Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quel avenir pour le nouveau parti Les Républicains?

Publié le par Yanis voyance

Quel avenir pour le nouveau parti Les Républicains?

Le fait d'actualité:

Fini l'UMP! Le principal parti de la droite dirigé par Nicolas Sarkozy s'appellera désormais «Les Républicains», l’ancien chef de l’état l’a annoncé hier sur les réseaux sociaux le Vendredi 29 mai à 22h29. Cette nouvelle formation politique crée à son initiative, a été approuvé par plus de 83% des adhérents. Au siège du parti, rue de Vaugirard à Paris, on se félicitait de ce résultat, et on s’apprête d’ailleurs à fêter comme il se doit ce nouveau-né politique au congrès refondateur, qui enterrera du même coup l'Union pour un mouvement populaire (UMP), crée en 2002. En dressant rapidement la carte du ciel du moment de la fondation de ce nouveau mouvement par rapport à la date et l’heure exacte de l’annonce officielle, on s’aperçoit que le contexte astral de l’instant T de cette naissance est assez chargé (cf le nombre d'aspects en rouge sur la carte du ciel ci-dessous), au point que l’on peut se demander si cette célébration n’annonce pas des lendemains qui déchantent et une gueule de bois.

Les principales raisons de changement de nom de l’UMP en Les Républicains.

Avant de décrypter la carte du ciel et d'interpréter le thème de ce nouveau parti, revenons un court instant sur les principales raisons qui ont motivé Nicolas Sarkozy a enterrer l'ancien, pour créer le nouveau :

En premier lieu pour faire oublier toutes les affaires judiciaires qui gravitent autour et enterrer en même temps que l’UMP les difficultés qui vont avec. Il s’agit principalement de l’affaire Bygmalion, mais aussi de toutes celles où son nom est cité.

En second lieu restaurer l’unité et faire cesser les luttes de pouvoir intestines qui ont gangréné ces derniers mois, sa formation politique, au point qu’elle était au bord de l’implosion. Ce fût le cas surtout pendant son absence au moment de l’élection à la présidence dans la confrontation entre Jean-François Copé et François Fillon. L’ancien Président de la République a d’ailleurs doté le nouveau parti de statuts destinés à atteindre normalement cet objectif.

La troisième raison c’est de donner une nouvelle dynamique pour les présidentielles 2017. Nicolas Sarkozy en bon natif du Verseau aime se renouveler, et tout ce qui est inédit. Un bon communicant, il sait comment fonctionne les médias et la presse, et pariait sur le fait qu’il créerait un buzz médiatique. La nouveauté est toujours regardée avec curiosité et bienveillance. Même si l’opinion reste souvent dans l’expectative, il existe souvent un « état de grâce » comme lors d’une nouvelle élection, ou lors du passage de la nouvelle année, où l’on tente d’adopter un nouvel état d’esprit avec les nouvelles résolutions qui vont avec.

Enfin la dernière qui est certainement la plus importante c’est que sur le plan de la tactique politicienne c’est assez rusé. Truster diront certains le nom « Républicain » pour fédérer un maximum d’électeurs autour de ces valeurs par opposition à celle portée par le FN qui serait anti-républicaine c’est stratégiquement culoté. On reconnaît là la patte d’un Nicolas Sarkozy conquérant qui ne doute de rien. L’ex locataire de l’Elysée sait que le candidat de la droite a toutes les chances de se retrouver au 2e tour de la présidentielle en 2017, et que face à Marine Le Pen cela peut être un atout supplémentaire en tout cas dans le slogan et l’imaginaire collectif pour rassembler un maximum de suffrage et l’emporter.

C’est ainsi qu’il a créé une plateforme à sa main tout d’abord pour évincer ses concurrents directes, que sont, Alain Juppé, Bruno Lemaire, ou encore François Fillon et Xavier Bertrand, pour les primaires qui auront lieu à l’automne 2016, pour le propulser vers ce nouvel horizon présidentiel.

Cette célébration cette après-midi au congrès à Paris, pourrait pourtant bien sonner comme trompe l’œil, pas forcément pour cette échéance à courte vue que sont les présidentielles, mais pour plus tard. Le thème astral de l’acte de constitution du Parti des Républicains paraît en effet comme nous venons de le signaler en préambule assez fragile.

Le thème astral du parti les Républicains.

Les atouts:

Le thème astral des Républicains est si l’on se base sur l’heure de déclaration officielle Gémeaux ascendant Sagittaire marqué du sceau de Jupiter/Uranus typique des formations de droite. On retrouvait d’ailleurs au passage un cycle Jupiter/Uranus dans le thème de l’UMP (17 novembre 2002). Cette entente céleste de Jupiter (succès) à Uranus (valeurs libérale) assure avec la conjonction Mars/Mercure au Soleil trigone à la tête du dragon (destin) un réel potentiel de combat, avec une énergie importante en terme de communication et de rayonnement pour conquérir les suffrages, et ainsi faire triompher les idées libérales lors de chaque échéance électorale.

Un thème Gémeaux, est toujours très intéressant pour la communication, les relations publiques, et les échanges avec la presse en termes de promotion. Le potentiel est également important en termes d’adaptabilité aux situations économiques, et au contexte social qui change toujours plus vite. La capacité de réactivité est ici augmentée pour faire preuve de répartie, face aux adversaires politiques et aux autres partis sur le terrain des idées. On notera l’omniprésence du chef incarné par le Soleil (le patron) avec cette fameuse conjonction Mercure-Mars qui font partis des deux planètes valorisées du thème de son fondateur Nicolas Sarkozy. (cf son thème astral en vous reportant à mes autres articles).

Malgré ces atouts indéniables, on peut noter de nombreuses dissonances qui peuvent compromettre la stabilité, et la longévité de ce nouveau parti.

Les faiblesses:

  • Le cycle Uranus/Pluton celui de la crise que l’on vit à l’échelle mondiale est forcément inscrite dans le thème du nouveau parti. Il dénote beaucoup d’instabilité, y compris concernant les changements et mutations importantes dans les fondements du partis qui sont loin d’être complètement parachevés.

Uranus en maison IV (siège) évoque un changement de siège, mais aussi beaucoup d’improvisation par rapport au plan de bataille annoncé. Il pourrait y avoir des ruptures soudaines avec la ligne politique prévue initialement. Un décalage et contraste important entre les annonces publiques, et ce qui sera mis en œuvre concrètement. Cela pourrait dérouter non seulement les adhérents, militants et sympathisants, mais également les hauts responsables du comité de direction du parti eux même. Cela risque de raviver les tensions.

Pluton astre du pouvoir politique, de la combativité, et de l’argent est en dissonance à plus d’un titre. Tout d’abord avec Uranus ce qui peut générer des conflits internes, et faire ressusciter des vindictes personnelles, de luttes d’égos.

La tension Pluton/Saturne est également typique des problèmes de légalité avec l’argent caché. Il ne forme pas un bon aspect avec la tête du dragon (destin) en Balance.

  • Le cycle Saturne/Neptune est plutôt généralement associée aux forces de gauche, voir d’une gauche radicale. On sait en effet que dans un parti quelquesoit son obédience politique, il y a plusieurs courants et tendances qui sont représentées. Dans le contexte d’un parti de droite il s’agirait du courant Gaulliste Social. Probablement incarné par des personnes comme Alain Juppé, voir Nicolas Dupont-Aignan ancien membre de l’UMP qui l'a quitté en 2007 pour devenir le Président-Fondateur d’une autre formation politique qui se réclame justement du Gaullisme Social Debout la France; Depuis quelques temps certains membres de l'ex l'UMP viennent le rejoindre. Il pourrait donc être question d’une exode plus massive de cette fraction vers d’autres courants. Ce scenario n’est pas improbable dans la mesure où Saturne frappe de plein fouet le trio Soleil/Mercure/Mars en Gémeaux. Le Gémeaux est déjà un signe double et cette dysharmonie astrale n’est pas franchement l’indice d’une grande unité. C’est plutôt l’indice de division et de nouveaux imbroglios. Les clignotants célestes nous parlent plus de la création d'autres mouvements parallèles que d'une unité dans le parti.Les adhérents qui comptaient sur une mise en ordre du parti risquent d’être bien désappointé car cela changera tout le temps en fonction des circonstances parfois sans prévenir. Un Soleil en Gémeaux affublé d’un Mars/Mercure en conjonction a une tendance agir à courte vue, pris en tenaille avec Saturne et Neptune cela peut donner des actions incohérentes, désordonnées, une ligne politique floue. Les adhérents et militants risquent de très vite déchirer leur carte de parti. Ils n’étaient déjà pas très nombreux à se prononcer sur la nouvelle appellation puisque moins de la moitié ont participé au vote par internet organisé jeudi et vendredi dernier, c’est clairement le découragement, la désillusion qui ressort de ces influences.
  • Saturne/Neptune est aussi le cycle associé au domaine judiciaire.

Un Saturne en Sagittaire qui flirt avec la maison XII (épreuves) de l’ascendant en dysharmonie comme c’est le cas avec Neptune planète qui gouverne les masses océaniques pourrait se faire submerger par un océan d’affaire. C’était l’objectif inverse de celui qui était escompté en changeant de nom.

Tout d’abord, on sait tous que le nouveau nom de « Républicain » a organisé une véritable levée de bouclier des autres partis et de différentes associations qui ont dénoncé cette OPA de l’UMP sur un nom de parti qui porte des valeurs communes à tous. Certains auraient même décidé de porter l’affaire en justice. Au départ ce fût en référé pour empêcher que le nom soit déposé, validé et entériné, et finalement ce sera dans un processus plus classique, finalement conforme à un temps plus long de Saturne planète de la lenteur et de la loi qui rend justice après maintes procédures. Un verdict peut arriver beaucoup plus tard pour tout annuler. Ce serait catastrophique en termes d’image et un véritable problème sur le plan financier, puisque des sommes importantes ont été engagées pour le nouveau logo, et la communication.

  • Des problèmes financiers

Financièrement un thème Gémeaux, est déjà un signe déjà dépensier, nous le verrons plus bas, mal aspecté par Saturne/Neptune n’est jamais un signe de bonne santé financière. C’est même généralement tout le contraire. Si les rentrées d’argent de mécènes comme des entreprises, du monde de la finance est typique d’un Jupiter (argent) en maison VIII (finance) trigone à Uranus (capitaliste) plutôt de l’étranger (car Jupiter est le maître de l’ascendant Sagittaire signe lié à l’étranger. Est-ce que l’argent en provenance de capitaux étranger sera mal perçu de l’opinion ou des électeurs. S’acheminent -on vers un autre Bygmalion deux version international ? La Lune noire symbole des tabous en maison IX (international) semble le laisser penser. Une chose est certaine avec un Saturne qui flirte avec la maison XII les épreuves ne sont jamais très loin. Si l’on compare avec le thème de l’ancien Chef de l’état qui recevra pendant tout l’été une Saturne rétrograde en Scorpion et surtout un Jupiter en maison XII en Vierge carré à Saturne à partir du milieu de l’été aura fort à faire personnellement avec la justice. Le volet judiciaire ne fait malgré sa capacité de rebond que commencer.

Conclusion:

Ce n’est donc pas parce que l’on change un nom comme on mettra sous le tapis des difficultés qu’on s’en éloigne forcément. On les emporte avec soi, d’ailleurs le thème astral du nouveau Parti « Les Républicains » est là pour en témoigner puisque en réalité il démultiplie ( le Gémeaux est un signe d’air qui a tendance à éparpiller) les problèmes existants. On retrouve en effet la trace d'une dissonance Uranus/Soleil dans l'ex-UMP symbole de division de façon encore plus prononcée dans le nouveau Parti. Pour autant malgré ces difficultés un candidat de la droite va émerger après une épreuve des primaires qui promet beaucoup de spectacle et des coups de théâtre qui feront date dans les annales de la politique française.

Pour ceux qui désirent en savoir plus sur mes "pronostics" sur le futur vainqueur de la Présidentielle 2017, je vous invite à lire mes articles concernant chacun des candidats déclarés en cliquant sur les liens ci-dessous.

Thème astral Les Républicains

Thème astral Les Républicains

Commenter cet article

Néo 10/11/2015 01:38

Je pense pour ma part que la 5è république française ne supporte pas le tripartisme, (ps/ump/fn) car les élections se font en 2 tours, le premier puis le second entre les 2 formations principales (ce qui n'exclue pas des partis sattellites renforceant les partis principaux)
Le tripartisme comme nous le connaissons aujourd'hui est problématique et devrait donc aboutir à la mort politique à l'une des 3 formations

Yanis voyance 11/11/2015 11:03

voici ma réponse: http://www.yanis-voyance.com/2015/11/la-redistribution-des-cartes-et-l-echiquier-politique-francais.html