Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Real de Madrid en route pour la décima? ou Atlético pour la Una?

Publié le par Yanis voyance

Real de Madrid en route pour la décima? ou Atlético pour la Una?

Le fait d'actualité:

La planète football est en ébullition, et particulièrement Madrid qui devient pour une soirée la capitale de l'Europe. C'est en effet ce soir que se joue la finale de la plus prestigieuse des compétitions européennes: la ligue des champions. Le Real Madrid et l’Atlético de Madrid s'affronteront chez leur voisin portugais à Lisbonne dans un match qui s'annonce pour les amateurs de foot palpitant. Quoi qu'il arrive à l'issue de cette rencontre le trophée de cette compétition de prestige sera donc espagnol et qui plus est madrilène. De quoi rendre très fier le peuple espagnol et d'assoir un peu plus encore son hégémonie sur le football mondial et européen. De bon augure pour la Roja l'équipe nationale espagnol avant l'évènement planétaire que des milliards de personnes attendent avec impatience la coupe du monde.

Le Real & l'Atlético de Madrid ont fait une belle campagne européenne.

Pour l'heure revenons à ces deux clubs qui ont chacun fait une campagne européenne fantastique avec des moyens, une culture de club et des entraineurs au style très différents. Nous avons tout d'abord le Real Madrid un grand habitué de cette compétition qui l'a déjà remporté 9 fois et qui en cas de victoire la gagnerai pour la 10e fois. Face à son voisin de 6km et outsider de la compétition qui ne l'a jamais gagné, mais qui a fait un parcours vraiment étonnant pour se hisser jusqu'en final.

Des armes sportives inégales.

Les armes pour s'affronter dans le carré vert ce soir semblent à première vue inégales puisque le Real possède à sa tête un entraîneur de renom Carlo Ancelotti qui a remporté deux fois cette compétition en tant que joueur et deux fois en tant qu'entraîneurs, épaulé par Zinédine Zidane son adjoint qu'on ne présente plus mais qui l'a également remporté avec le club en 2002; Sans compter que l'équipe compte dans ses rangs une armada de stars comme Cristiano Ronaldo, Garet Bale ou Karim Benzema qui disposent à eux 3 une force de frappe offensive qui peut à tout moment faire des dégâts dans le camp adverse. En face nous avons à l'Atlético de Madrid un coach certes moins prestigieux en la personne de l'argentin Diego Siméone, mais qui compense avec une grinta et un sens de la gagne qu'il a été capable d'insuffler à son équipe d'ailleurs plutôt homogène pour réaliser ce magnifique parcours.

Des moyens financiers tout aussi disparates.

Les moyens financiers ne sont pas les même 530 millions de budget pour le Real et 120 millions seulement (moins que l'OM ou Lyon en Ligue). Comme quoi on peut pratiquer du très bon football et être performant au plus haut niveau sans avoir des moyens colossaux. C'est déjà une excellente leçon de football sur lesquels les dirigeants de club de notre championnat de France hexagonal devrait méditer quand il estime parfois ne pas avoir assez de moyens pour bien jouer. L'Atlético de Madrid a démontré y compris à l'échelon national qu'il pouvait rivaliser avec les plus grands et même remporter au nez et à la barbe des mastodontes du Barça et de leur adversaire de ce soir un magnifique trophée: la coupe du Roi. Je ne vais pas revenir en détail sur les raisons qui expliquent que deux clubs d'une même ville sont capables d'aligner une équipe compétitive à l'échelon européen pendant que nous club français à part le PSG, on a du mal à passer les premiers tours. Mais en gros il y a des raisons culturels du rapport des espagnols aux sports, et il ne faut pas le négliger aussi l'aspect financier puisque les espagnols ne semblent pas sujet au même fairplay financier, et la même rigueur budgétaire que nos clubs français.

Les figures célestes similaires lors de la naissance des deux clubs peut expliquer leur présence en même temps à ce niveau de la compétition.

Sur le plan des astralités maintenant, ces deux clubs ne se sont pas hissés par hasard en finale la même année. Le club du Real Madrid est né le 6 mars 1902 alors que l'Atlétic Madrid est né le 26 avril 1903; A un an d'écart leur thème est dominé par le cycle Uranus-Pluton opposition en Sagittaire-Gémeaux et un Mars carré à Uranus en Vierge-Gémeaux. Partant du postula que le devenir d'un club est lié à un destin collectif il est tout naturel d'observer les cycles de planètes lentes qui sont symboliques d'une génération. On remarque qu'on retrouve dans notre ciel de 2014 la trace de ces cycles pas aux mêmes positions en signe bien entendu mais ces planètes que je viens de citer reforment la même figure céleste à savoir: Le carré d'Uranus-Pluton (Bélier-Capricorne) L'opposition Mars-Uranus (Balance-Bélier).

Des spécificités astrologiques qui expliqueraient une domination du Real de Madrid au niveau européen, et une exception chez l'Atlético de Madrid.

Leur différences de niveau vient d'autres éléments de leur carte du ciel que nous n'allons pas aborder dans le détail non plus ce serait bien long, et puis surtout nous n'avons pas l'heure de naissance exacte de l'évènement au moment de la création des clubs mais c'est vrai qu'on retrouve un Real Madrid très fort et régulier au plus niveau, car il sait attirer les plus grands joueurs. On retrouve cette force attractivité avec la conjonction Mars (planète du sport) au Soleil (rayonnement). C'est deux planètes formaient nous venons de le voir plus haut un double carré avec Pluton (domination) et Uranus dans les signes d'innovations et du jeu du Verseau et du Gémeaux. Concerant l'atlétique Madrid on observe que le Soleil en Taureau ne possède pas de Mars valorisée de la même façon. Située au moment de la création en Vierge un signe plus timoré et timide peut expliquer que l'Atlétique ait souvent été dans l'ombre de son voisin madrilène le grand Real. Cependant on retrouve une Jupiter (croissance) qui était l'année de la création en Poisson un signe en ce moment traversé par Neptune astre de la chance et de la réussite, également activé par le beau trigone de Jupiter (succès) en Cancer. De plus Pluton planète de puissance et de pouvoir forme progressivement un trigone avec le Mars natal en Vierge du petit poucet madrilène. Les rouges et blanc font moins de complexe et ont pris clairement conscience de leur force en compensant par d'autres valeurs dont nous avons parlé: La grinta une qualité typiquement Plutonienne. Tout cet ensemble, peut expliquer l'exception du cru 2014 et ce beau parcours en ligue des champions.

Qui va gagner ce soir en final de ligue des champions, entre le Real & L'Atlético de Madrid?

La question maintenant que tout le monde se pose et particulièrement les afficionados des deux équipes, leurs fans respectifs dans le monde entier, les amateurs de foot et biensûr les parieurs c'est qui va gagner? Evidemment dans ce genre de confrontation on a une chance sur deux d'avoir juste et la même proportion de se tromper. Si on pondère cette donnée avec les atouts et les points faibles sportifs et financiers des deux clubs. La côte souffle forcément en faveur du REAL MADRID;

Que disent les thèmes des deux entraîneurs?

  • Carlo Ancelotti est né le 10 juin 1959 signe du Gémeaux:

Sa carte du ciel est dominée par les Cycles Saturne-Neptune-Pluton respectivement en Capricorne-Scorpion et Vierge Mercure Neptune (Gémeaux-Scorpion). Et un autre cycle qui n'a rien de secondaire puisqu'il engage sa planète du sport: Mars qui formait une triple conjonction en Lion avec Lune/Vénus/Uranus.

Les dernières fois où il a remporté la ligue des champions c'était tout d'abord en tant que joueur:

  • Le 24 mai 1989:

où dominait également le cycle Saturne-Neptune-Pluton avec une conjonction de Saturne et Neptune en Capricorne sur sa Saturne natale, et une conjonction de Jupiter sur sa Pluton natale en Scorpion.

  • Le 23 mai 1990:

les cycles des planètes ayant un mouvement lents on retrouve la triplice Saturne-Neptune-Pluton avec également le cycle de Mercure-Neptune Taureau-Capricorne.

En tant qu'entraîneur:

  • Le 28 mai 2003:

Ciel dominé par un Cycle Jupiter-Pluton Lion-Sagittaire avec une Jupiter sur les planètes Lion de naissance de Carleto. Et le Cycle de Mercure-Neptune également présent avec une conjonction de Mercure à Lune/Vénus qui forme un aspect à Mars conjonction à Neptune qui rappelle fortement les figures de naissance du coach du real.

  • Le 23 mai 2007

face à Liverpool Le soir du match on retrouve encore la triplice Saturne-Neptune-Pluton respectivement en Lion Verseau Sagittaire avec même une conjonction de Jupiter à Pluton qui rappelle la figure astrale de sa première victoire en 1989.

  • Le Ciel 24 mai 2014 soir de la finale:

on retrouve la présence de ce Cycle Saturne-Neptune-Pluton avec une interception de Saturne et Pluton qui réactive le Jupiter et Saturne natal de Carlo Ancelloti. La Jupiter céleste forme un triangle avec Saturne et Pluton. Là encore avantage Ancelotti, d'autant que Le 15 mai 2002 Bayer Leverkusen. Jupiter était en Cancer comme aujourd'hui Jupiter-Uranus Saturne-Neptune-Pluton.

Diego Siméone né le 28041970 signe du Taureau

Contrairement à son homologue Carlo Ancelotti, l'ancien international argentin n'a pas d'équivalent exacte par rapport à des victoires dans cette compétitions. On peut cependant affirmer que son thème est par le Cycle Uranus-Pluton en conjonction qui forme plusieurs aspects à Mars-Neptune. Au niveau Européen il a tout de même remporté en tant que joueur la C3 avec l'Inter de Milan 12 mai 1999 face à l'OM On observe qu'à cette date, on retrouve le cycle Mars-Neptune avec une conjonction Uranus-Pluton en Verseau. Lors de la super coupe d'Europe le 27 août 1999 avec la Lazio , on retrouve comme pour la victoire finale en C3 le Soleil en position favorable à son Soleil de naissance à savoir en Vierge et Taureau.

Conclusion:

Ce ne sera pas un scoop si je vous annonce un match très disputé avec a priori un net avantage pour Carlo Ancelotti compte tenu de l'exposé que je viens de faire et du manque de point de repère et de référence astrale sur cette compétition pour Diego Siméone. Le Soleil vient d'entrer en Gémeaux où se trouve déjà Mercure et la Lune du jour est en Bélier des positions encore une fois favorable à Carletto. Maintenant Dans une finale surtout en ligue cela se joue à peut de chose. Le seul bémol que je trouve c'est une Lune noire en conjonction à la Lune d'Ancelotti, Est-ce que c'est suffisant pour faire tomber la balle du bon côté réponse ce soir à 23h au plus tard s'il y a prolongation. Quoi qu'il arrive l'Atlético avec Neptune et Pluton en soutien devrait s'affirmer comme une équipe sur laquelle il faudra compter les années à venir sur l'échiquier européen.

Commenter cet article