Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Géomancie ou astrologie amérindienne grandeur nature un présage pour la sauvegarde de notre planète?

Publié le par Yanis voyance

Géomancie ou astrologie amérindienne grandeur nature un présage pour la sauvegarde de notre planète?

Le fait d'actualité:

Cela fait un carton sur les réseaux sociaux! Tout le monde connaissait la fameuse "botte et le cailloux de l'Italie et la Sardaigne. Un internaute a découvert qu'en retournant le planisphère représentant notre planète terre, le continent américain ressemble trait pour trait à un canard ou une oie sauvage, tandis que le Groenland à un cochon. Doit on voir cela comme un présage de plus pour accélérer le mouvement pour sauvegarder les animaux et notre belle planète terre? J'en suis convaincu et vais vous le démontrer concrètement en espérant que cela convaincra les plus septiques qui ne croient pas aux présages, ou on besoin de preuve tangible pour agir, plutôt que réagir quand il est parfois déjà trop tard!

Géomancie géante

Pratiquer la divination dans les entrailles des animaux fût dans l'antiquité à la mode,tandis que la géomancie ou l'art d'interpréter le futur à partir de symbole dessiné sur la terre est également une technique ancestrale très prisée en Afrique.

Un lien entre la ressemblance de l'oie sur le planisphère et l'astrologie amérindienne

Lorsqu'on recherche la signification de l'oie comme symbole d'interprétation, on le retrouve dans l'astrologie amérindienne qui désigne un ensemble des croyances des indiens d’Amérique. On retrouve donc bel et bien ce lien entre le continent américain et le dessin naturelle du continent .

L'astrologie amérindienne prend racine dans la nature

Selon cette astrologie, la nature est l'élément essentiel de toute forme de vie et du fonctionnement de l’Univers. C'est ainsi que tous les éléments qui le composent sont en interactions entre eux. Cela expliquerait pourquoi les amérindiens ont une pensée animiste, et ont fondé leur astrologie sur des figures d'animaux. Il existe même une véritable correspondance entre les signes zodiacaux de cette astrologie d'outre atlantique, et notre astrologie dite occidentale. On apprend que l'oie est étroitement associée au signe du Capricorne.

Caractère de l'Oie et du Capricorne.

C'est principalement la prudence, le travail, l'exigence et la détermination qui caractérise ces signes. Ambitieux les natifs sont prêt à déployer beaucoup d'effort et une énergie diffuse, constante pleine de persévérance pour atteindre ses objectifs. Malgré sa grande intelligence et son esprit scientifique, cartésien, rationaliste, l'oie comme le Capricorne sont parfois entêtés voir bornés et pas toujours disposés à écouter les autres. Dans une échelle plus globale le Capricorne et l'oie représente les institutions, nos dirigeants politiques pétris de conservatismes, carriéristes dont l'ambition et les connivences avec les pouvoirs d'argent est aujourd'hui non seulement mis en évidence par une demande de moralisation, mais dans le même temps décuplé par le transit de Pluton .

Le Capricorne est transité par Pluton

Tous les passionnés et spécialistes de l'astrologie savent que ce signe est depuis 2008-2009 transité par Pluton. Cet astre est étroitement relié à l'idée de transformation, de mutation et de destruction. (je vous invite à lire tous mes précédents articles écrits depuis 4 ans sur ce même blog notamment sur le lien entre Pluton en Capricorne et la crise institutionnelle, économique, identitaire, politique, écologique et sociale ). De même j'ai établit le rapport entre le signe astrologique des Etats-Unis (Cancer selon sa constitution du 4 juillet 1776) et l'impact de Pluton qui séjourne en ce moment dans le signe opposé le Capricorne.

Conclusion:

Ce n'est donc pas un hasard si nous découvrons ce message terrestre étroitement lié à la terre, les animaux, l'astrologie amérindienne et notre astrologie occidentale. Le message sous-jacent que renferme ce dessin naturel, c'est l'urgence d’accélérer le mouvement pour préserver notre environnement, la sauvegarde des animaux, de notre agriculture, et sa biodiversité. Hier nous avons eu une marche mondiale "le mouvement des engraineurs" contre le Géant Américain Monsanto qui fait une pierre 2 coups avec le NON au Traité Transatlantique Nord. C'est le continent américain et notamment Nord Américain qui détiennent en ce moment la clef. La crise a été importée par eux au début du transit de Pluton avec la faillite de Lehman & Brother, et des subprimes. Aujourd'hui des audits sont réalisés aux USA pour estimer le coût social, économiques des catastrophes climatiques, sanitaires et alimentaires à répétition avec la rentabilité supposée de continuer à exploiter comme avant les ressources sans se soucier de l'environnement. La Colombie vient d'interdire pour la première fois l'épandage du Round Up Monsanto dans son pays. Paradoxalement les gazs et pétroles de Schiste continuent à être exploité, d'ailleurs le 12 mai dernier les Etats-Unis réautorisent les forages de pétrole en Artique une zone sinistrée qui est en train de fondre à vue de nez menaçant à très court terme les Ours polaire, ainsi qu' un dérèglement des masses océaniques et les inondations de continent entiers qui vont s'en suivre. Pas de doute le tournant salutaire ou cataclysmique se joue maintenant en Amérique.

Commenter cet article

Sa'n 21/08/2016 20:45

Comme vous le dites si bien «l'astrologie amérindienne prend racine dans la nature», se servant d'un calendrier précis, non pas d'un calendrier «moderne» dont les mois sont de 28 ou 29, 30 ou 31 jours.

Dans la nature l'année compte 13 mois de 28 jours. C'est donc ce calendrier dont se servaient les Amérindiens avant l'arrivée de Christophe Colomb. Nous n'avons qu'à compter nous même le nombres de Lunes dans une année pour s'en rendre compte. À ces Lunes s'ajoute un jour de célébration qui est habituellement le jour du solstice. C'est la façon de faire depuis toujours chez la plupart des nations Amérindiennes, peu importe la langue qu'elles utilisent (il y en a plus de 100), que ce soit aux USA ou au Canada.

Rien ne sert d'adapter cette Interprétation de la Roue de la Vie (astrologie amérindienne) à l'astrologie moderne et à ses signes astrologiques puisque une Interprétation de la Roue de la Vie n'a rien à voir avec les astres sauf avec le Soleil et la Lune qui servent de mesure du temps.

Les Amérindiens ne pouvaient connaître ces calendriers aux nombres de jours inégaux avant l'apparition du calendrier «grégorien» en 1582, puis recalculé, puis adopté en France, au Royaume-Uni et en Espagne en 1752, puis lentement établi dans les colonies.

Les Amérindiens, peu importe la langue qu'elles utilisent, ne pouvaient logiquement connaître les calendrier grégorien avant d'avoir appris l'écriture moderne, donc certainement pas avant l'enseignement de l'écriture à l'européenne qui ne s'est fait que tard au XIXième.

Adapter à 12 mois une Interprétation de la Roue de la Vie (astrologie amérindienne) signifie tout simplement qu'un animal Totem et ses significations disparaît. Aussi, les mois (Lunes) ne débutant plus au même moment les résultats ne sont certainement pas les mêmes.

Je vous invite à visiter mon site web pour plus de détails.