Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Témoignage d’une voyante indignée par le traitement de certains médias réservé aux voyants.

Publié le par Marilys

Témoignage d’une voyante indignée par  le  traitement de certains médias réservé aux voyants.

Le fait d'actualité:

Voici les propos recueillis par une voyante de ma région en Aquitaine qui se prénomme Marilys, et qui est indignée par le traitement dévalorisant régulièrement réservé aux voyants par une certaine presse, et certain médias. Elle trouve ce procédé peu objectif et totalement injuste, j’ai décidé de publier son propos pour soutenir sa démarche et montrer ma solidarité.

"Je suis révoltée contre une certaine presse et certains médias qui se plaisent à dénigrer les arts divinatoires quels qu’ils soient. Prochainement une animatrice bien connue du grand public, prépare le lancement d’une nouvelle émission. Pour sa première, elle rechercherait au moins une personne ayant fait l’objet d’une « arnaque à la voyance » .D’après mes sources, elle témoignerait à visage découvert pendant le reportage. J’ai pris contact par mail avec la journaliste de l’enquête pour lui signifier qu’il y a aussi parfois des voyants qui sont parfaitement honnêtes, et même d’autres qui se sont fait avoir par des consultants qui ne règlent pas toujours les consultations. Et que j’étais à son entière disposition pour lui proposer un témoignage contradictoire, mais à ce jour aucune réponse. Je trouve ce projet vraiment arbitraire et totalement injuste.

Ceci n’est d’ailleurs pas la première fois que cela se produit, la presse féminine se fait souvent le porte parole de ces propos qui jettent l’opprobre sur toute la profession. Dans un journal féminin (du 10 au 16 mars 2014) bien connu et lu par des milliers de lectrices et lecteurs, les propos d’une jeune femme ont été recueillis afin de discréditer une fois de plus notre art. Il faut surtout comprendre le sens de ces propos ; il est vrai que les personnes vulnérables sont des proies faciles pour tous types de prédateurs, ce peut aller de la femme de ménage, le voisin(e)s, la famille ect…). Les voyants n’ont pas seuls le monopole de la malhonnêteté, si tant est qu’i y en ait, d’autres professions peuvent être concernés. De plus il arrive que certains consultants dans la difficulté soient heureux de trouver une oreille attentive et des conseils auprès des voyants. Cela leur permet de se décharger de leurs problèmes quotidiens, d’autant qu‘ils se sont fait avoir par d‘autres personnes de leur entourage.

Le comble c’est qu’ils se retournent parfois contre ceux qui leur ont porté secours et assistance surtout quand leurs difficultés empirent, soit parce qu’elles n’ont pas suivi les conseils, ou agissent finalement à leur guise malgré les recommandations. Ne supportant pas de s‘être jetées elles mêmes dans la gueule du loup, elles vont se déculpabiliser sur le voyant, et faire une pierre de coup un amalgame de tous les voyants, avec les autres en les accusant de leurs maux.

Moi même, lorsque je travaillais pour des réseaux audiotel, j’ai conseillé à mes clientes de ne pas appeler aussi souvent, plusieurs fois par jour et par soir pendant les deux heures de permanence. Ces clientes compulsives recevaient en effet en fin de mois des factures exorbitantes de téléphone, car elles testaient tous les voyants du réseau. En aucun cas nous les obligeons à prendre contact avec nous, ces gens ont leur libre arbitre, sans doute s’imaginent ils aussi que nous possédons la science infuse et qu’un claquement de doigt nous pouvons régler leur problème. Je les ai maintes fois incitées à se prendre en charge ou à consulter un médecin.

Nous faisons nous aussi l’objet d’arnaques, combien de client(e)s ai-je aidé gracieusement ? Combien de personnes ayant besoin d’une réponse urgente ne m’ont jamais rémunérée, je ne les compte plus, pourtant il s’agissait de personnalités connues.

Cette aide leur fut apportée spontanément et de bon cœur. Ainsi il faut bien reconnaître que la voyance n’enrichi pas. Si tant est que nous en faisons notre métier, nous n’en vivons pas (c’est mon cas) et sommes assujettis comme n’importe quel citoyen à l’impôt et aux taxes.

Retrouvez sur ce même blog, l'interview de Marilys.

Pour réagir à cette publication, et faire partager votre expérience n'hésitez pas à laisser un commentaire.

Commenter cet article

thalia 19/04/2014 11:06

très juste, d'autant plus que beaucoup de journalistes consultent des voyants!!!, mais bien sûrs ils ne l'avoueront jamais.