Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Alexis Tsipras François Hollande 2 lions ascendants Gémeaux, 2 destins, 2 politiques différentes

Publié le par Yanis voyance

Alexis Tsipras François Hollande 2 lions ascendants Gémeaux, 2 destins, 2 politiques différentes

Le fait d'actualité:

C'est cet après midi que François Hollande reçoit Alexis Tsipras, le nouveau Premier ministre grec à Paris. Le nouvel homme fort de la Grèce récemment élu est en pleine tournée européenne pour renégocier auprès de ses partenaires la colossale dette de la Grèce. Selon les informations fournies par la presse l' objectif du leader de Syriza ne chercherait plus une annulation pure et simple de la dette mais sur un «programme d'échange de dettes» incluant des obligations indexées sur la croissance. En jetant un coup d'œil rapide au thème astral du chef du gouvernement Grec, je me suis rendu compte qu'il était du même signe zodiacal et du même ascendant que François Hollande. Lion ascendant Gémeaux, en effet Alexis Tsipras est né le 28 juillet 1974 à 1h30 à Athènes alors que François Hollande est né le 12 août 1954 à 0h30 à Rouen. Un rapide focus pour vous montrer que l'on peut être du même signe ascendant et avoir deux personnalités, des valeurs et des politiques différentes.

Le points communs des deux hommes.

Ils ont tout deux bénéficié comme beaucoup de natifs du Lion de la bonne influence de Jupiter la planète du succès en ce moment en transit dans leur signe. Ils ont une certaine habileté politique (ascendant Gémeaux qui donne le sens de la communication, une relation importante avec les médias, et le sens tactique (le leader Grec à la Lune en Scorpion un signe fin stratège et beaucoup de flair, le président Français possède une Pluton conjointe à son Soleil qui scorpionise son caractère d'où ce goût du pouvoir et ce sens politique). L'ascendant Gémeaux peut donner ce côté adaptable à la situation, ce sens du relatif, une souplesse et le sens du compromis qui peut ne pas toujours être compris à tort ou à juste titre par l'électorat.

François Hollande:

Alors qu'il était depuis le début de son quinquennat dans les cordes et au plus bas dans les sondages, il retrouve des couleurs depuis le début de l'année. Il est cependant vrai qu'il a dû malheureusement voir dans notre pays des événements tragiques arrivées (Attentats de Charlie Hebdo, et prise d'otage de l'hyper-marché Kacher), pour se présidentialiser aux yeux de l'opinion, et se montrer à la hauteur de la situation. D'autres diront que c'était la moindre des choses. Quoiqu'il en soit nous voyons bien l'effet malgré tout "bénéfique" du transit de Jupiter. Si l'astre n'a pas produit d’emblée l'effet escompté pour François Hollande, qui a continué pendant le 2e semestre de l'année 2014 à accumuler les difficultés, c'est parce que Saturne (épreuves) continuait jusqu'au 24 décembre dernier à être dissonante en Scorpion à son Soleil (François Hollande est Lion de la fin du signe). Jusqu'au 15 mars au moins il devrait surfer sur une vague favorable, mais ne nous y trompons pas cette séquence est de courte durée car il est attendu au tournant sur les sujets moins régaliens, car essentiel pour les français, c'est l'emploi, le pouvoir d'achat,...le 7e carré d'Uranus/Pluton aura lieu le 17 mars, on verra quelle affaire va lui tomber dessus d'ici là avec l'activation de ce influence très dure. Pour le moment Saturne en Sagittaire bien qu'en opposition au 7e degrés où est placée la cuspide de son ascendant, est soutenue par la présence de Jupiter et Uranus en signe de feu. En revanche, d'ici à la fin de l'été prochain les difficultés vont recommencer à l'affecter, d'autant que Neptune également en dissonance en Poisson agit comme un trompe l'œil et lui donne l'illusion d'un regain de popularité par le prisme de la presse (Gémeaux en dissonance avec Neptune). En réalité il faut voir comment la question a été posé par les journalistes aux français sondés. Le Uranus-Pluton sur sa Lune (popularité) est toujours en embuscade, (cf mes prévisions de l'année 2015-2016 pour François Hollande, ainsi que les précédents articles écrits à son sujet.

Alexis Tsipras:

Le leader du parti radical Grec a également bénéficié de l'effet de Jupiter le bienfaiteur pour le propulser à la tête du pays dans une tâche il est vrai très ardue. Peu de monde en Europe prédisait son succès, car il représente un courant politique plutôt radical de la gauche l'équivalent toute proportion gardée d'un Jean-Luc Mélenchon ou d'un Olivier Besancenot qui appartiennent à des partis politiques qui ont subi un véritable déclin ces dernières années. Sa victoire est une première en Europe, et change la donne dans les rapports de force entre les pro-austérité,et les pro-croissance. Ce succès il le doit bien sûr à l'avènement de Jupiter planète de réussite qui l'a fait remporter les élections haut la main, mais également au fait que l'on retrouve dans son thème la marque du cycle Saturne-Neptune en bi-quintile en phase avec le cycle Saturne/Neptune qui vient de débuté il y a quelques semaines seulement. Dans le thème d'Alexis Tsipras, Saturne est encadrée en Cancer par Mercure maître de son ascendant et Vénus (côte d'amour). Toutes ces planètes, sont soutenues par une Jupiter natale de naissance en Poisson (compassion pour la souffrance sociale de son peuple), signe dans lequel progresse justement Neptune céleste tout puissante, qui représente le peuple, les marées humaines qui ont porté en majorité leur suffrage sur son parti et sa candidature. Il possède par ailleurs comme son homologue français l'habileté et le sens de la communication du Gémeaux par l'ascendant (personnalité). Son ascendant entre en résonance avec le thème astral de la Grèce également du signe du Gémeaux (cf lien ci-dessous sur le thème natal de la constitution Grecque du 11 juin 1975). Il aura bien besoin de la confiance de son pays et tout son sens politique, son intuition (lune en Scorpion),pour parvenir à trouver un compromis acceptable avec l'Europe et ses créanciers sans décevoir l'électorat qui l'a porté au pouvoir. L'exercice ressemble a un vrai numéro d'équilibriste, il a en effet beaucoup promis, l'état de grâce dans une situation aussi grave dans laquelle se trouve son pays ne durera pas longtemps. Pourtant on note qu'un nouveau rappel des mouvements célestes par le cycle Jupiter-Neptune, que l'on retrouve dans son thème initial et qui se formera par la conjonction de Jupiter sur son Mars natal en Vierge (pouvoir d'action) au début de l'été l'amènera à trancher et prendre des décisions importantes pour son pays (voir mon article sur la crise Grecque, et le thème astral de la Grèce); Il tentera de négocier les modalités de remboursement de la dette Grecque avec un étalement et gérera l'urgence pour obtenir des liquidités rapidement et l'aide en jouant la carte de la diplomatie jusqu'à un certain point. Comme je l'ai expliqué quelquesoit les spéculations des observateurs,commentateurs ou spécialistes de la question, la Grèce ne restera pas à moyen terme dans la zone Euro et devra reprendre sa monnaie d'origine.

Leurs différences.

François Hollande

On retrouve bel et bien une 'influence d'homme de gauche dans le thème du Président de la République avec la relation Jupiter/Neptune, mais celle ci est minorée par son Soleil en conjonction à Pluton qui lui donne le goût du pouvoir, du secret, beaucoup de puissance et un grand sens de la stratégie politicienne avec une faculté de rebond importante, sans oublier un sang froid face à la difficulté. Avec le duo Soleil-Pluton située en maison IV le président de la République est plutôt un conservateur. L'interception de la Lune en Capricorne, gouverneur du Cancer et de cette maison IV confirme ses valeurs attachées au conformisme qui expliquerait son penchant pour des idées plutôt à la droite de la gauche. Pluton le met du côté du pouvoir là où se trouve la puissance et les réseaux capables de le faire gagner ou maintenir au plus au sommet pour assouvir l'ambition Solaire "Plutonisée". Si les relations de différents astres clefs à Uranus pourraient indiquées un côté progressiste que l'on retrouve chez beaucoup de politiques appartenant aux socio-démocrates qui ont intégré l'économie de marché en ne la remettant plus fondamentalement en cause, pour autant l'opposition à Uranus montre qu'il est capable par opportunisme et selon les forces en présence d'abonder dans un sens plus réformiste de ses valeurs initiales. A titre d'exemple François Hollande n'est pas à la base un écologiste convaincu, mais il sent qu'emprunter désormais cette voie dans l'air du temps peut lui permettre de prendre de la hauteur et s'ériger comme nouveau chantre de lutte contre le changement climatique et la transition énergétique. Nous le verrons d'ailleurs prochainement à l'oeuvre fin d'année 2015 à Paris dans sa conférence mondial sur le climat. Sa capacité à rassembler, son sens de la synthèse son aussi forte que sa capacité à diviser à cause de prise de position trop contradictoires. Ces dissonances avec Uranus associés au signe mutable de son ascendant Gémeaux, pourraient expliquer ses gaffes, ses ambivalences, et ses voltes face. Les seuls convictions qui ressortent de son thème c'est la réussite avant tout personnelle, l'honneur et l'ambition du Lion enrobé dans la sympathie, et l'humour du Gémeaux. S'il existe une part d'humanité non négligeable avec les aspects du Soleil et Jupiter avec Neptune qui explique cette empathie et son orientation à la sortie de l'ENA vers le PS plutôt que vers un courant de droite. Il y a aussi semble t-il une histoire personnelle en rapport avec son lien familial Jupiter ( en Cancer) qui l'ont conduit a toujours être engagé dans ce bord politique plutôt qu'un autre. (Jupiter/Neptune est l'un des cycles de la Ve République, ce qui explique pourquoi il a pu être président). Mais en ce moment l'emphase des mouvements célestes du moment (cycle de la crise) on mis l'accent sur sa Lune en Capricorne (signe de l'austérité et de la rigueur) en maison VIII (pouvoir, finance publique) qui fait écho à Saturne (ambition) en Scorpion en maison VI (tâche à accomplir), position qui résonne à son tour avec Pluton (gouverneur du Scorpion) conjointe à sa naissance à son Soleil en Lion.(égo, rayonnement personnel). Les réformes sous l'impulsion d'Uranus sont faîtes mais à contre courant du mouvement actuel qui demande c'est vrai de ne plus laisser filer la dette publique mais aussi de mieux répartir les richesses dans le pays, et à l'échelle du monde aussi. (voir d'ailleurs les différents reportage sur l'évasion fiscale (le prix à Payer du canadien Harold Crooks). Même si plus tard François Hollande et son gouvernement vont se présenter comme instigateur de la première heure de la lutte contre ce fléau, on peut sans exagérer dire que ce sera par opportunisme. La justice fiscale proposé par des économistes comme Thomas Picketty visant à corriger les cruelles inégalités entre immensément riches et très pauvres ne sont pas mis en oeuvre pour le moment.

Alexis Tsipras

Il est marqué dans son thème natal par plusieurs aspects ou figures célestes qui laissent penser qu'il a bien la fibre de gauche. Tout d'abord on remarque que c'est un idéaliste Soleil double trigone Lune/Neptune. Cet aspect accroît le penchant généreux du Lion qui ambitionne de réussir pour la reconnaissance que cela apporte mais aussi pour les autres. Mars (pouvoir d'action) est dans le signe serviable et sociale de la Vierge ce qui tempère l'égo et l'ambition naturel du Lion. Il se démarque par ailleurs par ce brin d'utopie, et d'altruisme typique de l'influence du carré Mars/Neptune qui fait écho à Jupiter en Poisson. D'autres figurent viennent accentuées ce penchant, avec notamment nous l'avons dit le biquintile Saturne-Neptune et trigone Saturne-Jupiter qui sont des cycles qui ont marqué les grands hommes de gauche, et les avancées sociales dans notre histoire contemporaine. Le cycle Saturne/Neptune a façonné les mouvements communistes, trotskistes, le front populaire, la réduction du temps de travail... Sa mission s'annonce donc d'autant plus périlleuse que ce courant n'est pas majoritaire en Europe, et se heurte pour le moment à une influence plus axé sur l'économie de l'offre, et les idées de droite, avec le cycle Jupiter/Uranus et bien sûr le grand carré Uranus/Pluton de la crise qui est encore une séquence transitoire, pendant laquelle les dirigeants des pays s'accroche encore à certains principes et des systèmes qui ne fonctionnent plus et qui ont amené son pays ainsi que de nombreux autres dans la situation dans laquelle nous sommes. Il a été porté au pouvoir, nous l'avons dit pour redonner donc une espérance au pays, pour sortir la Grèce de son marasme économique et social, mais aussi pour renégocier la faramineuse dette par le cycle de la crise Pluton/Uranus, avec Pluton dans sa maison VIII (finances) en opposition à Mercure-Vénus Saturne en maison II (argent) carré à Pluton (dette) en maison IV (contractée dans le passée) vis à vis du marché financier. Va t-il y parvenir? Vous avez ma réponse détaillée dans d'autres publications sur ce blog, mais en résumé ce sera bien difficile car indexé le remboursement de la dette sur une hypothétique croissance me paraît bien illusoire. La crise est loin d'être fini nous sommes au milieu du guet, (voir mon article sur le retour de la croissance c'est pour quand?). Le retour du cycle Saturne-Pluton après 2017 que l'on retrouve dans son thème sera décisif pour le pays pour continuer avec ce nouveau dirigeant ou un autre.

Est-ce que les deux hommes vont s'entendre?

François Hollande va essayer de s'approprier une partie de la victoire de son homologue Grec pour redorer son blason d'homme de gauche. Pourtant au début de son quinquennat alors qu'Alexis Tsipras lui avait adressé un courrier, François Hollande l'avait snobé, il est vrai qu' ils sont sur des lignes politiques complètement distincts. L'un mène depuis le début du quinquennat une politique de l'offre, de la rigueur en faveur des grandes entreprises Cac 40, d'une construction européenne clairement fédéraliste, avec une soumission au dogme de l'austérité. Alors qu'il déclare en public vouloir réorienter la politique de l'Europe vers plus de croissance, avec une relance par la demande. Pendant que le second Alexis Tsipras veut une relance en Europe, il a d'ailleurs promis un programme ambitieux d'augmentation des salaires dans le pays qui part d'un bon sentiment, mais qui malheureusement peut s'avérer dans l'état actuel des choses très difficile à mettre en œuvre sans creuser encore d'avantage le déficit dans le pays. Le pays souffre de structure économique et sociale trop inégale pour repartir sur des bases saines. Une chose est certaine François Hollande va utiliser la victoire des Grecs pour s'ériger subtilement sans mettre les pieds dans le plat en leader face aux positions de l'Allemagne, et d'Angela Merkel. Alexis Tsipras va chercher à gagner du temps, montrer sa bonne volonté de payer la dette, alors qu'en réalité il sait que ce sera bien difficile.

Commenter cet article