Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comment gérer les relations amoureuses de compliquées à malsaines par l'astrologie

Publié le par Yanis voyance

Comment gérer les relations amoureuses de compliquées à malsaines par l'astrologie

Préambule:

Une relation amoureuse présente autant de visages qu'il existe d'individu sur notre planète. Les différents partenaires affectifs qui forment les couples présentent de par leur caractère et leur personnalité singulières des interactions vraiment uniques qui alimentent chaque jour la vie du duo en imprimant à la longue son propre rythme et une tonalité bien spécifique. Donner une typologie ou un classement serait donc bien difficile compte tenu du nombre de combinaison possible. Pourtant depuis le temps que j'ai le plaisir d'exercer ce métier et qu'on me consulte encore à près de 90% pour le domaine sentimental, j'ai pu m'apercevoir que s'il existe des différences d'une tranche de vie à une autre, des variantes dû au contexte propre à chaque personne, on retrouve tout de même certaines constantes ou dénominateurs communs dans la problématique amoureuse que je me propose de vous restituer très sommairement dans cette nouvelle publication. Le climat astral s'y prêtant en effet puisque il y a quelques jours seulement le 21 décembre 2014, c'était le début le solstice d'hiver qui marque le changement de saison, avec cette année en prime la nouvelle lune, et une puissante conjonction Vénus-Pluton (planète d'amour et de passion mais aussi de questionnement et de remise en question) au carré d'Uranus bouleversement important, coup de foudre, mais aussi turbulence). Bon nombre de personnes risquent en effet de voir leur histoire d'amour prendre une tournure plus intense et plus inattendues avec des émotions exacerbées, des situations paradoxales, des vérités cachées qui émergent. Cette figure étant encore active surtout avec le Soleil également en Capricorne en ce moment, il n'est donc certainement pas inutile pour vous d'avoir sous les yeux quelques éléments d'explications pour comprendre ce qui semble si souvent incompréhensible dans le domaine amoureux. Entrons donc directement dans le vif du sujet en abordant les relations type "compliquée" en laissant de côté les autres que nous définiront certainement plus tard dans une prochaine publication.

Qu'est-ce qu'une relation sentimentale compliquée?

Là encore la relation sentimentale dite compliquée comprend des variantes ou sous groupes qui peuvent aller de la relation tumultueuse, en passant par les relations amoureuses non officielles, obsessionnelles et cela peut aller jusqu'aux relations toxiques, dangereuses et même malsaines qui deviennent complètement destructrice psychologiquement, et physiquement pour l'un des partenaires quand ce n'est pas parfois les deux en même temps. Il ne faut pas confondre les relations où les couples se disputent souvent et qui ont un mode de fonctionnement basé sur des frictions régulières avec des assiettes cassées, des portes qui claquent et celles qui sont déséquilibrées et mettant l'un des deux partenaires en grande difficulté. Dans la première celle où il y a des disputes plutôt régulières je dirai qu'il n'y a pas forcément de danger à partir du moment où les deux partenaires présentent un certain tempérament souvent de feu, type Martien, Plutonien ou Bélier, Scorpion et qui fonctionne sur un mode énergétique qui a régulièrement besoin de libérer un certain ce surplus et excès d'énergie. Un vieil adage le confirme, c'est souvent la personne la plus proche qui reçoit en pleine figure les excès, et les frustrations, à savoir la tendre et chère moitié qui en prend pour son grade. Dans cette configurations tous les prétextes sont bons aux emportements, ça peut être un conflit au travail qui rejailli à la maison, un surcroît de d'activité stressante, l'attente de la concrétisation d'un projet qui n'arrive jamais assez vite à son goût, des enfants turbulents...les raisons peuvent en être multiple et dans ce cas on cède très vite aux emportements aux excès de langage. Tant que le partenaire a du répondant et ne se laisse pas faire tout va bien, la réconciliation se fera ce soir ou demain sous la couette. Cet excès d'énergie dont je parlais tout à l'heure peut donc s'extérioriser finalement d'une manière productive. A noter qu'un peu de sport, ou même beaucoup pour les personnes qui possèdent ce tempérament permet de rééquilibrer et d'éviter en fin de compte les esclandres à répétition à la maison, et de transformer notre lieu de vie en véritable champ de bataille. Avoir un climat paisible dans son foyer, préserver son havre de paix à domicile est un gage de bonne santé de soi, du couple et pour ceux qui ont des enfants d'éviter qu'ils grandissent dans le survoltage permanent et que leur vision des relations de couple et a fortiori des relations sociales soient ternies. Là où le bas blesse, c'est lorsque qu'à la longue ces interpellations sur un ton véhément, ces comportements explosifs peuvent sans qu'on s'en rende compte parce qu'on est dans un moment de fragilité psychologique pour des raisons extérieures au couple (fragilisation au travail, dans le domaine familial...) ou intérieure suite à un passé douloureux, commence à laisser des traces et déséquilibrer la relation. C'est alors qu'on peut s'acheminer vers une relation plus destructrice ou il y en a un seul qui cogne et l'autre qui encaisse.

Est-ce qu'une relation tumultueuse vire toujours et nécessairement sur une relation destructrice?

Fort heureusement pas obligatoirement, il peut exister un sursaut, mais généralement l'effritement et le déséquilibre de la relation peut se créer de manière insidieuse sans qu'on s'en rende compte soi même, et sans que son partenaire en ait conscience. C'est dans cet intervalle que certains basculement peuvent intervenir. Le partenaire dominant se sent devenir tout puissant et va continuer à vous envoyer à la figure ses ressentiments, ses frustrations de la vie quotidienne. Cela peut commencer par des phrases culpabilisantes, mais se poursuivre si on n'y met pas un frein jusqu'à la maltraitance morale ou physique. Si les femmes sont souvent les plus touchées, les hommes ne sont pas en reste et peuvent être concernés tout autant.

Qu'est-ce qui peut motiver ces personnes à pousser toujours le bouchon plus loin?

C'est souvent ce besoin de contrôle de l'autre car paradoxalement on sent qu'on a pas toujours la main sur certains évènements de notre vie sur lesquels, on sent que l'on a aucune prise, ce qui conduit le partenaire à pousser l'autre dans ses retranchements. La dépendance affective que l'on donne à voir à l'autre peut lui donner toute puissance sur nous. Les origines sont également à rechercher dans l'enfance un homme ou une femme qui a été brimé par un parents a laissé une blessure indélébile qui explique qu'à l'âge adulte le partenaire reproduit sur son conjoint la réplique de brimades qu'il a vécu enfant.

Quel lien peut-il y avoir entre astrologie et terreau favorable aux relations difficiles?

En tant qu'astrologue on retrouve dans la carte du ciel établit à partir de la date, l'heure, et le lieu de naissance les traces d'un poteniel comportement à risque, ou terreau favorable qui peut rester à l'état latent pendant toute la vie mais soudaine se déclarer à la faveur de transits planétaires provoquant un évènement. Ces interactions se juxtaposent souvent avec ceux de son partenaire ou conjoint qui possède des éléments planètaires difficiles, qui viennent appuyer ou mettre en exergue justement ces points de vulnérabilité. Nous avons évoqué en préambule la fameuse et drastique quadrature Pluton-Uranus qui est typique pour faire émerger et remonter à la surface depuis les tréfonds de l'inconscient ces fragilités chez les uns, et ce besoin de dominer outrageusement le partenaire chez les autres. Cette empreinte astrologique pourrait correspondre selon les lois de l'astrologie karmique à un parcours compliqué dans des vies antérieures problématique qui ont entraîné des dettes au moment de la réincarnation dans la vie actuelle. Il n'est pas rare que l'on rencontre ou plutôt que l'on retrouve dans cette vie une relation amoureuse avec un partenaire rencontré dans une vie antérieure sous cette forme ou une autre (cela a pu être son patron, un parent, un tortionnaire, un juge, un geolier...) et qui s'est réincarné en conjoint pour paracherver ou régler ce qui n'a pas été dans une autre vie. Comme vous pouvez le constater les raisons peuvent être en fin de compte très complexes et profondes avec une dimension qui peut aller bien au delà de l'aspect purement psychologique comme défini souvent dans les écoles classiques. Encore que de mon point de vu tout est lié psychologie, astrologie, karma ne sont finalement autant de rivière qui se jettent dans un même fleuve.Après avoir diagnostiquer ou détecter cela le tout est de disposer des ressources et des outils pour en sortir.

Comment gérer sa relation amoureuse pour éviter qu'elle ne s'envenime?

Cela necessite au premier abord une bonne connaissance de soi, ses besoins, ses attentes, comprendre ses émotions, ses sentiments et ses contradictions. Certaines jeunes personnes découvriront subitement sans prévenir que le partenaire avec lequel ils sont liés les rends malheureux, les faits souffrir mais ils s'accrocheront à cette histoire comme un naufragé qui se cramponne à son embarcation de fortune pour ne pas se noyer. Les jeunes personnes qui n'ont aucune expérience affective, et qui ont eu une enfance compliquée, (parent absent, disparu, abandon, divorce précoce, brimade, manque d'affection...) sont a priori les plus exposés et en première ligne. Cela ne veut pas dire bien entendu qu'automatiquement des personnes qui ont connu une enfance compliquée vivront à l'âge adulte une histoire d'amour dans la même veine, mais disons qu'il y a de forte prédisposition. Astrologiquement on retrouve encore une fois très souvent la trace de cette hérédité, et ce patrimoine familial légué d'une génération à une autre. Il est souvent stupéfiant de comparer les cartes du ciel de naissance des deux parents, avec celui de l'enfant devenu adulte et d'y trouver des correspondances. Il y a bien entendu des contre exemples, des enfants qui ont eu une enfance heureuse avec tous les ingrédients du bonheur et qui vont basculer paradoxalement pendant leur vie adulte vers une relation sentimentale à risque. Dans ce cas là si les évènements familiaux n'ont en aucun cas laissé entrevoir cette possibilité, les éléments astraux cachés dans la carte du ciel, et qui témoignent du "leg" d'un patrimoine céleste qui a pu sauter une ou plusieurs générations pourrait expliquer que l'on attire à l'insu de notre plein gré un "prédateur", ou un partenaire qui porte en lui les stigmate astraux qui vont nous mettre en difficulté. Le fait de bien se connaître en profondeur sur tous les plans permet d'éviter de tomber dans ces écueils. C'est encore plus vrai si on a déjà une certaine expérience de la vie, et qu'on a l'impression qu'à chaque nouvelle histoire d'amour, le partenaire est différent, et pourtant les mêmes schémas se répètent. Il faut analyser la carte du ciel qui modélise d'une certaine façon les pensées inconscientes qui sont succeptibles d'émaner de notre esprit et créatrices d'évènements d'attraction futures vers ces partenaires potentiellement veineneux ou toxiques. La prise de conscience permet déjà un premier travail en amont pour prévenir ces risques éventuelles. Un vieux proverbe dit qu'on ne peut pas empêcher les "oiseaux de mauvais augures de voler au dessus de nos têtes, mais on peut les empêcher de faire leur nid dans nos cheveux. Voici quelques exemples de relations qui peuvent faire souffrir:

Les relations extra-conjugales peuvent être source d'une immense souffrance

On ne comprend pas pourquoi on attire par exemple toujours les hommes, ou femmes mariés, alors qu'on déclare à tout bout de champ qu'on veut du stable, du sérieux du durable. Vous remarquerez très certainement que malgré votre aversion pour ces relations non officielles sans le vouloir vous tomber amoureux (se) d'une personne pas disponible. Si ce schéma se repète alors que vous pensez avoir tout essayé et pris toutes les précautions car vous savez que cette relation va vous faire souffrir, mais que vous continuez à attirer des personnes pas libre, il faut méditer sur cette situation récurrente et s'interroger sur ce qui y a t-il chez vous qui fait que vous semblez attirer inéluctablement ce type de personne. Souvent vous verrez que paradoxalement vous avez des personnes libres qui semblent bien sous tout rapport, mais qui ne vous attirent pas, et ceux qui vous attirent physiquement vous apprenez après avoir mis un premier pied dans l'histoire que l'homme (le plus souvent), mais aussi la femme n'est pas libre. Il est probable que vous soyiez dans votre carte du ciel dominée par une relation avec Uranus ou Pluton dissonante. C'est d'ailleurs comme ci en fin de compte inconsciemment seuls les personnes non disponibles vous attiraient. Cela rassurerait une partie insconciente de votre horloge astrale interne qui veut naviguer hors des sentiers battus, vivre intensément de nouvelles histoires, avec de l'inédit, de l'imprévu. Au delà du défi sentimentale que cette histoire représente que la complication met en émoi tous vos sens, retrouver un homme ou femme non disponible, marié ou pas, c'est aussi un gage de garder votre indépendance inscrit dans votre thème de naissance. Cette imprégnation cosmique contredit en revanche d'autres tendances plus conventionnels dominantes Cancer, Capricorne, Vierge, exclusives Scorpion, Lion, Taureau ou romantiques Balance, Poissons qui font que vous désirez aussi vivre cette histoire d'amour autrement, et que vous espérer secrêtement ou plus ouvertement que le partenaire mariés va se libérer. Vous attendez qu'il soit clair avec vous, une bonne fois pour toute en prenant la décision à votre place, mais il ou elle s'arrange pour tenir un discours hybride qui fait que vous êtes toujours entre deux eaux, dans l'attente, comme on attendrait avec impatience le dénouement, ou l'épilogue d'un long film à suspense dont on ne serait que l'acteur, voir le figurant et pas le réalisateur de sa vie sentimentale. La solution pour sortir de l'état de souffrance est à la fois simple et compliquée à mettre en oeuvre, car elle demande une grande force de caractère. Tout d'abord ne pas systématiquement remettre la faute sur le partenaire pas libre. S'il est vrai qu'il a manqué de franchise au départ, et même continue d'une certaine manière à jouer sa propre partie, car votre histoire lui apporte du bien être, un zeste de libertinage très rafraîchissant pour supporter sa relation morne, pleine de responsabilité et d'engagement famililale et conjugale auquel il est souvent difficile d'échapper. Il faut de votre côté tirer le bilan de vos attentes, faire le point honnêtement de la plus ou moins value de cette relation. Vous rend elle si malheureuse que cela? Si oui pourquoi? Pourquoi n'arrivez vous pas à quitter cette personne? Est-ce parce que vous l'aimez? Ou est-ce parce que cette relation vous apporte ce soupçon de piment qui manque à votre vie. Un début de solution qui marche dans tous les cas de figure, c'est soit d'assumer cette relation, et votre penchant "libertin", certaines personnes d'ailleurs vivent des doubles vies sans attendre quoi que ce soit, si ce n'est le plaisir immédiat d'une relation ce qui leur laisse toutes la latitude pour faire d'autres rencontres et pourquoi pas à moyen terme la belle rencontre qui vous satisfaira complètement avec un bon dosage entre la passion que vous attendez, la tranche de liberté dont vous avez besoin pour vous épanouir, et biensûr la satisfaction de faire des projets à deux dans le respect. Ce sera tant pis pour la personne que vous aviez attendu et qui vous a plus ou moins indirectement fait souffrir. Je ne suis certainement pas là pour faire l'apologie de ce mode de vie, ou me transformer à l'inverse en censeur de la morale, mais en cas de souffrance qui vous consume à petit feu, il faut avant tout penser à sauver sa vie en même temps que reconstruire sa vie affective. Si vous avez des scrupules à passer le cap, ou que vous ne voulez pas l'annoncer à la personne de peur de le perdre car vous ne vous en sentez pas la force, c'est aussi votre droit. Vous verrez d'ailleurs peut être d'ici quelques temps son attitude changer lorsqu'il ou elle proposera de vous voir entre deux avions, et que vous déclinez car vous avez vous aussi des engagements avec quelqu'un d'autre. Il ou elle vous harcèlera de questions pour savoir si vous avez rencontré quelqu'un d'autre, pourquoi ne répondez vous pas aussi vite à ses appels. Restez vague, cette personne n'a pas forcément à savoir ce que vous vivez, ou la décision que vous avez prise en votre fort intérieur. C'est déjà une décision si difficile à assumer, et surtout à maintenir dans le temps, car contre vos sentiments, ou attachement actuels, que par pure égoisme et esprit de manipulation votre partenaire saura vous faire changer d'avis et vous ramener dans le giron, ou plutôt la prison du coeur dans lequel il vous a complètement enfermé. Evitez d'évoquer vos nouvelles résolutions. Parfois vous pensez à tort qu'en exprimant vos doléances, ou en brandissant cette menace de vous tourner ailleurs si la personne avec laquelle vous êtes ne vous donne pas plus d'attention, ou a plus forte raison, quitte son conjoint pour s'engager avec vous, sera efficace pour le faire abonder dans l'autre sens. Vous êtes tellement affaibli à la longue par cette relation que vous ne supporterez pas ses silences, l'impression qu'il ou elle s'en fiche, ou un processus d'insinuation verbale, qui frise l'intimidation, ou la manipulation. Vous replongerez encore plus fort, complètement à la merci de cette relation pour le coup qui était compliquée et qui devient complètement insupportable et carrément malsaine.

Les relations avec les personnes trop indépendantes qui vous négligent complètement

C'est le cas typique de relation que l'on a pourtant sauf preuve du contraire en exclusivité et de manière classique mais qui fait souffrir. On a l'impression qu'à la longue on existe plus tout pour la personne qui partage votre vie, et que ces gestes qui faisait la beauté de la relation dès début, et qui vous valorisait ont avec le temps complètement disparu. Là encore il faut savoir évaluer ses attentes en terme de reconnaissance de besoin affectif, d'attention qui n'est pas forcément le même chez votre partenaire, peut être plus actif, plus indépendant et porté sur des activités extérieures avec d'autres groupes sociaux qu'avec vous. Inutile de constamment lancer à la figure les reproches qui ne feront que déliter d'avantage encore votre relation, et fuir encore la personne qui partage votre vie, en lui donnant le sentiment que non seulement votre amour est complètement acquis, mais qu'en plus vous n'êtes jamais content (e). Si après plusieurs discussions avec des arguements bien ciselés et fondés vous avez clairement signifié à votre partenaire ce qui ne va pas et que vous en souffrez et qu'il n'a pas fait d'effort, ou pas assez selon vous, essayez plutôt la méthode qui conciste vous aussi de vous reprendre en main, vous remettre en question sur tout un ensemble de choses, cela passe par votre niveau d'activité (êtes vous peut être trop sédentaire ou écrasé par les tâches ménagères, l'éducation des enfants,...) qui vous empêchent d'avoir une vie sociale plus épanouissante et donc de redevenir aux yeux de vôtre conjoint (e) un homme ou femme désirable, éventuellement disponible et donc courtisable. Forcément il y aura de la resistance si vous vous mettez tout à coup à vous pomponer, et demandé un répartition plus équitables des tâches ménagères à votre partenaire pour pouvoir mettre cette "stratégie reconquête" en place. Mais soyez persévérant(e), on ne change pas les mentalités en 3 jours. Montrez vous déterminés, et sûr de vous. Ne vous laissez pas culpabiliser si vous êtes une femme par exemple, parce que lui ne veut pas se dévouer pour garder les enfants un soir, parce que vous voulez sortir, et qu'il vous traite de mère indigne. Vous savez que l'éducation des enfants se fait à deux, et qu'il doit y avoir une certaine équité, ce n'est que comme ça que vous pourrez rétablir la situation. Il est vrai qu'il y a un risque de séparation surtout en ce moment avec le carré d'Uranus/Pluton qui sévit et touche principalement les signes cardinaux, ou natifs dominés par le Bélier, la Balance, le Capricorne, ou le Cancer. D'ailleurs peut être que les planètes avant même de me lire vous ont influencé à envisager ces changements radicaux, c'est un peu ça passe ou ça casse. Soit vous relancez votre histoire, sur de nouvelles bases plus équilibrée. Ou alors vous devrez en tirer les conséquence en vous disant que votre relation est en fin de cycle, et que vous attendez tout autre chose qui ne sera possible qu'avec quelqu'un d'autre et pas avec la personne qui partage votre vie actuelle qui ne veut pas accepter l'évolution et veut rester avec vous mais sur ces bases obsolètes qui vous font souffrir, ou en tout cas ne vous épanouissent plus. Encore une fois je suis pour la paix des ménages, et il faut vraiment y aller dans tous les cas de figure avec calme, patience, diplomatie. Les engueulades et les ressentiments ne serviront à rien du tout. Seul un bon bilan, un plan d'action reconquête qui visera en fin de compte à respecter d'une certaine façon aussi le rythme de votre conjoint, car vous ne lui interdisez pas de sortir pour rester avec vous, ou ne l'obligez en aucun cas à vous portez plus d'intérêt. (De toute façon même si vous le vouliez on ne peut obliger quelqu'un à vous désirez, vous aimer et faire ce qu'il n'a pas envie de faire), vous introduisez une nouvelle dynamique et reprenez votre propre vie et votre destin amoureux en main. Le fait par exemple de vous relooker, refaire du sport va vous redonner confiance en vous, et en ayant une vie social plus épanouissante, vous aurez des compliments (ceux que ne vous fait plus votre partenaire ou conjoint), cela va renforcer votre estime de vous même, lorsqu'il laissera entendre par son attitude ou ses phrases assassines que vous n'êtes plus désirable. Inutile dans ce cas là de rentrer dans le conflit et de rétorquer, tiens ce n'est pas ce qu'un tel ou une telle m'a dit. L'autre personne risquerait de voir rouge et de vous dire donc ce que tu cherches c'est finalement l'aventure ailleurs, et vous mépriser d'avantage. Alors que ce n'est pas ce que vous cherchez. Après il existe malgré toute la bonne volonté du monde des histoires qui sont vouées à l'échec, car le fossé est devenu trop important dans les attentes de chacun.

Les liaisons "vachement dangereuses"

Ce sont les relations malsaines car le degrés de maltraitance psychologique ou physique par un partenaire vraiment psychorigide est tel qui faut impérativement s'en défaire et vite. Là encore plus facile à dire qu'à faire. En effet la maltraitance, la manipulation est telle qu'elle vous met à la fois en danger, car en situation de faiblesse qui fait que vous ne disposez plus seule des ressources ni psychologiques, ni physiques, ni financières, familiales ou matérielles pour vous échapper de cette emprise. Il y a le fameux syndrome de Stockholm où par peur de se retrouver seul on accepte bon gré malgré ces souffrances, voir ses violences. Ce cas de figure est très complexe et les associations ou structures avec à leur tête des personnes spécialisées ont déjà du mal à en venir à bout, ce n'est donc pas un simple article qui va donner une solution miracle. En revanche la meilleure manière de se prémunir, c'est dès le départ surtout quand la relation débute sur un mode passionnel, de tout sacrifier, ses amis, son travail, sa famille, ses revenus pour l'être aimé. Quand cela commence comme cela, ce n'est généralement pas très sain. L'amour même inconditionnel ne permet pas tout. La dépendance affective est souvent un terrain favorable où prolifèrent les relations toxiques dans laquelle on retrouve le processus d'auto-victimisation, de culpabilisation, de dépression, de mesestime de soi, de perte de confiance. Là encore l'étude de votre carte du ciel de naissance, par l'établissement de votre thème astral ou natal complet à votre naissance peut vous aider à mettre le doigt d'emblé avant que cela se produise, ou même pendant qu'il est encore temps sur une problématique. Un conseil pour l'entourage si vous constatez des maltraitances récurrentes, il ne faut pas fermer les yeux ou vous dire que cela va s'arranger. Il faut intervenir avant qu'il ne soit trop tard.

Commenter cet article

Claude 16/11/2015 22:41

Y a-t-il un choix, un moyen plus élevé que de contrôler l'autre afin d'obtenir ce que nous voulons dans une relation d'amour ? N'avons-nous pas une certaine inquiétude de perdre l'autre, lorsque nous l'aimons et avons besoin de son amour pour être heureux dans la vie ? Est-ce que notre réaction apprise est de tout faire pour le retenir, sécuriser cette relation, protéger notre exclusivité ou possession et ainsi tuer toute forme de liberté par le contrôle, le pouvoir sur l'autre ?

Vouloir gérer une relation amoureuse apporte des inquiétudes et des peurs, car cela va à l'encontre de notre nature et celle de l'autre. Pouvons-nous observer, que nous n'avons jamais eu de choix plus élevé pour notre bonheur dans une relation amoureuse ? En fait, nous ne sommes pas conscients qu'il existe d'autre choix, pour ainsi dire !

Mais si mon bonheur dépend des autres, alors je vis constamment dans l'entente, et je suis malheureux, si je ne l'obtiens pas des autres. Je n'ai pas de choix concernant mon bonheur, car l'autre est ma seule solution. Par conséquent, jamais il ne me vient à l'esprit, que je pourrais être ma propre solution à mon bonheur, car l'habitude est tellement profonde en moi !

Yanis voyance 17/11/2015 11:33

Bonjour Claude votre réflexion est très profonde tout comme le sondage de votre âme sur l'amour il s'agit de vaste sujet que je me propose de traiter ultérieurement à travers une nouvelle publication voir +++