Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les cycles Jupiter-Saturne-Neptune vont-t-ils mobiliser le peuple français contre la ratification du Traité Transatlantique Nord

Publié le par Yanis voyance

Les cycles Jupiter-Saturne-Neptune vont-t-ils mobiliser le peuple français contre la ratification du Traité Transatlantique Nord

Le fait d’actualité :

C’est pour le moment dans l’indifférence quasi générale du peuple français ou plutôt devrais-je dire l’opacité totale, et un silence de cathédrale des grands médias qu’une satanée négociation est en train de se jouer dans le plus grand secret entre la commission européenne à Bruxelles et les pays Nord-Américains à Washington. Hormis quelques articles ça et là, c'est une quasi omerta sur le sujet. Les derniers articles les plus éloquent sont parues dans courrier international qui fait état d'une mobilisation importante d'internautes via des pétitions pour dénoncer à juste titre les craintes nourries par le TAFTA (Trans-Atlantic Agreement Free Trade) qui permettront par exemple aux grandes entreprises et aux multinationales d'être sur un même pied d'égalité et de pouvoir intenter des actions en justice contre les états, et donc d'agresser par cet intermédiaire les populations sur les questions qui relèvent de l'intérêt général. La souveraineté nationale déjà bien entamée par les traités de Maastricht, et celui de Lisbonne qui ont transféré une partie du pouvoir à des oligarques, des financiers et de technocrates non élus, risque d’être réduite à néant au plus tard avant la fin de l’année 2015, si le peuple français et européen ne dénonce pas avec plus de force les modalités d'un traité qui se négocie dans notre dos.

Est-ce les français vont se mobiliser et plus largement les européens pour dénoncer les conditions dont sont organisées les négociation de ce traité, c'est à dire de façon non démocratique et ainsi empêcher sa ratification ? Ou est-ce que les gens vont subir, acquiescer comme ce fût le cas depuis de nombreuses décennies, et se dire avec beaucoup de fatalisme que c’est ainsi que va le monde.

Avant d'aborder directement cette question, je vous invite tout à bord à faire un rapide retour en arrière pour comprendre le processus et le mécanisme qui nous a conduits à en arriver là. Cela ne me semble pas inutile, et cela vous permettra de remettre en perspective ce traité pour comprendre l'état d'esprit et le cheminement qui a animé ses instigateurs. Comme d'habitude notre grille de lecture sera le symbolisme des astres, et des cycles planétaires.

Pour éviter que cet article ne soit trop long, car il y aurait tellement à dire qu’un livre entier n’y suffirait pas, je me suis limité à n’évoquer que certains points essentiels. Pour les plus pointus en astrologie, vous pourrez si vous le souhaitez trouver d'autres explications plus complètes sur le raisonnement qui m’amène à faire ces constats et à aboutir à ces conclusions en cliquant sur les liens en fin de publication qui renvoient à mes autres articles, sur des sujets corollaires ou analogues. Cela vous permettra d’avoir une vision d’ensemble, et de comprendre notamment comment ce projet de traité Transatlantique a été finalement préparé de longue date. Vous verrez comment sous couvert d’une plus grande liberté, qui est une valeur essentielle pour une démocratie digne de ce nom, on peut arriver à l’effet inverse. Tout comme en ce moment même les lois liberticides sur le renseignement sont sur le point d' être voté, ce qui risque d'aboutir au flicage des gens y compris sur le net avec comme alibi la protection des concitoyens dans la lutte contre le terrorisme. Je l’avais annoncé dans mes prévisions 2015 écrite à l’automne 2014 que cela se passerait ainsi.

La découverte de Pluton a transformé le rapport à l’argent, à notre environnement et aux relations internationales réduisant notre planète à un village monde.

A chaque découverte d’une nouvelle planète transaturnienne notre histoire fût marquée par des évènements majeurs qui ont bouleversé le destin du monde. Dans un article précédent, j’avais notamment mis en évidence à travers l’influence de Pluton planète d’argent, de mutation et de pouvoir politique, qui régit également les ressources sous terraine comme les énergies fossiles (pétrole et gaz), comment sa découverte en 1930 le 18 février à Flastaff très exactement à 16h30 aux Etats-Unis, coïncide avec la relance et des nouveaux débouchés du pétrole via le secteur de l’automobile et des moteurs à explosion, alors que cette énergie était en perdition depuis l’apparition de l’électricité à la fin du XIXe siècle. Son exploitation à outrance sous différente forme et ses dérivés a généré la crise écologique sans précédent que nous traversons en ce moment, depuis notamment le transit de Pluton en Capricorne en 2008-2009. Le Capricorne est le signe opposé dans le zodiaque à celui dans lequel Pluton fût justement stationnée au moment de sa trouvaille. En l’occurrence le signe du Cancer. Cette mise en tension du céleste, avec la position de Pluton (remise en question profonde) au moment de sa découverte, expliquerait en grande partie l'état de crise. Vous découvrirez en parcourant les articles sur la saga de Pluton alias Hadès (Dieu des destructions et des morts chez les Grecs), que toutes les crises dont on parle n’en font en réalité qu’une et que tout est finalement lié, crise écologique, crise, financière, crise morale, identitaire. De surcroît, l’astre le plus lointain de notre système solaire avait déjà par sa puissance destructrice généré la première grande crise moderne du capitalisme avec la crise de 29. C’est l’exportation de cette crise démarrée aux Etats-Unis (signe du Cancer 4 juillet 1776 date de la déclaration d’indépendance) ont entraîné la montée des nationalismes des états, alors même que vous l’avez bien compris Pluton séjournait dans le signe du Cancer (signe étroitement associé à l’idée de nation), contrairement au Capricorne qui symbolise plus les institutions, et les banques. Voilà pourquoi aujourd'hui on assiste à un retour sous une autre forme des mouvements nationalistes, et de l'idée de nation, d'état qui s'oppose au concept d'institution. (Si vous voulez en savoir encore d’avantage, cliquez sur le lien ci-dessous) Vous constaterez combien Pluton a laissé des traces indélébiles de son empreinte transformatrice sur notre monde à chaque fois qu’elle a transité dans les différents signes jusqu’à aujourd’hui au Capricorne.

Pluton n’est désormais qu’à la moitié de son tour zodiacal, et déjà son influence en dit long sur la marche en avant de notre humanité. L’opposition aux degrés exacte du moment où elle fût découverte aura lieu autour du 25 janvier 2017 à 17°46 du Capricorne; (Lorsqu'elle fût découverte en 1930, le 18 février Pluton séjournait à 17°46 du Cancer). Au début de cette année 2017, l’invisible qui était caché, les projets de domination d’une certaine caste deviendra d’avantage visible à l’œil nu et à la vue de tous. En France cette période correspondra comme par hasard à la dernière ligne droite de la prochaine campagne présidentielle de 2017, avec ses derniers meeting de campagne.

Il semblerait que Pluton fonctionne de concert avec les autres transaturniennes Uranus et Neptune ; (là encore je vous invite à lire mes articles détaillants l’impact de ces astres sur un plan mondial depuis leur découverte). Il est certain que la relation de Pluton en aspect avec elles, a amplifié nos aspirations à plus de progrès, de liberté, d’humanité par rapport aux époques antérieures. Pour éviter que ne se reproduise l’irréparable, cette période dévastatrice et apocalyptique de la première partie du XXe siècle, les états ont mis en place des systèmes de coopération plus globalisants et mondialisant pour régir les rapports diplomatiques, commerciaux et humains des nations. C’est ainsi que nous avons vu naître depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale de nombreuses institutions internationales chargées normalement de garantir la paix, de réglementer et réguler nos rapports internationaux. C’est l’émergence d'institution internationale comme l’ONU, UNESCO, le FMI, l’OMS…qui dessinais déjà au sortir de la seconde guerre mondiale le monde tel qu'il se présente aujourd'hui, avec l'idée d'un renforcement des liens entre les pays. C'est la fin de l'autarcie et le début déjà de l'idée de mondialisation. Pendant cette même époque, la zone Europe sous l'impulsion des Etats-Unis, s'est à son tour doté d’institution supranationale: La CECA, la CEE, la Banque Centrale Européenne, et enfin l’Union Européenne. Paradoxalement tous ces organismes supranationaux qui ont décidé d’une manière ou d’une autre de déposséder les nations d'une partie de leur souveraineté pour éviter la guerre, ont progressivement fait naître une forte réprobation des peuples des états, qui est progressivement en train de fomenter révolte populaire. Sans oublier qu’elle n’a pas su empêcher par ailleurs le ressentiment d’autres populations du globe, qui ont muté en foyer de terroriste et fondamentaliste de tout bord.

Pluton fût découverte sous le signe du Verseau avec un Soleil au sesqui-carré figure jumelle à celle que l’on retrouve dans le traité de Maastricht ratifié le 7 février 1992 ;

Il y aurait encore beaucoup à dire si l’on devait comparer le thème astral de la découverte de Pluton du 18 février 1930, avec les transits que nous vivons dans notre ciel actuel, ce serait riche d’enseignement. J’observerai juste une chose importante, c’est que le traité de Maastricht ratifié le 7 février 1992 sous le signe du Verseau, est du même signe que celle de la date de découverte de Pluton celui de l’égalité, de la fraternité et de la liberté. Et comme en 1930 le Soleil en Verseau forme une dissonance par un carré cette fois à Pluton alors c'était un sesqui-carré en 1930. Cette correspondance des tensions célestes est révélatrice du caractère du traité de Maastricht. Pendant les années 80 et début des 90, c'est à dire au moment de la signature du Traité qui est un véritable tournant, pour aller plus loin vers le transfert de souveraineté, Pluton séjournait dans son domicile dans le signe dissimulateur du Scorpion. Alors que le Soleil en Verseau valorise en apparence les valeurs Verseau que nous venons à l’instant de rappeler, Pluton la force obscure dissimulatrice en dissonance vient galvauder et pervertir ces valeurs en les orientant vers l’individualisme, l’argent malhonnête et un mode de fonctionnement pernicieux qui a savamment été mis en œuvre insidieusement en souterrain, avec toujours cet emballage très séduisant de l'idée de liberté d’échanger et de circuler. L’exemple le plus flagrant dont j’ai déjà parlé dans d’autres articles c’est la loi de 1973 (voté en France sous le gouvernement Giscard D’Estaing un néo libérale natif du Verseau 2 février 1926). Cette loi devint avec le traité de Maastricht la règle commune à tous les états, celle d’avoir l’obligation d’empreinter sur les marchés privées, et de rembourser avec l’argent des contribuables pour financer des projets collectifs, et sociaux. Le fait de devoir payer des intérêts avec des taux fixés par les marchés financiers, ont placé ipso facto les états sous la domination de la finance. (Auparavant lorsque l'état devait construire des infrastructures ou financer son développement économique et social, elle faisait appel à la banque de France qui lui prêtait à 0%). Cette domination s’est faite de plus en importante suite à un autre événement que j’explicite un peu plus bas la chute du bloc communiste. C’est ainsi que sans nous en rendre compte notre liberté (valeur verseau) s’est mises aux mains des puissances financières sous terraine typiquement Plutonienne et extrêmement puissante (valorisation de Pluton dans son domicile). Ce processus s’est mis en place avec le concours du monde politique symbolisé justement par Pluton.(François Mitterrand natif du scorpion né le 26 octobre 1916, a bénéficié de la puissance de Pluton stationné dans son signe pour se faire élire et faire ses deux quinquennats, de même Jacques Chirac (29 novembre 1932) du signe du Sagittaire a également bénéficié de l'apport de Pluton dans son signe également pour accéder à l'Elysée et s'y maintenir). Concomitamment à la relation Soleil/Pluton, vous verrez que les institutions européennes sont fortement marquées par le Capricorne qui est justement en ce moment même bousculées par le cycle Uranus/Pluton (Bélier-Capricorne) depuis 2011. Pour mémoire, dès 2008-2009 les premières incursions de Pluton coïncide avec la crise des subprimes, et le krach Boursier.

Le traité de Maastricht est marqué par le cycle Uranus/Neptune en conjonction en Capricorne qui symbolise plusieurs choses :

· C’est un rappel d’un des cycles originel des autres traités notamment Rome et tous ceux qui ont suivi.

· Ce cycle coïncide aussi à la chute du communisme 1 an auparavant en 1991, en laissant le champ libre sur le plan idéologique au capitalisme principalement Etats-Unien (n’oubliez pas la position de la puissante Pluton au moment de la découverte), pour s’imposer sans entraves sa stratégie impérialiste, néo-libérale, financiariste et mondialiste. Si l’on ne regrette bien évidemment pas la fin du bloc soviétique et son régime totalitaire qui a fait des millions de morts, les idées dîtes humanistes progressistes et notamment de gauche pouvaient moins peser sur l’échiquier politique tant au niveau des nations que sur le plan mondial. L’équilibre des forces qui a régit le monde pendant la guerre froide notamment n’existent plus. Vous comprenez le délitement des partis politiques communistes trotskyste et du syndicalisme en France, et en Europe. De même que des partis socialistes européens qui ont non seulement décidé d’intégré le mode de fonctionnement du capitalisme a leur mode de pensée, ce qui n’était pas au départ une mauvaise chose pour réaliser le vieux rêve de synthèse de Saint Simon. Malheureusement ils se sont fait dévoré complètement. Les héritiers de Jacques Delors l’un des artisans de Maastricht en sont l’incarnation et actuellement au pouvoir (François Hollande, Martine Aubry, Pierre Moscovici..). Le capitalisme d’Uranus (principe d’individualité, de liberté, qui porte une énergie de rupture) a fracturé Neptune la planète symbolisant la spiritualité, la solidarité et par extension sa forme politique parfois la plus rude, l’idéologie communiste, et collectiviste. La dernière fois que ce cycle s’est produit à l’exact conjonction en Capricorne, c’était dans les années 1830 cela correspond justement au début de l’essor du capitalisme moderne.

· La fracturation (Uranus énergie de rupture) avec Neptune (idée de peuple), Saturne (les règles, les barrières)

Enfin nous ne serions pas complets, si nous n’évoquions pas le rôle du cycle Saturne/Neptune à l’œuvre en simultanée avec la conjonction Uranus/Neptune pour détruire le 9 novembre 1989 le mur de Berlin, Saturne symbolisant l’élément solide, le rempart avec une Neptune le Dieu des océans, les marées humaines qui inonde le mûr de toute part, et dissolvent en le fracturant. C’était les frémissements du début de la fin du bloc communiste, avant l'extinction officielle en 1991 de l'URSS ;

Le traité de Lisbonne est marqué par le cycle Saturne/Pluton et Saturne/Uranus les mêmes qu’au moment de la découverte de Pluton en 1930

Le traité de Lisbonne fût ratifié le 1er décembre 2007 sous des cycles en tension :

Jupiter/Pluton conjonction en Sagittaire signe d’expansion, et de la mondialisation, (ce signe est l’ascendant du thème astral des Etats-Unis)

associé à un autre Cycle

Saturne-Uranus par l'opposition celui du libéralisme sur l’axe Vierge/Poisson qui concerne très précisément et paradoxalement la sphère, sociale, humanitaire, médicale, les services à la personne, les normes environnementales. Cela montre bien la volonté de déréguler et de déstructurer le volet social et de le soumettre à la loi Jupiter/Pluton en Sagittaire, celle de la mondialisation. Saturne planète de la loi, n’est pas en bonne aspect justement à Pluton. Ces cycles sont un rappel de celui de la découverte de Pluton, avec notamment un carré Saturne/Pluton typique de la magouille, où l’on travestie la loi, et où on l’a soumet aux puissances d’argent, en rédigeant habilement de manière fallacieuse les textes, et les règles de droit afin d’y laisser des brèches pour pouvoir procéder à des malversations douteuses. (Pour illustrer mon propos ce cycle marque celui de l’acte fondateur de création de la Grèce, un état gangrené par la corruption et les arrangements d'une certaine caste). C’est ainsi que dès la fin de l’année 2007, on commence d’ailleurs à entrevoir le début de la crise pour la Grèce, avec les premiers krachs aux Etats-Unis. Pourtant sous le cycle Saturne/Neptune (Lion-Verseau) par l’opposition sur l’axe FC-MC du thème de la France (celui des libertés contre celui d’une aristocratie moderne), le 29 mai 2005 le peuple souverain avait tranché en disant un non franc et massif au référendum qui demandait aux électeurs de se prononcer sur l’opportunité de procéder à une constitution européenne. Nos dirigeants ont foulé à leur pied la voix du peuple, et ont ratifié ce traité fin 2009 sous le signe internationaliste du Sagittaire. Ce traité donne des pouvoirs plus importants au président de l’Union, qui n’est autre en ce moment qu’ un certain Jean-Claude Juncker qui a pratiqué au passage en toute impunité le dumping fiscal au Luxembourg au sein même de la zone Euro; De fait cette nouvelle règle accroît d’avantage encore le transfert de souveraineté des nations européennes vers les institutions de l’Union .

Dernière étape de ce long processus, le traité de Libre échange transatlantique.

Malgré la désormais omnipotence du droit supranational et des normes européennes émanant du traité de l’Union, il reste une parcelle de souveraineté infime, qui nous permets encore en tout cas en France, de bénéficier d’une certaine pluralité dans nos modes de consommation, d’avoir quelques gardes fou et un système de protection sociale, certes décriée parfois à juste titre, mais existant. En effet malgré des scandales sanitaires à répétition (Mediator, vache folle, particules fines dans l’air, pollution médicamenteuses de l’eau…) des normes d’hygiène et environnementale demeurent encore relativement respectueuse de la santé, tout en sachant qu’il y aurait là encore beaucoup à dire, puisque la construction du système que nous venons de décrire a progressivement pris le pas sur ces principes qui permettent de conserver une certaine cohésion nationale, sociale, économique, culturelle, environnementale, sanitaire. Si d’aventure ce projet de TAFTA (Transatlantic Free Trade Agreement) venait à voir le jour et être ratifié, toutes les normes encore existantes et garante de la « douceur » de vivre de notre chère France, seraient amenées à disparaître purement et simplement devant les exigences des multinationales et autres lobbys très puissants.Enlever les barrières douanières et harmoniser les réglementations permettraient certes de fluidifier les échanges commerciaux des pays européens avec les pays nord américains, mais cela veut dire aussi une concurrence féroce des entreprises des deux côtés de l'Atlantique, sachant que certaines de nos entreprises souffrent déjà et disparaissent chaque jour. C’est toute notre économie, notre modèle social, notre manière de consommer, ainsi que notre protection sociale et environnementale qui pourrait en être bouleversées. Ceux qui dénonçaient l’assistanat, que d’autres appellent la solidarité, n’auront pu lieu de s’indigner puisque les derniers filins de sécurité de l’état providence mis en place pour l'essentiel après la Seconde Guerre Mondiale, n’existeront plus. Par contre notre contribution à rendre les puissants encore plus puissants, cet autre assistanat si peu dénoncé, s’accroîtra de manière encore plus significative qu’elle ne l’était. Notre existence tout entière sera régie par un ensemble de règles incontournables édictées par des opérateurs privées non élu démocratiquement et qui défendront leur intérêt particulier au détriment de l’intérêt général. Ce sera la jungle, et la loi du plus fort. Donc encore moins de place pour les accidentés de la vie, les plus faibles. Sans aller dans les extrêmes c'est la fin d'un art de vivre typique de la France, où malgré les difficultés qui s'accumulent il fait encore plutôt bon vivre. Les gagnants seront à coup sûr les anglo-saxons beaucoup plus aguerris et plus puissant sur le plan commercial. Leur approche en matière de business, de concept peut nous permettre d'apprendre des choses, de créer des opportunités, mais aussi de créer une plus grande fracture sociale et environnementale dans notre pays. Au Etats-Unis c'est ancré dans les mœurs qu'un cadre qui perd son emploi prenne un travail dans la restauration, ou que l'on travaille tous les jours de la semaine pour se payer sa sécurité sociale. Chez nous même si cela pourrait redonner un certain coup de fouet sur certains secteurs, le côté brutal pourra laisser sur le carreau beaucoup de gens qui ne comprendrons pas ce changement radical. C'est ce qui semble se jouer d'ailleurs quand on superpose les mouvements célestes du moment notamment Uranus et Pluton ces deux astres touchent en degrés des points clefs du thème de la France sous la Ve République.

Loi Macron galop d’essai et plateforme de préparation pour accueillir le traité Transatlantique Nord

La loi Macron, et autres politiques misent en œuvre par les derniers gouvernements qui se sont succédé ces dernières années, ont d’une certaine manière préparée le terrain un peu comme des terrassiers avant de construire. Ici ce serait plutôt pour faire démolir et faire de la casse sociale. Cette stratégie est aussi une manière de préparer progressivement les mentalités à ce qui arrive après c’est-à-dire la mise en œuvre de ce traité. C’est un peu comme l’histoire de la grenouille si vous la mettez dans une casserole et que vous mettez de suite le feu vif, elle sautera hors du récipient, mais si vous faites chauffer progressivement, elle se fera prendre dans le piège. Nous sommes aujourd’hui dans le 2e cas, le travail le dimanche n’est par exemple que l’infime surface de l’iceberg émergé. On parle de volontariat et de liberté de travail, et de majoration, mais dans les faits qui décide dans l’entreprise de l’organisation et du temps dans l’entreprise c’est le patron, elle est normalement sensée se conformer aux règles de droit, mais si celles-ci laissent de grandes marges de manœuvre, alors certaines joueront le jeu et n’imposeront rien. Les étudiants ou personnes désirant vraiment travailler ce jour normalement chômé le feront de bon gré. Ce seront surtout les personnes qui n’ont pas le choix, les femmes ou mères isolées et dans des situations précaires. Elles travailleront en coupure, mais toute la semaine, une manière d’être constamment à la disposition de l’entreprise, en fonction des fluctuations des besoins et des variations des commandes. Ceux qui ne veulent pas encore travailler le dimanche, seront mis en concurrence avec les personnes volontaires. Se sentant menacé, ils vont devoir renoncer à leur principe de ne pas travailler le dimanche, pour ne pas se sentir marginalisé. C’est ainsi que progressivement cela rentrera dans les mœurs, ce sera de plus en plus courant de travailler le dimanche. Et tant pis pour la vie de famille, les enfants, les loisirs et la vie associative. Après les gens se plaignent qu’il n’y plu de vie qu’autrement que par le boulot, et qu’on délaisse les enfants qui se sentent eux-mêmes complètement abandonné. Est-ce que cela créera du travail ? Pas du tout puisque ce que les consommateurs achèteront le dimanche, ils ne l’achèteront pas les autres jours de la semaine. De toute façon une fois arrivée à ce stade, que vous le vouliez ou non économiquement les gens seront obligés de travailler le dimanche et de faire de nombreuses heures supplémentaires. Finis les 35 heures, RTT, on reviendra progressivement à un modèle du XIXe siècle. Comme de nombreux établissements et système de santé, social, énergie, transport, eau, hôpitaux…), vont progressivement se privatiser pour assurer tous ces services payants, nous devrons désormais travailler d’avantage encore, y compris le dimanche, sans majoration, puisque tous le monde cette fois voudra bosser. La réduction des salaires sera automatiquement importante par l’harmonisation avec les autres pays dans lesquels les revenus minimum n’existent pas. S’il existera l’équivalent de notre SMIC actuel qui ne suffit déjà pas à couvrir les besoins courants, celui qui sera adopté, sera nivelé par le bas. On fera une moyenne avec les pays qui en disposent mais qui est très bas, avec ceux qui n’en ont pas. Les retraites, prestations sociales, et droit à l’éducation vont se réduire. Nos intérêts stratégiques nationaux (les fameux bijoux de famille) seront vendus, pour ne pas dire bradé aux plus offrants. C’est déjà le cas tout récemment avec la vente de l’aéroport de Toulouse Blagnac aux chinois. La réforme des régions qui a commencé à découpé notre bel hexagone en Lander à l’Allemande, ou mini état américain n’est autre que la plateforme d’un futur fédéralisme, qui ne sera finalement même pas européen, mais Nord-Américain. La suppression des élections prudhommales ou de la médecine du travail pour des raisons soit disant de coût n’est qu’un des prémices pour casser le droit du travail. Sur le plan commercial toute mesure contraire à ces règles se verra interdites. A l’inverse la prohibition des OGM, et autres autorisation de forage de gaz ou pétrole de schiste ;

Les cycles Jupiter-Saturne-Neptune vont-t-ils réveiller le peuple français contre la ratification du traité Transatlantique Nord

Comme je le disais en préambule encore faudrait-il que les français soient informés de ce qui se trame. Ils ne sont pas vraiment mobilisés pour dénoncer la loi Macron qui il est vrai à encore une fois été présentée comme une loi de progrès social, alors qu’elle incarne une forme de régression sociale sans précédent. Même si le début du transit de Neptune dans son domicile en Poisson a fait émerger de nombreuses vagues de contestations ça et là, notamment les indignés, les contis, les bonnets rouges, ou encore les ouvriers des hauts Fournaux de Florange qui ont tenté de s’opposer et dire non à ce système de plus en plus inégalitaire, et à ce capitalisme financier qui détruit les emplois, et capte l’essentiel des richesses de la planète, en demandant aux peuples via les instances supranationale avec le concours des banques et des multinationales de pratiquer l’austérité et de se sacrifier pour continuer à gagner plus. Force est de constater que ces mouvements contestataires n’ont pas su emmener pour le moment avec elle l’adhésion des autres français. Nous sommes encore restés dans des vagues de contestation corporatiste et finalement assez stérile. Les syndicats ont depuis bien longtemps périclité à cause d’une véritable perte de légitimité, et de crédibilité dans leur capacité à défendre les droits des millions de salariés. On les a vu ce 1er mai défilé, ou plutôt devrais dire errer en ordre dispersé, tout un symbole ! Du côté des courants politiques dits démondialistes incarné à un moment donné politiquement par : Arnaud Montebourg, Jean-Pierre Chevènement, ont abandonné le navire politique et ont laissé nombreuses thématiques à Marine Lepen (excepté Dupont Aignan qui fait de la résistance, mais qui a du mal pour le moment à émerger complètement dans le paysage politique). Le fait que Marine Le Pen ait repris à son compte de nombreuses propositions dites de gauche en les amalgament savamment avec ses poncifs habituels sur l’immigration, jette le désarroi et la désorganisation auprès de nombreuses autres factions qui sont contraint de faire profil bas sur leur thèse économique et social habituel sous peine de faire le jeu du FN. Cela laisse le champ libre aux thèses néolibérales, fédéralistes, atlantistes et européistes de s’imposer comme la seule voie possible. Pour convaincre les populations et à fortiori de scier eux même la branche sur laquelle ils sont assises, on leur présente de manière vraie pour une part et fallacieuse pour d’autres que les législations, les normes et autres modes de fonctionnement des institutions sont devenues trop complexes et trop coûteuses, elles doivent être détricotées si l’on veut faire baisser le chômage de masse, la crise. Cette rupture radicale avec le mode de fonctionnement passé que l’on soit du bord démondialiste, souverainiste, ou de l’autre bord néo-libéral, européiste et mondialiste est très clairement représenté dans notre ciel par le carré Uranus/Pluton.

Le cycle Uranus/Pluton toile de fond de deux idéologies qui vont s’affronter avec encore plus de vigueur dans les prochaines années.

Ce grand cycle qui va perdurer de nombreuses années encore jusqu’en 2019-2020 au moins, vous le savez nous parle effectivement de crise systémique; Or entre temps nous allons avoir dans les cycles qui sont en train de se former des énergies antagonistes qui promettent une lutte fratricide entre deux courants diamétralement opposé.

D’un côté le cycle Jupiter-Uranus (Lion-Bélier) remplacé bientôt le cycle Saturne-Uranus (Sagittaire-Bélier) celui du libéralisme radical qui durera jusqu’au prochaine présidentielle, appuyé par de nouveau le cycle Jupiter-Uranus (Balance-Bélier) par l’opposition qui va rompre et affirmer pleinement la puissance des forces dites néolibérales, néo-conservateurs, mondialistes, atlantistes avec des nuances selon les groupements et les partis.

De l’autre va s’opposer au cycle Saturne/Neptune (Sagittaire-Poisson) celui de la gauche radicale dont nous avons vu les premières escarmouches avec l’avènement en Grèce de Tsiriza et bientôt Jupiter /Neptune/Pluton (Vierge-Poisson-Capricorne) après l’été 2015.

Au milieu un espace réunissant un peu les deux. Voir justement le thème astral de Marine Le Pen dominée par ces 3 cycles Uranus/Pluton, Saturne-Uranus et Saturne-Neptune. J’ai déjà écrit un dossier spécial pour les présidentielle de 2017, avec mes pronostics sur le vainqueur. (voir mes articles)

Quel scenario probable ?

J’ai déjà évoqué dans des publications précédentes que la mobilisation du peuple sera massive et qu’un sursaut populaire massif n’est pas à exclure pour faire pencher la balance d’une vision plus solidaire, plus humaine de l’économie et des échanges dans la mondialisation. Le cycle Saturne/Neptune rappel en effet avec Neptune dans son domicile en Poisson les grandes vagues insurrectionnelles de la révolution de 1848 avec l’épisode de la « Lutte des Classes », tandis que le cycle Saturne/Neptune rappel 1936 et son Front Populaire, plus proche de nous avons eu le soulèvement des Banlieues en 2005, la même année que le non à la constitution Européenne. Pour autant si les instances qui négocient en secret le traité, se sont données avec tant d’habileté pour ne pas dire de cynisme (souvent présenté avec beaucoup d’humour par les Guignols de l’info avec la World compagnie), autant de mal à éloigner le peuple des décisions importantes, en le dépossédant du pouvoir, c’est pour agir à sa guise sans être contre carré par le peuple. Il semblerait que les révolutionnaires français de 1789 et ceux de 1848 ont laissés des traces, et plus récemment le camouflet électoral de 2005 lors du référendum qui a eu lieu en France nous l’avons rappelé sous l’égide du cycle Saturne/Neptune sur l’axe Verseau-Lion (Révolutionnaire/Nobiliaire). Ainsi le peuple pourra toujours se mobiliser, manifester tant qu’il le souhaite cela n’empêchera pas le moins du monde les dirigeants planétaires, et toute cette oligarchie, cette ploutocratie (d’où m’a référence à Pluton dans les premiers paragraphes) de faire ce qu’ils souhaitent. Bien entendu toutes ces actions ne seront pas inutiles, cela fera pencher la balance sur les négociations du TTIP si des milliers, voir de gens comme sortent de leur torpeur et se mobilisent pour dénoncer cet accord scélérat. Mais il y a de forte chance que malheureusement ce traité soit tout de même entériné et que la tendance aille encore d’avantage vers plus de fédéralisme et à la libéralisation des économies et des échanges. Par contre des Etats au sein de la zone Euro sortiront de ces organisations sous la pression populaire, et reprendront leur monnaie nationale.

Qu’en sera-t-il de la question écologique ?

Concernant les normes environnementales il existe une carte à jouer avec Neptune dans son domicile qui met la pression sur les gouvernants par les déchaînements climatiques et les problèmes écologiques qui sont en train par leurs effets dévastateurs y compris sur le plan économique, d’être intégré progressivement et jusqu’à la fin du transit en 2026, dans nos modes de production. Je crains toutefois aussi que les puissants s’arrangeront pour mettre en place un nouveau système qui prendra en compte la dimension environnementale avec sa contrepartie financière punitive. Nous verrons d’ailleurs bientôt là encore s’affronter deux visions de l’écologie.

Une écologie humaniste prenant en compte l’effet de levier et l’opportunité que peut apporter la mutation énergétique pour créer de nouveaux emplois, résoudre la question du chômage, mieux répartir les richesses, prendre en compte la dimension humaine, solidaire avec un fort penchant pour tenter de corriger les écarts de richesses tant envers l’infime minorité des possédants, qu’entre les pays du nord et ceux du sud. Nous avons l’un des chantres de ces questions avec José Bové à gauche, ou Corine Lepage à droite et bien d’autres. Et de l’autre nous aurons

Une écologie libérale un peu à la mode de ce qu’a tenté le gouvernement précédent avec l’écotaxe, en faisant profiter d’une manne financière importante d’une société privée écomouv. Bref, ils s’empareront de ces questions pour privatiser tout ce qui touche au bien commun, l’air, l’eau, les transports, …pour conserver leur avantage et voir même l’accentuer. Ces questions de l’eau, sa rareté, de même que l’alimentation sont déjà, mais seront encore d’avantage dans le futur des questions cruciales, et des enjeux économiques. Elles supplanteront d’ailleurs la traditionnelle bataille pour le pétrole. Cette fois malheureusement, les guerres seront dûe à cause de la rareté, la promiscuité, avec une démographie qui va exploser encore plus que ce qu’annonce les démographes. Cela fût le cas la dernière fois que Neptune fût découverte et qu’elle a transité quelques années après dans son domicile. Ce sera une fois de plus le cas, où la population va augmentation de façon exponentielle. Dans l’intervalle des opportunités existeront pour des ascensions spectaculaires de certains pays, ou à l’échelle plus petite de certaines nouvelles firmes, start up innovantes ou individu.

La conférence sur le climat de Paris en décembre 2015

Avec la conférence sur le climat, nous verrons que les Etats-Unis et Chine les pays les plus pollueurs de la planète jusque-là réfractaire à signer des accords de limitation de leur pollution prendront cette fois en compte le coût du non-respect de la planète et ses dommages aussi sur le plan économique et financier. Nicolas Hulot et l’un des portes voix de cette noble cause, même si de l’autre côté on sait que politiquement le président actuel jouera peut être une de ses dernières cartouches pour se présenter aux yeux des français comme l’un des artisans du sauvetage de la planète, alors qu’à la base il n’est pas du tout un vert convaincu et que dans la négociation, il y a fort à parier qu’il est là pour défendre avant tout les intérêts de ceux qui l’on fait élire.

Pour contourner la difficulté que représente la dépossession de la souveraineté du peuple : consommer c’est voter !

D’autres moyens d’action plus efficace accompagneront la mobilisation populaire comme la création de groupement de consommateur pour boycotter massivement certains produits, ou certaines firmes ne respectant pas une certaine éthique. Les réseaux sociaux, les appels à agir concrètement peuvent vraiment faire mouche et contrebalancer la tendance. Mais encore une fois je le répète pendant toute la période durant laquelle sévira le carré Uranus/Pluton soit jusqu’en 2019, il ne faut pas franchement s’attendre à des miracles. De nombreux industriels, vont faire de la résistance en continuant à polluer et produire sans prendre en considération l’impact sur l’écosystème. On le voit déjà avec les Etats-Unis et d’autres pays européens comme la Pologne qui dès le début de ce cycle ont exploité les gaz et pétrole de schiste avec la méthode de la fracturation hydraulique qui pollue la nappe phréatique (on retrouve la sémantique Uranienne de fracturation et Plutonienne celle des énergies fossiles). C'est cette course folle vers la croissance à tout prix, logique périmée qui les conduit à poursuivre comme ci de rien n'était. Il faudra attendre le transit d’Uranus en Taureau pour qu’enfin le système économique intègre mieux la nature à son mode de production (voir mon article sur le retour de la croissance c’est pour quand). Et dans une 2e phase l’entrée de Pluton en Verseau pour révolutionner vraiment nos modes de production et de travail, que l'indice de développement humaine, concept existant pourtant depuis de nombreuses années (IDH) soit aussi pris en compte. Les agrégats qualitatifs prendront enfin le pas sur ceux qui sont quantitatifs.

Commenter cet article