Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'emploi a t-il détrôné l'amour dans les cabinets de voyance ?

Publié le par Yanis voyance

L'emploi a t-il détrôné l'amour dans les cabinets de voyance ?

C'est en ces termes que Judith Duportail journaliste au Figaro nous a interviewé Gina et moi sur le 28e salon de la voyance "Parapsy" qui se tenait encore cette année à Porte de Champerret à Paris du 12 au 17 février. Retrouvez l'article en question en cliquant sur le lien suivant. Je tiens à la remercier pour avoir retranscrit assez fidèlement mes propos, c'était important de le souligner. De même que je remercie infiniment Claude Alexis de m'avoir invité à participer à cette manifestation sous la bannière de Ma chaîne Voyance TV avec toute l'équipe. C'était ma première en tant que consultant sur ce type de manifestation, et l'expérience fût vraiment très enrichissante tant humainement que professionnellement. Merci au téléspectateurs et aux consultants d'être venu si nombreux et pour leur confiance. Pour compléter le propos de la journaliste, je tenais à dire que si effectivement les sujets emplois sont de plus en plus abordés dans nos consultations et pour cause puisqu' avec au bas mot dans notre pays 5 millions de chômeurs, 11 millions de pauvres et de précaire, l'amour demeure en réalité encore la question phare pour lequel les personnes viennent nous consulter. Je ne tiens pas de statistiques très précises, disons qu'il y a moins de 10 ans 9 à 8 questions sur 10 concernaient les questions sentimentales, aujourd'hui le ration tombe peut être a 6 ou 7 sur 10, le reste des questions sont réparties sur l'emploi, les questions d'argent, professionnelles et de logement qui sont de plus en plus importantes. Ces questions sont évidemment vitales et pour ma part je fais de mon mieux pour les conseiller et les orienter. On ne fera bien évidemment pas de miracle vue la conjoncture. Le carré Uranus en Bélier et Pluton en Capricorne qui provoque cette crise systémique restera active jusqu'en 2019. La croissance n'est donc pas près de revenir, malgré les numéros d'équilibristes du gouvernement qui nous parlait sans cesse d'inversion de la courbe du chômage en 2013. Heureusement d'ailleurs que ne sont comptabilisés dans les statistiques que les demandeurs d'emploi en catégorie 1, en l'occurrence ceux qui sont les plus proche de l'emploi en terme de compétence, de qualification, de mobilité. Les autres catégories les demandeurs d'emploi à temps partiel, les personnes décrochés de l'emploi depuis un moment, les intérimaires en tout cas ceux qui ont travaillé au moins 70 heures, les personnes en formation, et ceux qui viennent de signer un contrat aidé ne sont pas comptabilisés. Les conseillers de pôle emploi des personnes pour la plupart de bonne volonté ne disposent pas de tous les moyens humaines, matériels, et croulent sous une surabondance de tâche à assurer pour accomplir dans les meilleurs conditions cette noble mission: assurer l'intermédiation entre demandeur d'emploi et employeur. Imaginez qu'un conseiller à l'emploi doit recevoir les chômeurs en catégorie 1 chaque mois pour le suivi mensuel personnalisé (170 en moyenne par portefeuille quand ce n'est pas 200 à 220), instruire des dossiers, rencontrer des employeurs, prospecter de nouveaux emplois et présenter les services du Pôle Emploi aux patrons, assurer pour les plus chevronnés d'entre eux des ateliers de technique de recherche d'emploi...Sans oublier que depuis la fusion ANPE-ASSEDIC, ils ont du apprendre un nouveau métier à part entière calculer les droits des demandeurs. Autant dire que tenir tout ces engagements est quasi mission impossible d'où le désarroi de nombreux conseillers, pour ne pas dire la détresse d'être impuissant face à l'autre détresse encore plus criante des demandeurs d'emploi. On peut comprendre que tout cela ajouté à la conjoncture très difficile de nombreuses personnes ne comptent plus sur pôle emploi pour trouver un job, et se tournent parfois vers des solutions alternatives. La voyance et ses disciplines corolaires peuvent en faire parti, aux côtés de nombreuses boîtes privées de placement que l'on voit fleurir sur le marché. Certaines travaillent d'ailleurs déjà en partenariat avec pôle emploi pour les suppléer dans sa missions originelle. Si j'avais un avis et des conseils à donner je dirai tout d'abord que même dans une conjoncture difficile et sans croissance on pourrait fluidifier le marché de l'emploi en demandant par exemple à chaque employeur qui souhaite embaucher d'avoir l'obligation de déposer une annonce à pôle emploi, comme ils le font aux organismes sociaux lorsqu'ils embauchent quelqu'un avec la fameuse déclaration unique d'embauche . Cette solution permettrait de rendre plus transparent le marché de l'emploi, car au delà du fait que les sources d'emploi se tarissent ce qui décourage le plus les demandeurs d'emploi c'est constater que sur le site de pôle emploi il y a si peu d'offre. Les conseilleurs à l'emploi évoquent souvent pendant le premier entretien conseil avec le demandeur d'emploi, ce fameux marché caché qui représenterait 80% des embauches par réseau relationnel, ou par cooptation. Si c'est un droit, une liberté, et même quelque chose de judicieux pour les employeurs de puiser dans leur entourage pour recruter avant d'envisager une campagne coûteuse de recrutement, rien n'empêchent de leur demander d'avoir l'obligation de passer une offre chez pôle emploi. La transparence me paraît essentiel pour assurer une concurrence saine entre demandeur d'emploi. Même si en dernier ressort l'employeur garde l'entière liberté et heureusement de choisir le candidat qui correspond à ses besoins, il est anormal que les demandeurs les moins pourvus en réseau relationnel qu'on appelle communément le piston ne défendent pas leurs chances à égalité, ou ait au moins une vision objective de l'état du marché grâce à un organisme comme Pôle Emploi qui dispose d'outils techniques très performants. De même sachez pour ceux qui sont en recherche active d'emploi que si aucun travaille ne semblent correspondre à vos compétences, et vos aspirations c'est aussi peut être qu'à peine enregistré dans le stock en zone technique, un rapprochement est fait par le conseiller auprès des demandeurs de son portefeuille de demandeur d'emploi pour proposer l'emploi en question. Le conseiller est encouragé à faire ce rapprochement pour sortir le demandeur d'emploi du statut de chômeur. C'est pourquoi vous ne l'a verrez jamais en évidence sur le site, puisqu'à peine entrée, elle est déjà pourvue. Donc essayez de montrer à votre conseiller que vous êtes très motivés, tissez un bon relationnel avec lui et vous verrez qu'il se rappellera à votre bon souvenir le moment venu s'il y avait une opportunité d'emploi. Je reviendrai un peu plus tard pour évoquer d'autres sujets qui gravitent autour de l'emploi.

Commenter cet article