier 2015. Il a tenu parole et le club a fini premier en raflant tous les titres possibles (sauf la prestigieuse coupe aux grandes oreilles la Ligue des Champions).

Cette compétition mythique est très difficile et demande beaucoup de temps et d'acquérir de l'expérience avant de pouvoir la remporter; Chelsea a mis près de 10 ans après l'arrivée de son investisseur milliardaire Russe, tandis que Manchester City peine à progresser dans la compétition malgré des investissements annuels massifs, des remaniements, et l'apport chaque année de grandes stars.

Le projet parisien sous l'ère Qataris en est qu'à son balbutiement. Cela ne fait jamais que 4 ans, il faut être patient. Même le grand OM de la fin des années 80 et début 90 a mis de nombreuses années avant de conquérir le prestigieux trophée. Laurent Blanc est encore en train d'apprendre. C'est ce que lui enseigne Saturne qui a été à l'œuvre dans son signe d'octobre 2012, à la mi-septembre 2015. L'astre des épreuves, des échecs permet aussi d'apprendre de ses erreurs pour bâtir ultérieurement les grandes victoires durables. En ce moment le cycle Saturne/Neptune bouscule ses certitudes et le confronte à un cruel dilemme en se plaçant en opposition à son ascendant. La maison VII (les autres) en Gémeaux est un tronçon du ciel qui correspond aux partenaires qu'ils soient joueurs, collègues, ou sponsors, mais également la presse. Le Gémeaux étant en effet le signe le plus étroitement associé aux médias.

Le précieux et fastidieux travail de calinothérapie qu'il a fait avec Javier Pastore justement du signe du Gémeaux né le 20 juin 1989, pour lui permettre de revenir au top niveau , risque de s'estomper sous l'effet de Neptune s'il persiste à être complaisant et ne pas ménager Ibrahimovic, et le laisser à la maison ou sur le banc lorsqu'il fait des contre-performance. Il en va de même pour le cas Angel Di Maria il est vrai recruté à prix d'or, mais qui vient seulement d'arriver dans la capitale, après une saison très difficile à Manchester United. Il faut lui laisser du temps et ne pas griller le numéro 11 argentin. En revanche utiliser son compatriote puisqu'il est en forme et a envie de jouer, témoins le cri du cœur lancé lors d'une courte interview où un journaliste lui demandait ce qu'il fallait pour que le PSG gagne contre le Real Madrid. Il a répondu avec beaucoup de confiance il faut que Pastore joue. Lui si timide et modeste affiche une pleine confiance en ses possibilités, c'est une grave erreur de ne pas l'utiliser. (lire l'article que j'avais publié à son arrivée le 30 septembre 2011)

Dans une équipe il n'y a rien de pire que de sentir que son coach fait des choix injustes ou par dépit. Ceux ci peuvent à terme désolidariser un groupe et dresser un vestiaire contre soit. Saturne en maison VII en Gémeaux pourrait représenter justement cette entrave.

On a déjà vu Javier Pastore (Gémeaux) tirer une tronche de 2 pieds de long de devoir couper les citrons sur le banc de touche alors qu'il était chaud bouillant pour jouer titulaire contre le Real de Madrid.

Ibrahimovic quant à lui n'est bien évidemment pas à jeter tout à coup aux orties. Si à 34 ans il connaît des difficultés à cause des blessures, de son grand gabarit qu'il faut mouvoir, et de l'usure de fin de carrière, il a été le grand catalyseur du projet parisien depuis l'arrivée du Qatar. Comme je l'avais précisé dans mon post de début de saison, il peut en revanche devenir un poids mort si le coach ne le ménage pas, ou ne communique pas avec lui pour le convaincre de ne pas jouer tous les matchs. Pas étonnant qu'il ait été à court de jus en ligue des champions après des performances avec l'équipe nationale de Suède, et une répétition de match en L1 en demi teinte, où il a malgré une forme moribonde marquée assez facilement grâce à ses coéquipier pour devenir recordman du club des buteurs de tous les temps. Né le 3 octobre 1981 à 1h à Malmo (Suède)

Ses luminaires Soleil et Lune indices de vitalité sont frappés de plein fouet par des dissonances très dures respectivement les carrés d' Uranus/Pluton et Saturne/Neptune. Sans oublier la dissonance de Jupiter/Saturne qui peut l'amener à surévaluer ses capacités, tout en se sentant frustré de ne pouvoir enchaîner comme au bon vieux temps les matchs.

Il faudra donc l'utiliser très intelligemment et que lui accepte malgré son égo très puissant (Mars dominant proche de la cuspide de son ascendant) de se mettre une bonne fois pour toute au service de l'équipe, en jouant plus vite, en faisant plutôt des bouts de match à fond, que d'être fantomatique 90 minutes. Avec sa qualité technique, sa vista, il est capable de délivrer des passes lumineuses et d'éclairer le jeu pour ses partenaires. Cela peut se faire soit en début de match, où les équipes adversaires ne laissent que très peu d'espace, ou en fin de match quand les adversaires sont épuisés il aura ainsi plus d'espace pour s'exprimer. La pire erreur serait de s'entêter à faire du Zlatan d'entrée de jeu c'est à dire porter le ballon, dribler, et faire des exploits pour perpétuer sa légende. Cette stratégie non décortiquée par Laurent Blanc avec son joueur en coulisse serait vouée à l'échec, et renverrait le numéro 10 parisien vers une perte de confiance en lui et de ses partenaires, entraînant son entraîneur et toute l'équipe dans la difficulté.

Sans compter que le public pas toujours reconnaissant et très versatile commence progressivement à le lâcher. Il n'y pas si longtemps c'était Pastore qui était honnie et Zlatan adulé, aujourd'hui c'est l'inverse. Zlatan devra apprendre à être plus sage, plus calme, constant, plus concentré et plus dévoué à son équipe, c'est ce que lui réclament les planètes sinon il risque de flinguer l'équilibre de l'équipe.

C'est véritablement dans ce sens que Laurent Blanc a un rôle important à jouer et faisant passer un message en utilisant la psychologie Scorpion pour ne pas l'offusquer et le dialogue Gémeaux pour le convaincre ce qui ne sera pas une mince affaire. C'est à cette condition que l'ancien champion du monde 1998 passera ce nouveau pallier qui l'affirmera sur le terrain comme aux yeux de tous comme un entraîneur d'envergure capable de gagner un jour avec le PSG ou un autre club européen le trophée aux grandes oreilles.

Petit pronostic pour ce soir, victoire de Paris Saint Germain face à Saint Etienne avec un Soleil en Scorpion et Lune en Poisson. A priori le Mars en Balance dès le 13 novembre puis en Scorpion du début de l'année 2016 dès le 4 janvier devrait l'aider à surmonter les difficultés pour amener le club très haut tant en championnat ainsi qu'en ligue des champions. Par contre méfiance une fois de plus entre le début mars et la fin mai, Mars rejoint Saturne en Sagittaire pour activer les dissonances Jupiter/Saturne/Neptune. Cette période correspond a priori aux joutes finales de ligues des champions, le terrain est miné, il faudra regarder dans le détail une fois les dates de tirage au sort connue.

Laurent Blanc est-il un coach qui a les épaules pour gagner la ligue des champions?

Commenter cet article