Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quelles sont les causes profondes qui produisent des terroristes djihadistes en France ?

Publié le par Yanis voyance

Le fait d’actualité :

A la demande de plusieurs lecteurs du blog je prends quelques instants pour revenir sur un sujet brûlant et tragique à la fois, qui aura durablement marqué les consciences dans notre pays et même au-delà. Il y a 2 mois quasiment jour pour jour des attentats de Charlie Hebdo et Hyper Cacher étaient perpétrés. Les auteurs sont désormais tristement connus du grand public. Ai-je besoin de les présenter ? Par contre j’ai comme à notre habitude ajouté ci-dessous des éléments astrologiques, leur date, heure et lieu de naissance, informations fournies par un lecteur du blog et corroborées par le site astrothème. Comme pour l’affaire Merah déjà traité sur ce même blog, ces assassinats minutieusement préparés et exécutés avec un sang-froid qui glace le sang, ont été commis au nom d’une idéologie extrémiste qui s’inscrit dans un long processus de radicalisation. Ce fondamentalisme éclabousse malheureusement tout un pan d’une communauté pacifique en créant simultanément des dommages collatéraux et même un véritable traumatisme dans plusieurs strates de notre société. Au-delà de la vive émotion, de la profonde tristesse, du désarroi teinté parfois même de ressentiment, de colère, et d’indignation, c’est parfois encore l’incompréhension qui l’emporte et cela malgré la déferlante d’informations des médias ou de la presse écrite entourant cette tragédie. Les gens ont soif de comprendre comment des individus au demeurant nos semblables peuvent basculer dans une telle radicalité et une telle sauvagerie. D’ailleurs le réel semble tellement invraisemblable, que différentes théories dîtes alternatives, qualifiées de complotistes sont nées sur la toile avec des versions allant des plus fantaisistes aux plus crédibles. Mon but est dans la ligne éditoriale du blog « 3e Œil » de tenter d’aller au-delà des apparences, dans la recherche d’une vérité. Si possible en ne mettant pas de l’huile sur le feu, en ne stigmatisant, ni en excusant ou justifiant, mais en comprenant, en analysant et en regardant sobrement les faits, notre histoire en mettant l'ensemble quand cela est possible en perspective grâce à l’outil astrologique que nous avons à notre disposition. Comme pour tous les sujets astro-crime traité sur ce blog, je tenais avant de faire mon exposé m’entourer de toutes les précautions possibles pour ne pas heurter la sensibilité des uns et des autres et hystérisé le débat, mais plutôt provoquer je l’espère des réactions positives. Comprendre, parfois l’incompréhensible, se forger sa propre opinion en sortant des poncifs habituels des idées convenues, n’est-ce pas donner des éléments de réponses ou de débuts de pistes de solutions pour éviter que de tels agissements se reproduisent ? Si ces solutions sont en théories l’affaire de nos responsables, nos dirigeants, nos gouvernants, en concertation avec les spécialistes en criminologie, il ne me paraît à mon humble avis pas inintéressant et plutôt saint en tant que citoyens responsable pour faire avancer notre démocratie, continuer à préserver l'un de nos bien commun le plus précieux la liberté et la paix de comprendre ces mécanismes. Avant de parvenir à ce stade ultime attachons nous tout d’abord si tenté qu’on puisse le faire à dégager un profil astral type d’assassin potentiel au nom d’une idéologie. Y aurait-il des similitudes ou dénominateurs communs des pedigrees astraux de ces individus ? Leurs partitions célestes entrent elles en résonance avec un parcours, un contexte social, un processus éducatif et un enchaînement de relation de cause à effet qui produisent à l’arrivée des individus capable de se livrer à de telles exactions.

Les cartes d’identité astrale des assassins :

-Chérif Kouachi né le 29 11 1982 à 22h20 à Paris 10e Sagittaire ascendant Lion avec Lune en Taureau

  • marqué par le cycle Saturne/Pluton conjonction Balance sextile Neptune (Sagittaire) carré Mars (Capricorne)

-Said Kouachi né le 07 09 1980 à 1h40 à Paris 10e Vierge ascendant Cancer avec Lune en Lion

  • marqué par le cycle Neptune formant de nombreux aspects dissonants avec Soleil/Mercure/Mars/Jupiter et un sextile avec Pluton

- Amedy Coulibaly né le 27 02 1982 à 0h25 à Juvisy sur Orge Poisson ascendant Scorpion avec Lune en Bélier

Marqué par le cycle Mars/Saturne/Pluton conjonction Balance avec Saturne/Pluton qui forme des aspects avec Neptune et un semi-carré Mars/Uranus.

Existe-t-il un thème astral type qui détermine un profil de tueurs nés ?

Il n’y a évidemment pas de signe astrologique type qui se détache et qui serait potentiellement dangereux par rapport aux autres. Dans ce cas présent, l’un est Sagittaire, l’autre Vierge et le dernier Poisson. Mohamed Merah par exemple était natif de la Balance. Il convient en effet comme à chaque fois d’entrer dans le détail de chacun des thèmes pour retrouver des astralités difficiles et spécifiques qui prédéterminent ou prédestinent certains individus à être plus enclin à être violent que d’autres. Nous avions déjà brossé dans nos précédents articles l’archétype des aspects planétaires engagés dans les thèmes des assassins. On retrouve souvent l’alliance de Mars-Saturne-Uranus-Neptune- Pluton avec des aspects dissonants aux astres plus rapides. Pour autant, il ne suffit pas de trouver une de ces figures pour conclure immédiatement que la personne soit un assassin en puissance. Nous avions vu dans la publication sur Lassana Bathily le héros qui a sauvé des vies pendant la prise d’otage de l’hyper Cacher qu’il avait dans sa carte une relation Mars-Uranus très tendue, le même aspect synonyme de violence que l’on retrouve chez Merah ou dans le cas qui nous intéresse aujourd’hui chez Amedy Koulibaly. Il arrive en effet que même avec pareil configuration réputée dure, nous ayons affaire à quelqu’un de pacifique, car la violence inscrite dans le ciel de naissance peut très bien être subie. C’est d’ailleurs comme s’il y avait eu un transfert de cet aspect belliqueux sur son assaillant Amedy Coulibaly qui possède justement un semi-carré Mars-Uranus, avec une Mars dans son domicile dans le signe vindicatif du Scorpion. Après avoir dit cela, il est nécessaire de garder à l’esprit qu’avant d’aboutir à une telle extrémité comportementale, et de passer du statut d’un individu potentiellement dangereux au passage à l’acte, il faut souvent la coexistence de plusieurs autres figures compliquées, qui vont créer l’enchaînement des accidents de la vie. Ces derniers se forment à un instant et lieu T de l’existence en faisant un rappel des cycles réputés dangereux existant déjà dans le thème natal, et qui viennent appuyer sur un ou plusieurs points stratégiques en simultanée.

Quels étaient les terrains favorables de potentielles violences chez les 3 djihadistes ?

La premier dénominateur astral en commun que l’on retrouve dans le thème de deux d’entre eux c’est : l’influence de la conjonction Saturne/Pluton dans le signe de la Balance

Dans les cartes du ciel de Chérif Kouachi et Amédy Koulibaly, on remarque la valorisation d’astres réputés les plus durs du clavier astral à savoir le cycle Saturne-Pluton par la conjonction en Balance avec un Mars embusqué qui marque une période spécifique, ici le début des années 80, plus précisément l’année 82.

Nous retrouvons :

  • Le glacial, implacable, et fataliste Saturne appelé par certains anciens le grand maléfique ou la grande faucheuse explique souvent le sang froid avec lequel sont exécutées les actions
  • Le mortifère Pluton qui n’est autre qu’Hadès le dieu des enfers et du royaume des morts.
  • L’explosif Mars dit Arès chez les Grecques est rappelons la planète de la Guerre, de l’agressivité surtout lorsqu’elle présente comme la plupart des astres des aspects dysharmoniques

Le 2e dénominateur commun que l’on retrouve dans les 3 thèmes de terroristes c'est : L’influence de Neptune en Sagittaire, avec de nombreux aspects en dissonances.

Dans les 3 thèmes on retrouve une puissante dominante neptunienne formant de nombreux aspects pour la plupart en dissonance avec des planètes clefs de leurs thèmes. Neptune est par essence la planète de spiritualité, et de la quête d’idéal. Faisant partie de la catégorie des transaturniennes, sa présence dans un signe, donne une signification à dimension collective. Entre la fin des 70’s et l’année 1984-85, Neptune stationnait en Sagittaire, le signe étroitement lié à la philosophie, la religion. C’est donc toute une génération qui peut être concernée par cette influence qui rend réceptif au courant collectif dans sa dimension la plus large, et qui dépasse le cadre d’une région ou d’un pays. Avec une Neptune exaltée et valorisée en Sagittaire aux angulaires (Ascendant-Descendant-Fond du Ciel-Milieu du Ciel) ou aux luminaires (Soleil-Lune). Les personnes nées pendant cette période ont besoin de réactualiser les règles morales ou religieuses qui sont les leurs, et cherchent à découvrir par-delà le monde d’autres coutumes ou épouse plus volontiers celles de leurs origines ou de leurs parents surtout s’ils proviennent d’autres horizons que leur territoire de naissance. Si le 9e signe du zodiaque est généralement optimiste, ouvert, tolérant, internationaliste, il n’en est pas moins dominateur, car le Sagittaire est aussi le signe du pouvoir suprême qui cherche à régir le monde des hommes à l’instar de Jupiter son gouverneur. Son autre nom Zeus le Dieu des Dieux des divinités grecques est capable d’importer et de vouloir imposer de nouvelles normes surtout avec un Jupiter en Scorpion (pour Amédy Coulibaly et Chérif Kouachi) signe qui aime avoir l’ascendant sur autrui, et conçoit très souvent ses relations avec eux dans les rapports de force. Par extension jupitérienne en Scorpion la domination a besoin de s’exercer sur un groupe social surtout si celle qu’on lui propose en face sur son territoire d’origine est en carence ou déficitaire (nous en parlerons un peu plus bas).Des individus nés avec cette inscription astrale neptunienne qui plus est en dysharmonie comme elle l’est très souvent dans chacun des thèmes présente clairement une très grande fragilité, cela ne va pas toujours jusqu’à l’extrême que nous avons connu il y a deux mois, mais cela provoque une grande confusion et un manque de clarté dans les idées. Viennent se juxtaposer des fractures familiales importantes (voir le lien ci-dessous qui décrit très bien leur parcours accidenté de chacun), un sentiment d’exclusion, d’apartheid social comme le rappelé un peu tardivement notre 1er ministre, qui conduit inéluctablement vers les chemins tortueux, les embrouilles caractéristique d'une Neptune affligée, la malhonnêteté, les escroqueries pour survivre. On épouse un autre code de valeur que celui de la république, on est en quête de valeur forte pour subsister. Comme on sait ses chances amoindries de réussite dans la sphère sociale dite de référence ou conventionnelle. On cherche alors à se frayer un chemin tortueux or des sentiers battus, on se laisse influencer par d'autres courant neptunien, avec des alternances de phase déprime où l’on voit le monde vraiment stone avec une fuite en avant lorsqu'on regarde son avenir qui paraît si nébuleux et embrumé. Cela peut passer par la case drogue, fuite du réel, le sentiment qu’on n’appartient pas à la même planète dans le schéma social de référence présenté partout. Le projet social n’étant pas clair, il y a possibilité un jour de commettre des actes déviants, ou sombrer dans la délinquance; C'était le cas de ces individus, et du jour au lendemain passer par une phase de rédemption qui conduit vers un cheminement religieux qui donne l’illusion d’ une porte de sortie avec un mirage qui dessine un sens à la vie. Pour certain après cette période de perdition ce retour vers une quête spirituel peut s’avérer salutaire quand il ne va pas dans l'excès. Mais lorsqu'il est accompagné de ressentiment, d'amertume et de haine par manque de reconnaissance sociale aussi.comme nous l’avons vu précédemment pour deux d’entre eux la part de violence et de ressentiment (Conjonction Saturne/Pluton) ne fait pas bon ménage avec le côté pacifiste et spirituel d’une Neptune. Le besoin de reconnaissance social marqué par les ascendants et la Lune en Lion (signe qui a besoin de briller) ou par une Mars en Scorpion carré à Uranus pour le cas d’Amédy Koulibaly (figure déjà vu dans le dossier Merah), besoin de dominer, doit passer par des actes violent pour instaurer un nouvel ordre qui leur permettra d’être enfin les dépositaire et non pas à la remorque même si celui-ci est antinomique avec les valeurs sociales de paix. Quitte à aller au sacrifice des autres et de soi-même en définitive. Puisque lorsqu’on commet de tels actes c’est à coup sûr le chemin de la mort pour soi aussi, il y a un côté suicidaire mais dans le but de servir une cause. Dans le cheminement et le processus de radicalisation auquel ces individus étaient doublement sensible de par leur prédisposition de naissance on leur inculque que la vie sur terre n’est rien et que c’est la vie dans l’au-delà qui est le plus important.

La réunion de ces 2 influences est symptomatique des crimes idéologiques :

  • Saturne/Pluton en conjonction ou en dissonance, avec un Mars en embuscade formant un aspect tendu avec l’un des deux astres ou avec Uranus.
  • Neptune surtout s’ils sont en dissonance avec des planètes rapides ou semi-lente notamment les luminaires (Soleil-Lune) ou Mercure-Vénus-Mars et Jupiter-Saturne.

La réunion des deux peut constituer un potentiel de dangerosité au-dessus de la moyenne qui légitimera le crime au nom d’un idéal.

Le besoin de domination et de puissance, (Saturne/Pluton et/ou Mars carré Uranus-Saturne-Pluton) nous venons de l'évoquer, se confronte à une réalité éloignée de l’utopie, du monde rêvé, (Neptune) de l’individu. Pour atteindre l’irréalisable, on élimine les opposants. On retrouve les mêmes figures chez les dictateurs ou les dirigeants des régimes autoritaires (voir plus tard sur ce blog un dossier spécial sur ce sujet). Au-delà du besoin de puissance, il y a aussi très souvent un besoin de reconnaissance social important (Lune et ascendant en Lion des frères Kouachi), et un besoin de se faire justice soit même quitte à employer la force ou la vindicte. Dans le thème d’Amédy Koulibaly on retrouve une triple alliance Mars-Saturne-Pluton dans le signe de la justice la Balance en maison XII (épreuves) en dysharmonie avec Vénus maître du signe et aux Luminaires (Soleil/Lune). La maison XII est en analogie avec le signe du Poisson 12e signe du zodiaque. Un signe réceptif, pourtant réputé sensible à la souffrance d’autrui, mais cette fois dans un sens manichéen et avec pour dogme la loi du talion « Œil pour œil dent pour dent ». Chez Said Kouachi on retrouve une quadruple dissonance de Neptune au Soleil-Mercure-Jupiter-Saturne, les aspects typiques des personnes complètement aveuglées par leur dogme, leur idéaux empreint de radicalité qui sont à la fois influençable et perméable à des courants collectifs extrémistes qu’ils soient d’obédience religieuse, des sectes, ou dans un registre plus classique une tendance à se laisser entraîner dans des affaires pas très claires (comportements déviants, délinquances, malversations…). Ces influences nous venons de le rappeler sont typiques des personnes qui en première partie de vie se laisse entraîner dans des affaires nébuleuses ou crapuleuses, et qui en passant par la case prison ou à la faveur de mauvaises rencontres se découvrent une voie rédemptrice et cherchent soudainement à expier leur pêché, leur faute en se dévouant corps et âme au prix de sacrifice dans la poursuite d’un chemin radical.

Comment s’effectue le processus d’intégration planétaire et sa réalisation dans le monde réel ?

Ces individus sont nés dans une période marquée par des astralités belliqueuses qui faisaient écho au thème astral de la France de la Ve République 28 septembre 1958 à 22h Balance ascendant Gémeaux ou si l’on prend la date de ratification de la constitution le 6 octobre 1958). C’est comme-ci avant de devenir des terroristes, ils avaient inconsciemment enregistré la position de cette conjonction Saturne/Pluton en Balance et Neptune en Sagittaire. Le premier signe est en recherche d’équilibre, d’harmonie, de diplomatie, qualités qui représente plutôt bien la norme dans notre beau pays. Ce climat paisible est justement remis en cause par la « fusion » de ces mastodontes Saturne/Pluton qui se frictionnent entre elles et avec Mars, ainsi que d’autres astres rapides de leur thème respectifs et qui est en contact avec le Soleil de la France, mais surtout la tête du dragon (destin de la France). Neptune quant à elle forme nous l’avons vu de nombreux aspects avec le thème des djihadistes, et est en même temps dans le signe du Sagittaire où se trouvait Saturne natal de la France le rapport à la loi qui régit les règles et condition des pratiques religieuses.

L’influence planétaire Saturne/Pluton entre en résonance avec la tuerie de la rue des Rosiers à Paris à l’été 1982

Pour compléter l’influence destructrice des interactions planétaires de l’époque qui ont trouvé corps avec la réalité, un autre rappel de l’actualité douloureux vient nous remémorer avec beaucoup de tristesse et d’horreur que le 9 août 1982 année de naissance des 2 assassins, avait eu lieu la tuerie de la rue des rosiers à Paris. Cette analogie à 33 ans d’écart n’est évidemment pas le fruit du hasard, les générations qui sont nées en 1982 ou dans une période avoisinante sont donc bel et bien marquées dès leurs premiers cris par les événements mondiaux ou ici hexagonaux qui les a vus naître. Bien entendu et fort heureusement tous les jeunes de cette génération ne sont pas des tueurs nés. Il existe par ailleurs d’autres périodes ou générations marqués par d’autres événements effroyables. Mais celle de 1980 et à plus forte raison 82 est une référence en matière d’attentat meurtrier commis en France par rapport aux nombres de victimes et l’horreur des assassinats et l’importance des moyens employés (armes de guerre automatiques, grenade).

Chérif Kouachi et Amedy Koulibaly sont marqués dans leur subconscient par le sceau céleste de l’année de l’attentat de la rue des Rosiers.

Chérif Kouachi ou Amedy Koulibaly sont nés à quelques semaines de ces faits tragique, ils sont frappés du sceau de cette période pour le moins explosive, ils en portent donc quelque part dans leur subconscient les stigmates, pas exactement ceux des événements en eux-mêmes, mais par les énergies célestes du moment qui de manière latente ont généré dans le réel cet attentat en plein Paris capitale de la France dont nous venons de rappeler que le signe astrologique est Balance. C’est ainsi que de la même manière à une distance de 33 ans de l'effroi du début de l’année se sont produit avec fulgurance en ce moment, car le terrain favorable est là, et les figures dessinées dans le ciel par les astres chargées d’énergies, et de symbolisme de Pluton céleste (destruction) en Capricorne qui forme non seulement un carré avec le cycle Saturne-Pluton des personnes nées en 1982 mais également avec l’Uranus céleste, astre qui influence les événements brusques soudains, les déflagrations qui vous tombent dessus sans prévenir. Uranus est rappelons l’équivalent d’Ouranos (Dieu du ciel). Nous pourrions ajouter un autre acte terroriste de la rue de Copernic du 3 octobre 1980 qui correspond à quelques jours près à la naissance de Saïd Kouachi. Cela coïncide avec premières incursions de Saturne en Balance, d’un Soleil dans ce signe et d’une conjonction Mars/Uranus en Scorpion.

Est-ce que ces attentats auraient pu être empêchés en France ?

Avant d’aborder le fond et la racine du problème à travers le long processus qui est à mon sens à l’origine de la création de ces bombes humaines en puissance, j’aimerais évoquer les nombreuses thèses ou théories qui fleurissent un peu partout sur la toile pour dire parfois à juste titre que compte tenu du parcours de ces individus, du nombre ahurissants d’actes délictueux commis par ces individus qui sont passés mainte fois par la case prison, lieu propice à l’embrigadement, la récidive, sans compter des déplacements suspects hors de France dans des camps d’entraînement qui transforment ces idéologues fanatiques en véritable machine de guerre, il est invraisemblable que ces dangers ambulants puissent se promener en plein Paris armé jusqu’au dent et commettre leur attentats sans être inquiété avant que le mal ne soit fait, alors qu’ils sont censés être sous surveillance par des services des renseignements compétents et performants. Le nombre de défaillance à tous les étages paraissent tellement invraisemblables qu’on est tout de même en droit de s’interroger si parmi certaines théories du complot pour le moins farfelue qui ne sont ni cautionnables, ni même admissibles, l’une ou plusieurs d’entre elles ne seraient pas crédible ? Un attaché de presse en Afghanistan Christoph Horstel avance la thèse selon laquelle ces terroristes auraient été instrumentalisés. Il explique très bien sur la première chaîne allemande sa « théorie du management de la terreur ». Il prétend que tous les gouvernements de l’OTAN mentent et qu’ils ne lutteraient pas contre le terrorisme, mais qu’ils mettraient en scène eux même ce management de la terreur pour créer une diversion face aux problèmes intérieurs, au crash financier, aux problèmes budgétaires qui mettent en émoi les populations avec l’austérité qu’ils font régner sur eux. Ce serait une manière d’anticiper sur des mouvements de révoltes populaires contre les gouvernements qui le mériteraient en effet. Ces derniers piloteraient et mettraient en scène ces attentats non seulement pour détourner l’attention, mais également trouver un alibi à fliquer les gens, à restreindre les libertés publiques. Le discours convenu des politiques largement diffusés par les médias, est présentée comme la parole officielle indiscutable, sur lequel il est impossible de débattre et d’émettre le moindre avis contradictoire sous peine d’être taxé de « complotiste ». (Voir la vidéo en cliquant sur le lien en fin d'article). Avant même de découvrir cette vidéo cette pensée m’avait effleurée l’esprit, comme j’avais ressenti les mêmes choses avec le mensonge des armes de destruction massive en Irak sous le gouvernement Bush qui s’est avéré plus tard un mensonge mondial, et effectivement un prétexte pour faire la guerre pour des raisons pétrolières et géopolitiques. La France sous la présidence de Jacques Chirac et Dominique de Villepin avait été bien inspirée de ne pas suivre les Etats-Unis et d’autres pays d’Europe dans le soutien à l’effort de cette guerre insensée, qui ont le sait aujourd’hui a déstabilisé toute une région déjà bien instable, et a fait émerger des démons : l’état renégat effectivement très dangereux dont tout le monde parle et contre qui il faut lutter. Alors que dans un passé pas si lointain bons nombre de ces terroristes ont été entraîné par les services secrets des pays occidentaux, et mènent une guerre contre nous avec les armes que nos pays leur ont vendu. Depuis le début du mandat de François Hollande, cette voie diplomatique de neutralité et de recherche de l’apaisement a été abandonnée. Nous subissons les conséquences sur notre territoire de cette stratégie belliqueuse. Si l’on devait maintenant discuter des causes plus anciennes et plus en rapport avec notre politique intérieure, je dirai que la France n’a pas su ou pu affirmer et transmettre ses valeurs républicaines comme elle l’aurait dû le faire.

Une France qui n’a pas su affirmer ses valeurs et transmettre les valeurs républicaines à ses enfants.

Notre France pour des raisons historiques n’a pas pu ou su imprimer aux natifs de cette génération, des principes de vivre ensemble suffisamment fort pour les préserver de ces dérives sectaires, et nous sauvegarder de ces fous. Depuis les attentats de Charlie Hedbo, chacun des responsables politiques annonce parfois maladroitement mais en tout cas dans l’urgence la volonté de renouer avec des principes et des valeurs abandonnées comme la laïcité. La France nous l’avons dit est Balance, le signe de la diplomatique qui cherche son équilibre et sa tranquillité, mais qui parfois discute, sous pèse longtemps le pour et le contre avant d’agir. La Balance préfère parfois éviter d’affronter un problème pour conserver sa paix sociale ; Mais cette esquive des conflits fini en fin de compte par lui retomber dessus plus tard de manière plus abrupte, car le problème qu’elle n’a pas voulu traité pour ne pas faire de vague devient ensuite dantesque et plus difficilement gérable. C’est le cas en ce moment puisque la Balance avec sa tête du dragon (destin) dans le même signe (22°) est « agressé » par les mastodontes que sont Uranus en opposition en Bélier astre de radicalité qui l’oblige à changer complètement son fusil d’épaule, et prendre un virage à 180° dans son positionnement face à ces questions des valeurs républicaines laissées en suspens et non tranchées pendant longtemps mais qui devront l’être impérativement dans les 2 ans qui arrivent car Pluton (Mort) dans le signe institutionnel du Capricorne prend en tenaille ses éléments Balance ainsi que sa Lune (rapport à l’opinion publique).

Pourquoi la France a-t-elle eu des scrupules à ne pas affirmer dans un consensus national haut et fort ses valeurs républicaines et notamment la laïcité ?

On s’étonne en effet que notre jeunesse se retrouve parfois sans repères et en quête identitaire, mais comment pourrait-il en être autrement quand le message envoyé par ceux qui sont sensés être les garants de nos institutions, ceux qui animent le débat public, s’expriment avec des voix dissonantes pour ne pas dire complètement floues sur ces valeurs qui sont pourtant le socle de nos institutions. Cette ambiguïté est présente à plusieurs niveau dans la carte du ciel de notre France sous la Ve République, avec l’opposition Soleil en Balance et Lune en Bélier (ou carré en Cancer si on se réfère au thème du 6 octobre 1958) qui se traduit par un vrai problème identitaire, et des errements sur sa capacité à affirmer ses valeurs. On retrouve également une symbolique liée au sentiment de culpabilité par rapport à la foi, la religion, ou encore le rapport au pouvoir à l’argent et l’encadrement de la loi (Conjonction Jupiter/Neptune en Scorpion semi-carré à Saturne en Sagittaire. Le Scorpion signe lié aux forces obscurs, au pouvoir caché et à la mort rend parfaitement compte des traces laissées dans l’histoire de France, qui après des siècles de souffrances liées à l’omnipotence du pouvoir religieux sur la société de l’ancien régime, les guerres de religion fratricides qui ont laissés des blessures profondes dans l’inconscient collectif. La loi du 9 décembre 1905 (sous le cycle Uranus-Neptune par l’opposition) était venue solutionner définitivement cette question épineuse, en parachevant la séparation de l’église et de l’état amorcé pendant la révolution française. Ce qui a aussi créé paradoxalement un déficit de spiritualité et de religiosité en même temps que notre pays accouchait de la laïcité. Si tout le monde se réclame aujourd’hui avec vigueur de ce principe et qu’il est brandit comme l’ultime rempart contre le fondamentalisme religieux, ce socle sur lequel repose notre république, n’a pas été suffisamment consolidé, par manque de pédagogie, et d’enseignement à l’école. Elle s’est égarée comme beaucoup de principes de bases qui permettent de bien vivre en société dans le respect de chacun.

Le cycle de la conjonction Uranus/Pluton en Vierge a accéléré la rupture et la perte de nos valeurs.

Si les racines de ce mal être sont anciennes, l’accélération de perte de nos valeurs, a eu lieu avec l’avènement de la génération des Soixante-huitards. Cette période correspond au cycle Uranus/Pluton (planètes de rupture et de remise en question que l’on retrouve comme par hasard aujourd’hui depuis 2011) par la conjonction en Vierge commencé au milieu des années 60, et qui s’est achevé avec mai 68. Cette génération en remettant en cause certaines valeurs jugées obsolètes transmises dans les années d’après-guerre par leur parents, ont quelque part jeté le bébé avec l’eau du bain en ne jugeant pas primordial de perpétuer avec force les principes de civisme, de laïcité à travers l’école de la république, auprès des enfants quelque soient leur appartenance sociale, leurs origines ethniques, leur religion d’origine. Pour les générations nées justement au milieu des années 80, Neptune en Sagittaire (idéal) est en rupture complète avec le carré d’Uranus/Pluton en Vierge de leurs parents nés au milieu des années 60, ou de leurs grands- parents qui ont initié ces mouvements de libéralisation des mœurs. Sans remettre en cause l’apport de cette génération qui a permis une plus grande liberté (relation d’Uranus mouvement libéral et de rupture) dont la société avait besoin pour respirer et s’épanouir, certaines valeurs essentielles déjà fragilisées n’ont pas résisté. L’éducation civique par exemple n’a plus franchement été enseignée après la fin 70 et début 80, tout comme les périodes clefs de l’histoire de France qui expliquent pourquoi la laïcité est primordiale dans notre pays, et qu’elle sert non pas à s’affranchir de tout fait religieux ou de toute forme de spiritualité, mais de permettre au contraire de protéger la pratique religieuse des uns et des autres, en permettant à tous à chacun de pratiquer librement son culte en privée, pendant que dans le même temps elle interdit dans l’espace public de présenter des signes ostentatoires religieux, et à plus forte raison de se servir de la religion comme étendards pour des revendications politiques ou identitaires. C’est un principe de respect, tout comme la politesse et d’autres valeurs éducatives qui se sont étiolées au fil d temps. La conjonction Jupiter/Neptune en Scorpion cycle de la France parle bien de cet épanouissement, ce bien-être spirituel, ce besoin vital de spiritualité (alliance Jupiter planète du bonheur et de la spiritualité) mais qui doit rester caché, secret, pratiqué à l’abri des regards pour ne pas réveiller ou ressusciter les vieux démons du passé.

Les cycles de Saturne en Sagittaire et à plus forte raison les relations Saturne/Neptune ont à chaque fois réactivée les débordements du fait religieux dans la sphère publique.

A chaque cycle de Saturne en Sagittaire en dissonance à Neptune on voit apparaître de manière plus flagrante un débordement du fait religieux dans la sphère publique. En 1986 déjà apparaissait lors du 1er transit de Saturne en Sagittaire depuis l’instauration de notre Ve république et, l’apparition des premières affaires de signe ostentatoire dans l’espace public. Saturne en séjournant dans le signe du Sagittaire activait la dissonance du thème natal de la France conjonction Jupiter/Neptune Scorpion semi-carré Saturne en Sagittaire. Ce n’est qu’en 1989 à l’automne de cette année qu’éclate la première affaire de voile islamique sous le cycle Saturne/Neptune en conjonction en Capricorne. Ce rappel des astres dans le signe de l’ordre du Capricorne et des événements sociétaux qui ont suivi étaient destinés à prévenir de cette fragilité latente de notre société sur cette question religieuse, et que des mesures devaient être prise pour réaffirmer la loi. Or à cette époque au milieu des 80’s, Pluton (astre du pouvoir) politique séjournait justement en Scorpion. Pendant cette période les forces politiques notamment de gauche ont utilisé cette thématique hautement sensible, en appuyant sur la culpabilité (dont nous avons déjà parlé et que nous approfondiront plus bas) pour éviter de parler des problèmes ou du moins de les résoudre. Pluton dans son domicile en Scorpion ne nous parle pas seulement du pouvoir, mais également de l’argent caché. Il faut bien voir que derrière toutes ces affaires de religions qu’on agite comme un foulard rouge devant un taureau, il y a toujours des affaires de gros sous, d’intérêt économique et financier. C’était le cas avec l’Eglise pendant la période de l’ancien régime, c’était le cas hier dans les années 80, quand l’économie, la finance commençait à prendre le pas sur les politiques normalement élus pour résoudre les problème sociétaux dans la justice, mais rattrapé par le culte de l’argent, les puissances d’argent qui vilipende publiquement la valeur argent au nom d’une morale judéo-chrétienne depuis transformée en valeur de gauche, comme le faisait l’église dans le temps, mais était immensément riche, tout comme nos politiques et leurs acolytes industriels, financiers et autres le sont secrètement au détriment de leurs administrés et des contribuables. On retrouve encore une fois l’analogie Jupiter/Neptune en Scorpion semi-carré à Saturne dans lequel nous l’avons vu Jupiter symbolise autant l’argent que le pouvoir judiciaire ou religieux, alors que Neptune symbolise la spiritualité, et Saturne dans le domicile de Jupiter en Sagittaire, la culpabilité, la morale qui se confronte au sacrifice de Neptune.

Le second cycle de Saturne en Sagittaire avec en toile de fond le carré Uranus/Pluton (Bélier-Capricorne) et Saturne/Neptune (Sagittaire-Poisson) vient ressusciter avec une acuité encore plus accrue nos carences de notre histoire de France.

Aujourd’hui plus de 30 ans après nous revoilà un cycle de Saturne en Sagittaire qui a amorcé son transit depuis le 24 décembre 2014, mais qui va se préciser dans les 2 ans ½ qui arrivent avec en prime le carré de Saturne/Neptune, va nous confronter avec une plus grande acuité à ce problème de laïcité et à ce qu’on annonce comme le choc de civilisation, la guerre de religion. Clairement le Sagittaire signe en lien avec l’international nous en avons parlé plus haut à tendance à importer des valeurs d’autres horizons. Neptune astre de spiritualité qui régit les religions est dans son domicile tout puissant. En se confrontant à Saturne symbole de la loi républicaine (car on retrouve Saturne du thème natal de la France de 1958 justement en Sagittaire), qui est aussi un mûr un rempart, contre la radicalité, le fondamentalisme est difficilement gérable aujourd’hui. En effet Neptune Dieu des océans (Poséidon), est une vraie lame de fond qui va submerger les digues. Une fois noyé, et immergé dans les profondeurs de certaines eaux troubles, nous allons voir remonter à la surface avec plus de clarté les explications de ce relâchement, pour ne pas dire de ce reniement, qui explique la crise identitaire que beaucoup de nos compatriotes vivent. C’est déjà en cours, au fil des débats, des polémiques on voit apparaître au grand jour les carences de notre système éducatif mis sous tension d’Uranus-Pluton. On le constatait déjà depuis longtemps certains gouvernants ou groupe de pression à des fins purement politicienne ont tout mis en œuvre pour cliver sur ce sujet de laïcité et de transmission de valeurs républicaines qui auraient dû faire l’objet consensus national et d’un débat paisible. Au lieu de ça ce thème a servi à sauvegarder leur boutique politique.

Des valeurs républicaines et de laïcité auraient été d’autant mieux comprises si elle avait été accompagnée d’un vrai concordat civil scellant la paix avec les populations originaires des anciennes colonies françaises.

Ces valeurs républicaines, auraient dû surplomber les clivages politiques des uns et des autres car, encore une fois la laïcité est un socle de transmissions fondamentales des valeurs républicaines. Cette exigence vitale et légitime de l’état à travers ses principales institutions notamment l’école aurait été d’autant mieux comprise par les populations et affirmé autant avec bienveillance, qu’avec une plus grande rigueur, si une bonne fois pour toute, la France avait su regarder dans les yeux, sans tomber dans la repentance ou l’autoflagellation les périodes de son histoire les moins glorieuses, autant que d’être fier de ses victoires, ses succès, et ses réussites qui sont importantes. Assumer ses moments les plus tragiques, comme la traite négrière, les dommages collatéraux de la colonisation, le régime de Vichy et la collaboration, ou encore la guerre d’Algérie qui ont laissé des traces indélébiles d’une fracture importante dans la société, aurait à mon sens indispensable pour créer les conditions d’une vraie concorde civil. Cela aurait permis aux jeunes issus de l’immigration de se sentir accepté, de pacifier leurs revendications et d’atténuer les ressentiments, les amertumes transmises par les générations de leurs parents qu’ils soient pied noirs, harkis, ou anciens immigrés des colonies. Si les souffrances et les blessures d’une époque tourmentée reste encore vive après une guerre meurtrière comme ce fût le cas après la guerre d’Algérie. Ce moment douloureux auraient pu être dépassées comme ce fût le cas entre l’Allemagne et la France qui faisait la CECA et créait déjà l’embryon de ce que serait l’union de la future Europe alors que la 2nde Guerre mondiale était encore dans tous les esprits au début des années 50. Il faut croire que la Guerre d’Algérie qui a scellé le sort de la IVé république et accouché de la Ve porterait forcément en elle y comprit dans son thème astral ces profondes blessures.

Une concorde civil bien difficile à avoir à cause de fraction politique décidément irréconciliable qui perpétue par-delà les changements de nom des partis un antagonisme farouche dont les jeunes générations de français sont aujourd’hui victimes.

La concorde civil à laquelle je fais allusion, était en effet bien difficile à mettre en œuvre compte tenu des animosités qui existaient entre les Gaullistes qui ont plié sous le poids d’une vague générale de décolonisation inéluctable, et l’OAS partisans à l’époque de l’Algérie Française. Ces deux fractions politiques ancêtre respectifs du RPR (englobé par l’UMP) et le FN continuent encore aujourd’hui avec le PS qui tantôt fait l’arbitre, tantôt se sert de l’un pour taper sur l’autre à ternir le débat public par des joutes verbales véhémentes et explosives lorsqu’elles font échos dans l’opinion publique. C’est ainsi que l’ascendant Gémeaux du thème de la France de la Ve République traduit cette séculaire dualité. Avec Mercure maître de l’ascendant conjoint au Soleil et formant de nombreuses dissonances avec la Lune (opinion public) en Bélier carré à Pluton (frondeuse et contestataire). Chacun se jette y compris désormais dans les couches de la population à la figure les responsabilités du délabrement de nos valeurs sur lequel viennent se juxtaposer le marasme économique et social. Vous comprenez mieux l’ambiance délétère dans laquelle nous vivons. Comment demander à notre jeunesse d’avoir un comportement exemplaire, de tendre la main à l’autre alors que nos dirigeants n’ont pas su le faire et n’ont pas cessé d’être dans l’invective, et se reprocher leurs défaillances avec par séquence une phase d’auto-flagellation, de dénigrement de sa propre identité et ses propres valeurs, comme des parents qui se disputent devant des enfants et où en phase de réconciliation on exigence avec autorité de ses administrés des comportements dignes alors qu’eux même ont démissionné quand ils n’ont pas abandonné la mise en œuvre de nombreuses missions de service public destiné à permettre à la grande majorité d’avoir un travail, des perspectives d’avenir. Des enfants sentent cette fébrilité et cette vulnérabilité chez les adultes qui ne s’entendent pas et en profitent pour certains à imposer leur loi, surtout lorsque la seule perspective que l’on leur a montré c’est les problèmes de chômage, le déclassement social, l’exclusion et la pauvreté qui gangrène certains quartier, alors qu’en face ce sont les valeurs mercantiles, d’argent, de paraître et du consumérisme qui prédominent et permettent d’exister socialement. Comment voulez-vous que les enfants de la république puisse s’identifier à ces valeurs quand d’un côté et par séquence ont les leur rappel tièdement ces valeurs de laïcité, d’égalité, et de fraternité, et qu’on délaisse ces gens dans leurs Ghettos, avec en prime un mépris social entretenu pendant longtemps par des médias à leur renvoyer une image peu valorisante d’eux même. Si ce qui a été fait pendant les années 70, 80 et même 90 est moins le cas aujourd’hui où l’on retrouve dans l’espace public mais pas encore complètement dans le champ de nos représentants politiques des représentants qui ressemblent à la population. Les carences anciennes ont forcément des conséquences difficilement réversibles par des déclarations de bonnes intentions ou des effets d’annonce aujourd’hui. Tout ceci en définitif pour dire que s’il est vrai que ces individus ont fait est monstrueux, et odieux, ils sont pourtant bien le produit de notre société. C’est trop simple de chercher des responsables ou des coupables uniquement de ce côté de la barrière, les responsabilités sont largement partagés avec nos dirigeants qui se sont succédés toutes ces décennies. Certains ont tenté d’être des lanceurs d’alerte, mais on a préféré ne pas regarder la réalité en face, et mettre tantôt un couvercle dessus, tantôt se montrer complaisant en offrant des passes droits pour se racheter une conduite ou une conscience. Mais le résultat est là, les lois de l’univers sont implacables tôt ou tard tout cela nous explose à la figure.

Conclusion:

Les causes de ce basculement sont comme vous avez pu le constaté multiples, et profondes à l'instar des cycles planétaires tendues qui s'enchevêtrent en ce moment et font émerger ces problématiques tout azimuts. Les mouvements célestes sont de véritables marqueurs symboliques et énergétiques qui permettent de cibler les problèmes et d'y apporter un éclairage dans sa dimension tant historique, que psychologique. Quant aux solutions, elles sont évidemment d'anticiper les problèmes pour éviter d'avoir à les subir avec fulgurance en urgence beaucoup plus tard. Nous n'avons pas encore inventé de machine à remonter le temps pour réparer les graves erreurs du passé, mais nous pouvons agir pour que dans le futur de tels exactions ne se perpétuent plu. Pour l'heure il s'agit tant que persiste ces influences planétaires drastiques qui frappent de plein fouet la France, de limiter la casse, en faisant preuve de vigilance, de fermeté sur nos valeurs qui font le bon vivre ensemble dans le respect, le bien-être et la liberté de chacun, tout en faisant preuve de pédagogie, de bienveillance et de veiller à rétablir très vite la justice sociale qui passe par une éradication de la misère, alimenté par ce chômage de masse, le décrochage y compris scolaire, pour préparer l'avenir et former des citoyens sains, équilibrés capable de choisir ou élire des dirigeants qui seront vraiment à la hauteur des enjeux et des défis que nous posent ce début de ce IIIe millénaire.

Une remarque importante:

Contrairement à ce que j'ai lu à plusieurs reprises les actes terroristes au nom d'une idéologie fondamentaliste ne sont pas exclusivement l'apanage des générations nés sous une Pluton en Scorpion. Cet article vient montrer par exemple que Frères Kouachi ou Coulibaly ne sont en revanche pas nés sous cette génération avec Pluton dans son domicile ( du 6 janvier 1983 au 17 janvier 95 (sans compter les moments de rétrogradation de Pluton ). Si Pluton dans son domicile présente il est vrai un potentiel important dans des actes violents et meurtriers avec des jeunes tueurs fanatiques de DAECH comme Maxime Hauchard né le 17 mars 1992 ( avec Pluton en Scorpion), les terroristes de janvier derniers étaient nés sous une Pluton encore en Balance. Il faut au moins que soit réuni plusieurs conditions pour qu'on émette l'hypothèse qu'une personne puisse perpétré des actes terroristes.

Il faut:

1) Un potentiel de violence conjonction Mars/Saturne carré à Pluton ou un Mars/Uranus, Mars/Pluton

2) Il doit exister un caractère Neptunien ((idéal spirituel et religieux) si possible affligé en aspect avec d'autres astres surtout si l'on retrouve l'existence d'un cycle Saturne/Neptune

3) Il faut que ces cycles entre en résonance avec ceux d'un lieu ou d'un pays à un moment où il existe des transits spécifiques qui font un rappel de cycles très durs comme c'est le cas en ce moment avec Uranus/Pluton ou Saturne/Neptune où ceux vu en 1)

4) L'éducation, l'environnement social, économique et éducatif entre en jeu de manière importante (il est souvent l'émanation des cycles et du contexte astral du moment de la naissance, mais des subtilités célestes échappent encore à la connaissance de l'humain, notamment sur l'importance d'étoiles ou de planètes éloignées de notre système solaire qui peuvent aussi d'une manière ou d'une autre jouée dans notre thème qui expliquent que deux personnes nés le même jour ne seront pas pour autant destinés à être des terroristes ou assassins en puissance.

Pour revenir aux distinctions générationnelles

Le caractère Neptunien (idéal, spirituel et religion) avec Neptune en Sagittaire (philosophie, religion...) marque cette génération née entre fin 71 et 1984 et 1985 empreint d'idéal.

Les jeunes qui succombent à des thèses radicales, de la génération suivante comme Maxime Hauchard viennent apporter une intensité encore plus odieuse que la génération précédente. Ils sont souvent cumulards. Maxime Hauchard est par exemple Poisson ascendant Vierge une combinaison éprise de pureté spirituelle avec Neptune conjointe à Uranus en Capricorne qui indique qu'ils sont soit révoltés par la société rationaliste, consumériste, institutionnaliste du Capricorne dans laquelle il y a une absence de valeur spirituelle ou en tout cas un manque authenticité et de force de l'affirmation des valeurs locale (En France les valeurs républicaine, laîque ont été affirmé pendant des années tièdement, et le caractère Plutonien fait la satire de cela et entre dans le rapport de force pour contester le manque de cohérence dans les règles carré de Mars/Saturne. Chez le jeune normand on retrouve un carré à Mercure maître de la Vierge et veulent instaurer un nouvel ordre par la violence avec Mars/Saturne en Verseau(maîtrisé par Uranus) carré justement à Pluton. (Actes violents que l'on retrouve aussi dans le thème des terroristes Kouachi et Coulibaly). La génération Neptune/Uranus en Capricorne coïncide avec les personnes nées sous la chute du bloc de l'est, et l'effondrement des communistes. C'est le début de la toute puissance du libéralisme, du capitalisme (Libéraux incarné par Uranus) qui a phagocyté le communisme (Neptune). Le climat économique, social également à l'échelle mondial avec les rapports de l'occident avec les pays du moyen orient devient avec le temps tellement insupportable, que le "communisme rouge" (cycle Saturne/Neptune) est remplacé dans une certaine mesure par le collectivisme et l'idéologie fondamentalisme noire (je ne dis pas verte car c'est la couleur de l'Islam donc pas d'amalgame...)

Carte du ciel Said Kouachi

Carte du ciel Said Kouachi

carte du ciel Chérif Kouachi

carte du ciel Chérif Kouachi

carte du ciel d'Amédy Koulibaly

carte du ciel d'Amédy Koulibaly

Commenter cet article

Anonyme 29/03/2015 18:41

Bonjour, alors tout d'abord très bonne article :), je voulais savoir votre avis sur la Syrie astrologiquement concernant l'avenir de la Syrie ?, L'avenir de l’état Islamique et d'AQ ?, pensez-vous qu'il y aura une intervention de l'Occident en Syrie dans le futur ? et une fin à tous ses massacres ?

Merci d'avance, Au revoir.

Yanis Voyance Astrologue 25/04/2015 13:12

Bonjour, merci pour votre commentaire, je vous avoue ne pas avoir eu encore le loisirs de me pencher en profondeur sur la question. Il est clair qu'avec le carré de Saturne/Neptune (figure du radicalisme idéologique et religieux) (avec une Saturne en Sagittaire (religion, philosophie) où loge Saturne de la France de la Ve République qui sévit en ce moment jusqu'à la fin 2017, et Neptune (spiritualité) dans son signe du Poisson qui sublime et rend les questions religieuse encore plus épineuses les positions de ces régimes risquent malheureusement de continuer à se radicaliser. Pendant 2 ans 1/2 la France risque d'être en première ligne des dommages collatéraux. J'essaierai ultérieurement de regarder de manière plus spécifique sur la Syrie, AQ et vous répondre précisément sur l'éventualité d'une intervention de l'occident dans ces pays