Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Interview de Thalia la voyante à la spiritualité élevée

Publié le par Yanis voyance

 Interview de Thalia la voyante à la spiritualité élevée

-Yanis :Bonjour Thalia, pour les personnes qui n’auraient pas encore la chance de vous connaître, parlez nous un peu de vous? Vos débuts? Comment avez-vous atterri dans le milieu de la voyance?

-Thalia : Bonjour Yanis, tout a commencé par des rêves prémonitoires comme je ne comprenais pas ce qu'il m’arrivait, j’en ai parlé à ma mère, qui m’a expliqué que j’avais surement un don de voyance comme elle.Quelques années plus tard mes rêves étaient toujours là, avec en plus des flashs concernant les gens que j’étais amenée à rencontrer,en particulier en leurs serrant la main,J’ai donc décidé de travailler ce don.

Je me suis documenté, je me suis formé en psychologie, parapsychologie, mentalisme, radiesthésie, méditation. J’ai beaucoup travaillé les cartes et le pendule. De plus, je part du principe qu’il ne faut pas vivre sur ses acquis, alors, je me documente régulièrement, je travaille ma concentration, j’échange avec des confrères.

-Yanis : Lorsqu’on évoque le paranormal et le phénomène de voyance, les gens sont souvent intrigués par la faculté de percevoir au-delà des apparences. Je suppose que ce sera la énième fois qu’on vous pose cette question, mais pouvez-vous une nouvelle fois nous dire en quelques mots comment cela se manifeste chez vous? Comment votre don s'est il déclaré pour la première fois?

-Thalia: La première fois que mon don c’est déclaré je devais avoir environ 10 ans, je « voyais » mon frère casser une grosse bonbonne en verre fumé. Je l’ai dit à ma mère le matin, mais elle ne voyait pas ce que cela pouvait être puisque nous n’avions pas d’objet semblable. Quelques jours plus tard mon frère a cassé une bombonne en verre fumé appartenant à une amie de la famille. Si les scientifiques se penchent sur les dons paranormaux depuis de nombreuses années, beaucoup de chercheurs restent neutre par rapport à ça (en dehors de ceux qui voudraient nous brûler sur un bûcher!!!!).

La voyance ne se voit pas, ne se quantifie pas, on ne peut pas la mettre dans une boite de pétris et l'étudier au microscope; mais les chercheurs les moins cartésiens reconnaissent - à demi mot - qu'il y a peut-être quelque chose. il faut savoir que chacun d'entre nous vient au monde avec des possibilités, des dons paranormaux plus ou moins développés. Nos cultures et éducations divers et variés des notre plus jeunes age, stop ces dons. Sauf pour ceux qui comme nous, ont un don très développé au départ, et qui font fit du carcan sociaux, culturel, éducatif pour développer ce don. Et pourtant combien d'entre vous ont pu entendre leurs parents leurs dirent« fait confiance à ton intuition » et qu'est ce que l'intuition sinon le don de ressentir les choses? comme dirait JCVD il faut être aware, n'est ce pas Yanis?

-Yanis : Je vois que vous m'avez lu aussi (sourire) et partage complètement votre vision des choses. Tout à l'heure vous parlé de pendule, utilisez vous d'autres supports? Si oui lesquelles? Comment s’établit le contact avec le monde de l‘invisible? Avez-vous besoin de faire une séance de méditation ou vous mettre en condition pour capter ces vibrations?

-Thalia :A force de travaille, j’ai apprivoisé mon don. J’utilise les cartes et le pendule, mais je peux « voir » en prenant la main d’une personne, ou en utilisant un bijou lui appartenant, (pendentif, montre, alliance); J’ai des images qui viennent, des mots, des odeurs, des sons.Avant toute séance j’ai besoin de m’isoler dans mon bureau, sur lequel il y a différentes pierres, une bougie et de l’encens, ainsi que de l’eau bénite. Mes supports principaux sont les cartes et le pendule.

-Yanis : Qu’est-ce qui vous a motivé a donner des consultations de manière professionnelle? C’est l’aide que je peux apporter aux autres. Peu de voyant oserait le dire, mais moi aussi je fais appel à des voyants, Ne pouvant pas voir pour moi même, il m’arrive de faire appel à des confrères pour savoir ce qu'il va m’arriver, ou pour m’aider dans des décisions à prendre, c’est en prenant conscience de l’aide que cela m’apportait que j’ai voulu à mon tour aider les autres dans des moments particuliers de leur vie.

-Yanis : Quelles sont les questions que vos consultants vous posent le plus souvent ?

-Thalia: Bien souvent les questions sont liées à la vie sentimentale et au travail. Nous avons tous les même aspirations : trouver l’amour, avoir un travail, et pouvoir vivre le plus sereinement possible, être heureux -Yanis : Quel est votre meilleur souvenir de consultation?

-Thalia: Mon meilleur souvenir? la question est difficile, je dirais que chaque consultation est un beau souvenir puisqu’elle m’a permis de rencontrer quelqu’un, même si ce n’est qu’une rencontre éphémère. Il y a un échange intense et sincère entre le consultant et moi, et beaucoup de fou rire aussi! -Yanis: Développez vous d'autres aptitudes corrolaires aux consultations de voyance, pendant nos échanges nous avons sommairement abordé la lithothérapie, et le bouddhisme, pouvez nous en dire plus à ce sujet?

-Thalia: effectivement, je me suis rapproché du bouddhisme, Siddhartha m’a inspiré dans sa démarche. Bien entendu je ne peux pas pratiquer de manière aussi intense, et surtout il est incomparable, mais il m’a beaucoup apporté, la méditation aide beaucoup pour développer, et cultiver son don .La lithotherapie, est une aide nécessaire dans le métier que nous exerçons, les pierres nous protègent, nous aident.Tous ce qui peux nous apporter de la concentration, méditation, yoga… ne peut que renforcer et améliorer notre don.Ne jamais rester sur ses acquis, c’est important;

-Yanis: Quel enseignement en tirez vous dans votre exercice de la voyance? Pensez vous par exemple que les prédictions qu’un médium fait sont inéluctables ou croyez vous que nous avons notre libre arbitre?

-Thalia: pour moi rien n’est inéluctable, tout est impermanence. Les prédictions sont là pour nous informer de ce qu'il pourrait nous arriver. En fonction de l’information donné, si l’on change son comportement, alors nous changeons le cours des choses.

-Yanis: J’ai constaté que sur votre site vous avez mis en avant le respect de la déontologie, pouvez vous nous en dire quelques mots?

-Thalia: C’est primordiale dans notre profession, il y a trop de charlatan. Il faut impérativement que les voyants adhérent à une forme de charte déontologique, non seulement pour préserver les consultants contre de pseudos voyants, mais pour nous préserver nous même afin que nous soyons reconnues pour nos compétences.

-Yanis: Quels sont les questions que vous refusez d’aborder dans vos consultations ?

-Thalia: Je refuse de répondre aux questions liées à la mort, ou qui concerne une personne ayant une grave maladie, n’oublions jamais que si nous avons cette chance d’avoir un don pour aider les autres nous ne sommes pas infaillible, et surtout, nous ne sommes pas des dieux.

-Yanis: Notre entretien touche à sa fin, que pensez du concept d’être interviewer par un de vos confrères?

-Thalia: C’est un exercice intéressant, et je ne m’attendais pas à faire du coup une telle introspection sur mon don, merci Yanis

-Yanis: Ce fût un plaisir, vous êtes quelqu'un de très riche intérieurement et vous souhaite bon succès pour vos projets et votre activité de voyante.

Pour prendre rendez-vous avec Thalia et la consulter, contactez là via son site internet

 Interview de Thalia la voyante à la spiritualité élevée
 Interview de Thalia la voyante à la spiritualité élevée

Commenter cet article

yanis 19/04/2014 10:08

Bonjour chantal merci de vous reporter à l horoscope annuel des verseau. Si vous désirez une approche plus personnalisée rdv sur www.astropsyconsulting.com pour commander votre thème astral.

chantal 18/04/2014 18:50

bonjour je suis nee le 15 02 1948 et je voudrais savoir ce que me reserve 2014 financièrement amities