Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un été 2015 sous haute tension sociale, la colère des agriculteurs prélude à une insurrection populaire plus générale ?

Publié le par Yanis voyance

Le fait d'actualité:

Le moins que l’on puisse dire c’est que ce début d’été est chaud et pas seulement au niveau du climat. Sur le plan social aussi les esprits s’échauffent dans notre bon vieil hexagone. Dès les premiers jours du solstice d’été l’impulsion de la conjonction Soleil/Mars en Cancer a libéré l’énergie insurrectionnelle d’Uranus la rebelle en Bélier, et Pluton la volcanique en Capricorne. Après l’épisode mouvementé des taxis et Uber pop fin juin, c’est au tour des agriculteurs, éleveurs et producteurs de lait de Normandie, de Bretagne, de Dordogne et même de Vendée, d’Auvergne et du Limousin d’occuper le terrain. Cela fait quelques jours maintenant que ces professionnels bloquent avec leur machines agricoles les principaux accès. Hier c’était au tour des buralistes, et éleveurs de canard du Sud-Ouest de leur emboiter le pas en menant des opérations coup de poing surprises devant les bâtiments officiels du Sénat et du, siège du Parti Socialiste à Paris, ou devant les supermarchés.

Les corps de métiers sont différents, mais les difficultés sont les mêmes : une incapacité à vivre de leur activité, et une concurrence de plus en plus déloyale. Ils revendiquent tous le droit de vivre dignement de leur travail et d’avoir pour cela des revenus décents. Ce qui est loin d’être le cas puisque la plupart travaille à perte. La conjoncture est difficile la PAC a été détricotée, tout comme les quotas de lait abolit. L’un des principaux partenaires à l’export la Russie est en froid avec la France à cause de l’embargo. Tous les vendeurs se rabattent sur les autres clients que sont l’Italie ou la Grèce avec pour conséquence un engorgement de ces zones, qui fait baisser les prix. Les débouchés sont d’autant plus rares que la consommation stagne dans ces pays à cause de la crise.

Parallèlement à cela les producteurs de viandes françaises sont concurrencés par d’autres pays de l’Union comme l’Allemagne la Pologne, la Roumanie, ou encore la Bulgarie qui ont des coûts de production parfois jusqu'à 5 fois moins importants. Pour couronner le tous les industriels, et la grande distribution se taillent la part du lion en s’accordant des marges considérables pendant qu’ils contractent les prix à l’achat au monde agricole.

Toutes ces raisons conjoncturelles, mais aussi structurelles sont de nature à plonger un peu plus encore une profession déjà sinistrée et criblée de dette au bord de la rupture d’où le désarroi et la colère.

Ces cris révoltes qui dépassent de plus en plus les clivages corporatistes ne m’étonnent pas du tout puisque cela fait déjà plusieurs années que j’en parle sur ce blog avec des articles qui datent de 2012 que vous pouvez d’ailleurs retrouver pour mémoire en fin de publication. De rapides échanges avec mes confrères ne font que conforter le sentiment que ce climat pré-insurrectionnel risque non seulement de perdurer tout l’été, mais également de se prolonger dans le temps et de gagner en intensité dans les mois qui arrivent. Si les médias font un effort considérables pour ne pas trop s’attarder sur les images montrant des scènes de colère dans la rue, afin éviter la contagion, force est de constater que la révolte gronde un peu partout et qu’elle fomente même dans des bastions par encore déclarés.

Les raisons de ce déferlement de vague de contestation sont liées de façon générale et quelquesoit les corps de métier à une inégalité de la répartition des richesses produites dans le pays. L’économiste Thomas Picketty a par exemple expliqué dans son best-seller qui s’est vendu dans le monde à près de 2 millions d’exemplaires, que nous sommes dans une société qui favoriserait les héritiers et les rentiers, mais certainement pas le travail. Qu’ils soient ouvriers employés, artisans, commerçants ou petits patrons ces inégalités criantes sont toutes proportions gardées semblable à celles que l’on avait au XIXe siècle entre le prolétariat et la classe dominante, ce qui explique la paupérisation des masses populaires, et l’enrichissement colossal d’une minorité.

Dans les anciens articles que je vous invite à lire ou relire, j’avais pointé cette analogie que fait l’économiste entre notre époque avec celle du début de l’ère industrielle. L’observation de la position des planètes entre les deux époques vient confirmer cette thèse. Il existe une éloquente correspondance entre la position de Neptune en Poisson et des évènements historiques qui se sont passés à 164 ans d’écart.

Février 1848 : Neptune en Poisson = Les prolétaires se révoltent face à leur condition de travail et d’existence de plus en plus sordide Karl Marx qui assiste aux évènements parlera « Lutte des classe et écrira plus tard en 1867 le Capita

Février 2012 : Neptune en Poisson= Les premiers mouvements des indignés et des 99% qui se réunissent en masse dans toutes les grandes capitales d’Europe et aux Etats-Unis pour crier à l’injustice entre les possédants une infime minorité qui détient la quasi-totalité des richesses pendant que le reste de la population mondiale crève de faim dans le 1/3 monde et arrive tout juste à subsister dans nos sociétés dite développée (1/4 monde).

Tous ces éléments viennent conforter l’idée que nous serions bel et bien à l’aube d’une période pré-révolutionnaire. La portée de Neptune planète télépathique, hautement spirituelle est en train de relier les être humain par un unique et même sentiment à la fois d’injustice, mais aussi de solidarité et de compassion. Tout puissant dans son signe du Poisson décuple les forces marines et amène telle des vagues humaines à passer au-dessus des cloisons et des traditionnels clivages corporatistes. La prise de conscience d’une condition sociale similaire amène à vouloir changer les choses comme pendant la révolution de 1848, où l’on a vu de forte poussée insurrectionnelle de la classe ouvrière pour réclamer des droits et une vie meilleure. Ce qui se passe en 2015 et va se passer dans les mois qui arrivent n’est que la continuité de ce qui a débuté il y a 3 ans. Les problèmes mis sur la table par les manifestants remontent en réalité à bien plus longtemps.

Les élites ont bâti un modèle économique et de société qui est à bout de souffle. Neptune l’idéaliste aspire à un monde meilleur, plus juste et pas seulement fondé sur les valeurs consuméristes ou mercantiles. Ce système en pleine déliquescence aujourd’hui avait déjà commencé à montrer le visage qu’il a actuellement dès le milieu des années 70 et surtout dans les années 80. Mais le basculement vers une logique beaucoup plus féroce et impitoyable a plus eu lieu au début des années 90 (voir mon article), sous l’égide de la conjonction Uranus/Neptune en Capricorne. Aujourd’hui sous le feu de la quadrature Uranus/Pluton (Bélier-Capricorne) la crise est systémique, et le modèle a atteint sa limite de péremption. Nous nous préparons à changer de modèle de développement.

Dans ce plan large que nous venons de décrire s’inscrit dans le ciel en ce moment même des cycles plus courts qui mettent pour le moment encore en mouvement des corporations en particulier. Les agriculteurs par exemple sont a priori représentés en astrologie par 3 signes :

Le Taureau pour le symbole de la nature du côté terrien, tout ce qui germe et nourrit. Ses astres directeurs sont Vénus, mais aussi la Lune (1er maître du Cancer)

Le Cancer en référence aux valeurs familiales et ancestrales, on retrouve le concept de la mère nourricière qui donne du lait.

Ses astres directeurs sont la Lune, mais aussi Jupiter (1er maître du Sagittaire et 2e maître du Poisson)

La Vierge qui est en lien avec la période de la moisson, les animaux, et la diététique. Mercure son gouverneur est la planète de l’échange de service, des transactions, et du commerce.

Comme l’a judicieusement dit en interview aux micros des journalistes un des agriculteurs qui bloquait l’accès aux touristes des grottes de Lascaux dans le Périgord, ce lieu revêt un symbole fort car c’est dans cette région que l’homme a dessiné il y a 18 000 ans une vache en référence au début de sa sédentarisation qui a amené l’être humain à devenir un agriculteur et un éleveur.

On retrouve en jeu en ce moment les gouverneurs planétaires respectifs de ces 3 signes qui par le jeu des correspondances et des aspects font écho aux positions stratégiques d’autres astres.

Vénus est depuis le 6 juin en Lion, et forme dès le début de l’été le 21 juin une conjonction à Jupiter (2e maître du Cancer et planète des richesses et de la croissance) dans le signe éclairant du Lion qui qui met en lumière sous le carré de Saturne en Scorpion un problème de fond. La conjonction Vénus/Jupiter en Lion représente l’aristocratie, et les possédant pendant que le trigone à Uranus cycle du libéralisme, met en évidence l’accumulation des richesses de manière insolente des capitalistes (Libéraux=Uranus) et donc l’écart gigantesque de la redistribution des marges, entre les industriels, la grande distribution.

Depuis le 19 juillet Vénus transit en Vierge et vient d’activer l’opposition à Neptune en Poisson qui rejoint ce dont nous avons parlé plus haut, c’est-à-dire l’effet de propagation des mouvements de révolte. Pour le moment Mercure est en conjonction au Soleil qui finit sa course en Cancer. Nous voyons ce matin les opérations des buralistes mécontents face à la nouvelle mesure du gouvernement d’indifférencié à partir de l’année prochaine les paquets de cigarettes pour des raisons liés à l’augmentation de la mortalité (la Vierge est aussi le signe de la médecine). Les patrons des bureaux de tabac invoquent quant à eux la supercherie de la mesure et craignent que cette disposition très contraignante va pousser les consommateurs qui le font déjà à se fournir soit à l’étranger pour les régions limitrophes ou en contre bande, occasionnant une perte sèche de chiffre d’affaire et un manque à gagner. La colère elle est symbolisée toujours par Mars qui en ce moment même est encore en Cancer, en dissonance à Uranus/Pluton (cycle de la crise) des institutions, des banques (Capricorne) française mais également européenne (Vous pourrez vous rendre compte que l’entrée en vigueur de l’Euro s’est faite sous le signe du Capricorne, 1er janvier 1999 monnaie de compte, et 2002 monnaie fiduciaire), sans oublier le traité de Maastricht 7 février 1992 (signe Verseau, mais qui a une dominante Capricorne). Cet accord est une référence dans la construction européenne, et conditionne la visage néo-libéral, technocratique, ultra financière et dogmatique de l’Union Européenne. L’Uranus/Neptune en conjonction en Capricorne (le capitalisme, le néolibéralisme (Uranus) représente son expression la plus absolue, puisqu’elle prend le pas sur l’humain (Neptune).

La première conjonction Uranus/Neptune dans notre ère moderne depuis la découverte de ces transaturiennes, a eu lieu autour des années 1820, c’était le début de l’ère industriel, et l’accroissement des inégalités en même temps que les fruits de la croissance étaient accaparé par les possédants.

Aujourd’hui le cycle Uranus/Pluton (Bélier-Capricorne) (2e grande crise de l’ère moderne depuis la découverte de Pluton en 1930 au cours de la crise de 29), attaque le point névralgique de la 2e formation de la conjonction Uranus/Neptune en Capricorne qui n’est autre que la réédition sous une autre forme des rapports de force et enjeux des années 1820, cette fois sous une forme plus moderne : l’organisation intra-Union européenne qui porte le sceau de ces même inégalités qui sont remises en cause.

Dans quelques jours le 26 juillet Vénus va rétrograder. Les 24 mesures proposées conjointement par Stéphane Le Foll Ministre de l’Agriculture et le 1er Ministre Manuel Valls qui concerne essentiellement un report du paiement de charge, une restructuration de la dette et d’autres « mesurettes ». Ce qui est proposé tutoie et survol le problème, mais manque de profondeur. On voit déjà que cela risque de ne pas contenter les agriculteurs et éleveurs qui réclament des réformes de fond qui dépendent beaucoup des distributeurs et industriels pour partie, mais surtout des institutions et de la réglementation européenne sur lequel le gouvernement a finalement peu de pouvoir en réalité. En effet cela fait longtemps qu’une partie de la souveraineté des états a été transféré aux instances européennes qui sont-elles mêmes adossé aux pouvoirs des banques. Mario Dragui actuel patron de la BCE est un ancien banquier chez Goldman Sachs.

Le 30 juillet le carré parfait de Jupiter/Saturne (Lion-Scorpion) et la quasi conjonction de Vénus toujours en mouvement rétrograde risque de crisper les postions. D’autant qu’entre temps le Soleil sera passé en Lion, avec un seconde pleine Lune du mois fait exceptionnel (lire l’article sur la Lune bleue) en Verseau dans le signe opposé. Il faut s’attendre à des débordements ; Avec Vénus qui va rétrograder tous le mois d’août en Lion et Jupiter qui va débuter son transit en vierge vont s’ activer de nouveau et cette fois dans de plus grandes ampleurs la dissonance de Neptune, c’est d’autres secteurs qui seront touchés, comme le monde de l’hôpital, et d’autres services publics qui vont entrer en grève. La rentrée scolaire et sociale s’annonce tout aussi chaude que l’été ! (voir mes prévisions annuels )

Commenter cet article